La MINUSMA traite et rapatrie depuis Kidal des soldats des Forces armées maliennes à Gao et Bamako

10
La minusma lors du rapatriement des soldats maliens
La minusma lors du rapatriement des soldats maliens

Les combats qui ont opposé les soldats des Forces armées maliennes (FAMa) et les groupes armés dans et autour de Kidal (1500 km au nord de Bamako) ont fait de nombreux blessés dans les rangs des belligérants.

 

Bon nombre des blessés FAMa se sont retrouvés dans l’enceinte du Camp de la MINUSMA (le Camp Numéro 2), où ils ont reçu les soins primaires et ont été accueillis, abrités et nourris.

 

Devant l’afflux des blessés et le manque de structures médicales spécialisées, il a été décidé par les autorités de la Mission d’utiliser les aéronefs de la MINUSMA (Hélicoptères et avions) pour transporter ces soldats blessés hors de Kidal afin de pouvoir leur prodiguer des soins appropriés à leur état de santé.

 

 

C’est ainsi que dans la journée du 22 mai, les hélicoptères blancs frappés des lettres UN ont pu acheminer plusieurs dizaines de soldats dans les structures médicales locales, du CICR et de Serval à Gao.

 

 

Dans la soirée, vers 20 heures, un avion de transport C-130 de l’Escadron danois de la MINUSMA s’est posé sur la piste de l’aéroport de Bamako avec à son bord 80 soldats des FAMa rapatriés de Kidal, parmi lesquels se trouvaient 38 blessés.  Ces blessés ont ensuite été pris en charge par le Service de santé de l’Armée malienne.

 

 

L’Officier médical de la Force (Force Medical Officer) a assuré la coordination de l’ensemble de ces mouvements médicaux et l’utilisation rationnelle des ambulances nécessaires aux déplacements des blessés.

 

 

Une équipe médicale et chirurgicale du contingent togolais basé à Mopti, mise en alerte dès le début des combats, a rejoint Kidal jeudi 22 mai dans la matinée et s’est immédiatement mise au travail dans des conditions précaires et difficiles, du fait de l’insécurité ambiante et du nombre des patients à traiter. Malgré ces conditions, ils ont réussi à opérer, avec succès, trois soldats des FAMa dont le pronostic vital était engagé, en plus d’apporter des soins à ceux qui en avaient besoin.  La compétence de ces professionnels a permis de sauver la vie de ces trois combattants qui ont pu ensuite être évacués sur Gao.

 

 

L’équipe médicale du contingent hollandais nouvellement installé à Gao a aussi participé à l’effort aéro-medical pour sauver des vies. Bien que leur rôle les cantonne normalement à assurer le suivi médical de leur contingent, les personnels hollandais se sont dépassés. En effet, ils ont assuré le triage, la stabilisation médicale et le transport vers des structures civiles de Gao de tous les soldats maliens qui arrivaient dans les aéronefs de la MINUSMA. Ils ont aussi assuré les soins en vol des blessés qui étaient acheminés de Gao à Bamako dans l’après-midi du 22 mai.

 

 

Les efforts concertés et coordonnés de toutes les composantes militaires et civiles de la MINUSMA, tant à Kidal qu’à Gao et Bamako, ont permis de stabiliser et de sauver la vie de nombreux soldats blessés lors des combats de ces derniers jours dans le nord du pays.

Olivier SALGADO, Minusma

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. ” La MINUSMA traite et rapatrie depuis Kidal des soldats des Forces armées maliennes à Gao et Bamako”. “Rapatrie”, pourquoi ne pas dire “expulse” pendant que nous y sommes. La cause est entendue de toute façon car même le premier ministre parlait de déclaration de guerre comme s’il s’agissait de deux états distincts: Azawad et le Mali, avant la grande humiliation. Donc rapatriez nous, ça nous appradra de ne plus quitter notre pays pour attaquer les autres. …..Sarkozy n’a pas eu son deuxième mandat, Hollande, on verra…

  2. Attention au TITRE "rapatrie".
    Dites a monsieur l auteur de cet article de bien choisir les mots.

  3. Attention au TITRE "rapatrie".
    Dites a monsieur l auteur de cet article de bien choisir les mots.

  4. Ouvrez bien vos yeux.

    La MINUSMA joue à l’humanitaire après avoir fait le pyromane.

    Vu le mandat de la MINUSMA, cette chose a failli à ses obligations. Elle est inutile et budgetivore.

    Tant que la MINUSMA et la France sont présentes au Nord du Mali, l’armée malienne ne gagnera aucune bataille.

    Vive le Mali, Amen.

    Abas la France, Amen.
    Abas la MINUSMA, Amen.

  5. :mrgreen: on espere tous de la meme chose que allah nous epargne de leur sor a ce sorsier sans honeur et/ :mrgreen:

  6. j’informe la Minusma et la France que le peuple malien est manipulé par le gouvernement Mara et le president IBK. L’Etat réunit actuellement des milliers de badauts pour porter leur cause dans la rue, c’est à dire rendre la France et la Minusma coupables de leur échec politique et militaire au Nord. Ils ont financé et confectionné des milliers de drapeaux russes et payé des gens pour mobiliser des badauts. IBK et Mara forment un tandem dangereux pour le Mali, le peuple malien, et la stabilité de la sous-région. Il faut les arrêter avant que cela ne soit trop tard.

  7. Vraiment il faut laisser la France.la manière dont le MNLA s’est battu pourquoi nous on peu pas le faire faut pas se verser dans l’illusion comme quoi toujours c’est la France.tous nos voisins demandent est ce que le mali mérite l’aide après cette humiliation.les soldats de MNLA et ces accolites reunit ne font pas 1500 hommes alors que dans les rang de l’armée malienne on fait plus de 3000 éléments plus des armes achetées recements. 😉

  8. 24 mai 2014 – à 12:11
    Je pense que la France a toujours dit que c est le MNLA QUI L A AIDE A kIDAL POUR COMBATTRE LES DJIHADISTES POUR RETROUVER SES OTAGES. CE FAISANT LA FRANCE A DU FOURNIR DES ARMES AU MNLA. AUJOURD HUI CES ARMES SONT UTILISES CONTRE L ARMEE NATIONALE QUI A FAIT APPELLE A LA FRANCE POUR SON APPUI. QUEL PARADOXE ?
    CE QUI EST INNADMISSIBLE AUX CHEFS MILITAIRES MALIENS C EST QUE SANS AERONEFS,LA DEFAITE DE NOTRE ARMEE NATIONALE ETAIT SURTOUT DFICILE A EVITER ET ENCORE LE PETIT NOMBRE D HOMMES EN ARME ET DE MATERIELS DEPLOYES AKIDAL ETAIENT DES SIGNE ANNONCIATEUR DE CETTE DEFAITE: LEGERETE TOTALE SUR CE SUJET, IL EST ABSURDE QUE NOUS CONTINUONS A COMPTER SUR LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE MEME SI NOS ENNEMIS SONT DES DJIHADISTES. IL FAUT ARRETER CE DISCOUR QUE JE TROUVE IRRESPONSABLE,
    Répondre

  9. I suggest to the government to make English language a requirement in our education system then later we can switch to English for official communication and keep developing aside local languages.

    French Rebel

    • Ô Vaincus Malheur et mépris !

      Comme des Damnés de la terre , livrés à la risée du Monde !
      Eh! Antè wili Ankadôkeh wa ?

      Qu’Allah soit loué à jamais…Si toutefois encore que je devrais marcher ce serait l’insurrection Populaire pour faire tomber et écraser , toute cette bande de racaille ayant gouverner ou piloter ce pays en ces Vingt Dernières Années , le peuple doit prendre son destin en main et faire un nettoyage Clean, des Gangsters et loups Garous autoproclamés , il faut se soulever comme le brave peuple de CUBA , une révolution genre « la Batille de la Moncada » ou une révolution Bolivarienne pour destituer et la Gouvernance actuelle et tous ces fanfarons de « Politik-Chiens » qui écument le Mali. 😈 😈 😈 😈 👿 👿

Comments are closed.