MĂ©naka : La Population Hostile Au Retrait De La Plate-Forme.

11

MĂ©naka : La Population Hostile Au Retrait De La Plate-Forme.L’arrangement sĂ©curitaire signĂ© la semaine dernière Ă  Alger demandant le dĂ©part de la plate-forme de MĂ©naka provoque l’hostilitĂ© de la population. Celle-ci a manifestĂ© hier et aujourd’hui encore, pour montrer son opposition Ă  cet accord.

Les manifestants ont demandĂ© le maintien de l’armĂ©e et du Gatia dans la ville affirmant qu’ils ne seront pas protĂ©gĂ©s après leur dĂ©part. Selon eux « la Minusma seule ne pourra pas empĂŞcher les combattants de la CMA de commettre des exactions sur la population ».
Bouhayna Mohamoud Baby Président de la coalition pour la paix et la stabilité dans le cercle de Ménaka au micro de Oumar Waïgalo.
« Ceux qui prennent les dĂ©cisions devront tenir compte des aspirations et prĂ©occupations de la population de MĂ©naka. Que des individus ne se mettent pas Ă  la place de la population de MĂ©naka. C’est cette population qui a souffert pendant plus de 11 mois sous le joug du MNLA et de ses alliĂ©s. Et c’est grâce Ă  la vaillante armĂ©e de la plate forme qu’elle a retrouvĂ© la libertĂ© et a vu sa dignitĂ© rĂ©tablie. Aujourd’hui, pour nous, il n’est pas question de faire sortir la plate forme de MĂ©naka, si l’armĂ©e malienne n’est pas Ă  Kidal, parce qu’aujourd’hui la population de MĂ©naka n’acceptera pas des arrangements camouflĂ©s. Quand le MNLA est venu Ă  MĂ©naka, c’Ă©tait avec la complicitĂ© de qui ? Pourtant il y a la Minusma et l’armĂ©e malienne. Mais on a fait exprès de cantonner l’armĂ©e et par complicitĂ© on a fait rentrer le MNLA Ă  MĂ©naka. Nous savons comment, quand et avec quels moyens ».

Tout comme la mĂ©diation internationale, la CEDEAO, a elle aussi appelĂ© la plate- forme Ă  se retirer de MĂ©naka. Dans une interview accordĂ©e Ă  la tĂ©lĂ©vision nationale, son ReprĂ©sentant spĂ©cial au Mali a estimĂ© qu’aucun groupe armĂ© ne doit rester dans une localitĂ© sous prĂ©texte d’assurer la sĂ©curitĂ© des populations. Selon lui, ce travail relève des missions rĂ©galiennes des forces de dĂ©fense et de sĂ©curitĂ© du Mali.
Chéaka Aboudou Touré, Représentant spécial de la CEDEAO au Mali.
« Tout ce qui est une violation de cessez-le-feu doit ĂŞtre Ă©tabli mais le cas particulier de MĂ©naka c’est que si aujourd’hui un groupe armĂ© a remplacĂ© un autre groupe armĂ©, on ne peut pas se satisfaire de cette situation comme une situation dĂ©finitive. Au niveau de la CEDEAO nous estimons que seules les forces de dĂ©fense et de sĂ©curitĂ© maliennes ont la lĂ©gitimitĂ© de rester, d’occuper et d’assurer la sĂ©curitĂ© au niveau de toutes les localitĂ©s nationales. Vous conviendrez avec moi qu’un pays qui pense que sa sĂ©curitĂ© va ĂŞtre assurĂ©e par des groupes armĂ©s constitue un danger pour cet État et donc que ce soit le MNLA, que ce soit le GATIA, l’État lui mĂŞme ne doit pas accepter que la sĂ©curitĂ© des populations repose sur les groupes armĂ©s. C’est le principe de base sur lequel la communautĂ© internationale ne transige pas, la CEDEAO ne transige pas. Aucun groupe armĂ© ne devrait rester dans une localitĂ© comme condition sine qua none de la sĂ©curitĂ© des populations ».

Du cĂ´tĂ© de la plate forme, on s’insurge contre la position de la CEDEAO. Selon Fahad Ag Almahmoud, secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du Gatia, membre de la plate forme, « cet argument ne tient pas, car plusieurs localitĂ©s sont contrĂ´lĂ©es par les groupes de la CMA depuis plusieurs mois ».
Il a été joint par Sékou Gadjigo
« Je suis vraiment surpris que la CEDEAO parle ainsi sachant que la population de Kidal est abandonnĂ©e Ă  plusieurs gangs depuis quatre ans. Qu’elle comprenne que les populations de Kidal d’Aguelhoc, de Tessalith, de Ber sont laissĂ©es Ă  des pillages et qu’elle dise que MĂ©naka ne doit pas ĂŞtre contrĂ´lĂ© par un groupe armĂ©. Je pense que l’argument ne tient pas bon. Quand Ă  l’ultimatum, le document prĂ©voit l’application dans les 72 heures par les parties engagĂ©es. C’est Ă  dire ceux qui ont signĂ© le document doivent l’appliquer dans les 72 heures. Le document ne nous engage pas, on a ignorĂ© nos points de vue. Je leur ai dit, ça ne nous engage pas. On reste Ă  MĂ©naka tant qu’on n’a pas trouvĂ© la formule garantissant la sĂ©curitĂ© des populations de MĂ©naka. Une formule qui inspire la confiance »..……..Lire la suite sur studiotamani.org

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Vous faites honneur à votre pays malgré tout, vous faites la fierté de ce pays, sachez toujours que vous etes responsable de votre sors malgré tous

  2. Nos hommes politique doivent soutenir le gatia
    Ibk doit parle a la population pour donner des informations a la population

  3. « …Au niveau de la CEDEAO nous estimons que seules les forces de dĂ©fense et de sĂ©curitĂ© maliennes ont la lĂ©gitimitĂ© de rester, d’occuper et d’assurer la sĂ©curitĂ© au niveau de toutes les localitĂ©s nationales… l’État lui mĂŞme ne doit pas accepter que la sĂ©curitĂ© des populations repose sur les groupes armĂ©s. C’est le principe de base sur lequel la communautĂ© internationale ne transige pas, la CEDEAO ne transige pas. âť— âť— âť— âť— Aucun groupe armĂ© ne devrait rester dans une localitĂ© comme condition sine qua none de la sĂ©curitĂ© des populations » âť— âť— âť— âť— âť— .
    TRES JUSTE Mr. TOURE…
    MAIS BRDL DE MRD TOURE, KIDAL NE FAIS PLUS PARTIE DU MALI ALORS, NI TESSALIT, NI BER, NI…
    ETES VOUS SOURD: LA PRECENSE DE L’ARMEE, C’EST TOUT CE QUE DEMANDE LA POPULATION DE MENAKA.

    • Et voilĂ  T . Sankara, car l’armĂ©e a la legitimitĂ© sur toute l’etendue du territoire national. J’espère que Mr. Coulibaly ne sera pas si moux et sans culot ni audace pour ce point soit clair avec nos partenaires. Il n’est pas question que l’armĂ©e soit cantonnĂ©e partout au Nord aux desirs de la cma et complices.
      J’en courage nos frères et soeurs de Menaka a rester mobiliser plus que jamais en s’opposant par tous les moyens necessaires du cantonnement et recantonnement des Fama mĂŞme si Barkhane assure d’une surveillance et intervention aĂ©rienne. L’armĂ©e est chez ELLE.
      POURQUOI ON PARLE PARLE JAMAIS DU DESARMEMENT ET DU CANTONNEMENT de la cma âť“ . Depuis 3 ans que ca dure JAMAIS ET JAMAIS.
      Bizarre-bizarre 🙄 🙄 🙄 .

      Vive le Maliba Un et Indivisible.

  4. ………………AU GATIA: cacher vos armes dans les familles et habiller vous en civile afin de rester dans MENAKA.

    Courage§

  5. ON a jamais vu Ă©lection 8% parce que les maliens n’ont pas confiancent les politiciens tout simplement 🙄 🙄 🙄

  6. CHERS FRERES MALIENS

    IL FAUT VOIR PLUS LOIN QUE LE BOUT DE SON NEZ

    IL FAUT ACCEPTER LE RETRAIT DU GATIA CAR APRES CE QUI VA SE PASSER SELON L ACCORD

    EST LA DEMOBILISATION ET LE DESARMEMENT DE TOUS LE GROUPES ARMEES

    L ARMEE MALIENNE POURRA INTEGRER LE GATIA ET CHOISIR PARMI CEUX DE LA CMA !

    LE MALI SORTIRA PLUS FORT CAR ON AURA QUARTIER LIBRE POUR FRAPPER LES FAUTEURS DE TROUBLES

    DONC VOYONS LOIN !!!!!!!!!!

  7. Nous sommes tous hoslites au retrait de la plate-forme de Nemaka. Les maliens doivent marcher de kayes a Gao pour manisfester leur mécontentement au gouvernement qui ment a son peuple et qui va a l;encontre des interets de sa population. Abas IBK et son gouvernement et vive le Mali .

Comments are closed.