Ministère de la sécurité intérieure : Le Général ne maîtrise plus rien

0
0

La sécurité des personnes et de leurs biens est l’un des plus importants points pour la stabilité et le développement d’un pays ou qu’il soit et quoi qu’il fasse. Le Mali n’échappe pas à cette réalité. Ce qui a fait pousser les hautes autorités de notre pays à inscrire ce point à une place importante de la constitution. Mais la mise en œuvre de cette politique de sécurité des personnes et des biens semble poser d’énormes difficultés au général Sadio Gassama nommé Ministre depuis des années à cet effet.

«Mon frère, tout ce que je peux te dire aujourd’hui, cherche toi un pistolet pour protéger ta vie et tes biens. Parce que même nous, les gendarmes, on nous attaque et si jamais on tire sur quelqu’un, on doit répondre de cet acte. Mais, les bandits peuvent te tuer pour avoir ce qu’ils veulent  et s’en aller comme si de rien ne s’est passé… ». Tels sont les propos d’un agent de la gendarmerie quand nous lui avons évoqué le problème sécuritaire de notre capitale.

A l’analyse de l’intervention de notre interlocuteur, nous comprenons à quel point cette situation semble dépasser loin les agents mêmes en charge d’établir l’ordre et la sécurité aux populations et la protection des biens. Le phénomène a atteint aujourd’hui un niveau ou il faut obligatoirement de grands moyens, commençant par de grandes responsabilités. Qui d’autre mieux que le Général Sadio Gassama pouvait occuper ce poste de Ministre de la sécurité intérieure et de la protection civile aujourd’hui ?

En jetant un œil sur son parcours, l’on se rend vite compte que personne. Car, il n’a connu que les armes depuis les années 1975 où il faisait son entrée à l’EMIA. Cette somme d’expérience a-t-elle servi à quelque chose à notre très cher général ? En tout cas pas sur le domaine de la sécurité intérieure, car aujourd’hui, nous sommes tous sauf en sécurité chez nous. Très discret, nous attendions tous avec beaucoup d’espoirs les résultats de l’effet Gassama sur la sécurité et la protection de nos biens, mais chaque jour qui passe, le désespoir augmente d’un cran.

D’aucuns diront que le pays est vaste et incontrôlable… certes, ils ont raison, mais quand des attaques à main armée sont signalées aux premières heures de la nuit dans plein Bamako, des motocyclistes sont arrêtés et dépouillés sur l’échangeur Babemba, à des feux tricolores, des bandits dépossèdent des citoyens de leurs engins à deux roues, c’est le comble de l’insécurité.
Pire, aujourd’hui des honnêtes citoyens sont fusillés dans les rues et dans les quartiers périphériques de la capitale pour des motos. En plus de cette galère des populations, les commandos des organisations terroristes ont commencé de venir enlever des personnes à même dans les villes et non plus au Nord seulement comme c’est souvent fréquent.

La question sécuritaire est un contrat que le président ATT s’est engagé à le respecter quand il venait au pouvoir et aujourd’hui, ce bilan est de loin négatif…raison pour laquelle nous disons que le Général Sadio Gassama a de loin failli à sa mission de protéger les maliens et leurs biens.
En bon officier de l’armée, le Général Sadio Gassama doit  aujourd’hui avoir le courage de démissionner pour garder le peu de crédit qui lui reste au sein des troupes, car ce n’est pas une armada de média à chaque sortie ‘’touristique’’ qui assurera la sécurité des Maliens et de leurs biens.

A bon entendeur salut !
Moussa KONDO

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.