Mali: un agent du CICR interpellé pour “pacte” présumé avec les jihadistes

4

CICRGAO (Mali) – L’ex-représentant local du Comité international de la Croix-rouge (CICR) à Tombouctou (nord-ouest du Mali) a été arrêté car “soupçonné” d’avoir “pactisé” avec les jihadistes qui ont occupé la ville pendant des mois en 2012, a appris jeudifl’AFP de sources concordantes.

 

“Après les déclarations du jihadiste français (Gilles) Le Guen avant son expulsion vers Paris, nous avons jugé nécessaire d’interpeller à Bamako l’ancien représentant du CICR à Tombouctou, parce qu’il est désormais soupçonné d’avoir pactisé avec les jihadistes”, a déclaré une source sécuritaire malienne.

 

Alexandre Faité, représentant du CICR à Bamako, a confirmé avoir appris l’interpellation de son ancien collaborateur malien “par les services de sécurité. “Nous ne voulons pas nous prononcer avant la fin de l’enquête”, a-t-il ajouté. “Dans le cadre de ses missions, il rencontrait à l’époque toutes les parties à Tombouctou. Ce qui est normal”, selon lui.

 

Sous couvert de l’anonymat, un membre de la famille de l’ancien collaborateur du CICR a affirmé que son interpellation était “une cabale montée” contre lui. “Mon parent vient de porter plainte à Bamako dans une affaire, et au même moment on l’arrête. C’est une simple cabale, la vérité va triompher” , a-t-il dit.

 

Les jihadistes armés liés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), ont occupé pendant plusieurs mois en 2012 les principales villes du nord du Mali, y commettant exactions et destructions de mausolées au nom de la charia (loi islamique). Depuis janvier, une opération militaire de troupes françaises et africaines a permis de les déloger en grande partie.

sd/stb/sba

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. OMAR OULD AMAYA AVEC SA BARBE ROUGE QUI SE PRENAIT POUR UN DIEU CES GENS QUI SALISSENT LE NOM DE L ISLAM.

    IL SE TERRE MAINTENANT COMME UN RAT.

  2. voici ci dessous la video dans laquelle le fils apparaît ou 7 personnes dont Ali le pere du jeunehomme ont ete pris sans nouvelles depuis février par l’armée malienne a Tin-bouctou. Il parait qu’il avait depose une plainte contre la disparution de son père. Reste a savoir si le jeune Boukar aura le meme sort que mohamed le jour ou il deposerait la plainte.Beaucoup des temoignages demontrent que ces familles n’ont aucun lien avec les terroristes. Nous souhaitons que le Mali fera recours a la juste justice pas les anéantir si vraiment un lien s’avérait entre lui et les terroristes.
    http://www.youtube.com/watch?v=Fb0kQmVKSJw

  3. Il s’agit de Mohamed OULD ALY, le fils du vieux Aly OULD KOBADE enlevé et vraisemblablement assassiné par des militaires maliens à Tombouctou.

Comments are closed.