Mise en œuvre de l’Accord d’Alger : Modibo KEITA à IBK : Vous m’avez tué !

103
Mise en œuvre de l’Accord d’Alger : Modibo KEITA à IBK : Vous m’avez tué !
Modibo Keita et Ibrahim Boubacar Keita (G-D)

Si Mamadou KONATE est qualifié de père de l’Unité Nationale du Soudan français, le Président Modibo KEITA est le père de la nation malienne. C’est lui qui a amené le Mali à l’indépendance après la courte vie de la fédération du Mali.

La première République du Mali faisait l’objet d’admiration en Afrique et dans le monde entier. C’était une période où du Nord au Sud, d’Est en  Ouest, le même sang coulait dans toutes les vaines. Jamais   les peuples de ce pays ne se sont retrouvé dans un tel ensemble  avec leur accord, sans aucune contrainte, avec  un seul drapeau et animé d’une même foi, avançant vers un objectif commun  fixé de commun accord. Pour magnifier, notre indépendance dans l’unité et l’entente, Monseigneur Sotigui Mori SIDIBE, Archevêque de Ségou écrivait ceci :’’Nous nous sommes inclinés devant la force des armes le 18 septembre 1898 à Logo sabousiré et le 22 septembre 1960, nous avons redressé la tête dans un geste sublime’’.

N’a-t-on pas l’habitude de dire que les hommes passent, mais que le Mali eternel reste ? Cette assertion semble être fausse depuis le 15 mai 2015 avec la signature d’un accord dit d’Alger pour la paix et la réconciliation par lequel le régime d’IBK a tout lâché remettant en cause  la devise du Mali   : Un peuple, Un but, Une foi. Parlant du dit Accord les rebelles n’avaient pas voulu le signer. Il a fallu y ajouter une série d’accords subsidiaires dont le but était de leur laisser la libre administration des régions du nord. C’est à ce titre, qu’un autre arrangement  a été signé le 19 juin 2016 pour la mise en place des autorités transitoires pour 18 mois. Ces autorités transitoires  installées dans les cinq régions du nord ne sont autres que les combattants rebelles qui vont désormais administrer les collectivités territoriales dans cette ancienne partie du pays, en attendant sa partition.  L’état a voulu  une mesure similaire  pour  les autres  collectivités du pays cela  n’a pas été accepté par les groupes rebelles soutenus par l’Algérie, un pays ami et ennemi du Mali, et la France qui veulent créer la différence.

Si le 22 septembre 1960, nous avons redressé les têtes maliennes et africaines dans un geste sublime, grâce à l’action salutaire du Président Modibo KEITA et son parti le Rassemblement Démocratique Africain (RDA) alors le 15 mai 2015, le Président IBK et son parti politique ‘’Rassemblement Pour le Mali’’ (RPM) ont incliné les têtes maliennes et africaines devant la force des armes d’une poignée  de rebelles venant tous d’une même famille en nous menant vers  un fédéralisme qui ne dit pas son nom. Qui l’aurait cru en tant que malien et africain ? Si Feu Modibo KEITA père de la nation malienne et premier Président du Mali, se réveillait dans sa tombe pour jeter un coup d’œil sur le Mali et rencontrer IBK, voici ce qu’il pourra se dire :

Modibo KEITA (MK) : Monsieur le Président, vous dites bien que vous avez obtenu à la Sorbonne Panthéon de Paris un diplôme supérieur en Histoire des Régimes Politiques Antiques ?

IBK : Oui Tonton cela est juste.

MK : Raconte-moi alors comment   l’Empire Romain a pris fin  et à quelles date ?

IBK : Tonton, l’histoire nous renseigne que  l’Empire Romain a pris fin  après   l’abdication du Roi Romulus Augustule le 4 septembre 476.  Plusieurs causes profondes et autres  évènements liés au manque de visions des différents empereurs  qui se sont succédé sont à l’origine de la fin de ce vaste empire.

MK : Bravo ! Vous maitrisez votre domaine. C’est vous qui avez donc donné l’ordre de signer cet accord dit accord d’Alger pour la paix et la réconciliation déséquilibré et défaveur de  l’Etat Central que vous représentez

IBK : Oui Tonton !

MK : Vous n’aviez pas de conseillers pour vous guider ?

IBK : Tonton, j’avais un conseiller, avec le titre et rang de haut représentant du chef de l’état en la personne de votre homonyme Modibo KEITA, qui est l’actuel Premier ministre.

MK : Quoi, mon vrai homonyme alors ce grand grammairien confirmé, comment a-t-il pu vous induire en  erreur ?

IBK : C’est lui qui a dit que le texte est bon, et que je peux le signer les yeux fermés.

MK : Et vous l’avez signé les yeux fermés ?

IBK : Oui Tonton, et en plus, il m’a dit d’éviter de faire une concertation nationale sur le dit accord, parce que pour lui l’opposition républicaine créée après mon élection à la tête de l’état allait faire révolter le peuple contre le dit Accord.

MK : Quel a été l’avis des religieux devenus désormais des hommes politiques sur la question ?

IBK : J’ai pu gérer leurs cas, en les appelant un à un au Palais pour les prier d’accepter l’accord. Le cas qui me faisait craindre, c’est celui du Cherif Ousmane Madani HAIDARA. Ce dernier en une demi-journée, peut mobiliser deux millions de fidèles maliens. Tonton, j’ai bien joué ce coup, car ces religieux ont dit aux populations révoltées qu’il n’y a jamais eu d’accord parfait, depuis le temps du Prophète Mohamed jusqu’à nos jours. Ils ont même organisé une grande marche pour me soutenir pendant les négociations à Alger.

MK : Est-ce que  cela veut dire que vous n’aviez pas avant d’être élu à ma place à Koulouba, une vision pour le Mali, à l’image de Romulus qui n’avait pas de visions pour l’empire Romain ?

IBK : Tonton, j’avais  en tête le même plan que vous en 1963. Mais cette fois-ci, la menace exhibée par la France contre moi, était très forte. Elle a utilisé ses propres forces dans la bataille et nous a interdit d’entrer à Kidal, après avoir vaincu les djihadistes en janvier 2013.

MK : Donc jusque-là, tu n’es pas allé à Kidal ?

IBK : Non Tonton, mon  premier  Premier ministre devait aller, mais à cause des menaces, il a renoncé. Le deuxième Premier ministre a eu le courage d’aller jusqu’au Gouvernorat de Kidal. Le résultat a été catastrophique. Les rebelles ont égorgé mes administrateurs.

MK : Et quel a été le rôle de la MINUSMA ?

IBK : Bon, je ne sais vraiment pas ce qu’elle joue comme rôle au Mali. Certains disent qu’elle est là dans le cadre d’une tontine à l’image de celle de Badiallo en 1991, où à tour de rôle, les pays envoient des militaires dans le cadre de l’ONU  qui perçoivent de gros salaires histoire de réduire le taux de chômage dans le monde. Imaginez-vous Tonton, les éléments présents au Mali sont au nombre de 11 000 environs et 2 000 autres vont rentrer bientôt dans la tontine.Tonton ils ne font que manger et boire et donner naissance à des petits casques bleus

MK : Mais connaissant tout cela, j’ai vu ta photo lorsque tu recevais à bras ouverts ces rebelles de Kidal dans ton Palais, tout souriant et une autre photo sur laquelle, tu mangeais des poulets avec eux ? Est-ce qu’ils  te feront cela   à Kidal ?

IBK : Tonton, c’est l’Algérie et la France qui m’ont obligé à le faire et jusque-là ils ne m’ont pas accepté à Kidal, à plus forte raison, manger du méchoui avec eux.

MK : Comment l’Algérie et la France, des pays ennemis peuvent-ils s’unir contre toi ? N’as-tu pas pris contact avec la Russie ?

IBK : Oui Tonton. Mais  ces deux pays m’ont mis en garde contre toute initiative impliquant la Russie.

MK : Cela veut dire que le Mali est donc divisé ?

IBK : Oui Tonton, il est même parti en lambeau, car chaque ethnie du nord a voulu une région pour elle. C’est ce que ces deux pays cités m’ont obligé de faire j’ai parlé le vrai français, puis le latin, ensuite le grec, mais ils   ont toujours mis la pression.

MK : Quel a été le rôle de  la société civile  comme contrepoids à toutes ces manigances ?

IBK : Il n’y a pas de société civile à vrai dire. Celle qui existe voudrait que je banque .

MK : Quels rôles ont donc joué Moussa TRAORE, Alpha Oumar KONARE, et ATT ?

IBK : Moussa est devenu un Républicain, il s’est retiré de la politique, il est attiré par le Sanakounya. Pour lui, cela peut être la solution à la crise malienne.

Alpha Oumar KONARE, a perdu sa voix, il est devenu aphone, il peut écrire, mais ne peut plus parler. Il enseigne aux maliens par écrit leur histoire désormais.

Quant à ATT, il n’est plus au Mali, il est à Dakar, la ville et ancienne capitale de ta fédération du Mali.

MK : Monsieur le Président, mon cher fils, vous m’avez tué alors pour une deuxième fois ?

Babou. S. KOBA

PARTAGER

103 COMMENTAIRES

  1. Revoyons nos cartes et ceux de nos partenaires sont les Solutions Adequates A Mon Avis. Si comparez un patriote a un egocentrique ET gueulard assoiffé de pouvoir et de notoriete c’est autre chose.
    Il nous faut plus qu’un Changement.

  2. Aller dans la paix avec un pays divisé ou même le président de la République ne peux s y rendre à fortiori le citoyen lambda?A t on besoin d un tel accord?il n y aura aucune solution viable à ce problème nord mali que la force ou bien on s en va vers la partition du mali.Que les occidentaux nous trompent, que nous même nous nous assez ont pour croire au miracle.Dommage

  3. Monsieur le journaliste ne soyez pas toujours négatif dans vos propos.Certes après la signature de cet accord de paix.Il y a eu quelques difficultés entre ces groupes armes et la population mais apparemment depuis quelques mois les choses semblent se calmer un peu admettons le aussi.

  4. Il est bien vrai que le gouvernement malien aimerait bien avancer dans ce processus de paix et de réconciliation nationale.Mais il s’avère que c’est pas du tout facile parce que malgré que des groupes armés ont signé un accord de paix mais leurs comportements prouvent qu’ils ne veulent pas la paix dans donc c’est difficile.

  5. Cette histoire de rébellion au nord du Mali ne date pas d’aujourd’hui.Depuis plus de vingt ans ce probleme existe mais toujours nous arrivons a trouver une solution pour faire taire cette crise.Si c était si facile pourquoi depuis le premier président jusqu’à maintenant il n y a pas eu de solution définitive a ce probleme.

    • Il n y a jamais eu de solution au nord mali.lModibo keita à fait ce qu il pouvait faire et c était l ébauche s une solution durable, en matant la rebellion contre l avis de la france,zn organisant le brassage des maliens par les semaines culturelles,biennales et autres,en coupant le lien avec la France c est à dire réduire notre dépendance vis à vis de la france.
      Moussa traore est venu casser un levier de cette politique en ré intégrant la zone CFA, se mettant sous l emprise de la france,qui a fini par le faire partir en organisant une crise économique au mali.
      Les autres présidents de l ère de la corruption dite ère démocratique n ont fait que déplacer le problème du nord.
      Notre seule chance pour le mali, c est que les deux parrains la France et l Algérie n ont jamais su accorder leur violon sur le nord mali car ils ont des intérêts divergents sur la question.
      Prions dieu que d ici la Dieu réveillé dans l esprit de tout les maliens le devoir même au prix du sang de préserver notre nation telle que modibo keita l à voulue.
      Prions Dieu qu un président vient nous enlever dans les mains de la France.
      Prions dieu que l ensemble des maliens sachent qu aucun pays n à négocié ni signe d accord avec ces indépendantistes et de la russie,a la France, de l Espagne à la Turquie, alors pourquoi à nous?Pourquoi les occidentaux ne disent pas à l Ukraine d abandonner ces régions rebelles?
      Ceux qui ont accepté et signé des accords avec des casques bleus ont été divisé tel le soudan,la Yougoslavie.
      Les maliens doivent arrêter de rêver cet accord ne nous mènera nulle part.

  6. Malgré que tout cela nous espérons vraiment qu’avec la mise en place de cette autorité intérimaire.Le gouvernement malien pourra trouver une solution a cette crise dans ce pays.Donc monsieur le journaliste,l’actualité de notre chère patrie n’est pas un théâtre ni une farce pour faire rire les gens.

  7. Le peuple malien et son gouvernement n’ont d’autres soucies que d’avoir la paix et sécurité sur toute l’étendue du territoire nationale mais les ex-rebelles ne veulent pas la quietudes dans ce pays ils font tous ce qu’ils veulent sans tenir compte de l’accord signé en Alger.

  8. Nous savons tout cela mais nous n’avons pas le choix c est nous qui sommes en position de faiblesse de cette situation donc nous sommes obliges d’employer la méthode douce car nous n’avons pas le choix.Tous les maliens savent bien combien de temps nous avons pris pour avoir un accord avec ses rebelles.

  9. Nous espérons que l’accord qui fut signé en Alger aura un grand impact dans la gestion de cette crise qui nous préoccupe beaucoup.Nous avons confiance en notre gouvernement pour mettre fin a ce conflit.Monsieur journaliste,nous sommes sérieux, c est toi qui joue avec les noms de notre président soyons respectueux mon gars.

  10. La lenteur dans la mise en œuvre de l’accord de paix nous a guère surpris parce que c est toujours pareille quand il faut aller a la guerre c est très facile et rapide aussi mais pour revenir à la paix c est toujours difficile et ça demande beaucoup trop de temps

  11. Monsieur journaliste,c est une belle histoire pour faire rire les gens.Sinon il n y rien intéressant dans ce texte.

  12. je pense qu’un journaliste doit être un homme de terrain et non de bureau, donc éviter d’intoxiquer le peuple malien qui a besoin de vrai information afin d’être guidé. je pense que vous devriez être plus clair dans vos dits sinon je dirai que vous êtes constipé mentalement. il faut savoir que le professionnalisme paye très bien que de tendre sa main pour raconter des ragots.

  13. Je pense qu’il est temps de passer aux choses sérieuses. Il ne faudrait pas voir la mise en place comme un échec de la part du gouvernement. Que ceux qui pensent que la mise en place des autorités intérimaires est une mauvaise chose ils se trompent car cela permettra à l’état malien d’avoir la main mise sur la totalité du nord.

  14. le rejet de la violence est salutaire vue que nous vivons en communauté. la paix c’est un comportement que tous devons adopter. je pense que nous devons savoir que la violence n’est pas une solution à nos problèmes, nous devons nous unir pour le bonheur de la nation.

  15. Je pense que tout ceci prendra fin bientôt avec l’installation des autorités intérimaires et le redéploiement des services techniques et autres. Nous devons savoir que du travail a été fait par le gouvernement pour en arriver là. Je pense donc qu’il serait mieux pour la presse de soigner sa plume afin d’éviter des désagréments.

  16. nous devons savoir que les accords sont très et nous devons soutenir les actions du président IBK. tout ceux qui s’opposent à la mise en place des accords de paix et de réconciliation sont des ennemies de la nation et nous devons les faire très attention car ils sont prêts à mettre le feu au pays.

  17. Cher journaliste, votre plume touche et agace à la fois et plus particulièrement ceux qui ne veulent nullement que l’on étale à ciel ouvert leur lamentable combine. Et bé, c’est aussi ça l’actuel Mali. Courage et ne les écoute pas, car simplement l’intellect leur faut défaut. J’apprécie positivement votre article et surtout continue à dévoiler…

  18. Mr Babou votre analyse est très juste; les grios de koulouba n’ont aucun dignité pour ce pays.IBK est très très mal conseillé pour cet accord.comme on dit qui vivra verra .

  19. Il faut dire la fonction de journaliste d’autres personnes ne la connaissent pas raison pour laquelle elles se permettent à saboter le travail bien fait des gens. Mais je parle ce journaleux serait mieux que moi donc je me tais car ce monsieur ne connait pas son travail.

  20. NON, Babou. S. KOBA, IL N’ADDRESSERAIT MEME PAS LA PAROLE A IBK. LE PRESIDENT MODIBO NE FAIT PAS LA “BOUCHE” COMME NOUS AUTRE. SA PAROLE A LUI ETAIT SACREE

  21. je me demande pourquoi le retour de la paix fait si mal à certaines personnes. que vous le vouliez ou pas nous aurons cette paix et nous allons toujours accompagner le président dans ses actions afin que notre pays soit un pays développé.

  22. il faut chercher à régulariser la presse malienne sinon il y a trop de connerie qui pense tout leur temps à faire des dénigrements sur la gouvernance du président IBK. je pense qu’un nettoyage au niveau des journalistes doit s’effectuer afin de rendre un peu propre la presse malienne sinon c’est du n’importe quoi.

  23. Il faut donc que nous puissions accepter ces personnes qui vont travailler pour nous juste le temps de préparer les élections locales. Ce n’est pas la mer à boire contrairement à la situation actuelle que vise ces zones où il n’y a pas véritablement d’autorité.

  24. Le Mali est dans une logique de paix alors faisons de sorte à ce que cette paix ne soit pas compromise. Il faut que les élus locaux arrêtent de manipuler les jeunes pour les mettre au dos de l’état. Même si les visages ne sont pas encore désignées; les quotas des autorités intérimaires pour chaque parti est défini.

  25. Jusqu’à preuve de contraire notre pays est un Etat unitaire. Ce n’est cette comédie de ce minable journaliste qui nous fera changer d’idée. Il peut tout dire et tout faire mais les citoyens maliens sont toujours optimistes à cet accord.

  26. Que les autorités intérimaires soit mise en place partout ou uniquement dans le Nord; cela ne devrait pas constituer une source de colère car tout le monde est unanime que c’est au Nord qu’il y a plus de problèmes du fait de la crise.

  27. Nous fiers du président IBK et son gouvernement pour tout ce qu’ils font pour le retour d’une paix définitive dans notre pays .Je pense que tous ceux qui trouvent des choses à dire concernant cet accord sont les ennemis de notre pays.

  28. L’accord de paix a connu un coup d’accélérateur. Le gouvernement malien, la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) et la Plateforme ont trouvé un accord sur la mise en place des autorités intérimaires. Nous en sommes très heureux.

  29. Cette entente entre le gouvernement et les ex-rebelles est vraiment salutaire et ne porte vraiment en rien les germes d’un quelconque fédéralisme ou de partition du pays.
    Vivement la traduction sur le terrain de ces accords pour aller de plus en plus vers la paix.!!!!!!

  30. pour rien au je ne vendrait ma dignité pour de l’argent des journalistes qui ont pris du gout a dénigrer les efforts du gouvernement la liberté d”expression au mali c’est de la merde

  31. C’est le nom respect des accords des belligérants qui nous a conduire aujourd’hui aux nombreux échecs des accords signés dans le passé. Les régimes précédents ont été incompétents dans la gestion de la crise du septentrion, le pays remarque aujourd’hui les séquelles. IBK est en train d’accomplit un travail remarquable.

  32. C’est le nom respect des accords des belligérants qui nous a conduire aujourd’hui aux nombreux échecs des accords signés dans le passé. Les régimes précédents ont été incompétents dans la gestion de la crise du septentrion, le pays remarque aujourd’hui les séquelles. IBK est en train d’accomplit un travail remarquable.

  33. Le but du sujet est d’une importance capitale, car l’histoire du Mali est en jeu. C’est le fruit d’un travail aussi sensible qu’il le pourrait. La succession de l’échec de plusieurs accords, lors des régimes précédents attirent le doute sur la crédibilité l’accord signé, sous le régime d’IBK. Mais si tous les séparatistes respectent ses engagements, la signature de l’accord aura une suite favorable.

  34. Il faut saluer ce travail des acteurs de la crise malienne en particulier le gouvernement qui ne ménage aucun effort pour que des solutions puissent être trouvées aux problèmes qui plombent les accords de paix.

  35. C’est la signature de l’accord qui a renforcé l’Etat malien tout ce comédie pour stopper la mise en œuvre de l’accord, pour ton information ce sont les journalistes qui ont tué Modibo kéita en second reprise.

  36. Le non-respect et la non-applicabilité des accords dans le passé a conduit sans mille doute aux échecs. Le Mali seul ne peut relever ce défi. La communauté internationale a soutenu le Mali depuis le début de la crise de 2012 jusqu’à nos, alors elle doit aider encore le Mali à mettre enfin un terme à cette crise multidimensionnelle.

  37. Cet article est un article incitateur à la haine, les journalistes apatride, de mauvaise foi et corrompus se permet de manipuler la conscient des pauvres citoyens avec des stupidités de toute sorte. La stabilité politique du pays importe peu à ces journaliste affamés, ils sont tous corrompus jusqu’aux osseux. Leur objectif est de rendre service aux opposants malintentionnés en faisant circuler des informations diffamatoires, gratuites et légères.

  38. Vous qui pensez que le président de la république rentrera dans la mauvaise manière en ne tenant pas ses engagements concernant la crise du Nord; vous serez désillusionné car ces engagements; il les remplira.
    C’est déplorable que des journalistes passent leur temps en train de torpiller les autorités que de les accompagner dans leur quête de la paix pour ce pays.

  39. Le journaleux stupides de notre pays en actions. Ce sont les gens comme vous qui font que cette crise n’a jamais eu d’issues durables parce que lorsque nos dirigeants prennent des décisions en vue de la résolution de ce problème bien que sachant la vérité; vous mentez au peuple, vous créez le doute dans leurs esprits pour vos intérêts mesquins au lieu de les inviter à soutenir les dirigeants dans leurs décisions avant qu’on ne se rende compte plus tard que c’était la meilleure solution.
    Vous n’arriverez pas à mettre à mal les accords d’alger quelques soit vos manigances.

  40. Modibo kéïta a maté la rébellion en son temps mais est ce que cela a définitivement apporté la paix dans ce pays???
    La crise de notre pays ne peut se résoudre que par le dialogue suivi d’un bon plan de gestion des collectivités territoriales afin de pouvoir offrir de nouvelles perspectives aux populations surtout les jeunes pour ne pas que ceux-ci tombent à nouveau dans le besoin de prendre les armes. C’est ce à quoi s’attellent les autorités en place. Arrêtez donc de nous emmerder avec vos sottises!

  41. La crise du nord Mali est une crise qui date depuis la veuille de l’indépendance. C’est normal que les maliens doutes de cet accord, car la crise a connu des confusions et beaucoup d’atrocités. Mais IBK et son gouvernement œuvrent pour une paix possible et durable. Les maliens doivent accorder la confiance totale à nos leaders.

  42. Il faut que la société civile accepte d’accompagner l’état malien. Si l’accord de paix a été adoptée c’est pour le bien être de notre pays. C’est vrai qu’il y a des non dits dans cet accord mais nous demandons l’accompagnement de tous acteurs politiques pour que le Mali renoue avec la paix.

  43. Pour résoudre le problème au nord Mali il faut attaquer le mal par les racines. Le nord a toujours crée des problèmes aux régimes précédents du fait d’un délaissement. C’est pourquoi le président IBK a jugé bon de conférer des pouvoirs décisionnels aux nouvelles autorités afin de poser des actions de développement dans ces zones.

  44. La signature de cet accord est favorable pourvu que la paix revienne au Mali. Le gouvernement est actif pour la mise en œuvre effective de cet accord. Cet accord de paix est très favorable pour notre pays car la paix, sécurité, l’intégrité territoriale et la constitution reste toujours à préserver. Certes le défi est énorme mais le gouvernement sait comment s’y prendre.

  45. Cet accord du 20 juin à un jeu plus qu’important, surtout si elle est appliqué comme il se doit, car le Mali est en train d’écrire l’une des pages importantes de son histoire. L’accord de paix du processus d’Alger est vraiment très salutaire pour notre pays, le Mali ne pourrait en trouver mieux, le plus important reste maintenant la mise en œuvre effectif de cet accord de paix.

  46. Un processus de paix a toujours été des étapes. Si après un an les deux protagonistes ont décidé de revoir l’accord c’est de bonne augure car cela montre leur volonté manifeste d’aller résolument à la paix pour le bonheur de tous. Cette action doit être saluée et accompagnée par l’ensemble de la société et des partenaires techniques et financiers.

  47. Toute la population malienne remercie le président d’avoir accordé tant d’importance à Modibo Keita. Modibo Keita est le symbole du patriotisme de notre pays car il a fait preuve de patriotisme et de responsabilité dans son combat et la gestion du pays à son époque.

  48. Le président a promis au peuple et il ne cédera jamais une seule partition du Mali à personne. Il a compris que les enfants d’un même pays ne peuvent pas passer toute la vie se faire la guerre. L’obtention de la paix n’est pas facile donc soutenons le président dans sa quête de paix, socle de développement

  49. Modibo Keita est la fierté de tous les maliens, par sa bravoure et sens développer de patriotisme. Il reste une véritable source de d’inspiration et d’exemple pour la génération présente et futur.

  50. Il faut se réjouir de ce compromis trouvé entre le gouvernement et les ex-rebelles. C’est un pas important vers la mise en œuvre des accords de paix.
    Cependant, il faut que les gens arrêtent de nous distraire en disant que les ex-rebelles ont dicté leur loi. C’est tout à fait claire que vous êtes contre cet accord et le fait de comparer la levée des blocages à une reculade du gouvernement en est une illustration parfaite.

  51. Vraiment un hommage spécifique doit être rendu à plusieurs à Modibo Keita. Dans l’histoire de notre pays, lui et ses compagnons ont fit preuve de bravoures et de patriotisme. Le gouvernement malien doit faire d’eux un exemple pour génération futur, raison pour laquelle le président à immortalisé son histoire et celui de notre pays.

  52. Il faut vraiment que les uns et les autres arrêtent de vouloir faire obstacle à la mise en place des autorités intérimaires et donc des accords de paix.
    La paix ne peut pas s’obtenir sans concession. Alors il faut qu’on accompagne le gouvernement pour que la paix puisse être une réalité.

  53. Le Mali est dans une logique de paix alors faisons de sorte à ce que cette paix ne soit pas compromise. Il faut que les élus locaux arrêtent de manipuler les jeunes pour les mettre au dos de l’état. Même si les visages ne sont pas encore désignées; les quotas des autorités intérimaires pour chaque parti est défini.
    Il faut donc que nous puissions accepter ces personnes qui vont travailler pour nous juste le temps de préparer les élections locales. Ce n’est pas la mer à boire contrairement à la situation actuelle que vise ces zones où il n’y a pas véritablement d’autorité.

  54. Cet accord nous permet d’aller à la paix pour la satisfaction. Vous les journalistes qui devenez la cause des politicards demandez vous ce que l’histoire retiendra de vous. Il faut bien accompagner le président ce qui serait bien pour vous.

  55. Moi je pense que sur les autorités intérimaires la question, elle est très simple que ça, la nomination des autorités intérimaires est fait par le gouvernement, la cma et la société civile. Le gouvernement ne va jamais accepter le partitionnement le territoire mali au profil des groupes armés.

  56. Ce n’est encore ni plus ni moins l’œuvre des personnes qui veulent saboter les accords de paix. Comment vouliez-vous qu’il y ait la paix si un des partis signataires des accords de paix n’est pas associé à cette clause de l’accord qui a été l’objet de blocages pendant un bon moment? La CMA est signataire des accords de paix, il est donc normal que ces membres soient associés à la mise en place des autorités intérimaires…

  57. Ce journaliste ne connais même jusqu’à présent pas le sens des autorités intérimaires, c’est pour cela qu’il fait allusion à la nomination des autorités intérimaires dans les régions nord au fédéralisme, que Dieu nous en préserve du fédéralisme que souhaite ce journaliste. ➡ 😎 ➡ ➡ ➡ llllllllllllllllllolllllllllllllllllll

  58. Que les autorités intérimaires soit mise en place partout ou uniquement dans le Nord; cela ne devrait pas constituer une source de colère car tout le monde est unanime que c’est au Nord qu’il y a plus de problèmes du fait de la crise.
    Je dirai même que c’est une résolution des préoccupations de l’opposition qui pensait que ces élus allaient d’être remplacées par d’autres, du coup elles allaient perdre leurs bases.
    On ne doit donc pas faire obstruction à ce projet si important des accords de paix.

  59. Les résolutions de la dernière session du comité de suivi des accords de paix sont très importantes pour la suite du processus de paix car elles sont un grand pas dans la mise en œuvre des accords de paix . Nous espérons que la CMA ne va pas encore esquiver lorsqu’il va s’agir de mettre ces résolutions en application.

  60. Tout ça c’est pour l’entente trouver entre le gouvernement et les groupes armés la semaine dernière, je crois que les maliens doivent au moins pour la paix soutenir le gouvernement pour l’effort qu’il a consenti pour cette entente vient entre eux. Les autorités intérimaires s’installeront du 15 juillet au 15 août 2016.

  61. Les dispositions de la mise en œuvre des autorités intérimaires sont tout à fait claires pour qui veut les comprendre de la manière la plus objective sans rentrer dans les considérations partisanes.
    Le gouvernement doit mettre en place une plateforme de communication autour des sujets d’intérêts national afin de mettre tout le monde (en particulier le citoyen lambda) au même niveau d’informations. Elles ne sont ni la base de partition du pays encore moins d’un quelconque fédéralisme. 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  62. Que Dieu nous en protège de ce genre de journaliste qui sait même plus que dire, cet absurde, Etat unitaire et le fédéralisme dans un même Etat, si tu ne connais pas les formes d’Etat il sera mieux pour toi de retourner à la Fac, pour enseigner le droit, dans ce cas tu sauras les sens de ces deux formes d’Etat.

  63. La bonne foi du président IBK n’est pas à montrer, le Président de la République Ibrahim Boubacar Keïta est en train de tous mettre en n’œuvre pour protéger les personnes et leurs et sur toute l’étendue du territoire national et aussi l’accord de paix et de réconciliation.

  64. L’accord entre le gouvernent malien et la CMA indique que les préfets, sous-préfets et gouverneurs seront secondés de représentants de la CMA et de la Plateforme. Les trois parties se sont aussi engagées à assurer la sécurité et le redéploiement des services sociaux de base.C’est le retour de l’administration à Kidal.Les ennemis de notre pays peuvent dire ce qu’ils veulent.Cela ne nous empêche pas d’avancer sur la route de la paix.

  65. Il faut saluer ce travail des acteurs de la crise malienne en particulier le gouvernement qui ne ménage aucun effort pour que des solutions puissent être trouvées aux problèmes qui plombent les accords de paix.
    Cette “entente” entre le gouvernement et les ex-rebelles est vraiment salutaire et ne porte vraiment en rien les germes d’un quelconque fédéralisme ou de partition du pays.
    Vivement la traduction sur le terrain de ces accords pour aller de plus en plus vers la paix. ➡ ➡ ➡ ➡

  66. Cet accord dont vous ne voulez pas voir appliquer sera appliqué et le Mali sera un et indivisible, un Kéita a été le fondateur du MALI et deux Kéita unifieront le Mali qui partait vers la division. ➡ ➡ ➡

  67. L’autorité intérimaire est composée des représentants du gouvernement et de la plateforme et ses membres seront désignés de façon consensuelle. Une fois en place, elle choisira un président et deux vice-présidents en son sein. Le président sera provisoirement le chef de l’exécutif local.Qu’est ce que les idiots ne comprennent pas en cela et dise du n’importe quoi.

  68. comme on tendance a dire que c’est dans la masse que les imbéciles se font repérer et voici un qui parle et répondant a ses propre questions

  69. L’accord prévoit un calendrier de mise en œuvre et du retour de l’administration dans les cinq régions du nord du Mali. Ainsi, dès le 30 septembre, on assistera au retour effectif de certains services de l’État à Kidal, actuellement hors de son contrôle. Il s’agit notamment des services techniques de l’éducation, la santé, l’énergie et l’eau et la justice.C’est cette avancée qui gène l’opposition malienne et qui paye ces journalistes pour dire du n’importe quoi.

  70. l’accord de paix a connu un coup d’accélérateur. Le gouvernement malien, la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) et la Plateforme ont trouvé un accord sur la mise en place des autorités intérimaires.Nous en sommes très heureux.Nous fiers du président IBK et son gouvernement pour tout ce qu’ils font pour le retour d’une paix définitive dans notre pays.Je pense que tous ceux qui trouvent des choses à dire concernant cet accord sont les ennemis de notre pays.

  71. Je ne sais pas ce que les journalistes cherchent sur l’accord, ici au Mali tout les journalistes sont des pseudos politiciens qui ne disent pas son nom, un journaliste doit jouer à l’apaisement, tu crois que comme par hasard je le souhaite pas si le Mali est divisé que c’est la faute d’IBK seule, non mais de nous tous, toi qui parle, qu’est ce que tu as fait pour que le Mali ne se divise pas.

  72. C’est la signature de l’accord qui a renforcé l’Etat malien tout ce fanfaronnade journalistique se fait pour stopper la mise en œuvre de l’accord, pour ton information ce sont les journalistes qui ont tué Modibo kéita en second reprise.

  73. En ce qui concerne les anciens président sur la gestion du Mali, ils ne peuvent rien faire, AOK est plus que aphone, ce sont eux qui ont mis le Mali dans ce trou, depuis l’arriver d’IBK le MALI a retrouvé son intégrité, sa laïcité, sa forme républicaine. Modibo kéita en tombe sait qui et qui lui a tué. ➡ ➡ ➡ ➡

  74. En trouvant un consensus sur La mise en place des autorités intérimaires et d’autres points saillants de l’Accord de paix, les parties signataires posent ainsi un pas important dans la mise en œuvre du document issu du processus d’Alger.Les maliens,les vrais en sont satisfaits.Les autres pseudos maliens peuvent dire ce qu’ils veulent mais le pays avance.

  75. dans un document officiel dénommé ‘’Entente’’, le Gouvernement et les mouvements armés, en l’occurrence la Plateforme et la CMA, ont consigné les modalités pratiques de la mise en place des autorités intérimaires, du redéploiement des services déconcentrés de l’Etat.Nous sommes très contents de cette de cet accord qui constitue un coup d’accélérateur pour le processus de paix.

  76. Les autorités intérimaires auront à remplacer les élus en place et lieu et assurer la présence de l’Etat dans certains cercles, communes et autres préfectures qui n’en ont pas. Je demande à ce journaliste de ne pas faire comme si la mise en place de ces autorités consacre la partition du pays.

  77. Il stipule dans l’accord d’Alger que le Mali est et restera un et indivisible. Les parties se sont engagées de respecter les principes suivants : l’unité nationale, l’intégrité territoriale, et la souveraineté de l’État du Mali, ainsi que sa forme républicaine et son caractère laïc. Donc le Mali restera un État unitaire.

  78. C’est vraiment le monde à l’envers, au lieu de nous écrire de bons articles, ce journaliste se permet de faire de la comédie. Le Mali n’a pas été et ne sera pas divisé, à ce que je sache. L’accord de paix issu du processus d’Alger peut ne peut être parfait comme tout autre accord mais il peut nous conduire à la paix.

  79. C’est vraiment le monde à l’envers, au lieu de nous écrire de bons articles, ce journaliste se permet de faire de la comédie. Le Mali n’a pas été et ne sera pas divisé, à ce que je sache. L’accord de paix issu du processus d’Alger peut ne peut être parfait comme tout autre accord mais il peut nous conduire à la paix.

  80. Les blocages sont levés par l’entente.Il faut donc espérer que les parties auront le sens du compromis pour la suite d’un processus qui accuse du retard. Ce, pour le bonheur des populations du Nord, des milliers de réfugiés, des Maliens tout court.
    Ce sont les ennemis de notre pays qui trouvent des choses à dire à ce sujet.

  81. Je comprends parfaitement la position pessimiste de cet homme de médias. Mais l’accord de paix issu du processus d’Alger n’a aucune séquelle du fédéralisme. Le Mali gardera toujours son système unitaire mais passera de la décentralisation sur papier vers une vraie décentralisation renforcée.

  82. L’accord de paix issu du processus d’Alger peut ne pas être un bon accord, et cela est logique d’ailleurs, mais il ne consacre pas la fédération ou une autre forme de l’Etat malien. Les dispositions de ce document son assez claires pour donner lieu à une telle comédie de la part de ce journaliste. 😈 😈 😈

  83. Les maliens veulent que cette crise du nord Mali prenne fin afin de mettre fin à toutes ces tueries.Nous saluons donc cet accord entre les acteurs et les soutenons dans ce sens.L’opposition malienne peut dire ce qu’elle veut.Le pays va de mieux en mieux.Très bientôt cette crise du nord Mali sera un lointain souvenir.

  84. La signature de l’entente entre le gouvernement et les groupes armés sur les modalités de mise en place des autorités intérimaires n’a absolument rien à voir avec l’idée de séparation du pays. C’est ceci que n’apprécie pas du tout chez les éditeurs maliens : le fait de mentir sur les faits et transformer les dires

  85. Le Mali est et restera un Etat unitaire. Le fédéralisme ne sera pas promis dans ce pays. L’accord d’Alger que notre gouvernement a signé avec les groupes armés conserve les caractéristiques de notre Etat unitaire. Cela n’est même pas à polémiquer.

  86. Jusqu’à preuve de contraire notre pays est un Etat unitaire. Ce n’est cette comédie de ce minable journaliste qui nous fera changer d’idée. Il peut tout dire et tout faire mais les citoyens maliens sont toujours optimistes à cet accord.

  87. Le Mali est et restera un et indivisible. Que cela plaise aux jaloux ou pas, peu importe. Car le texte de l’accord d’Alger ne dispose aucune disposition compromettant le caractère unitaire de notre Etat. Sans la signature de l’accord d’Alger, le Mali allait tomber dans la main des djihadistes.

  88. Toute la nation malienne est d’accord que ces autorités ne portent aucune atteinte à l’intégrité territoriale de notre pays. Nous savons tous que l’accord de paix d’Alger est respectueux des principes fondamentaux du caractère unitaire de notre pays et c’est cet accord qui sert de légitimité aux autorités intérimaires.

  89. Cette entente entre le gouvernement malien et les ex rebelles est très bien.La mise en place des autorités intérimaires permettra d’amorcer l’application effective de l’accord de paix.Les maliens sans exception sont très fiers du gouvernement malien qui ne ménage aucun effort dans la recherche de la paix.

  90. Le retour de la paix et de la réconciliation nationale dans notre pays va passer par l’accord de paix signé entre le gouvernement malien et les groupes armés. Le journaliste se donne à un spectacle. La population malienne attend des articles et non de l’imagination sous forme de comédie.

  91. le voyou qui dans son agonie cherche a porter défaut a un accord qui vise le bien de tous les maliens et un retour a la paix

  92. Pour ton information, le président IBK est le seul qui reconnait aujourd’hui les valeurs du président Modibo. Il ne cesse de lui rendre les hommages. Un monument lui a été dédié pour marquer toujours sa reconnaissance.

  93. Je sais pas ce que veut ce minable journaliste au lieu d’accuser dans sa quête de paix. Qu’est ce que tu reproches à ce général fuyard qui les a laissé installer. Décidément vous montrez qu’il n’y a rien dans votre tête.

  94. Un amateurisme corsé par une idiotie inqualifiable et un manque de confiance caractérisent ce semblant du journaliste.Qu'est ce que c'est que ce torchon?L'accord de paix a été signé par tous les maliens.Majorité,opposition ,société civile ont pris part à la signature de cet accord.L'attente que le gouvernement a eu avec la CMA va permettre de mettre en place les autorités intérimaires et l'administration malienne.Les ennemis du pays peuvent dire ce qu'ils veulent mais le Mali avance.

  95. Tous ces deux personnalités sont en train de faire ce qui est mieux pour ce pays. Donc que les journalistes sans formation et crèves faim arrêtent de remettre en cause le processus de paix dans notre pays.

  96. Que ce journaliste nous épargne de son sarcasme. Les époques ne sont pas les mêmes. Si Modibo Kéita avait pu résolu ce problème nous ne l’aurons pas traîné encore. Le président veut la paix comme l’avait fait le président Modibo Kéita en son temps.

  97. mon cher tu connait tout en histoire pourquoi tu n’a pas eu le prix Nobel de l’historien le plus imbécile de l’histoire 😆 😆 😆

  98. Vraiment Mr Babou vous pouvez faire de la comédie votre travail que le journalisme, vous aviez du talent pour la comédie. Vraiment souvent il est bien de faire ces genres d'article, il fait du bien en lisant Mort de rire.

  99. Suis vraiment heureux qu’il y ai des Maliens qui ont le meme regard sur le regime IBK que moi. Je pensais etre radical, peut etre n’etre pas au fait de tous les …. mais ces lignes confirment tout ce que je pensais de cet accord et du President.

  100. Vraiment Mr Babou vous pouvez faire de la comédie votre travail que le journalisme, vous aviez du talent pour la comédie. Vraiment souvent il est bien de faire ces genres d’article, il fait du bien en lisant Mort de rire.

Comments are closed.