Mali: le MNLA mis en échec par le mouvement touareg Gatia à Ntililte

14
Mali: le MNLA mis en échec par le mouvement touareg Gatia à Ntililte
Patrouille de l’armée malienne dans la région de Gao. La localité de Ntililte est située à une centaine de kilomètres de la ville de Gao dans le Nord.
Olivier Fourt/RFI

Dans le nord du Mali, des affrontements ont eu lieu jeudi dans la localité de Ntililte, localité malienne située à une centaine de kilomètres de la ville de Gao dans le Nord. Le mouvement touareg d’auto-défense Gatia y a attaqué les rebelles touaregs du MNLA qui accusent l’armée malienne d’être derrière cette offensive. Le Gatia qui entend jouer son rôle dans les négociations d’Alger.

 

Pour le MNLA, il ne fait aucun doute que c’est l’armée malienne qui a dirigé l’attaque menée à Ntililte par le Gatia, un groupe touareg d’auto-défense favorable à l’Etat malien mais les autorités maliennes nient toute implication.

Le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, dément catégoriquement ces accusations. « L’armée malienne et le gouvernement du Mali ne sont nullement impliqués dans les incidents qui se sont produits, assure-t-il au micro de RFI. Il n’y a pas de soldats maliens présents lors de ces attaques. C’est les groupes armés qui se sont affrontés. Nous le regrettons, nous le déplorons, nous condamnons ce qui s’est passé. Nous comprenons qu’il y a des mouvements armés aussi, qui inscrivent leur action dans le cadre du Mali. Mais pour nous, tous les mouvements, quelle que soit leur obédience, doivent arrêter le combat ».

Le ministre dénonce une attaque qui constitue une violation du cessez-le-feu en cours et affirme donner la priorité aux discussions politiques. « Nous nous apprêtons à aller à Alger,assure Abdoulaye Diop, pour cette seconde phase des pourparlers, qui nous l’espérons, pourront nous amener à brève échéance à un accord de paix. Et nous souhaitons que vraiment on puisse chacun s’inscrire pleinement dans le cadre de ce processus-là. Et justement à Alger, nous préférons que le dialogue prévale et que les armes se taisent ».

Le Gatia se pose en interlocuteur

Le Gatia, Groupe d’autodéfense touareg de la tribu des Imrad et leur alliés, qui a désormais le contrôle total de Ntililte, entend être compté parmi les acteurs de la crise malienne du Nord. Et si le Gatia récuse le terme de « supplétif » de l’armée malienne, il reconnaît qu’il n’est pas un adversaire de Bamako. « Oui ! On n’est pas contre ! » [l’Etat malien] assure le numéro deux de l’organisation. On l’a dit depuis les premières heures que nous, on n’était pas dans la dynamique depuis le départ, de prendre les armes ».

Aujourd’hui, contrôlant une partie du territoire national, le Gatia entend avoir son mot à dire au sujet des prochaines négociations d’Alger.

« On doit compter sur nous, poursuit le responsable du Gatia. A Alger – vraiment je suis très optimiste – je pense que les choses vont aller de l’avant. On doit vraiment déboucher vers un accord ! On n’a plus de temps puisque la menace est multiple ! Ce n’est plus les mouvements armés, seulement la menace, c’est les groupes terroristes.

Donc vraiment, il faut déboucher vers un accord, pour que tous ces genres de situations qu’on est en train de vivre aujourd’hui s’arrêtent. Les populations sont fatiguées. Elles en ont marre. Elles veulent vraiment aujourd’hui la paix, un développement durable dans les régions du nord du Mali ».

Les pourparlers pour la paix, entre l’Etat malien et les groupes rebelles, doivent officiellement reprendre ce dimanche à Alger.

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. Il faut que la “communauté internationale” se mette quelque part qu’il existe tout simplement des “TOUAREGS MALIENS”. L’équation “Touareg” = “MNLA” est une vérité de cette soit disant communauté internationale par ce que cela fait leur affaire d’avoir des apatrides sur lesquels ils s’appuient (comme en Libye, en Syrie et ailleurs en Irak)et le MNLA travaille pour l’Occident et non l’intérêt de la communauté Touareg, qui d’ailleurs, ne l’a pas mandaté.Le Gatia “Groupe d’autodéfense touareg de la tribu des Imrad et leur alliés” est tout simplement un groupe d’autodéfense malien même s’il est constitué de touareg, comme GANDAKOYE qui est un groupe d’autodéfense malien composé en majorité de Songhoi. Ok? Foutez-nous la paix

  2. je salu au non de tout les malien lès l’armèe gatia vivre l’armée gatia très bien et courage

  3. Si pour le mnlmachin c’est l’armée malienne qui les chassé de Ntilit, cela veut dire qu’ils reconnaissent implicitement ne pas faire le poids devant les FAMA. Alors, question qui a combattu les FAMA à Kidal le 21 mai dernier ❓ 👿

    • Mr Touré les FAMA ont été cobattu à kidal le 21 mai par le MNLA et ses alliés terroristes avec l’aide de leur ami pour mettre la pression sur nos autorités irresponsables car affaiblies par des affaires surfacturations à signer un accord.

  4. viva los gatias ,pero tenes k tener cuidado con estos tipos de movida pork las cosas puede dar vuelta sin creer .todo el mundo save que los francçaise esta por enteres .pero k dieu beni le gran mali qui ne jamain

  5. MNLA depuis longtemps il doit déposer les armes mais avec la bénédiction de la FRANCE et la communauté internationale MNLA a refusé la négociation d’Alger doit être parfait sinon il quittera définitif au MALI ..

  6. Au Mnla,hcua,Maa: rira. Bien qui rira le dernier.
    Inchallah Dieu chatiera les ennemis de ce pays le mali un à un

  7. Où est le probleme? Pourquoi RFI dramtise le simple fait que le Cu.l du MNLA prenne feu dans la main d’un autre groupe qui ne demande qu’a defendre ses terres contre les mercenaieres etrangers venus de la Libye? Arretons cette hypocrisie… la realite est que tout est permis au nord du Mali sous les yeux de la Communaute internationale. Des groupes proliferent et se metamorphosent a souhait a Kidal et on les reconnait tous et meme exorté les diplomates maliens d’ accepter la loi du MNLA qui est que “seuls les groupes qui ont combatu”(cest-a dire qui sont armés et qui ont usé de la violence) peuvent participer aux negociations d’Alger. J’espere maintenant que le GATIA qualifie pour participer aux negos d’Alger, vu qu’il a honoré la LOI-MNLA et desormais “combattu”! J’espere que le MNLA est ses soutiens peuvent voir un peu plus loin… dans les possibilites possibles…et choisir la securite et la paix au Mali au lieu d’une guerre intercommautaire qui resultera a un chaos radicalisé.

    • “…le GATIA qualifié pour participer aux negos d’Alger, vu qu’il a honoré la LOI-MNLA et desormais « combattu »!…”

      🙄 J’ai aimé ce passage !

  8. Bravo Gatia.
    Les autorités peuvent officiellement se démarquer de Gatia, mais le soutenir à fond officieusement. De mon point de vue, ils n’ont même pas à condamner ses actions, mais juste se démarquer en disant ce n’est pas le Gouvernement qui est responsable de ces attaques.
    La leçon est que les touargs ne sont pas tous des indépendantistes. Il faut qu’on en tienne compte au Sud.

Comments are closed.