Mali : l’ONU appelle les groupes armés à respecter leur engagement et à déposer les armes

7
Mali : l'ONU appelle les groupes armés à respecter leur engagement et à déposer les armes
Le Secrétaire général Ban Ki-moon (à droite) et le Président du Mali, Ibrahim Boubacar Keita, lors d’une réunion de haut niveau sur le processus politique malien. Photo ONU/Rick Bajornas

27 septembre 2014 – Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé samedi les groupes armés du Mali à déposer les armes et à régler leurs différends par le dialogue, comme ils s’y sont engagés lors de la signature en juillet d’une feuille de route et d’un accord de cessation des hostilités.

 

Lors d’une réunion de haut niveau sur le processus politique malien, organisée en marge de la 69ème session de l’Assemblée générale, M. Ban a déploré le fait que « la situation sécuritaire demeure extrêmement précaire au Mali ».

 

« Dans la région du nord du pays, les affrontements armés se poursuivent malgré de nombreux accords. Je demande aux groupes armés de cesser toute violence et de régler leurs différends par la voie du dialogue, comme ils s’y sont engagés », a dit le chef de l’ONU.

 

Dans le même temps, a-t-il poursuivi, « des terroristes continuent de s’en prendre aux soldats de la paix des Nations Unies aussi bien qu’à la population civile malienne.» « Ils tirent des roquettes sur les camps des Nations Unies, posent des mines sur les routes et mènent des attentats-suicide contre les Casques bleus. »

 

Condamnant « vigoureusement » ces attaques, M. Ban a demandé à toutes les parties prenantes « d’œuvrer ensemble pour freiner ces extrémistes et traduire en justice les responsables ».

 

Notant que les pourparlers de paix qui se tiennent à Alger progressent lentement malgré un démarrage encourageant, M. Ban a appelé toutes les parties à « continuer de dialoguer dans un climat de bonne volonté et de compromis et de faire une offre sérieuse de paix, comme l’attend la population malienne ».

 

Il a insisté sur l’importance d’un processus non exclusif. « Seul un processus qui est réellement ouvert et prend en compte les espoirs et préoccupations de toutes les communautés peut produire des résultats durables », a-t-il dit.

 

« L’ONU se tient prête à aider à la mise en œuvre de l’accord de paix que chacun espère voir sortir du processus d’Alger », a-t-il assuré.

 

La réunion de haut niveau, co-présidée par M. Ban et le Président du Mali Ibrahim Boubacar Keïta, a rassemblé les membres de l’équipe de médiation du processus de dialogue inclusif inter-malien – Algérie, CEDEAO, ONU, Union africaine, OCI, Union européenne, Burkina Faso, Mauritanie, Niger et Tchad – et du Conseil de sécurité.

 

 Source: un.org

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Merci à Ban ki-moom, pour l’appel lancé mais cela dit nous voulons plus de concrets dans nos gestes et paroles ……….
    Vive le Mali un et indivisible!!

  2. Oh le Mali pleure pour ses enfants tel que Kassin;
    oh le Mali pleure pour l’humiliation que l’on lui fais subir par Kassin ;
    oh le Mali pleure pour l’indignation qu’on lui fais porté par ce Kassin;
    Oh le Mali pleure pour l’injustice de ce Kassin ;
    Oh le Mali pleure pour les calomnies de Kassin ;
    Oh le Mali pleure pour le Déshonneur de ce Kassin ;
    Oh le Mali souffre pour ce Kassin ;
    Mais prions tous ensemble car nous vaincrons ;
    Le Mali ne sera jamais à la porté de ce Kassin ;
    Vive les maliens et les vrai patriotes;

  3. “…l’ONU appelle les groupes armés à respecter leur engagement et à déposer les armes…”

    😯 A part des mots, qu’est ce que l’ONU peut faire contre eux ? si la minusma se permet même d’impliquer ces bandits armés dans ses missions de sécurisation, on comprend que ce discours n’est que politique 🙁 …

  4. Le régime des voleurs et menteurs et le malheur du Mali:
    ZON BRIN ET NGALO MARA!

    Pris la main dans le sac par le FMI, le plus médiocre des régimes africains qui jurait de mettre le Mali sur les cales, vient d’annuler quelques uns des marchés publics de son grand bradage de l’argent public au Mali.

    Élu pour résoudre les problèmes d’un pays enfoncé dans une crise sécuritaire, IBK profite de cette situation moribonde de son pays pour s’adonner à l’un des systèmes de vol les plus élaborés en Afrique.

    258 milliards, c’est la somme d’argent volés par IBK et sa famille en un an d’exercice de pouvoir à la tête d’un pays en guerre.

    Ni unité du pays, ni sa sécurité, ni les conditions de vie des travailleurs, ni l’emploi, ni école ni santé n’ont connu la moindre amélioration sous son régime médiocre et menteur.

    Il voyage et se vante sur du vent mais toujours avec l’argent volé du Mali.

    Il tourne le dos aux préoccupations quotidiennes des maliens et s’adonnent à un véritable ravage du trésor public par un réseau mafieux et abondamment vagabond dans le gaspillage de l’argent public chez nous.

    Le FMI, la banque mondiale et l’union européenne viennent de réussir un grand coup contre le plus médiocre des régimes africains du moment.

    Un gouvernement de menteurs professionnels avaient fait croire qu’il n’y avait aucun problème avec le FMI avant d’avouer qu’il y avait des soucis sur des marchés publics passés en catimini à des coups de milliards dans un pays qui manque de tout et qui est classés parmi les plus pauvres du monde.

    Avion, motos, chaussettes, maisons et terrains privés à coup de milliards ont été préférés à la remise à niveau d’une armée malienne dans l’agonie totale face aux rebelles du nord.

    Le gouvernement des menteurs professionnels comptent sur les marches pacifiques de la société civile pour faire plier les velléités indépendantistes des voyous armés du nord du Mali.

    Il courbe l’échine en Algérie pour espérer échapper à la partition du pays au lieu de booster son armée pour aller en découdre avec les voyous armés qui ne connaissent que le langage de la violence.

    Même les imams du pays sont mis en contribution par le Mandé Zonkè pour espérer avoir la paix mais il ne sait pas ou feint de ne pas savoir que tous ces imams étaient au grand complet déjà présents au Mali quand Iyad Ag Ghali et sa nuée de djihâdistes d’Aqmi et autres Ansardine coupaient à la pèle mains et pieds à Gao et Tombouctou, il y a juste 2 ans et n’ont trouvé autres choses que des “convois humanitaires” pour nourrir ces mêmes voyous sur le dos de notre État.

    En digne médiocre dirigeant africain il ne sait pas non plus que le salut du Mali viendra de sa capacité à se surpasser, à remobiliser POSITIVEMENT SES RESSOURCES FINANCIÈRES, matérielles et humaines pour constituer un rempart contre le banditisme armé du nord quel qu’il soit.

    Minusma, Berkane, Beurre au lait, tout cela n’est que gadget, pour amuser l’ONU dans les tours en verre de New York, sinon un pays qui veut s’en sortir du banditisme bannit le gaspillage de ses ressources et se met au travail pour son progrès et sa sécurité.

    Mais le régime des voleurs et menteurs d’IBK, le Mandé Zonkè, a préféré la figuration, le faire semblant, le vol à l’échelle industrielle avec paire chaussette à 30000 FCFA, pour essayer de faire croire aux maliens qu’il résout le problème du nord ou apporte quelques chose aux travailleurs de l’UNTM.

    Calomnie et injures sont devenues les deux plus grands compagnons des voleurs et menteurs du régime le plus d’Afrique qui essaie par tous les moyens de nous empêcher de dire la vérité aux maliens humiliés et bafoués.

    Mais la vérité est éternelle et triomphera toujours!

    Salute!

  5. KIDAL est en crise d'eau, d'electricité et de vivre,on ne peu pas passer toute la vie à voler pour nourrir ses prochains,laisser les armes et aller travailer, comme font les autres Maliens depuis Kayes. Assalam.

  6. Ayé zon bè à Ba bolo!

    Ayé zon bè à Ba kônô!

    Ayé zon bè à Ba ka douloki Koro!

    Ayé zon bè à ba ka kouloussi Koro!

    FMI YE ZON MINÈ!

    IBK YÉ ZON YÉ

    MARAMENTEUR YÉ ZON YÉ

    FILYMENTEUSE YÉ ZON YÉ

    Luis Camara De FUNÈS yé zon Yé!

    Ben Boeing Barkada Allé Yé, Yé Zon Yé!

    Moustapha Baby Foot yé Zon Yé!

    FMI YÉ ZONW MINÈ!

    30000 FCFA la paire de chaussette!

    Eh Massa Allah!

    3 milliards pour quelque chose qui coûte 600 millions!

    Anw ka Fantan warini!

    Eh Allah Den!

    Malienw aw yé bô aw ka zonw minè!

    FMI YÉ ZON MINÈ!

    Lol, Ah Ah Aah!

    “N’toma tu ne pourras pas”!

    Salute!

  7. Tand que ibk ne respect pas notre pays les autres ne vont pasnous respecter les groupes des rebelles savent que le mali est gouverner par des incompétents qui ne pense qu’à leurs propre profit il est temps que la jeunesse prennent leurs destins en mains on doit plus comptes sur les hommes politiques corrompu

Comments are closed.