Mali: recrudescence des actes de violence au nord et au centre du pays

6
Mali: recrudescence des actes de violence au nord et au centre du pays
Soldats français de l'opération Barkhane avec des ex-rebelles de la CMA (Coordination des mouvements de l'Azawad), dans les rues de Kidal, dans le nord du Mali, le 25 octobre 2016. © STRINGER / AFP

On constate une recrudescence des actes de violences au nord et au centre du Mali contre l’armée malienne et les groupes armés qui sont dans le processus de paix. Au moins 103 membres de groupes armés et des militaires de l’armée régulière ont été tués entre le mercredi 18 janvier et ce week-end du 21 et 22 janvier, dans le nord et le centre du Mali.

A l’attaque du camp de regroupement des groupes armés signataires de l’accord de paix à Gao, qui a fait 77 morts, il faut ajouter plusieurs autres attaques. Ce week-end, par exemple un groupe armé malien pro-gouvernemental a affirmé avoir perdu 14 combattants dans la région de Kidal, avant d’accusé les ex-rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) d’être les auteurs du forfait.

Des militaires sautent sur une mine

Ce même week-end, un peu avant, les violences se sont propagées dans le centre du Mali. Dans la localité de Diabali par exemple, des militaires de l’armée régulière ont sauté sur une mine. Même constat ce dimanche où trois militaires maliens ont été tués lors de l’explosion d’une autre mine alors que leur véhicule empruntait un chemin.

Revoir le dispositif sécuritaire

Avec la recrudescence de ces actes de violence, les voix s’élèvent pour demander au gouvernement malien et à ses partenaires de la Mission de l’ONU, la Minusma, et de l’opération française Barkhane de revoir leur dispositif sécuritaire sur le terrain. Objectif : mieux prendre en compte la stratégie des jihadistes, et la guerre asymétrique qu’ils mènent contre les forces alliées, une guerre asymétrique qui fait de nombreuses victimes.

 Par RFI Publié le 23-01-2017

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Comrades unfortunately what is occurring is well within what was perceived would happen with existing poorly conceived peace agreement. It is impossible to fittingly to a beneficial plus peaceful degree to implement that poorly conceived peace agreement. Whole of Mali much like north Africa would be best off if that damn peace agreement was set aside unto army of Mali have enacted military operations which give them total control of security operations. Unto like time we will continue to be Army locked in Stupid management style government of Mali now practice. Government of Mali is still to learn plus unwaiveringly practice what works. I wonder would leaders of Mali practice security actions which work if their relatives were in harms way much like those of Mali who have given their lives due to these exercises in Stupidity. We all will rejoice when these matters are managed in way of Live Well Africa movement. Very much sincere, Henry Author Price Jr. aka Obediah Buntu Il-Khan aka Kankan.

  2. Quand on est dirige par le Mande Fugariba et le Mande Djtoba, alors il ne faut s’attendre a autre chose que la debandade devant l’enemi.

  3. Ce n’est pas tout simplement ça le problème dans ce pays. Le mal se dissimule dans la population. Les djihadistes ne sont pas des magiciens pour tout savoir en temps et en heure. Ils ont forcement des informateurs parmi la population. Ce sont ces informateurs qu’il faut débusquer. C’est pourquoi les gens doivent surveiller scrupuleusement les personnes dont l’activité n’est pas connue dans les quartiers. Les principaux points de sorties des villes doivent aussi être des lieux où le passage de véhicules nécessite d’être filtré. Dans toutes les villes, il y’a des points de sorties sauvages qu’empruntent parfois les usagers. Ce sont des endroits propices à la circulation d’effets dangereux et de personnes louches, qui cherchent à éviter coûte que coûte les points de contrôles. L’accent doit être mis sur ces passages clandestins des villes et villages, car c’est par là, que se passent et passent les choses qui meritent d’être mis à l’abris de regards indiscrets. Il faut que les patrouilles en tiennent compte. Autre mesure de sécurité très importante celle-là, c’est l’identification par les propriétaires de maisons, de tout individu qui se trouve en location dans des propriétés leur appartenant. Chaque locataire devra décliner son identité, surtout lorsqu’il s’agit de personnes de type Touareg, Arabe ou étranger, sans stigmatisation aucune, puisque c’est bien les ethnies d’origines de la plupart des djihadistes. Les jeunes Nigérians qui séjournent dans les villes du nord-mali ne sont pas exempts du suspicion djihadiste, s’ils n’y mènent pas d’activités régulières licites. Le mal est partout!

    • Oui aussi les.seuls et les sonrhais. Les marakas et les djokorames aussi sont des barbus. J oublierais pas les.nouveaux barbus les bambara et les Keita. En fait je me rends compte sans stigmatiser personne que tous les maliens sont des terroristes.

      • Je voulais écrire les peuls. En fait toute cette ironie pour dire aux uns et aux autres que le combat contre le terrorisme se gagnera ensemble pas en nous divisant. Le Mali ne gagnera rien à stigmatiser les arabes et les touaregs. Alors maîtrisez vos peurs et avançons lucidement ensemble pour une solution définitive à la crise multidimensionnelle que traverse notre pays. Il.nous faudra beaucoup d intelligence pour sauver le Mali et ne pas verser dans les travers de bokoharam et des Talibans: un pays à terre. Il faudra tout faire pour ne pas pousser le populations à «lâcher le Mali» par des actes et des propos racistes et inconsequents.

  4. Les trois forces en présence (Minusma, Barkhane et FAMA) doivent obligatoirement collaborer avec un système de renseignement uniforme et efficace. Il faut que vous sachiez que chaque faille du système sera exploitée judicieusement par l’ennemi qu’est le terrorisme. Il faut toujours être en alerte maximum sinon chaque petite faute constitue un carnage car la mort pour un kamikaze n’est rien pour un fanatique écervelé.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here