Mali: Ménaka au coeur des discussions sur l’accord de paix à Alger

20
Mali: Ménaka au coeur des discussions sur l'accord de paix à Alger
Manifestation, à Bamako, le 2 mai 2015, des habitants de la région de Ménaka pour la «libération» de Ménaka par les forces pro-gouvernementales.
HABIBOU KOUYATE / AFP

Des représentants du gouvernement malien ont rejoint ce week-end à Alger les représentants des mouvements armés rebelles du nord pour de nouvelles discussions autour de l’accord de paix. Cette réunion devait être une réunion d’étape, pour tenter d’amener la Coordination des mouvements de l’Azawad à signer l’accord de paix, et pour réfléchir aux moyens de le mettre en oeuvre. Mais les affrontements armés des dernières semaines, dans le nord du Mali, ont changé l’ordre du jour.

C’est un diplomate de la communauté internationale qui s’inquiète : « La situation à Ménaka ne peut plus durer ». Dans cette ville du nord du Mali, les troupes des Mouvements armés de la Plateforme et celles des mouvements de la Coordination veulent s’affronter. Au milieu, la Minusma s’interpose. Mais la Minusma est aujourd’hui affaiblie, et à Alger, ses représentants parlent de découragement.

La médiation internationale réunie à Alger dénonce unanimement une violation du cessez-le feu, et s’inquiète des conséquences de ces affrontements. Car depuis deux semaines, les Mouvements armés de la Coordination ont décidé d’attaquer plusieurs villes du nord : « Nous estimons que le cessez le feu a été violé », explique un représentant qui affirme être à Alger « pour que tout cela s’arrête »..………..Lie la suite sur rfi.fr

PARTAGER

20 COMMENTAIRES

  1. Cette fixation sur menaka prouve qu’il y a richesse sous sable. Sinon pourquoi s’agiter de la sorte autour d’une ville et faire tuer des inocents qui ne demande qu’a vivre en paix, dans leur situation deja precaire depuis plus 3ans.
    La seule solution pour qu’on vive en paix est de bouter hors du mali, la munisma, la france en annulant l’occord de defense. Car l’aide la plus noble et la plus utile est celle qui proviendra de nous meme, disait Moussa Traoré, alors president du mali. Preparons notre armee et faisons cette guerre pour la dignite et pour l’histoire. Ces bandits n’entendent que la voix des armes. Pour perdons notre temps. 😀

  2. Cette fixation sur menaka prouve qu’il y a richesse sous sable. Sinon pourquoi s’agiter de la sorte autour d’une ville et faire tuer des inocents qui ne demande qu’a vivre en paix, dans leur situation deja precaire depuis plus 3ans.
    La seule solution pour qu’on vive en paix est de bouter hors du mali, la munisma, la france en annulant l’occord de defense. Car l’aide la plus noble et la plus utile est celle qui proviendra de nous meme, disait Moussa Traoré, alors president du mali. Preparons notre armee et faisons cette guerre pour la dignite et pour l’histoire. Ces bandits n’entendent que la voix des armes. Pour perdons notre temps.

  3. Le MNLA ou CMA n’a pas de territoire a l’interieur du Mali.Remettre Menaka a ces traites,c’est leur attribuer un territoire.L’objectif de la requete du Mali au Conseil de Securite,c’est d’etendre la Souverainete de la Republique du Mali sur tout son territoire occupe par une horde de criminels.Les discussions sur Menaka doivent etre closes.La ville passe sous le controle de l’Autorite Malienne.En ce qui concerne la securite des civils dans les autres villes,telles que Gao,Tombouctou,la MINUSMA est sensee proteger les habitants de ces villes.La fuite des habitants de Tombouctou de la ville temoigne de l’incapacite de la MINUSMA d’assurer la protection des civils.La protection des civils implique que la MINUSMA se bat contre les attaquants de ces villes.Il n’y a pas un autre moyen de les dissuader ces terrorists et de preserver la vie des casques bleus que de combattre ces terroristes.

  4. Ce que je ne comprends pas c’est qu’au moment ou tous les groupes armes doivent quitter leurs positions au profit des FAMA, la CMA veut se repositionner coute que coute a Menaka alors qu’ils ont paraphe le document meme s’ils ne l’ont pas encore signe.

    Il y a ANGUILLE SOUS ROCHE, surement que l’histoire des MILLIARDS enfouis sous terre est vraie.

  5. Si la MINUSMA et la COMMUNAUTÉ dite INTERNATIONALE veulent à tout prix qu’on remette MENAKA au groupe armé hostile à l’ETAT Malien, ça voudrait dire qu’ils sont déjà en train de procéder à la partition de notre pays…? Sinon, pourquoi ils n’exigent pas que KIDAL soit restitué aux Autorités Maliennes…?

  6. Ménaka au coeur des discussions sur l’accord de paix à Alger
    Par RFI

    « …Souvent les batailles perdues se résument en deux mots : trop tard… » disait Douglas Macarthur Général, Militaire USA (1880 – 1964).
    Apparemment ce n’est pas le cas de ces bandits armés en mission de procuration de RFI, France 24 et autres qui agitent toujours leur bâton dans cette auge de « porcs» appélée cma, minusma et autres diplomates onusiennes. Le vacarme intervient à chaque fois que le vent se retourne contre eux, un grand exercice assez éprouvant que de ventre du vent…comme par ex :

    1- « La situation à Ménaka ne peut plus durer »… autrement dit « …elle peut toujours continuer à Kidal…», même après qu’on y eût tué froidement des civils désarmés dans un Gouvernorat…après s’être attaqué aux paisibles populations de Diré, Bintagoungou, Tenenkou, Goundam et autres quand bien même un accord fut préalablement paraphé à Alger !

    2- « …Les troupes des Mouvements armés de la Plateforme et celles des mouvements de la Coordination veulent s’affronter… » Ils ne veulent s’affronter seulement, ils se sont affrontés et s’affronteront encore, tant que les bandits armés ne rentreront pas dans une logique de Paix, puisque c’est cela aussi de la diplomatie, cet art de reporter les décisions jusqu’à ce que les problèmes se résolvent d’eux-mêmes.
    Message : Et il serait grand temps que les uns et les autres comprennent finalement que le peuple Malien a beaucoup appris par la défaite, l’humiliation ; même étant peut-être loin d’une victoire, nous ne voulons plus accepter la défaite. Nous résistérons dans l’unité émotive et active et surtout patriotique !

    3- « …Car depuis deux semaines, les Mouvements armés de la Coordination ont décidé d’attaquer plusieurs villes du nord… »…autrement dit, propager le sentiment victimaire pour justifier une action. Décider d’attaquer comme si les attaques avaient été toujours initiées de l’autre côté, relève d’une lâcheté chronique et perpétuelle, elle-même due à la simple incapacité de suspendre l’activité d’ une imagination malsaine et cynique! En décidant de choisir banditisme, rapines, viols et vols comme « spécialité il faudrait aussi accepter d’en être sa victime », pour citer F.Nietzsche…
    Message : Il serait temps que les uns et les autres comprennent, nous décidérons aussi si besoin est et partout où besoin sera… que plus jamais, nous ne laisserons sâper la virilité de notre piédestal !

    4- « … Mais les affrontements armés des dernières semaines, dans le nord du Mali, ont changé l’ordre du jour… », mais ce qui est plus honteux c’est de vouloir changer les mots (maux) dans un sens ou l’autre, parce qu’ ayant été incapable de changer les choses ; et les choses c’est les réalités du terrain à Ménaka, à Goundam, à Diré, à Léré, à Tessit…On se retrouve comme toujours dans la logique des antipodes où les réalités prennent des contours à géométrie très variable…
    Message : de quel ordre du jour s’agit-il ? Quel autre modèle de société veut-on nous imposer lorsque la population d’une ville entière se veuille républicaine ? qui ne veut plus être abusée ? Nous tenons à souligner simplement qu’aucun Homme, pas moins de bandits armés, n’a reçu de la nature le droit de commander aux autres. Cette République une et unie à laquelle aspirent toutes les polulations maliennes doit affirmer le droit comme ordre du jour, qui à son tour en impose le devoir.

  7. La situation de Menaka est un faux probleme et je donne raison a la CMA Les positions post cessez le feu doivent etre maintenu avant la poursuite du processus Je me demande les raison de la persitance de GATIA d’autant plus que ça ne change rien ds la mise en route de l’accord

  8. Bamako demande aux honorables députés d’être la voix des sans voix pour demander au ministre des transports de ne pas embêté les honnêtes citoyens qui ont payé tous les frais afférents au dédouanement de leurs véhicules et qui n’arrive pas circulé malgré qu’ils sont leurs cartes grise provisoires.
    La population ne doit pas souffert des lourdeurs administratives
    Trop c’est trop attention aux mécontentements populaires

  9. Un celebre chercheur venait de mettre a nu les raion qui poussent ces bandis a vouloir a tout prix prendre Menaka. Et bien selon ces informations il y aurait de l’argent de la DROGUE enfui dans le sable quelque part. IL S’agit bien sur des milliards pour payer des armes et entreteir des bandis. Nous les populations nous devons aider l’Etat a demasquer tout cela. Des personnes impliquees sont citees dans le dit article. QUE DIEU SAUVE LE MALI.

  10. Au risque de me repeter. Encore une fois! Cette sitution va se regler sur le terrain, par les differentes communautés du nord, toutes ethnies confondues. Soit par le dialogue, soit par les armes, soit par les deux. Et cela prendra le temps qu’il faut. Et ces voyous du MNLA le savent très bien. Ils jouent a la distraction parce qu’ils n’ont plus la superiorité militaire. Après la suprise de 2012, place aux realités de 2015. Ils ont interet a aller discuter avec la Plate forme & les autres communautés du nord. Ils n’ont pas besoin d’intermediaire. Ils n’ont qu’à aller a Bintagoungou, Kirshamba, Ag lal, Menaka, Gao, Tombouctou…. demader pardon, au lieu de pavaner dans les hotels à Alger & manger des mechoui et du couscous. Ceux qui sont pressés pour une paix rapide, vont devoir s’armer de patience, parceque cela prendra du temps. Ni barkhane, encore moins la MINUSMA n’y pouront grd chose.
    Desolé!

  11. qu’ils signent ou persistent dans leur refus peu importe pour ce qui est de ménaka nous ne parlerons plus de cela gatia restera a menaka jusqu’a le retour definitif de l’armee dans cette zone.A quoi menaka a avoir avec la signature cette localite n’est pas une ville du mali,oubien les narcos(cma et compagnie) ont enterres des cocanes dans cette zone qu’ils veulent d’abord deterrer.QU’ils arrettent de nous amuser on ai fatigue de leur volte face .que la mediation prend sa responsabilite et oblige ces trafiquants de drogue a laisser notre pays tranquille,et de mettre fin a la souffrance de nos freres et soeurs de kidal de tessalit de menaka et autre localite.enfin que nos enfants puissent retrouver le chemin de l’ecole :mrgreen: 😳 😀 8) 😥

  12. Soyons un peu sérieux
    A quoi la ville de MENAKA serait-il un blocage de l’accord ?
    Simplement parce que le Groupe pro Bamako se défend ?
    Moi à leur place personne ne bouge !
    Pendant que MNLA s’occupait la ville on entendait pas tous ces bruits.
    Je conseille le GATIA de bien protéger Menaka jusqu’à le retour normal de FAMA.

  13. C’est quand même incroyable tout ce bruit autour de Ménaka…. Il y a quoi de spécial à Ménaka ?? Quelqu’un pourra me dire entre Kidal et Ménaka, quelle ville est la plus importante??? Ok ma solution est la suivante… elle est un peu bête mais je la balance quand même. Que la CMA remette Kidal à la MINUSMA et que la Plateforme aussi remette Ménaka à la MINUSMA, ensuite la MINUSMA remettra les deux villes aux Famas. On aura ainsi un match nul et ce conflit est résolu. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    • Menaka est le symbole de la lutte pour l’indépendance de l’Azawad. Elle a été la première ville attaquée en juin 1990 par le Mouvement populaire de l’Azawad (MPA) crée en Lybie en 1988 et dirigé par Iyad Ag Ghali. Deux jours plus tard, c’est la garnison de gendarmerie de Tarkint qui a subi l’assaut des rebelles où quatre gendarmes furent égorgés dont un certain Niaré (le radio de l’unité) et l’infirmier Diakité (Paix à leur âme).

      En Juillet-août 1990 une opération militaire conduite par le Capitaine Chaka KONE est ménée contre les rebelles qui se replièrent sur la colline de Taikarène. Simultanément, une attaque est ménée parv les combattant de Alambo contre des objectifs militaires au Niger notamment à Tchintabaradene.
      Kidal ne sera jamais attaquée lors de cette première rebellion jus’qu’à l’accord de paix du 06 janvier 1991, négocié par l’Algérie à Tamanrasset lequel prévoit la décentralisation du Nord et la réintégration des troupes touarègues dans la fonction publique et dans l’armée (douane, police, gendarmerie, armée, service des eaux et forêts etc, en dépit des violences qui se poursuivaient dans certaines régions du Nord.
      Depuis, Menaka est considéré comme l’agent vecteur de la lutte armée de la rebellion qui y tient comme la prunelle des yeux.
      La prise de ce symbole est une humiliation et anihile toute veleité de resistance. C’est pourquoi, des rêveurs y tiennent. Or Menka, ville la plus métissée du nord est à dominante Dahoussac et non Ifogas. Nous y sommes nés et nous y avons grandis. Pas question de lâcher prise, n’en déplaise à la force onusienne MINUSMA.

      Nous pas bougé.

      VIVE LA REPUBLIQUE.

  14. Ménaka ne devrait pas être blocage.

    Pourquoi autant de focalisations sur Ménaka?
    Ménaka n’appartient à aucun groupe armé, ni à la plateforme, ni à la CMA.
    Laisser les populations de Ménaka tranquille. Elles n’ont rien à avoir avec vos trafics de drogue.

    L’Accord même prévoit le retrait de tous les groupes armés des positions occupées.
    La mise en œuvre de l’Accord nécessite le retrait de tous les groupes armés des positions occupées et le redéploiement progressif des forces de sécurité recomposées dans les villes et localités.

    Donc pour moi, Ménaka ne saurait être un prétexte pour bloquer le processus de parachèvement de L’Accord.
    Arrêtons les tergiversations et avançons.

  15. C’est plus astucieux que d’aller crier contre l’ambassade de France…

    Je n’aime pas le délation mais les populations de MENAKA pourraient aider les pouvoirs publics
    en signalant les gangsters et les trafiquants louches …

    Dans toutes les républiques du monde il existe un service des renseignements généraux..

    C’est ce qui a fait défaut à ATT..

  16. Vous comunaute internationale ,vous ne pouvez vous emprendre qu’a vous meme.qui a viole le cessez le feu. Vus le savez bien que tout le monde. C’est parceque les bandis ne sont pas parvenus a defaire l’armee que vous parlez ainsi. MENAKA est un enjeux parcequ’il y a l’argent de la drogue enfuit quelque part. L’armee ne doit bouger d’un pouce Quoi qui doit arriver car ces position ont ete acquises suite a une attaque de l’ennemi. Si ces gens avaient pu prendre Menaka, lediscous serait autrement. Ou etait cette communaute interntionale?

Comments are closed.