La MINUSMA découvre une importante cache d’armes et de munitions

11

 Bamako, le 23 septembre 2016 – Des actions terrestres, aériennes et héliportées de la Force de la MINUSMA ont permis d’identifier le 21 septembre une importante cache d’armes dans les environs de In Tachdait, localité située à 80 km au Nord de Kidal.

Cette cache d’armes abritait également un important stock de munitions, dont des roquettes de 107 mm et 122 mm, utilisées lors d’attaques indirectes de villes, ou la fabrication d’IED.

 Le stock a été neutralisé sur place.

Cette opération de la Force de la MINUSMA s’inscrit dans la continuité des précédentes actions de sécurisation dans des zones reculées du Mali.

Olivier SALGADO

 

 

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. ceux qui finance la MINUSMA sont les plus grand fabriquant d’armes au monde donc arrêtez de nous distraire!!! en tout cas ils ne sont pas au mali pour l’intérêt des maliens

  2. Ha !minusma les maliens sont pas dupes.Armée néocolonialisme, on vous tient à l’œil.
    La cma est en débandade et c’est maintenant que découvrez des munitions ?
    Nul ne peut endormir le malien,fouiller un peu le passé de ce pays.
    Ce pays n’est pas sorti du néant.
    On n’est seulement victime de nos dirigeants corrumpus,voleurs,menteurs…
    Le mali n’est pas le Soudan,Éthiopie ni moins la centrafricaine.
    Allons seulement !!!

  3. On sait déjà tous que les CONS existent, mais pour ceux qui en douteraient encore, voici ici quelques PREUVES INDISCUTABLES:
    – Habi 8
    “qui sait si ce sont pas des armes fournit par les éléments du Franco-Hongrois ou la minusmal”

    – traorelaly 3
    “La MINUSMA, savait peut etre tout, mais puisque c’etait pour la CMA, il n’ y avait pas de problèmes”

    – Oumarou bah 58
    “C’est archi faux, rien du tout juste des choses pour ce maintenir et justifier des missions secrètes. ”

    Et là, ce n’est encore qu’un début! Vous allez voir que d’autres CONS MAJEURS vont s’empresser de grossir les rangs, Wallaye! Loooool!

  4. Si la MINUSMA ne le fait pas et que le Gatia découvre cela renforce ce dernier, certainement que cela n’est pas le souhait de la MINUSMA, qui sait si ce sont pas des armes fournit par les éléments du Franco-Hongrois ou la minusmal

  5. la minuscule pardon la MINUSMA n’a rien fait c’est juste pour ce rapprocher de la population si non pourquoi attendre le passage du Gatia. La MINUSMA savait très bien que ces fainéants cachaient des armes dans ces coins. Seule les hommes et les femmes du Mali peuvent sauver le Mali le reste c’est du brouhaha.

  6. Bonjour,
    Heureux de constater que l’ONU va dans le même sens que mon appel pour une mise en œuvre rapide, de l’accord pour la paix et pour la réconciliation au Mali, par les groupes armés et par toutes les parties.

    En effet, le Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki-Moon, les a appelés, le 23 septembre 2016, comme ceci :

    « J’appelle les groupes armés à cesser de provoquer des confrontations et toutes les parties à laisser de côté leurs intérêts à court terme et à mettre en œuvre l’accord de paix », a-t-il déclaré lors d’une réunion ministérielle sur cet accord, organisée en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à New York.

    Les Ministres des affaires étrangères français, Jean-Marc Ayrault, et algérien, Ramtane Lamamra, participaient à cette réunion.

    Il s’est également dit « très inquiet des nouvelles sources d’instabilité au Mali, de l’impact du terrorisme sur la vie civile et des nombreux cas de violation des droits de l’homme ». Toutes les parties, a-t-il insisté, doivent « se conformer à leurs obligations en matière de droits de l’homme, y compris lors d’opérations anti-terroristes » car « les violations font le jeu des terroristes ».

    M. Ban a appelé à faire en sorte que les dialogues devant permettre de dessiner les futures institutions du Mali soient « sans exclusives ». « Tous les segments de la société devraient y participer, y compris les femmes, les jeunes, les groupes d’opposition, ainsi que les dirigeants religieux et communautaires », a-t-il précisé.

    Il a espéré que la prochaine Conférence d’entente nationale « reflète cet esprit d’inclusivité ».

    Il a souligné que le Mali a besoin du « soutien sans faille et cohérent » de ses partenaires internationaux.

    Quelques jours avant cette réunion, j’ai lancé un appel à TOUS les acteurs, y compris l’ONU et la MINUSMA, pour une mise en œuvre diligente et un engagement franc, honnête et sans complaisance pour une mise en œuvre rapide de cet accord pour la paix et pour la réconciliation au Mali.

    Cet appel concluait comme ceci :

    Engageons-nous (tous les acteurs), honnêtement, franchement et sans complaisance, acceptons le partage de responsabilités (en particulier à Kidal) et mettons, TOUS/TOUTES, rapidement, en œuvre, indépendamment des bords politiques, l’accord de Bamako pour la paix et la réconciliation au Mali, pour l’intérêt général et pour le bonheur de TOUS/TOUTES.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
    TEL 00223 95 58 48 97

  7. La MINUSMA, savait peut etre tout, mais puisque c’etait pour la CMA, il n’ y avait pas de problèmes. Avec les récupérations successives des armes de la CMA après les défaites contre le GATIA, il faut anticiper et eviter que cela continue.

  8. Bonjour,
    Bel engagement de la MINUSMA, une belle action de sécurité.

    Félicitations pour la modernisation et les chantiers de l’armée (1) axés sur la cohésion, (2) mettant l’armée à hauteur de mission à travers, entre autres, le renforcement de capacités pour donner/redonner confiance, la formation d’unités spéciales de lutte contre le terrorisme, l’amélioration des conditions (salariales, de logement, …) et la valorisation du métier et (3) mettant l’Homme au début, au centre et à la fin comme l’exige la loi de programmation militaire s’appuyant sur des piliers à savoir quel type d’homme ?, quel type de menace ? et quel équipement ?.

    Lors de la 56 e fête de l’indépendance du Mali, en terme de réconciliation, le Président IBK a appelé à se retrouver autour de l’essentiel (le Mali), à la cohésion, à avoir pitié du Mali, des Maliens et à se dire la vérité.

    Pour le Président, se dire la vérité, cela sous entend que des sanctions seront désormais de mises pour mieux gérer la situation que nous sommes entrain de vivre.

    Félicitations pour la médiation internationale d’avoir réagi en prenant en compte l’essentiel des éléments que j’ai signalés dans l’appel que j’ai lancé pour la mise en œuvre diligente et franche de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

    Cet appel est intitulé : APPEL A TOUS POUR UNE MISE EN ŒUVRE DILIGENTE DE L’ACCORD POUR LA PAIX ET LA RÉCONCILIATION AU MALI ET UN ENGAGEMENT FRANC, HONNÊTE ET SANS COMPLAISANCE DES ACTEURS.

    Suite à la XI session du CSA (Comité du Suivi de l’Accord), dans le communiqué, du 21 septembre 2016, de la médiation internationale, cette dernière va dans ce sens.

    Félicitations aussi aux États Unis d’aller dans ce sens. En effet, l’Ambassadeur des États Unis au Mali, au nom du Gouvernement des États-Unis, a réaffirmé son plein soutien au processus de mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du processus d’Alger et a appelé toutes les parties à respecter scrupuleusement leurs engagements et les assure de leur détermination à appuyer leurs efforts dans ce sens.

    Heureux de savoir que la CPA, par l’intermédiaire de Mohamed Ousmane Ag Mohamedoune, son secrétaire général, et Mohamed Ali Ag Mohamed Acheikh, son chef d’État-major, qui soutient l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali, reste toujours un des acteurs de cet accord. Merci à CPA de continuer à lutter pour le soutien de l’accord de paix.

    Intégrée à la CMA, la CPA doit demander aux autres parties prenantes d’arrêter les hostilités dans la région de Kidal et d’opter pour le dialogue comme je l’ai proposé et comme le proposent la médiation internationale et les États Unis.

    PAR RAPPORT A L’APPEL QUE J’AI LANCÉ, IL RESTE MAINTENANT A SAVOIR SI :

    – LES INTÉRÊTS CACHÉS ET LES MAINS INVISIBLES QUI POURRONT EMPÊCHER A L’ACCORD DE PAIX DE SE DÉROULER NORMALEMENT SERONT DÉBUSQUÉS à travers les enquêtes que la médiation internationale pourra diligentées et qui pourront aboutir à des sanctions individuelles ou collectives.

    – la conférence d’entente nationale, prévue dans l’accord de paix, sera organisée dans les meilleurs délais. Elle serait mieux que des concertations nationales, proposées par l’opposition, qui sont plus compliquées et qui ne donneraient pas, obligatoirement, dans un délai court, une avancée significative et un meilleur accord que l’accord de paix actuel.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
    TEL 00223 95 58 48 97

  9. C’est archi faux, rien du tout juste des choses pour ce maintenir et justifier des missions secrètes. sinon pourquoi pas une photo

  10. Publiez toutes les photos!!! Avec la photo du bm21, c’est sur que ces armes ont été abandonné par l’armée malienne.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here