Mali: malgré les combats, l’optimisme du gouvernement

50

Au Mali, un calme précaire règne désormais dans le Nord après les combats qui ont eu lieu pendant le week-end et encore ce lundi 17 août dans la région de Kidal, entre les ex-rebelles de la CMA et les groupes loyalistes de la Plateforme. Deux mouvements qui ont pourtant signé un accord de paix, avec le gouvernement malien, il y a moins de deux mois. Pour autant, les autorités veulent toujours faire preuve d’optimisme.

Militants rebelles à Kidal dans le nord du Mali en 2013. AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD
Militants rebelles à Kidal dans le nord du Mali en 2013.  AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

Des combats, il y en a eu, des morts aussi, mais une remise en cause de l’accord de paix, en aucun cas. C’est en tous cas le message du ministre malien de la Reconstruction du Nord, Hamidou Konaté, pour qui l’application d’un tel accord de paix passe nécessairement par des hauts et par des bas : « Aujourd’hui, aucune des parties n’a dénoncé les accords. Aucune des parties n’a prononcé son retrait des processus de mise en œuvre des accords. »

« Ça veut donc dire, continue le ministre malien, que le socle le plus important est là. Il n’y a pas une reprise des hostilités. Parce que la reprise des hostilités ça veut dire que nous revenons reprendre les armes où nous les avions laissés. Il ne s’agit pas de ça. Ce sont des conflits intercommunautaires qui n’ont pas pu se gérer par les voies traditionnelles retenues pour ça. »

Aussi, le ministre Hamidou Konaté veut-il croire que cette crise sera de courte durée et que les groupes armés entendront ses appels à la retenue : « La sagesse prévaudra, l’esprit de responsabilité prévaudra. Avec la Minusma nous sommes en train d’apporter des réponses qui commencent d’abord par l’appel à l’apaisement. Nous en appelons à l’esprit de responsabilité des différentes parties. »

Et de rappeler l’impatience des populations à… Lire la suite sur rfi.fr

Par RFI

 

PARTAGER

50 COMMENTAIRES

  1. Les attaques qui ont eu lieu ces derniers temps ne doivent pas nous faire perdre confiance au point de mettre en doute cet accord de prestige !!!

  2. Nous devons garder une totale confiance en nos dirigeants, et en cet accord de paix que nous venons de signer, car il y va de notre survie !!!

  3. Le président de la république et son gouvernement ont su nous mener à la signature de cet accord de paix, ils sauront nous conduire à sa bonne mise en œuvre !!!

  4. La paix et la réconciliation sont la priorité de tous les maliens, du président de la république et de son gouvernement, et je suis sûre que nous aurons la stabilité très bientôt dans notre pays !!!

  5. La paix n’a pas de prix, le gouvernement malien a tout fait pour que son peuple puisse aspirer la paix, mais malgré tout, ses efforts risquent de tomber dans l’eau. Tous ces deux groupes doivent tenir compte de leurs engagements conformément à l’accord de paix et de réconciliation. En attendant, le gouvernement malien trouvera une solution pour lutter contre les terroristes. Seul l’union fait la force, donnons-nous la main et reconstruisons ensemble le Mali.

  6. Ne vous inquietez pas, cette guerre ne dura pas longtemps, tout finira par rentrer dans l’ordre et le plutôt possible. La CMA et la Plateforme ont tous les deux intérêts à trouver un terrain d’entente sinon sans quoi la mise ne place de l’accord restera vaine. Le gouvernement ne peut que rester optimiste, car il sait que quoi qu’il en soit, ces derniers finiront par s’entendre.

  7. Ce conflit est momentané, bientôt ça prendra fin. Toutes ces deux parties ont signés l’accord de paix, de ce fait, ils ne peuvent pas introduire encore une fois les hostilités au nord. Cela est tout à fait absurde.

  8. Occupez-vous de vos oignons, même si ces deux groupes se déchirent au nord, cela ne concerne aucun autre pays à part le nôtre. Comme d’habitude, RFI est le premier à ouvrir sa grande gueule à chaque fois que la guerre déclenche au nord. Or, elle ne s’est pas présenté le 15 mai lors de la signature du 15 mai passé.

  9. ce conflit entre la CMA et la Plateforme ne va pas duré, le gouvernement trouvera une solution à ce problème. Ce n’est pas à RFI de nous rappeler ce phénomène, tout le Mali sait que ça ne va pas entre ces deux groupes.

  10. Dans toute chose il est important d’avoir une source, dans cette situation c’est celle de notre ministre qui nous est important : « Aujourd’hui, aucune des parties n’a dénoncé les accords. Aucune des parties n’a prononcé son retrait des processus de mise en œuvre des accords. »
    Ce message de notre ministre de la Reconstruction du Nord, Hamidou Konaté consiste une bonne base pour ne plus attribuer les fautes sur nos frères que nous aimons bien.
    Que le bon dieu entend la voie d’un maliens qui prix à sa paix et une réconciliation définitive.
    Que la paix soit revenue au Mali.

  11. Le message du ministre malien de la Reconstruction du Nord, Hamidou Konaté est compris de tous, la paix au Mali est menacée. Des personnes essayent de tout faire pour faire de la paix au Mali un rêve sans conquis.

  12. Le représentant de la CMA, M. Mamadou Djéry Maïga, vice-président du MNLA, s’est réjoui de la solution de la crise par le dialogue. Une voie d’ailleurs recherchée par la CMA depuis longtemps. Avant d’ajouter qu’en un certain moment de la vie, le monde n’était pas fait pour les partisans de la paix. Au nom de la CMA, il se dit fier de se retrouver entre frères d’une même nation, le Mali. D’un coup il est important de se remettre pour l’intérêt général, ce que veut la nation doit être notre seul combat.

  13. Dieux merci que le calme soit revenu dans cette partie du pays. Nous avons confiance à notre armée pour défendre le pays, à notre gouvernement pour la prise des décisions. Notre confiance repose sur la FAMA.

  14. Ces attaques ont certainement été de la part de ces ennemies qui veulent nuire à la paix et la réconciliation du Mali.
    Le Mali sera un jour debout. Le plus grand reste à faire du côté des maliens, c’est ce fait de toujours garder la confiance à nos autorités.

  15. Toutes les parties signataires de l’accord sont tenues de respecter leur engagement. Ces affrontement ne devraient pas y lieu. Ce n’est pas le moment. Après 2 ans négociation, ils viennent tous de violer le fruit d’une longue négociation. La population civile est meurtrie et ne veut plus de victimes de combats. Allons-y tous dans le sens de l’accord signé le 15 mai et parachevé le 20 juin 2015.

  16. Face à la situation actuelle, c’est au gouvernement d’être exemple en étant toujours optimiste à l’accord qu’il a signé les 15 mai et 20 juin. Les récents affrontements risquent de compromettre le processus de la paix s’ils continuent. Donc tous les groupes sont priés de laisser les armes comme le veut leur engagement contenu dans l’accord qu’ils sont tous signé avec le gouvernement. 😛 😛 😛 😆 😆 😆

  17. Certes, les affrontements entre les mouvements signataires de l’accord est une violation du compromis d’Alger. Mais aucune partie n’a dénoncé le document devant nous conduire à la paix. La volonté du gouvernement affirmée par le Ministre de la Reconstruction du Nord et les groupes signataires.

  18. Le GATIA et la CMA ont tous violé l’accord d’Alger. Mais le fait qu’ils sont jusqu’à présent dans la perspective de la paix et de réconciliation nationale est déterminant. Ils n’ont pas dénoncé cet accord. Je demande aussi à la population de rester toujours sur la position d’espoir qu’elle a envers l’accord d’Alger. 👿 👿 😈 😈

  19. Les affrontements intervenus tout récemment au septentrion du pays compromettent l’accord signé les 15 mai et 20 juin 2015 à Bamako pour la paix et la réconciliation nationale. L’optimisme du gouvernement est favorable à la situation. Car il est l’acteur principal de l’accord. 😛 😛 😛

  20. Merci M. le ministre pour votre soulagement, pour votre apaisement ; vous avez aussi le soutien de tout le Mali. Nous espérons que vous et tout le reste du gouvernement se donneront les mains pour combattre la rébellion et le terrorisme au Mali.
    VIVE LE MALI !
    VIVE LA PAIX !
    VIVE NOS AUTORITES !

  21. Nous espérons, tout comme vous M. le ministre, que vous parviendrez à mettre un terme à cette maudite crise qui nous met chaque fois en retard. Nous vous faisons confiance et faites tout votre possible pour ne pas décevoir la population malienne. Tout ce qui importe de nos jours c’est de voir un Mali paisible, un Mali stable, un Mali réconcilié, et un Mali développé.

  22. Je crois beaucoup aux dires du ministre de la réconciliation. Un gouvernement fort est un gouvernement accompagné et soutenu par ses citoyens et il ne serait être le contraire. Pour cela, je demande aux uns et autres de faire autant comme moi. On doit continuer de croire en notre en l’avenir de notre pays tout en soutenant les efforts qu’il déploie pour bannir le mal dans notre pays.

  23. Le gouvernement peut toujours espéré car il a toujours une population derrière lui pour le soutenir dans ses actions. Qu’il sache surtout que ça ne serait pas de sas faute si les choses tournent de cette manière. Nous avons été trahis par des inconscients sans vergogne.

  24. je lance un appel à l’ensemble de la population. Un appel à l’apaisement, un appel incitant à la paix, un appel à la stabilité, un appel invitant les citoyens à accompagner vigoureusement, et surtout avec confiance, l’effort du pouvoir en place.
    C’est seulement dans l’accompagnement et la ferme confiance que le peuple peut DETRÔNER LE DIABLE ET LE MALHEUR dans une nation.
    Afin d’éviter encore un coup d’état ou un putsch, chacun de nous est interpellé. Nous devons faire en sorte que notre Etat ne connaisse plus jamais ces actes mille fois destructeurs et surtout retardateurs.
    Voyons la France !
    Voyons les Etats Unis d’Amérique !
    Voyons la Chine !
    Voyons la Russie !
    Voyons l’Angleterre !
    Voyons, Etc…………. !!!
    Ces pays sont, aujourd’hui, forts et puissants parce qu’ils se sont donnés la main pour bannir certaines choses dans leurs pays tout en nourrissant certaines vertus dans le cœur et la conception de leurs populations.
    Pourquoi les maliens n’en font pas autant comme ces grands pays.
    Appeler dans cette situation vaut qu’inciter !!!!

  25. Nous voulons seulement la paix rien que la paix, la population sait que l’accord de paix a été une véritable réussite de la part du gouvernement Malien.

  26. Les parties ont tenus leurs engagements, et l’accord a été belle et bien respecter par les partis contractants.
    Le gouvernement et la CMA ont tous une volonté commune pour instaurer la paix et la réconciliation dans le territoire national.

  27. Actuellement on assiste à une paix durable et une atmosphère pure, les armes ont été déposées pour de bon. Le Mali vivait à une véritable reconstruction du pays.

  28. Le premier accord signé entre le gouvernement et la CMA le 15 mai 2015 a été signé pour renforcer l’unité nationale, la CMA a proposé un autre accord qui a été signé le 20 juin 2015.
    Lorsqu’il existe un différend entre deux groupes différents, il faut obligatoirement le compromis, pour la réglementation du conflit, lors de la signature IBK a été digne, respectueux, et responsable.
    Rappelons aussi qu’avant l’arrivée d’IBK au pouvoir, plusieurs accords ont été signés, les résultats sont nuls, ces accords n’ont pas été appliqués convenablement, contrairement à qui a celui d’IBK qui a été le meilleur.

  29. Grâce à la signature de l’accord de paix et la réconciliation du 20 juin dernier permet au Mali de tourner la page de 20 ans de corruption, de vol, du chômage, de détournement du dernier public.
    C’est grâce à la signature de l’accord que les bailleurs de fond ont commencés à faire face au Mali.
    La signature de l’accord de paix et la réconciliation est une grande étape pour le maintien de l’ordre et la sécurité dans le pays. Les différentes attaques dans les différentes localités sont l’œuvre des individus mal intentionnés qui veulent toujours nuire à la gouvernance d’IBK.

  30. Là où on est avec cette situation, la seule solution est d’être unis, se donner la pour un seul objectif : la paix et la réconciliation au Mali

  31. A mon avis si l’on se donne la main, aidé le gouvernement pour la réussite de cet accord, il sera bien réussi mais cela ne peut se faire sans l’union de tous

  32. IBK croit à son gouvernement, et compte aussi sur le soutien de tous les Maliens pour la réussite de cet accord.

  33. Le gouvernement est optimiste par ce qu’il sait que si la cma et le gatia ont décidé de signer l’accord ils finiront par se donner la main pour le bien de notre pays et pour que la paix revienne au Mali

  34. Le gouvernement est optimiste par ce qu’il croit à l’accord. Il fera aussi tout son possible pour que la cma et le gatia se réconcilie pour que cet accord soit une réussite.

  35. Le Mali ne mérite plus cela 😥 😥 😥 il faut que la communauté internationale respecte notre pays et prendre des dispositions contre les manipulations de la CMA. On vous prie chaque armé de respecter ses engagements pour qu’on vive en fin dans un Mali de paix.

  36. J’appelle la population au calme et à la vigilance. Le Président IBK est un homme de paix et ne vise que le bonheur des maliens. Nous devons tous le soutenir et l’aider par la compréhension.

  37. Notre gouvernement a respecté ses engagements 😥 😥 😥 et il ne faut pas que vous soyez encore des obstacles à la paix. 😥 😥 😥 Nous en avons marre laissons les armes et donnons nous les mains.

  38. Nous appelons la population au calme, qu’elle ne se laisse pas emportez pas la peur. Nous devons tous soutenir le Président et son Gouvernement.

  39. Très cher Président, ne vous laissez pas distraire par ces attaques, continuer votre travail, tous les maliens conscient sont avec vous. S’ils revendiquent quelque chose qu’ils viennent le dire publiquement pour que tout le monde le sache. Cela ne risque pas d’arriver, car ils sont dans une logique de bassesse.

  40. Le Mali est en réalité un grand peuple, détenteur de valeurs inestimables. Ses fils se reconnaissent à travers ces valeurs. Le peuple malien, est un peuple uni. C’est dans l’unité qu’on peut surmonter tout obstacle, raison pour laquelle, malgré la crise sans précédent traversée par le Mali, il s’en est sorti victorieux. C’est un peuple persévérant.
    Les esprits optimistes sont à saluer car le meilleur reste à venir. Notre Président IBK travaille très dure pour la prospérité du pays.
    J’appelle donc la population au calme et à la vigilance. Le Président IBK est un homme de paix et ne vise que le bonheur des maliens. Nous devons tous le soutenir et l’aider par la compréhension.

  41. Nous appelons tous les maliens au calme. Nous les invitons à ne pas céder à la panique. Nous devons tous rester calme et soutenir nos forces armées ainsi que le Président et son Gouvernement. Car ces attaques visent la panique de la population et le désordre dans le Pays, nous devons rester sereines. Nous appelons aussi tous les hommes politiques notamment les opposants, à ne pas se limité aux critiques, mais s’impliquer d’avantage pour l’application de l’accord.

  42. Soyons unis :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: et respectons les engagements signés. Sans nous même personne ne bâtira ce pauvre pays à notre place.

  43. La communauté internationale doit s’ajouter à notre gouvernement et soit claire et franche pour que la mis en oeuvre de l’accord pour la paix soit respectée par toutes les parties.

  44. La paix n’a pas de prix, nous demandons à nos frères de la CMA et de la plateforme de laisser les armes et repecter les engagements signés par chaque partie. Vive le uni ❗ ❗ ❗

  45. Je considère que la signature par toutes les parties ouvre la voie à la mise en œuvre intégrale de l’Accord de paix selon le calendrier établi. La paix au Mali demeure la responsabilité du Mali et des Maliens, et j’exhorte toutes les parties à continuer à œuvrer de bonne foi afin de progresser dans cette direction et à appliquer intégralement les dispositions du cessez-le-feu.
    VIVE NOTRE GOUVERNEMENT.

  46. Par ailleurs, la nation malienne, à chaque fois que cela a été nécessaire, a rendu l’hommage qui sied au sacrifice des soldats de la paix venus de différents horizons et s’incline de nouveau sur la mémoire de ceux qui ont consenti le sacrifice ultime sur le sol malien.

  47. Le Gouvernement se réjouit de la décision prise par toutes les parties prenantes de rester dans le processus. C’est cela le signe de l’adhésion de tous à l’Accord même si certains se sont abstenus de participer à la cérémonie solennelle de signature du document. Le Gouvernement considère que ce n’est que partie remise.

  48. Le mali appartient au malien, donc tous ensemble pour soutenir les actions du gouvernement.

  49. La paix aura belle et bien eu lieu dans le grand mali !!! Nous somme des frères, si la terre n’est pas divise, nous seront ensemble a vie. Que la paix , rient que la paix. 🙄

    • Le Gouvernement du Mali œuvrera sans relâche pour l’atteinte de cet objectif et reste déterminé à honorer tous ses engagements.

Comments are closed.