Michael Pelletier, sous-secrétaire d’Etat adjoint chargé du Sahel et du Mali : « L’ingérence des militaires dans la vie politique malienne a rendu plus complexe la situation »

20 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Les américains condamnent l’arrestation arbitraire et la démission forcée du Premier ministre Cheick Modibo Diarra par des membres de la junte militaire. Selon  Michael Pelletier, le sous-secrétaire d’état adjoint chargé du Sahel et du Mali, l’ingérence des militaires dans la vie politique malienne a rendu plus complexe la situation que le Mali traverse. D’où la nécessité, selon lui, d’aller rapidement à des élections pour mettre en place un gouvernement légitime. Il l’a fait savoir ce jeudi 13 décembre à l’ambassade des Etats unis au Mali, lors d’une conférence de presse téléphonique.

Michael Pelletier, le sous-secrétaire d’état adjoint chargé du Sahel et du Mali

Il faut mettre fin à l’ingérence de l’ex-junte dans les affaires politiques du Mali. Selon le bureau des affaires africaines des Etats-Unis, les évènements qui ont conduit à la démission de Cheick Modibo Diarra mettent en danger le dialogue national attendu et retardent inutilement le retour à l’ordre constitutionnel et le rétablissement de l’intégrité territoriale du Mali. « Les évènements de cette semaine prouvent qu’il faut un retour à la démocratie. Ces évènements bloquent le retour au système démocratique .Nous nous réjouissons de la nomination du nouveau premier ministre. Il est expérimenté et il partage les mêmes priorités que nous. Il est important d’organiser rapidement des élections pour un retour de la démocratie au Mali. C’est aux maliens de discuter entre eux enfin d’y arriver. L’essentiel c’est d’avoir des élections pour donner une légitimité au gouvernement », a affirmé Michael Pelletier. Tout est prioritaire dans la gestion de la crise malienne, a précisé le sous-secrétaire d’état adjoint chargé du Sahel et du Mali. « C’est urgent de lutter contre le terrorisme au nord et d’apporter une réponse à la crise humanitaire. Il urge aussi  d’organiser rapidement des élections pour trouver une solution à la crise. C’est difficile et complexe mais avec l’aide de tous les maliens et des amis du Mali cela est possible », a indiqué Michael Pelletier.

Le sous-secrétaire d’état adjoint chargé  du Sahel et du Mali s’est réjoui des négociations tripartites (Mali, Mnla, Ansardine) entamées à Ouaga. «Pour ce qui est des terroristes qui sont au Nord, tous les amis du Mali sont à la recherche d’une solution pour les chasser de là-bas. Tout le monde est convaincu du bien-fondé d’une intervention au Nord du Mali. Mais il faut que cette opération de libération soit bien planifiée », a laissé attendre le conférencier. Selon lui, Il faut des élections au Mali avant avril 2013 car plus on prolonge le retour à la démocratie plus le retour à une situation normale serait difficile.

Madiassa Kaba Diakité

 
SOURCE:  du   14 déc 2012.    

20 Réactions à Michael Pelletier, sous-secrétaire d’Etat adjoint chargé du Sahel et du Mali : « L’ingérence des militaires dans la vie politique malienne a rendu plus complexe la situation »

  1. Kassin

    C’est événements se déroulent réellement entre 21 heures et 22 heures le mardi 11/12/2012 quelque part dans Bamako et banlieue.

    -Eh Big Man Zero où est ce que tu vas encore avec tous ces bagages?

    -D’abord Sano De Gueule tu me salues avant de piétiner mon tapis marocain avec de la boue de Kati.
    Je déteste cette couleur ocre de votre ville.

    -Big Man Zero ton contrat prend fin car je constate que tu ne parles pas assez de nous maintenant ni dans tes voyages ni sur l’ortm et le Lieutenant-capitaine Konaré pense que tu ne donnes pas assez d’argent maintenant à notre groupe.

    -Non mais vous avez déjà les armes débloquées de Conakry je croyais que votre groupe est parti à Sevaré, ne me dit pas que vous êtes encore à Kati?
    Ah non pitié, ne me jouez pas ce vilain tour car j’ai rouspété à Djanema en croyant que vous avez donné l’assaut…

    -Colenel-caporal Youssouf Traoré et Seyba vous avez vu comment Big Man Zero se moque de nous, il nous souhaite la guerre et lui il voyage tranquille quoi avec bagages et femmes!
    Mais je rêve, il n’y a même plus de bière au nord, les islamistes ont tout détruit, mais je rêve…

    -Non laisse betom Sano De Gueule j’en est parlé avec peau grattée est il est d’accord pour remplacer Big Man Zero et dès demain à la primature.

    -Big Man Zero t’as entendu ça? Donc tu démissionnes!

    -Qui moi? Jamais! Amène moi l’accord cadre, je te montre tout de suite pourquoi je ne peux pas démissionner!

    -Ah bon l’accord cadre? Seyba, pointe sur lui toutes les armes débloquées de Conakry et n’hésite pas parce que Big Man Zero est devenu un béret rouge maintenant!

    -Attendez! Attendez! Vous avez encore toutes ces armes ici avec vous?
    Donnez moi un papier et un stylo je signe avec joie la démission et j’aiderai peau grattée à vous servir mieux que moi.

    - Eh Seyba amène la télévision pour qu’il dit tout ça en direct.
    Et téléphone à peau grattée et donne lui les consignes.
    Je ne veux pas entendre parler du nord avant au moins 5 mois, OK!

    - Oui chef Oui!
    J’informe Dioncounda?

    -Non laisse lui, il apprendra à la télévision!

    J+11

  2. tienimango

    moi qui croyais que moussa ag ne connaisait pas le diable .. :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

    • moussa ag

      Toi tu vas m’entraîner des problèmes :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

      As tu écouté le DIABLE ENTRAIN DE PARLER DE SON ASSOCIÉ ????
      Il était convaincant :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: ET DIRE QU’ON A AVERTI L’ASSOCIÉ …MAIS HÉLAS…. :lol: :lol: :lol: :lol:

      Moussa Ag, qui ne connait que les associé du diable…

  3. moussa ag

    Étant de ceux qui n’ont aucune honte de copier… JE ME PERMET DE SUIVRE LE FRÈRE HACCAN ICI…

    « Kassim toujours authentique dans ses propos,
    ON L’A TOUJOURS DIT ET ON NE SE CESSERA PAS DE LE DIRE; LE SEUL PROBLÈME DU MALI C’EST LA JUNTE MILITAIRE ET CEUX QUI LES ONT SOUTENU DANS LEUR STUPIDITÉ. PARMI CEUX-CI; IL Y A LA MÈRE DES PROBLÈMES QUI EST LA BANDE DE POLITICIENS FRUSTRÉS, QUELQUES RELIGIEUX QUI AVAIENT JOUÉ LE RÔLE DE MANIPULATEUR D’UNE PARTIE DE LA POPULATION.
    IL Y A ÉGALEMENT, UN NOMBRE CONSIDÉRABLE DE GENS FRUSTRÉS QUI PENSENT QUE LEUR SOUFFRANCE EST DUE AU RÉGIME DÉCHUT.
    Mais, ce qu’ils ne savent pas ou font semblant est que la soldatesque de Kati a su tiré son épingle de jeu. Cette bande de canaille a trompé tous les maliens en leur faisant croire qu’ils avaient été victime de trahison de la part d’ATT, qu’ils n’avaient pas assez de munitions, etc.
    Mais, au fait leur politique n’était que d’abandonner le Nord et venir se coucher auprès de leurs femmes et à passer leur temps à berner les naïfs.
    Mais heureusement qu’il leur a donné des comprimés de CALMOCELINE en jetant par la fenêtre le PM qui n’avait pas été intelligent en pactisant avec eux.
    En tout cas, jusqu’à présent, rien n’est fait, on peut s’attendre au pur…Car, ils feront tous pour ne pas aller au front. Ils mentiront, tueront, voleront pour s’accrocher d’avantage à Kati. La fin justifie les moyens »

    Moussa Ag, qui n’est pas NAÏF DE CROIRE QUE L’ASSOCIE DU DIABLE ÉTAIT LE VRAI DIABLE …SIMPLEMENT SUR PAROLE DU DIABLE….

  4. verite_mali

    J’appelle le MNLA, Ansar Eddine, MUJAO, Boko HAram, AQMI à venir nous aider à nous débarrasser de Sanogo. Merci d’avance.

  5. Maru

    Il n y aura pas d’election au Mali avant la liberation totale de notre territoire. Ceux qui veulent nous aider dans cette condition, qu’ils soient les bienvenus, dans le cas echeant qu’on nous laisse vivre avec nos problemes.
    Quelles sont ces betises la. Nos compatriotes vivent dans une pareille detresse, au lieu de nous secourir d’urgence, ils sont la a poser des conditions idiotes qui n’ont rien a avoir avec notre probleme.
    Au Mali on n’a pas un probleme d’election, notre probleme c’est de liberer notre territoire et nos parents. Que tout le monde comprenne cela.
    Apres cette mission de liberation on pourra elir notre president dans la paix et la cordialite.
    Toute la communaute internationale a saute sur ce cas de Checick Modibo, en voulant bien sure justifier leur faiblesse,ou lacune et leur manque de compassion.
    Il fallait se rensigner d’abord au pres des autorites maliennes pour savoir au just ce qui s’est pas dans ce cas du PM Diarra.

    Que le gouvernement malien assume ses responsabilites en faisant savoir a tous, qu’on ira jamais aux urnes avant la reconquette de notre territoire a 100%.

  6. tienimango

    karamoco sambou moi je suis un defenseur de la cause touareg mais pour moi mnla ansardine mujao sont plus pirs que alquaida…..les dirigeants de ces trois organisations terroriste sont des pirs ordure humaine ….car c,est eux qui se sont associes a aqmi pour envahir le nord en commettant des graves crimes contre l,humanite,,,le massacre de tisalit et d,ajel,hoque……la france est un pays dirige par des cochons qui ne regardent que leur interet egoiste la soufrance des malimokos ne les dit rien absolument rien…

  7. maliba1960

    Donc, pour France, le MNLA et Ansar Dine ne sont pas des terroristes.
    Alors qu’ils savent très bien le massacre d’Aguelhoc, les pillages et viols à GAO et que Ag Ghaly est comme chez lui à Tombouctou.

    La France a besoin d’Ag Ghaly car il a déjà servi de relais dans des échanges otages contre rançon. Avec sa commission. La France a un certains « mythe touareg » d’hommes en bleu insaisissables qui font réver entre Lille et Marseille. Aussi la France reçoit cordialement et prête l’oreille aux belles phrases des représentants politiques du MNLA. Elle ne fait pas le lien avec le comportement des soldats, elle ne voit pas que le MNLA n’a aucune légitime chez les Touaregs et encore moins parmis les autres ethnies du soit disant « Azawad ». La France ne voit pas la duplicité de Blaise Compaoré qui a donné des picks up au MNLA, et va les chercher quand ils sont blessés.

  8. sambpu

    « Il faut des élections..il faut des élections… »pensez-vous qu’il faut tenir ces votes sans le 2/3 du pays occupés?Et puis ce que vous les diplomates étrangers ignorez, c’est que pour nous les citoyens maliens:MNLA=MUJUAO=ANECAR DINE=BOKO HARAM=AQMI=Terroristes!Si vous parlez de « dilogue » avec MNLA ou Aneçardine c’est comme si vous cherchez à recruter des « moins méchants » parmi des terroristes qui ont tous causé du tort à notre peuple!Pour moi le MNLA qui été le premier à prendre les armes contre notre pays tout en invitant le monde terroriste chez nous, et qui a froidement assassiné la centaine de soldats maliens en captivité, le MNLA est pire que tous les autres mouvements. :evil: :evil:

  9. Allah est eternel

    Le Mali n’a pas d’amis mais que des ennemis sans quoi le Mali devrait être aidé à sécuriser Bamako d’abord après le Nord et enfin l’organisation des élections. Sans cela tout ce que l’on nous propose c’est des baratins!!!
    je préfère le désordre des militaires que d’organiser les élections sans la récupération des régions Nord du Mali.
    NB: Même si on organise les élections les militaires peuvent faire un autre coup d’état. Et j’en suis sure il en aura encore au Mali.

  10. L’objectif final c’est que SANOGO veut être PRESIDENT DU MALI, la Radio KAYIRA l’a martelé sur ses ondes l’autre jour et le weekend passé à Ségou lors du meeting au cours duquel Mariko a sérieusement insulté CMD. Je pense que les cas de ATT et de Dadis doivent leur servir de leçon.

  11. Kassim toujours authentique dans ses propos,

    ON L’A TOUJOURS DIT ET ON NE SE CESSERA PAS DE LE DIRE; LE SEUL PROBLÈME DU MALI C’EST LA JUNTE MILITAIRE ET CEUX QUI LES ONT SOUTENU DANS LEUR STUPIDITÉ. PARMI CEUX-CI; IL Y A LA MÈRE DES PROBLÈMES QUI EST LA BANDE DE POLITICIENS FRUSTRÉS, QUELQUES RELIGIEUX QUI AVAIENT JOUÉ LE RÔLE DE MANIPULATEUR D’UNE PARTIE DE LA POPULATION.

    IL Y A ÉGALEMENT, UN NOMBRE CONSIDÉRABLE DE GENS FRUSTRÉS QUI PENSENT QUE LEUR SOUFFRANCE EST DUE AU RÉGIME DÉCHUT.

    Mais, ce qu’ils ne savent pas ou font semblant est que la soldatesque de Kati a su tiré son épingle de jeu. Cette bande de canaille a trompé tous les maliens en leur faisant croire qu’ils avaient été victime de trahison de la part d’ATT, qu’ils n’avaient pas assez de munitions, etc.

    Mais, au fait leur politique n’était que d’abandonner le Nord et venir se coucher auprès de leurs femmes et à passer leur temps à berner les naïfs.

    Mais heureusement qu’il leur a donné des comprimés de CALMOCELINE en jetant par la fenêtre le PM qui n’avait pas été intelligent en pactisant avec eux.

    En tout cas, jusqu’à présent, rien n’est fait, on peut s’attendre au pur…Car, ils feront tous pour ne pas aller au front. Ils mentiront, tueront, voleront pour s’accrocher d’avantage à Kati. La fin justifie les moyens

  12. ApemaMali

    Il y a une semaine, je vous disais qu´on va finir cette crise par la voie americaine… Voila la preuve qu´ils avaient raison d´incister sur les elections d´abord.

  13. alsace

    Je pense qu’il faut donner une certaine légitimité cette démarche américaine. Il faut organiser les élections générales pour sortir de la phase intérimaire du pouvoir. Les autorités légitimes pourrront s’atteler légitimement à la résolution de la question du Nord. Je partage vraiment cette démarche américaine, car ne nous y tompons pas, le vrai pouvoir est à Kati et la vie du Président et du PM sont tous en danger tant que Sanogo et son groupe reste armé et qu’ils savent que nous avons un Président qui n’a pas légitimité des urnes.

  14. BATHIO

    L’ELEPHANT ATTENDU EST VENU AVEC UN PIED CASSE

    Qui pouvait definir les contours du plein pouvoir? Personne evidenment. Qui avait voulus le plein pouvoir au PM, Kati biensur. Et pourquoi, parce que le PM est suppose etre de leur cote, et ils ne faisaient pas confiance au president interimaire. Je savais que cela allait cree des confusions au sommet de l’Etat un jour, et il nous fallait un debat de bien definir le plein pouvoir. Revoila maintenant Kati, qui viens de le definir avec une rupture douleureuse qui vas surement ralentir l’elan de la recuperation du nord. La confiance qui manquait entre le President interimaire et Kati vient d’etre creer, helas esperons que cela perdure./p>

    Ma deuxieme inquietude est une future ingerence annoncee par Kati dans la gestion des institutions, si jamais eux suspectaient que qqun ne fait pa son travail correctement. Oh bon Dieu, je voudrais etre tout sauf un ministre dans cette condition, car le juge est dans un camp militaire, je ne connais pas ses textes de loi et surtout que je sais que son verdict est crucial et humiliant… Tu es un suspect si jamais on arrive pas a comprendre: la gestion de tes finances (bien vrai
    qu’on n’a aucune notion de la finance)
    , la maniere dont tu gere le budget (bien vrai qu’on ne sait rien du budget, tes rencontres et voyages (bien vrai qu’on ne connait rien de la diplomacie), L’equipe de ton cabinet(bien vrai qu’on ne connait rien de la gestion des ressources humains) ou si et seulement si on arrive vraiment pas a te comprendre (bien vrai qu’on ne sait pas dans quelle merde on est entrain d’enfonce le pays d’avantage): On envois seulement deux ou trois pick up chez toi et t’amener a la barre.

    CHERS FRERES ET SOEURS LA LIBERATION DU SUD ET DU NORD EST L’ORGANISATION TRES RAPIDEMENT DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE

  15. Kassin

    J +10

    Cela fait aujourd’hui 14/12/2010, 10 jours que les armes débloquées du port de Conakry sont à la disposition de l’armée malienne dans le fief de la junte militaire à Kati.

    Depuis aucun acte militaire en faveur de la reconquête des régions nord du pays n’a été entrepris.

    Mais des actions tape à l’œil (lancement en grande pompe d’un recrutement massif de 2000 jeunes dans l’armée) et les manœuvres dilatoires de l’écartement manu militari du premier ministre CMD.

    Sinon rien!

    Les maliens ont donc, au moins, des sujets de conversation pour les 3 prochains mois (Départ précipité de CMD, nomination inattendue de Diango Cissoko, formation de son gouvernement, etc et etc.) c’est à dire tout sauf la libération du nord du pays et l’organisation des élections.

    La magie est que ça marche à tous les coups, internautes, grins, milieux politiques, professionnels et familiaux, tout le monde s’engouffre dans la brèche pour oublier l’essentiel, pourvu que Kati ne prenne jamais la direction du nord du pays.

    On va tourner en rond encore pendant 9 mois avant d’attaquer manu militari Diango Cissoko à son tour!

    Son tort?

    Il est tout simplement un peu trop clair, il ressemble donc à un rebelle Touareg, et pourquoi pas à un Shebab, ou un rebelle congolais, et Kati va se méfier de lui, Dioncounda serait d’accord et les maliens commenteront, comme d’habitude.

    Ainsi va mon pays coupé en deux et pour très longtemps.

    En attendant, Kassin compte les jours depuis la libération des armes réclamées par le Copam, Mp22 et acolytes.

    Aujourd’hui 14/12/2012: J+10

    À bientôt mes amis !

  16. Monpays

    Je pense qu’il y a lieu d’organiser les élections dans les régions du sud du pays et confier la gestion du dossier à des autorités légitimes. Tout le problème de Bko n’est que la légitimité des uns et des autres. Tout le monde sera obligé d’accepter celui qui sera élu président et la guerre de clocher serait terminée entre pro et anti-pucht. C’est dûre pour certain qu’on parle d’élections, des autorités élues par les 2/3 du pays seront plus légitimes que celles d’aujourd’hui ou d’après les prétendues concertations entre ceux qui mettent le pays au piloris depuis tout le temps.
    Vous avez entendu Sanago, je crois avoir entendu dans sa dernière intervention qu’il est à présent président du Comité de la réforme de l’armée mais qu’il s’assumerait si les maliens venaient à lui confier toute autre fonction !!!!! ça sent un sous-entendu non!