Nord du Mali : L’ONU appelle à un cessez-le-feu

4
0

Depuis le 17 janvier dernier, le Mali est confronté à une situation sécuritaire préoccupante qui menace la cohésion du pays, l’unité nationale et l’intégrité territoriale. Le pays d’ATT éprouve sans doute un grand besoin de la communauté internationale pour l’aider à éteindre le feu de la rébellion dans le septentrion, qui ne recule plus devant l’armée.  Ce mardi, à Ouagadougou, le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en Afrique de l’Ouest, Saïd Djinnit, a appelé à une cessation des hostilités entre l’armée malienne et la rébellion touareg pour permettre de convoyer l’aide humanitaire. Il a indiqué que les Nations unies soutiennent les efforts en cours visant à créer les conditions pour un dialogue entre l’Etat malien et le Mnla. Saïd Djinnit a fait cette déclaration après un long entretien avec le président burkinabè Blaise Compaoré, selon une dépêche de l’Afp.

Cette option du dialogue qui est largement partagée par la communauté internationale doit passer par « la cessation des hostilités pour permettre d’apporter une assistance humanitaire aux personnes déplacées au Mali et aux personnes réfugiées dans tous les pays voisins », a indiqué le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu.

Samedi, l’Union africaine avait réitéré sa position sur ce conflit en condamnant toute revendication par les armes et avait invité le Mnla à utiliser l’arme de la démocratie. Le 20 mars prochain, l’UA africaine tiendra à Bamako une session spéciale de son conseil de paix et de sécurité consacrée à la crise au nord Mali. A cette réunion sont attendues de hautes personnalités de l’Union européenne et des Nations Unies.

Pour le moment les armes continuent de tonner entre l’armée malienne, le  Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et alliés lourdement armés.

Ces combats ont fait de nombreuses victimes dont le nombre est inconnu. Le nombre de déplacés est estimé à quelque 172.000 habitants qui ont fui les zones de combat. D’autres ont regagné les pays voisins comme le Niger, la Mauritanie, le Burkina Faso et l’Algérie.

B. Daou

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
Tecoum<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 107</span>
Membre
Tecoum 107
4 années 6 mois plus tôt

Qui cherche a internationaliser un probleme interieur Malien?Des goupes terroristes declares et des groupes qui se cachent sous un faux nom de nationalistes,attaquent par surprise un pays independant ,egorgent jeunes soldats et un mois apres,les Nations Unies, l’Union Europeenne sont invites a se joindre au Conseil de Paix et Securite de l’Union Africaine pour discuter de quoi?
L’Union Africaine a-t-elle le pouvoir d’inviter les institutions internationales et Europeennes a venir discuter un probleme interieur Malien? L’Integrite territoriale du Mali!
Le point de discussion est ceci:Le Mali est envahi par une armee de terroristes internationaux. C’est un fait nouveau .S’il s’agit de mettre en place une assistance armee pour enrayer de telles attaques terroristes qui peuvent menacer la securite de toute la Region Ouest Africaine ,D’Accord.( Des elements d’Aqueida et des Islamistes extremistes sont venus par milliers se joindre aux rebelles Touregues)
Mais comme le dit maladroitement l’Union Africaine s’il s’agit d’amener la Coalition de terroristes d’adopter un semblant de manoeuvres democratiques,”l’Arme democratique” pour revendiquer leur independance ou autonomie et pietiner l’unite de la Republique du Mali,il importe de dire categoriquement d’avance a l’Union Africaine qu’elle ne respecte pas son mandat.Une telle reunion n’a alors aucune justification de se tenir.

fanga fing<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 22</span>
Membre
fanga fing 22
4 années 6 mois plus tôt

pas de negociation , l’integrité du mali n’est pas negociable. Meme si on enrolés tous les jeunes du mali pour defendre la patrie. En tout cas je suis partant.

hmaliba<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 85</span>
Membre
4 années 6 mois plus tôt

Pourquoi le représentant spécial de l’ONU en Afrique s’en va parler du problème du Mali dans un autre pays? Et aussi a savoir que ces bandits ont déjà fait leur choix,il leur avait été demander de venir a la table de négociation,mais ils l’ont refusée.Mais sachez que l’intégrité du Mali n’est pas négociable.On ne négocie pas avec des bandits et la preuve est que ces négociations durent depuis des décennies mais le problème existe toujours,cela pourquoi?
Même il est plus facile de parler de la guerre que de la faire mais si on veut une paix durable au Mali il faut vraiment mater cs bandits la jusqu’au dernier.
Concernant la rencontre de la soit disant UA il ne faut pas du tout recevoir ces escrocs de français qui abritent certains leaders des bandits MNL des Arnaques.Donc la france joue un double jeu,malheur à vous dirigeants français soutenant ces inhumains.
Que Bbon Dieu sauve le Mali et l’aide.

WAKAM<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 130</span>
Membre
WAKAM 130
4 années 6 mois plus tôt
Un proverbe dit « les hautes herbes peuvent cacher les pintades mais ellen ne peuvent pas etouffer leurs cris ». La vérité sera connue tôt ou tard. En attendant soyons tous patriotes en ces moments difficiles et soutenons notre armée nationale pour qu’elle puisse rebondir et nous faire honneur. Ce n’est nullement le moment de céder au découragement. c’est plutot le moment du sursaut national, de la cohésion face à L’ennemie. Les insultes graves et les lamentations ne changeront rien sur le terrain. Par contre, si nous montrons à nos soldats que le moment n’est pas de baisser les bras, ils sauront que le peuple les regarde et qu’il a besoin de les voir se surpasser. La geurre n’est pas facile car cela demande une force mentale d’abord (75/%) ensuite le matériel et la tactique suivent. Nous ne devons aucunement, en tant que peuple victime d’une agression, faire preuve d’une fébrilité mentale car la guerre se gagne à ce niveau. L’ennemie ne doit pas sentir en nous la defaite, la panique et le découragement. Le MALI sortira grand de cette affaire même si certains pensent le contraire. L’homme défait est celui qui le pense mentalement, car même terrassé physiquement l’homme… Lire la suite »
wpDiscuz