Mali: Washington réfléchit à d’éventuels bombardements contre Aqmi

12
Le principal conseiller de Barack Obama pour l’antiterrorisme, John Brennan, le 8 août 2012 à Washington.

WASHINGTON — Les autorités américaines ont engagé une réflexion sur de possibles bombardements de drones dans le nord du Mali contre Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), affirme mardi le Washington Post.

Le journal assure que le principal conseiller du président Barack Obama pour l’antiterrorisme, John Brennan, mène l’évaluation de la situation dans la région en coopération avec le département d’Etat et le Pentagone, et examine la possibilité d’une intervention américaine pour lutter contre ces groupes extrémistes.

Le recours par les Etats-Unis à des drones, déjà opérationnels contre des groupes islamistes armés dans des pays comme le Pakistan, le Yémen ou la Somalie, est également à l’étude, indique le Post, citant des responsables américains sous couvert de l’anonymat.

Sollicité par l’AFP, un porte-parole de la Maison Blanche n’a pas démenti la tenue de réunions spécifiquement consacrées au Mali et à Aqmi, mais a refusé d’entrer dans les détails.

“Ce ne devrait pas être une surprise que la Maison Blanche organise des réunions sur toute une série de questions, dont des dossiers d’antiterrorisme. Le président a clairement énoncé son objectif de détruire le réseau d’Al-Qaïda et nous y oeuvrons tous les jours”, a expliqué Tommy Vietor, porte-parole du Conseil de sécurité nationale.

“Nous n’entrerons pas dans les détails de ces discussions ou des préconisations” qui en sortent, a ajouté M. Vietor.

Lundi, un haut responsable de la diplomatie américaine avait affirmé que les Etats-Unis seraient prêts à soutenir une intervention armée “bien préparée” et menée par des pays africains dans le nord du Mali pour en expulser la rébellion islamiste liée à Al-Qaïda.

“Il devra y avoir à un certain moment une action militaire” contre les extrémistes liés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) installés dans le nord du Mali, avait déclaré le plus haut responsable de l’Afrique au département d’Etat américain, Johnnie Carson.

Le Premier ministre malien Cheikh Modibo Diarra a appelé samedi les Occidentaux, et au premier chef la France, à intervenir militairement dans le nord du Mali en envoyant avions et forces spéciales.

AFP / 02/10/2012

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. Les maliens m’amusent beaucoup. Jusqu’ici, ils n’arrivent pas à voir où est l’origine de leurs problemes; pourtant cette origine est tres simple. En effet, c’est l’islam et la religion islamique aux quelles vous adherez qui sont à l’origine de vos problemes. Si vous vous voulez reelement que vos problemes disparaissent à jamais, supprimez la region islamique et adherez à une autre religion. Sinon, vous ne vous en sortirez jamais. Il ne faut pas oublier que ce sont les musulmans qui avaient naguer assassiné vos elites et brisé l’empire l’empire du mali. Les musulmans vous ont humilié et vendus comme esclaves. Au lieu de supprimer dans vous coutume cette religion de satan que l’on apelle l’islam, vous continuez à la pratiquer massivement. vous etes vraiment cons; les maliens sont des cons, et tout ce qui vous arrivent, vous le meritiez bien. Il est temps de suprimer l’islam au mali, car c’est cette religion de satan qui est la source de vos problemes

  2. Les prévisions géostratégiques de Kassin

    Tant que les opportunistes usurpent le pouvoir à Bamako, la crise va en s’agravant.

    Mais au fur à mesure que les islamistes deviennent une menace pour le monde développé, la France pourrait intervenir même sans mandat de l’Onu pour les chasser, mais pas que, car elle ne renoncerait, pour rien au monde, à ses intérêts dans la région.

    À l’état actuel de la crise et vu les piètres prestations au sommet de l’état malien depuis 6 mois, il ne faut rien espérer du Mali quant à la résolution de la double crise sécuritaire et institutionnelle.

    Les solutions viendront de l’étranger et parmi celles qui se dessinent, la solution française est la plus plausible vu les hésitations de la période électorale américaine qui bloque l’Onu et la Cedeao.

    Cela redistribuera les cartes géopolitiques dans le Sahara.

    Une intervention française avec la Cedeao en porte ustensile obligerait les américains à lâcher le principe de la “non intervention militaire étrangère” de l’Algérie privilégié par les conseillers militaires d’Africom du département d’état.

    Les USA qui cherchent à accroître leur influence dans la zone seront obligés d’emboîter le pas à la France quitte à perdre toute leur position acquise jusqu’à présent au Sahel, qui reste une zone de convoitise des grandes puissances.

    L’Algérie serait outrée, comme d’habitude, par un coup de force français mais pas plus.

    Quand à la junte militaire à Bamako, elle serait mise au pas par le quai d’Orsay.

    Le Burkina de Blaise Compaoré sortira renforcé d’une éventuelle intervention française puisse qu’il est l’un des principaux pions français de la zone.

    Mais il risque de lâcher très vite le Mnla qui n’a plus aucun crédit au quai d’Orsay.

    La Mauritanie et le Niger seraient soulagés car ils ont toujours été sous les ails de Paris en matière de sécurité et se verraient confortés dans leurs choix géostratégiques et sécuritaires.

    Donc honorable député Younoussi Touré, qui constate à juste titre l’enlisement au Mali, ça se joue à Paris!

    Que tous les démocrates se rapprochent de Paris pour les aider à chasser la junte à Bamako.

  3. Ca c’est bien les Américains. Ils pensent qu’il faut se mettre au loin et envoyer des bombes et tant pis pour les dégats collateraux.
    PAr contre ils ne veulent rien faire avant des elections présidentielles. MAis les laisser bombarder une partie du territoire, c’est comme si cette zone ne faisiat pas partie du MAli et comme si on ne devait plus la ramener dans le giron national.
    Je dis OK pour l’aide, mais pas de bombardements sans que l’armée ne se soit engagée et n’ait défini les lieux stratégiques à bombarder.

  4. concernant une intervention des forces spéciales françaises dans le Nord ,je crois que CMD se fout le doigt dans l’oeil jusqu’au coude !!!! enventuellement on pourra faire intervenir des avions basés au Tchad ,et surtout utiliser des drones comme l’envisagent les américains !!! pas plus et c’est déjà beaucoup !! Pour le casse pipe qu’il envoit Sanogo et ses pieds nickelés :mrgreen: :mrgreen:

  5. Tandisque le vaurient de militaires ne bougent les fesses, vous pensez que d.autres personnes viendrnt chasser les islamistes dans notre territoire? Vous ne faites que des ilusions! le Mali a dejas perdu le nord.

  6. …”« Ce ne devrait pas être une surprise que la Maison Blanche organise des réunions sur toute une série de questions, dont des dossiers d’antiterrorisme.”… Et non! rien de surprenant en effet, c’est parfaitement normal! Ce qui l’est moins en revanche, c’est que NOUS, les 1ers concernés, ne l’ayons jamais fait!

    Merci cmd/sanaogo, votre nullité éclate à la face du monde: En 7 mois d’occupation, vous n’avez même pas créé une cellule de crise, et il faut que les autres le fassent à notre place! 😈 😈 😈 😈

    On s’étonnera d’être devenus la risée de la planète, et on s’étonnera que notre immaturité fasse hésiter à nous livrer des armes :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    • Sans Pitié c’est impossible de donner des armes à ces pitres , ou ils vont se blesser avec ou ils vont les revendre :mrgreen: :mrgreen:

    • Je crois qu’il serait mieux pour toi d’apporter des idées constructives pour le Mali en tenant compte des erreurs commises par le passé, des sorties de crises et de souhaiter un meilleur avenir pour ce pays !!! Ton acharnement aveugle contre CMD et Sanogo n’a aucun sens en ce moment, d’ailleurs tu vis à Bamako donc tu sais très bien où ils habitent et où ils bossent !!! Tu prends une audience en vrai Rambo et tu débarques chez eux sans souci pour leur dire tes vérités !!! Je te préviens déjà, le garde du corps du PM s’appelle Olivier Diassana Commandant de la gendarmerie donc prépares toi STP ce mec là hum hum hum, renseignes toi au camp I et au camp de Markala d’abord !!! 😛 😛 😛 😛

      • Koudis, tu veux qu’il apporte des idées constructives “en tenant compte des erreurs commises par le passé”. Et que dis-tu des erreurs qui sont en train d’être commises en ce moment? Si on doit fermer les yeux sur les erreurs actuelles, il n’y a aucune utilité à se référer aux erreurs du passé!

  7. j ‘espère que le Mali en achetera qq uns a un moment ou a un autre, si ce n’est déja fait.

  8. Sage réflexion, cela fera moins de dégats collatéraux que des MIG OU DES SUKHOI OU DES MIRAGES.

    En plus de la précision de ces engins et de leur faible cout, les DRONES N ONT PAS DE MERE.

Comments are closed.