MUJAO à Gao : Les déserteurs du mouvement menacés de mort

10 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Suite à de nombreuses défections dans ses  rangs, le MUJAO a décidé d’abattre toute personne qui tentera de l’abandonner pour échapper à la guerre que les autorités maliennes, appuyées par la communauté internationale, envisagent de mener contre les djihadistes envahisseurs.

MALI – Ces combattants du Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) occupent notamment le Nord du pays. AFP

C’est dire le  mouvement, qui est désormais aux abois et sur le qui vive, cherche tous les moyens pour retenir ses recrues. Aussi a-t-il menacé d’exécuter  tout élément qui tente de quitter ses rangs. Selon notre source de Gao, le chef du MUJAO, Abdoul Hakim, a déclaré mettre un terme aux défections qui sont en train de se produire dans les rangs de sn mouvement  depuis l’annonce de la guerre contre les envahisseurs du Nord. « Nous n’allons plus tolérer les défections de nos éléments  recrutés. Tout élément qui tente de fuir sera exécuté, et tout élément soupçonné sera abattu…Tous ceux qui ont accepté de se faire enrôler vont faire cette guerre…Nous allons faire cette guerre ensemble, qu’on la perdre ou qu’on la gagne », a déclaré le chef du mouvement. Cette menace du chef du MUJAO intervient après  la défection remarquée de plusieurs éléments du mouvement. Depuis l’annonce d’une prochaine guerre pour libérer les régions assiégées du Nord, des recrues  du mouvement cherchent tous les moyens pour s’échapper du camp du MUJAO. Mais le cas de Moriba Michel Diarra (un ancien prisonnier) est assez révélateur.

Le cas spécial de Moriba

Selon notre source, Moriba avait déclaré à la radio de Gao qu’il ne va jamais quitter le camp du MUJAO. Et de donnant les  raisons de son ralliement au mouvement. Moriba Michel Diarra était enseignant en poste à Sikasso. Mais il avait été emprisonné à la prison d’Ansongo. Avant la prise de cette ville, les prisonniers avaient été transférés à la prison de Gao. Mais après la prise de la ville de Gao par les rebelles, les prisonniers de ladite ville  s’étaient évadés. C’est ainsi que  Moriba Michel Diarra s’est retrouvé avec les éléments du MUJAO et cela, au vu et au su de tous. Mieux, Moriba a publiquement déclaré que c’est à cause de l’injustice des autorités maliennes et des brigandages du MNLA qu’il a choisi le camp du MUJAO, et qu’il  mourra en combattant aux côtés de cette branche islamiste. Mais contre toute attente, Moriba a également…disparu dans la nature afin d’échapper à la guerre. Certains disent qu’il se trouve actuellement à Bamako.

Faut-il ajouter tant d’autres défections dans le camp du mouvement ? Dans tous les cas, ces défections inquiètent  sérieusement ces fous du MUJAO. N’ayant pas d’autres solutions pour empêcher ces fuites, le chef du MUJAO menace d’exécuter tout élément du  mouvement qui nourrirait des intentions de fuite. Quoi qu’il en soit, au regard de la peur et de l’angoisse qui sévissent au sein du groupe, on ose espérer que la guerre de reconquête des régions du Nord conquises par les rebelles est à moitié gagnée par le Mali. Cependant, il reste le déploiement rapide des forces militaires pour cette reconquête.

Oumar Diakité

 
SOURCE:  du   7 nov 2012.    

10 Réactions à MUJAO à Gao : Les déserteurs du mouvement menacés de mort

  1. Le Mage

    IL faut les abattre et après on t’abattra en dernier lieu.c’est la regle.tu vas pas mourrir les laisser.

  2. Le ridicule ne tue plus le militaire malien

    Le Mali aura du mal à abattre tous ses déserteurs, imaginez tous les bidasses qui ont déserté en fuyant le nord :lol:

    Face à une centaine de misérables barbus les bidasses militaires maliens se sont déguisés en femmes, en colporteurs et même en enseignant en accrochant des stylos bics bleu et rouge à la poche (style démodé :lol: ) pour se sauver la peau, quelle honte !

    Une fois au sud et en toute sécurité, ils deviennent des braves hommes et se lancent dans le massacre des civiles en particuliers arabo-touaregs, comme quoi le ridicule ne tue pas le soldat malien :lol:

  3. Bagayogo n 6

    il faut les abattre tous apres notre armee vient vous achevez
    c,est le debut du commencement,les islamistes sont rentres au Mali
    par la voie de l,arme et ils vont sortir par la mème voie de l,arme
    :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  4. blanche neige

    eh bien qu’ils les abattent ,de toute façon ces deserteurs sont des maliens qui ont voulu faire ami-ami avec le Mujuao pour jouer aux caids avec les populations ,donc des pourris :evil: :evil:

  5. tienimango

    bande de criminels desesperes vous allez tous mourir comme des criquets dans le feux de brousse…

  6. midio

    le plan d’extermination est en marche. vous avez soutenu kadafi qui devrait quitter la terre pour son panafricanisme ,et maintenant votre puissance ayant freiner un temps soit peu la chute de kadafi ,le monde entier vous craint ,la politique veut vous rassemblez et vous exterminer.vous n »allez pas résister pendant 3 mois de bombardement tout azimut. cherchez a négocier et demander des portes de sortie. qu’ils soit ençar ,mujao, ou mnla ,les signes politique sont là.ceux qui vous ont promis un territoire riche en pétrole avec une reconnaissance international après élection att, sont ceux la même qui feront votez une résolution international pour votre extermination. personne ne veux vous croisez sur un autre front .la charia qui est facteur de régulation modéré est pour vous un outil de barbarie. au temps du djihad vraie ,des anges ont combattu au côté des djihadistes. par contre vous êtes soumis a extermination .ouvrez les yeux et pas encore trop tard. bonne compréhension et que DIEU nous guide.amen

    • SSD

      Midio,
      Vous voulez que Dieu les guide vert où ????
      Ils ne seront les bienvenus chez personne, aucun pays n’acceptera les accuillir officiellement. Et vous voulez que Dieu les guide vers où ?
      La mort certainement…. :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :roll: :roll: :roll: