Mali: violents affrontements à Tombouctou entre l’armée malienne et des jihadistes infiltrés

11

ARMEÀ Tombouctou, dans le nord du Mali, un camp de l’armée malienne a été infiltré par des jihadistes ce dimanche 31 mars dans la matinée. Des tirs nourris ont éclaté et fait au moins deux tués parmi les assaillants et des blessés dans les rangs loyalistes. Pour l’heure, les affrontements se poursuivent. Un jihadiste portant une ceinture d’explosifs se promène même sur le marché de la ville.

 

La tension reste vive à Tombouctou, où les jihadistes ont réussi une double infiltration. Tout a commencé dans la nuit de samedi. Un kamikaze tente d’infiltrer la ville de Tombouctou via l’entrée ouest de la localité. Echec. Mais, il active sa ceinture d’explosifs et meurt sur le coup, un militaire malien est blessé.

Plus tard, dans la nuit de samedi à dimanche, des jihadistes arrivent à inflitrer le centre ville de Tombocutou. Ils pénètrent dans l’unique camp militaire de la cité touristique. Depuis le début de matinée de ce dimanche pascal, le combat est rude entre l’armée malienne et des jihadistes, des tirs à l’arme lourde ont été entendus.

Un habitant témoigne, effrayé : « Ça tire ! Ça tire toujours, nous avons peur, nous sommes enfermés dans les maisons ! ».

Une unité de l’armée française est également rapidement montée sur le terrain pour prêter main forte à l’armée malienne. Elle a permis d’évacuer le gouverneur de région, des officiels et des journalistes étrangers retranchés dans un hôtel du centre ville. Face aux jihadistes, l’armée malienne, selon les témoins, a déployé de grand moyens sur le terrain. Les militaires français ont aidé à repoussé les jihadistes, en plein centre ville. Mais tous ne sont pas encore arrivés à bout des jihadistes, qui, après avoir été délogés des principales villes du nord du Mali, reviennent cette fois-ci avec une triple stratégie : guérilla, embuscade, et attentats.

D’ailleurs, en début d’après midi, une scène irréelle se déroulait sur le marché de la Médina. Des témoins ont vu en plein centre ville de Tombouctou, un islamistes portant une ceinture d’explosif, se promener tranquillement. Personne n’a essayé de l’approcher pour le moment.

Le bilan provisoire est de 4 officiers et de 4 militaires maliens blessés. Deux jihadistes ont été tués. Et, on vient de l’apprendre, un troisième jihadiste blessé est actuellement entre la vie et la mort.

 

RFI

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Compte-tenu de la tournure que prend la guerre, il est judicieux de quadriller, par les forces de défense et sécurité du Mali aidées par la MISMA et les soldats Français, toutes les villes du nord sans oublier les autres régions du Mali.

    L’ennemi s’infiltre toujours là où il y a moins d’attention.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: Webanassane@yahoo.com

  2. si l armée malienne n a pu éviter l infiltration des terroristes qu en sera t il après le départ des français ?Cette situation arrange énormément leur stratégie qui consiste a organiser des embuscades et des attentats.Je doute très fort que la lutte anti terroristes soit menée efficacement dans l immensité du territoire.En Algérie avec tous les moyens colossaux;l aviation etc cela dure depuis 20 ans et ce n est pas fini.Libérer les territoires du nord est une chose assurer la sécurité sur l ensemble du territoire en est une autre.Je souhaite beaucoup de courage aux maliens qui doivent désormais se mobiliser

    • Les Djihadistes sont des vrais MUSULMANS donc ils auront toujours les soutiens des vrais MUSULMANS pour s’infiltrer dans n’importe quel milieu les vrais et honnetes Musulmans sont ceux-là qui croient et appliquent la malédiction de ce MAUDIT livre Arabe appelé CORAN

  3. pendant que la vraie guerre commence,hollande recherche tous les moyens pour ressortir la queue entre les jambes sous pretexte que le nord est securise. n’eut ete l’intervention de l’armee francaise,Tombouctou allait retomber des les 1ers coup de feu. et on se retrouverait a la case depart .cest a dire que holande et ses amis tchadiens vont recommencer leur promenade a partir de konna pour se retrouver encore dans les montagnes. et ainsi de suite.

  4. C’est terrible, quand on apprend que des jihadistes peuvent s’infiltrer jusqu’au centre ville et que même un d’entre eux peut se promener avec sa ceinture de bombe au marché.
    Ces militaires ne peuvent-ils pas changer de stratégie? Au lieu de se tasser tous au même endroit?

  5. Attendons les inimitables déclarations de notre brillant Ministre Généralissime Camara! On verra bien si ce c.on juge ça “inquiétant” ou pas! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Malheureusemnt, on sait que les barbus ont pris de telles déculottées contre les français/tchadiens (et ceux des notres qui ne sont restés sous le clim à kati) et qu’ils ne peuvent plus se risquer aux combats conventionnels où ils se font aplatir à chaque fois! Il ne reste plus que ce type de “guerre”, celle des laches et des ordures: Attentats suicides,etc…

    On a pas fini d’en voir, hélas! 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁

    Et quand les français seront partis, je n’ose meme pas y penser! 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁

    Pour nous protéger, il nous restera toujours Sanogo déguisé en aide-soignante, et Camara et ses galons bien astiqués pour baver ses déclarations!… On est mal, les amis… On est mal…

  6. derniers chiffres……….un des soldats maliens blessé est mort . Un civil nigerian a été tué et on en est à 4 barbus morts !

Comments are closed.