Nord du Mali : Tout sur la conquĂȘte de Kidal par Gamou

63

Le 02 fĂ©vrier dernier, une colonne d’environ cinquante vĂ©hicules fait son entrĂ©e dans la ville de Kidal. A bord, une centaine de combattants et de populations civiles du Gatia (Groupe d’autodĂ©fense touareg Imghad et alliĂ©s). Pas de coups de feu, pas de panique au sein des populations. C’est justement l’énigme qui surprit plus d’un quand la nouvelle fut propagĂ©e par les mĂ©dias. Chacun y allait de ses hypothĂšses. Plus surprenant encore: les deux groupes armĂ©s (CMA-Gatia) s’asseyent autour d’une « table », parlementent et conviennent d’un accord sur la gestion de la ville de Kidal. Loin de Bamako. Au grand dam de l’Etat, absent et dont le retour Ă  Kidal ne semble pas ĂȘtre pour demain. L’entrĂ©e du Gatia Ă  Kidal est-elle improvisĂ©e ou forcĂ©e ? Quelles en ont Ă©tĂ© les diffĂ©rentes pĂ©ripĂ©ties ? Quelles en sont les implications ? Et les consĂ©quences ? Tout sur la conquĂȘte de Kidal par Gamou, de la guerre d’AnĂ©fis Ă  la journĂ©e historique du 02 fĂ©vrier !

Lorsque, tĂŽt le matin du mardi 2 fĂ©vrier 2016, une chaĂźne de radio Ă©trangĂšre relaye l’information qu’une colonne de plus de 50 vĂ©hicules, avec Ă  bord des centaines de combattants du Gatia, est entrĂ©e dans la ville de Kidal, cela suscite aussitĂŽt un grand espoir de nationalisme chez bon nombre de Maliens. Pour eux, Kidal revient, enfin, dans le giron malien depuis la malencontreuse visite de l’ancien Premier ministre Moussa Mara le 17 mai 2014.

Mais, ce sentiment de patriotisme fut de courte durĂ©e quand certaines confidences sont rĂ©vĂ©lĂ©es par de la presse Ă©trangĂšre. A l’image de cette dĂ©claration de Azaz Ag Loudag Dag, un porte-parole du Gatia: « ce dĂ©ploiement d’une centaine de vĂ©hicules et d’environ un millier de personnes s’est fait avec le consentement de nos frĂšres de la CMA ». Ou encore de celle du dĂ©putĂ© Hamada Ag Bibi, un membre de la CMA: « C’est vraiment la paix qui est en marche. Nos frĂšres de la Plateforme sont avant tout des parents. Ils sont venus Ă  Kidal avec bien sĂ»r notre feu vert, mĂȘme si leur entrĂ©e a un peu fait peur Ă  certains».

C’est dire que l’entrĂ©e du Gatia Ă  Kidal n’était pas aussi fortuite qu’on le pense. L’idĂ©e remonte au lendemain des heures chaudes de la guerre d’AnĂ©fis. Qu’en est-il ?

 

La guerre avant l’Accord

AprĂšs avoir annexĂ© les localitĂ©s de Tabankort et de MĂ©naka, la Plateforme, Ă  travers son bras armĂ©, le Gatia met le cap sur AnĂ©fis, ville, situĂ©e Ă  une centaine de kilomĂštres de Kidal, carrefour stratĂ©gique pour le contrĂŽle des routes de trafics (tabac, drogue, armes, otages, etc.). Mais, les rebelles touaregs et arabes de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) ne l’entendent pas de cette oreille et organise la dĂ©fense de ce gros village. De violents combats Ă©clatent entre les deux groupes armĂ©s du 15 au 17 aoĂ»t. Finalement, le Gatia rĂ©ussit Ă  chasser les rebelles. Le bilan est lourd de part et d’autre, mais fondamentalement du cĂŽtĂ© de la CMA qui enregistre 12 combattants tuĂ©s; 2 chefs faits prisonniers et 4 vĂ©hicules saisis.

Sous la pression de la communautĂ© internationale et de la CMA, qui crient tous Ă  la violation de l’Accord de paix signĂ© en mai-juin 2015, le prĂ©sident IBK demande Ă  la Plateforme de quitter AnĂ©fis. Le 17 septembre, les combattants de la Plateforme se retirent d’AnĂ©fis.

Coup de thĂ©Ăątre ! AussitĂŽt aprĂšs le retrait de la Plateforme, les Ă©lĂ©ments de la CMA retournent dans la localitĂ© dĂšs le lendemain, 18 septembre, alors qu’il Ă©tait convenu que chaque partie reste sur ses positions d’avant l’occupation d’AnĂ©fis par l’une et l’autre.

ChoquĂ©, le gouvernement rĂ©agit le mĂȘme jour Ă  travers un communiquĂ© dans lequel il s’indigne de ce comportement des Ă©lĂ©ments armĂ©s de la CMA. Le retrait de la Plateforme ayant Ă©tĂ© demandĂ© sans conditions par le prĂ©sident du Mali et par la mĂ©diation internationale, le gouvernement « condamner avec fermetĂ© l’occupation Ă  nouveau d’AnĂ©fis par les Ă©lĂ©ments armĂ©s de la CMA, qui constitue une grave violation de l’accord et est de nature Ă  compromettre les chances de succĂšs de la politique d’apaisement Ă  laquelle demeurent attachĂ©s le gouvernement et l’ensemble de la mĂ©diation internationale ».

Pour sa part, la CMA estime que ce retour est normal puisque « la communautĂ© internationale avait appelĂ© Ă  un retour des positions qui prĂ©valaient le 20 juin ». Non, riposte le ministre en charge de la Reconstruction du Nord, Hamadoun KonatĂ© pense que « la communautĂ© internationale ne peut pas voir d’un bon Ɠil le retour de la CMA Ă  AnĂ©fis. Elle a demandĂ© que chacun reste dans ses positions. Mais elle n’a pas demandĂ© que celui qui est chassĂ© d’une position revienne l’occuper ».
MĂȘme la Minusma avait dĂ©plorĂ© « le retour non concertĂ© de la Coordination des Mouvements de l’Azawad dans la localitĂ© d’AnĂ©fis » au moment oĂč la Mission onusienne, le gouvernement et la mĂ©diation internationale Ă©taient en train d’entreprendre des efforts d’apaisement de la situation afin de remettre le processus de paix sur la bonne voie.

 

Les consultations d’AnĂ©fis

C’est sur ces entrefaites que, courant le mĂȘme mois septembre 2015, le gouvernement malien dĂ©pĂȘche Ă  Anefis une mission conduite par le ministre Hamadoun KonatĂ©. Objectif de la mission ? Initier une dĂ©marche malienne entre les communautĂ©s les plus influentes.

Le gouvernement a laissĂ© les communautĂ©s discuter entre elles-mĂȘmes et en combinaison complĂšte sur tous les problĂšmes qui subsistent entre elles. C’est ainsi que des discutions se sont dĂ©roulĂ©s, par exemple, entre Iforas-Imghad, Arabes-Idnan, Arabes-Arabes, Ifoghas-Idnan, Arabes-Daoussak, Imghad-Arabes, Daoussak-Imghad.

Les rencontres entre le Gatia, la Plateforme et la CMA se dĂ©roulent du 4 au 14 octobre 2015. Elles aboutissent Ă  la convention d’un « pacte d’honneur » de cessez-le-feu et de paix.

Grosso-modo, les belligĂ©rants ont convenu de la libre circulation des personnes et des biens dans les zones contrĂŽlĂ©es par les diffĂ©rents groupes armĂ©s; du cessez-le-feu entre les parties; des arrangements sĂ©curitaires  et des missions conjointes de sensibilisation sur le terrain; d’Ɠuvrer ensemble au dĂ©veloppement et bien-ĂȘtre des populations du nord; d’Ɠuvrer Ă  l’application des accords d’Alger et de rĂ©gler Ă  part les points non prĂ©vus dans ces accords d’Alger; et du partage des responsabilitĂ©s politico-militaires en attendant l’effectivitĂ© des accords d’Alger.

Mais, un fait important Ă  noter : le processus final devrait se conclure par une grande rencontre qui Ă©tait prĂ©vue Ă  Kidal le 11 janvier 2016. Cette rencontre devrait se tenir en prĂ©sence du gouvernement, de la Minusma, de Barkhane et du chef de file de la mĂ©diation internationale. La rencontre a Ă©tĂ© reportĂ©e au 15 janvier, puis au 30 janvier
 La raison de ces multiples reports ? La Cma a toujours jouĂ© au dilatoire. Depuis  5 mois, elle n’a jamais voulu que cette rencontre de Kidal ait lieu. Pour la simple raison que la Cma est toujours restĂ©e dans sa logique indĂ©pendantiste, et n’a jamais expliquĂ© clairement  les choses Ă  sa base Ă  Kidal. Dans ce dossier, les rebelles de Kidal jouent avec tout le monde : l’Etat, la Minusma, les populations et les djihadistes.

 

Pourquoi l’entrĂ©e Ă  Kidal ?

Face Ă  ces reports  et surtout, au jeu de la Cma, la Plateforme, plus prĂ©cisĂ©ment sa branche constituĂ©e des membres Gatia dont 80% des effectifs sont natifs de Kidal, a dĂ©cidĂ© d’entrer Ă  Kidal, aprĂšs le dernier report. Beaucoup de combattants de la Plateforme ont estimĂ© qu’ils ne peuvent plus attendre, dans la mesure oĂč leurs parents sont l’objet d’exactions et d’expropriations depuis des annĂ©es.

Alors, la Plateforme envoie une dĂ©lĂ©gation Ă  la Cma, le 29 janvier 2016 pour l’informer de sa dĂ©cision d’entrĂ©e pacifiquement Ă  Kidal avec un convoi composĂ© de civils et de combattants. Mais, la prĂ©cision a Ă©tĂ© donnĂ©e Ă  tout le monde que cette entrĂ©e se fera de maniĂšre pacifique.

L’entrĂ©e fut fixĂ©e au 1er fĂ©vrier 2016, conformĂ©ment Ă  un accord de principe de la Cma. Mais au mĂȘme moment, les gens de la Cma avaient enclenchĂ© une campagne d’intoxication en direction de la population, de l’Etat et de la Minusma

La Cma dira au gouvernement que le Gatia veut attaquer ses positions et annexer Kidal.

A ses combattants, Ă  la Minusma et aux forces françaises, elle invoquera que l’armĂ©e et Gamou veulent les attaquer.

Pour  l’entrĂ©e Ă  Kidal, finalement effective le 02 fĂ©vrier, la Plateforme a pris soin de mettre des civils au-devant de son convoi. Aussi, toutes les armes avaient Ă©tĂ© soigneusement enveloppĂ©es. La colonne  n’était pas en position de combat. Mais la ville Ă©tait en alerte, les combattants du Gatia Ă©taient stationnĂ©s Ă  Takalot, Ă  40 km au sud-est de Kidal.

La Minusma a passĂ© la nuit Ă  patrouiller dans la zone et a mĂȘme parachutĂ© des soldats  pour  constater la progression du convoi.

AprĂšs l’entrĂ©e des combattants du Gatia dans la ville de Kidal, la Cma met en place une autre stratĂ©gie, en diffusant un communiquĂ© sur la  violation de l’accord.

Dans l’aprĂšs-midi du 02 fĂ©vrier, la  tension retombe. Les deux parties (Cma et Gatia) tiennent une rĂ©union et publient un communiquĂ© dans lequel elles informent de la mise en place d’un comitĂ© de gestion de la ville.

La Plateforme a eu des places au sein de ce comitĂ© de gestion de Kidal. Plus exactement, dans chaque sous-commission, le Gatia a trois reprĂ©sentants. « On est chez nous, au Mali. Et il n’y a qu’un seul Mali », disent les responsables du gatia.

Conclusion : Kidal est dorĂ©navant gĂ©rĂ©e par les rebelles de la CMA et les membres du Gatia, revenus, en rĂ©alitĂ©, chez eux. Tout (ce complot qui ne dit pas son nom) se fait en l’absence de l’Etat ; donc sur le dos de l’Etat (et contre l’Etat ?). Le comble, c’est que le retour de l’Etat Ă  Kidal ne semble pas ĂȘtre pour demain.

CH Sylla

 

 

ENCADRE

Un Conseil supérieur des Imghad créé, Gamou désigné président

Le 28 janvier 2016, la communautĂ© Imghad  a organisĂ©, Ă  Takalot, une grande rencontre qui a enregistrĂ© la participation de plusieurs communautĂ©s du nord, alliĂ©es des Imghad. A l’issue de cette rencontre, il a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ© la crĂ©ation d’un Conseil supĂ©rieur des Imghad et alliĂ©es. Le conseil  a pour prĂ©sident Al hadji Gamou  et comme vice-prĂ©sident Alhamdou Ag IlyĂšne, ancien gouverneur de Kidal.

Ce conseil entend dĂ©sormais dĂ©fendre les intĂ©rĂȘts de la communautĂ© et des populations du nord. Morceaux choisis des ambitions dĂ©sormais nourries par les fondateurs du conseil :

« Nous sommes chez nous. Et dĂ©sormais,  chacun doit bĂ©nĂ©ficier de ses droits et chacun accomplit son devoir vis Ă  vis  de la RĂ©publique. Que dĂ©sormais, personne n’oblige ou tente d’obliger l’autre d’adhĂ©rer Ă  ses vus ou Ă  son combat  ».

« Nous avons compris  que l’Etat  n’est plus en mesure de nous  sĂ©curiser, ni sĂ©curiser nos parents. Alors, nous allons le faire nous-mĂȘmes ».

« Il faut que nous soyons totalement  et entiĂšrement pris en compte dans l’accord d’Alger. Comme toutes les autres parties prenantes de l’accord ».

« Nous sommes  toujours Maliens. Mais Ă  partir de maintenant, nous voulons  ĂȘtre respectĂ©s ».

La Cma n’explique pas du tout l’accord d’Alger. En, si elle le fait, elle reste toujours dans sa logique indĂ©pendantiste. Le piĂšge est lĂ .

PARTAGER

63 COMMENTAIRES

  1. C’EST DES SOLDATS CA ,CETTE BANDE DE BRONZES ENTURBANES ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  2. Nos remerciements vont toujours envers le PrĂ©sident de la rĂ©publique et son gouvernement pour les efforts qu’ils ont fournis pour la paix et la rĂ©conciliation au Mali.

  3. L’accord garantit la sĂ©curitĂ©, la tranquillitĂ©, le renforcement de capacitĂ©. Merci IBK pour tout ce que vous avez fait pour le pays, ce moment est inoubliable pour le peuple Malien

  4. Cet accord qui a Ă©tĂ© signĂ© aujourd’hui renforce la capacitĂ© et garanti l’unitĂ© nationale. Le peuple Malien a n’est vraiment conscient, car on est au dĂ©but de la fin de crise.

  5. La signature de ces accords permet le dĂ©veloppement de toutes les activitĂ©s que le Mali entreprendra. C’est une nouvelle dĂ©marche que la Mali va enfin vivre infiniment.

  6. L’accord garantit la sĂ©curitĂ©, la tranquillitĂ©, le renforcement de capacitĂ©. Merci IBK pour tout ce que vous avez fait pour le pays

  7. que Le terrorisme est le plus grand handicap dans le monde actuel, il ne faut pas laisser les groupes armĂ©s s’installer n’importe comment dans notre pays sinon c’est trop risquĂ©

  8. La situation du nord Mali est inquiétant la population devrait se donnée
    la main pour lutter contre l’insĂ©curité’ du nord Mali.

  9. Avec la signature de l’accord de paix le pays va ĂȘtre sĂ©curisĂ© par les forces armĂ©es du nord et la situation sĂ©curitaire deviendra stable.

  10. Ibrahim Boubacar KeĂŻta a tout mis en Ɠuvre pour que cet accord puisse aboutir. Les diffĂ©rents belligĂ©rants doivent faire preuve de bonne foi et de responsabilitĂ© et respecter leurs engagements. Tous les acteurs sont appelĂ©s Ă  donner le meilleur d’eux mĂȘmes pour que cette quĂȘte de la paix aboutisse

  11. Gamou a toujours servir au cotĂ© des forces gouvernementales et les autoritĂ©s sont informĂ©es de tout ce qui passe Ă  Kidal. Il a l’amour de son pays c’est pourquoi il a signĂ© un traitĂ© d’accords les groupes armĂ©s de la CMA

  12. C’est une joie qui nous anime quant Ă  l’entrĂ©e du GATIA. C’est une lueur d’espoir pour tous. Nous saluons la mise en application des accords de paix afin la paix s’installe dĂ©finitivement.
    Le gouvernement a travaillĂ© avec lui pour trouver un terrain d’attente avec les autres groupes signataire.

  13. Le comitĂ© de suivi est en train de faire son travail et je crois qu’avec l’expĂ©rience du PM, il saura trouvĂ© les failles afin d’appliquer les accords dans son entiĂšretĂ©.
    Je pense qu’ensemble et surtout la volontĂ© nous rĂ©ussirons pour le bien-ĂȘtre de notre cher pays.

  14. La mission confiĂ©e au PM c’est de prĂ©sider le comitĂ© de suivi des accords de paix afin de trouver le plus rapidement possible, une solution idoine pour le bien de tous les partis signataires.
    Cela porte dĂ©jĂ  ses fruits avec l’entrĂ©e du GATIA Ă  Kidal et il faut saluer l’esprit de paix des forces en place qui ont permis cette installation.

  15. Je pense que les rapports du comité de suivi des accords permettront aux membres de la CMA et de la plate forme de rentrer dans le gouvernement.
    Et a cela ils viennent de poser un acte de grande portĂ©e avec l’entrĂ©e du GATIA et du gĂ©nĂ©ral Gamou Ă  Kidal en vue de la mise en oeuvre des accords de paix

  16. La rentrĂ©e du GATIA est le fruit de la volontĂ© politique donc je ne sais pas ce que veut dire en reprochant aux autoritĂ©s de Bamako de s’ĂȘtre frotter les mains.
    Le comitĂ© de suivi a fait un travail remarquable et cela s’est soldĂ© par cet acte de grande portĂ©e.

  17. L’un des objectifs majeur du prĂ©sident IBK est la mise en application des accords de paix. Depuis l’entrĂ©e de GATIA avec le gĂ©nĂ©ral, l’on savait le but de celle ci. Il a pu trouver les points communs sur la gestion de ville avant l’arrivĂ©e des FAMAS.

  18. La population malienne doit rester confiante car le gouvernement met tout en place pour instaurer une paix et une stabilitĂ© durable et maintenir la vĂ©racitĂ© et la crĂ©dibilitĂ© de l’accord de paix.
    Nous ne devons pas perdre espoir. Les faits aujourd’hui nous laissent croire que la paix reviendra plutĂŽt que prĂ©vu pour le bonheur de tous.

  19. En tout cas plus rien ne pourra arrĂȘter la marche vers cette paix que nous voulons tous. La CMA est en train de faire un travail important en sensibilisant ces troupes contre l’insĂ©curitĂ© et que la sĂ©curisation des personnes et des biens est de son ressort jusqu’à ce que l’autoritĂ© s’installe dans sa zone.

  20. Si des forces qui Ă©taient ennemis hier ont dĂ©cidĂ© de fumer le calumet de la paix on doit oser croire qu’il y aura des avancĂ©es dans les choses mais nous devons prendre garde Ă  ne pas remettre ce semblant de paix qui nous apportera la paix dĂ©finitive.
    VIVE LA PAIX DANS NOTRE PAYS!

  21. AprĂšs cette entrĂ©e de la GATIA Ă  Kidal il faut espĂ©rer que des actions comme le cantonnement et le dĂ©sarmement puisse se faire pour permettre le redĂ©ploiement de l’administration sur toute l’étendue du territoire national.

  22. C’est une autre pas vers la sortie de crise. Vivement que l’état puisse avoir les moyens pour mettre en Ɠuvre l’accord de paix et mener des actions de dĂ©veloppement dans le nord aussi rapidement comme le prĂ©conise ces accords afin que l’autoritĂ© de l’état puisse s’y dĂ©ployer pour offrir les services sociaux de bases au population et asseoir son autoritĂ©.

  23. Nous sommes dans une logique de paix et donc nous devons oublier toutes les mauvaises choses du passĂ© et nous engager rĂ©solument sur la route de la paix. C’est un grand acte que viennent de dĂ©montrer les responsables de la cma et de la gatia.

  24. Ce genre d’actes sont de nature à nous rapprocher de plus en plus de la paix. Nous devons donc les saluer et les accompagner pour une sortie de crise rapide.
    Il reste à mettre en Ɠuvre les autres clauses de l’accord pour consolider la paix.

  25. Les acteurs de la crise malienne sont engagĂ©s dans le processus de paix en tĂ©moigne cette rentrĂ© e de la gatia Ă  kidal . Il y a certes d’autres difficultĂ©s mais je crois que le gouvernement est en train de prendre ses responsabilitĂ©s avec la crĂ©ation de le comitĂ© national de suivi afin que celui-ci puisse trouver les problĂšmes qui bloquent la mise en Ɠuvre de l’accord et y remĂ©dier.

  26. Le Mali a assez souffert de cette crise qui a trop durĂ©. Donnons nous la main pour que ce pays puisse avoir la paix car sans paix il n’y a pas de dĂ©veloppement; il n’y a pas de vie en vĂ©rité 
    Alors mettons nous ensemble et Ă©vitons pour mettre le feu au poudre pendant que nous sommes sur la route de la paix;

  27. De nombreux sacrifices ont été consentis pour obtenir cet accord de paix donc toutes actions qui peuvent faciliter son application sont la bienvenue.
    Le président IBK travaille dans ce sens et à besoin du soutien du peuple
    Aussi faut-il que la CMA s’engage pleinement pour mettre en Ɠuvre l’accord de paix.
    Chers acteurs politiques faisons de telles sortes que les acquis obtenus Ă  travers ces accords de paix ne soient pas remis en cause.
    Tous derriÚre nos autorités pour la paix au pays


  28. L’accord de paix connait des obstacles comme tout accord d’ailleurs mais il y a des avancĂ©es.
    Je pense donc qu’il est temps qu’on se donne la main, soutenir le prĂ©sident, nos forces armĂ©es, le gouvernement, leurs montrer Ă  quel point ils peuvent compter sur la population, c’est sure que le Mali retrouvera le bonheur car avec l’accord de paix Plateforme,Gatia, Cma, Fama: c’est une famille maintenant!
    VIVE LA PAIX AU MALI

  29. On ne peut vraiment que s’en rĂ©jouir car des personnes retrouvent ainsi leurs familles et proches.
    Nous devons soutenir nos forces armées, le gouvernement et les acteurs engagés pour la paix.
    ArrĂȘtons les accusations inutiles. Restons un et indivisible, ensemble nous allons combattre tous les ennemis du Mali.
    Il est temps de voler de nos propres ailes, personne ne pourra venir sauver notre pays a part nous-mĂȘme.

  30. LE GENERAL SANOGO qui inquiete maliweb par ses posts qui vont a' la vitesse de la lumiere pour ces idiots de maliweb qui ont leur propre agenda! MALIWEB, APRES AVOIR LU, IL FAUT CENSURER! IDIOTS!!!

    Le defunt President Americain JFK disait: ” ask not what your country can do for you. Ask what you can do for your country.”
    Rien est fait sur le dos du Mali parce qu’ils sont tous … MALIENS!!! ILS TRAVAILLENT POUR TROUVER UNE SOLUTION AUX PROBLEMES QUI SECOUENT UNE REGION MALIENNE!!! SEULS LES IDIOTS ET CEUX QUI SONT FONCIEREMENT IMBECILES ET MECHANTS, PENSENT QUE LE MALI A UN QUELCONQUE INTERET A’ VOIR DES TRIBUS MALIENNES DU NORD S’AFFRONTER ENTRE ELLES!!!!!

    Le General Gamou est un stratege militaire qui aime son pays et sa region. Il a contre lui des vendeurs de drogue et des idiots qui acceptent d’etre utilise’s contre les populations et la region que Gamou partage avec eux! LA QUESTION QUE GAMOU, LE GOUVERNEMENT MALIEN ET NOUS QUI AIMONS NOTRE FASO AVONS EST: COMMENT NEUTRALISER CES IDIOTS NATIONAUX SANS FAIRE D’AUTRES VICTIMES? LE MALI A DEJA CONNU DES CENTAINES DE MORTS ET DES MILLIERS DE DEPLACE’S A’ CAUSE DU CONFLIT. IL FAUT ABSOLUMENT EVITER D’AJOUTER D’AUTRES A’ LA LISTE DES MORTS ET CELLE DES DEPLACE’S!!!!
    Je crois fermement que quelque chose de bien pour le Mali est entrain d’avoir lieu. RESTONS TRES PRUDENTS ET TRES SEREINS!!!!!!!!

  31. Gamou n’est rentrĂ©e Ă  Kidal avec l’intention de faire la guerre et aussi c’est dans le cadre de la bonne mise en Ɠuvre de l’accord de paix et de rĂ©conciliation. Gamou et Ă  le GATIA Ă  kidal est une bonne chose pour la mise en application de l’accord de paix.

  32. Je pense que le gĂ©nĂ©rale Gamou connait trĂšs bien ses droits, devoir et obligation dans son exercice en particulier dans le septentrion malien. Le gĂ©nĂ©ral Gamou est sous les commandements de de l’Etat et si l’Etat trouve un inconvĂ©nient Ă  sa prĂ©sence Ă  Kidal alors il quittera Kidal sur le champ.

  33. Toute la population malienne est ravi d’avoir a pris l’arrivĂ©e du GATIA dans la rĂ©gion de Kidal en plus encore avec la prĂ©sence du gĂ©nĂ©ral Gamou dans les rangs de plateforme. La prĂ©sence de Gamou est salutaire et les autoritĂ©s maliennes au trouve aucun inconvĂ©nient.

  34. Les différents groupes armés existantes à Kidal ou autres particulier ne doivent considérer la rentrée du GATIA à Kidal comme une offense, mais plutÎt comme une marche vers la paix et la réconciliation.

  35. Cette arrivĂ©e de la GATIA Ă  Kidal est vraiment salutaire toute la population malienne croire de plus en plus Ă  la vĂ©racitĂ© de l’accord de paix. La GATIA ou encore les groupes armĂ©es pro-Bamako font un combat pour l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©rale de notre pays.

  36. La rentrĂ©e de la GATIA Ă  Kidal montre que l’accord de paix tient Ă  voir le jour. La GATIA et la CMA ensemble pourront protĂ©ger la rĂ©gion de Kidal de la menace terroriste qui plane toujours dans le septentrion malien. Bravo Ă  la GATIA et au gĂ©nĂ©ral Gamou.

  37. C’est dans le cadre de la mise en Ɠuvre de l’accord de paix que la GATIA a pu rentrer Ă  Kidal. La prĂ©sence de la GATIA Ă  KIDAL prouve un grand pas dans le processus de mise en place de l’accord de paix.

  38. Vive la GATIA ➡ ➡
    Vive le rĂ©gime d’IBK 😀 😀
    Vive le patriotisme 😛 😛
    FELICITATION A LA GATIA, LA POPULATION MLAIENNE EST FIERR D’EUX. 😉 😉

  39. Mais Le GATIA ce sont des maliens comme tous les s’autres groupes armĂ©es et comme tous maliens. Ils dĂ©fendent la bonne cause qui est celui de leurs de leur patrie. Ils ont bien agit en respectant la dĂ©cision d’Ibrahim Boubacar KeĂŻta, ils ont fait preuve de bonne foi et de patriotisme.

  40. Tous la population malienne soutienne la GATIA dans son combat. La GATIA est de bonne foi dans le processus de paix dans le septentrion malien. La rentrĂ©e de la GATIA dans la ville de Kidal est un grand pas dans l’accord de paix.

  41. Ceci fait des mois aujourd’hui que la Cma et la Gatia avait de dĂ©cidĂ© de mettre sur place des missions conjointes de sĂ©curisation de toutes les localitĂ©s du septentrion malien. C’est dans ce cadre qu’ils se sont concertĂ©s hier sans la prĂ©sence du gouvernement malien. On n’a pas Ă  nous soucier de cela. 😛 😛 😀 😀 😀

  42. La paix est en chemin pour le Mali. Cela depuis l’entrĂ©e des militants du Gatia dans la localitĂ© de Kidal, ville rebelle. Mais les concertations entre les deux mouvements sans le gouvernement inquiet beaucoup. L’État malien devrait y ĂȘtre associĂ©.

  43. 8) 8) 8) Ce retour des forces de la Plate-forme est une disposition de l’accord pour la paix et la rĂ©conciliation nationale. A partir de cet instant, les populations civiles ne seront plus assujetties Ă  des attaques, braquages, assassinats et autres forme du banditisme. đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ 👿 👿

  44. Monsieur le journaliste, pour votre information, la CMA et le GATIA avaient mis en place des missions conjointes de lutte contre les bandits qui saccagent les populations civiles. Donc pour plus de sécurité dans la zone, ils agissent ensemble.

  45. Il ne restait plus que ceci : le retour du Gatia dans la ville rebelle, Kidal. Je suis content de cela car cela prouve que l’intĂ©gritĂ© du Mali est sans nul doute garantie par l’accord de paix nĂ©gociĂ© Ă  Alger et signĂ© et parachevĂ© Ă  Bamako les 15 mai et 20 juin 2015.

  46. Vive le retour progressif des forces pro-gouvernementales et des Forces armĂ©es maliennes (Famas) dans toutes les localitĂ©s du septentrion malien. 😉 😉 😉 😉 C’est dĂ©jĂ  une avancĂ©e dans le processus de paix au Mali. Le mĂ©rite de cette nouvelle situation revient Ă  Gamou.

  47. Le Gatia n’est pas comme les forces pro-gouvernementales qu’avaient crĂ©Ă©es les anciens rĂ©gimes. Le truc c’est ce que l’ancien prĂ©sident ATT, usait uniquement de l’argent pour faire taire ces bandits. Donc une fois bouffer tout cet argent, ils revolaient encore, jusqu’à ce que coup devienne dure.

  48. Les militants de la milice pro-gouvernementale, le Gatia sont Ă  saluer pour leur bravoure et leur attachement Ă  la patrie. C’est une force de ce genre qui a manquĂ© aux anciens rĂ©gimes pour contrecarrer les plans contre le peuple malien.

  49. Le rĂ©gime d’Ibrahim Boubacar a adoptĂ©e la bonne stratĂ©gie, en mettant sur place cette force d’auto-dĂ©fense. Nous sommes reconnaissants envers les combattants de Gatia pour leur bravoure et leur patriotisme.

  50. Toutes mes fĂ©licitations au colonel El Hadji Gamou pour sa nomination Ă  la tĂȘte de cette commission. C'est grĂące Ă  lui que le Gatia a fit son rentrĂ©e dans la ville de Kidal qui Ă©tait entre les mains de la Cma. Aujourd'hui, ils (les deux camps) partagent la gestion de Kidal.

  51. La crise malienne connaĂźtra son terme d’ici mi-fĂ©vrier. Le Gatia vient d’entrer dans la ville de Kidal. Cela Ă  la prĂ©sence de la CMA sans affrontements Le gouvernement a adoptĂ© une bonne stratĂ©gie. Vive le retour de la paix et de la quiĂ©tude dans le pays, de Kayes Ă  Kidal!

  52. PAIX PAIX PAIX PAIX!!! SEUL l’ENTENTE entre TOUS LES FILS DU PAYS pourra nous amener vers le DEVELOPEMENT et le BON VIVRE.
    Pardonnons et AVANCONS

  53. Cela nous montre que la mise en oeuvre de l’accord de paix et de rĂ©conciliation va bon train, et nous espĂ©rons tous que ça sera le dĂ©but d’une entente parfaite entre les trois parties pour que nous puissions vivre en paix !!!

  54. Cette rentrĂ©e du GATIA Ă  kidal doit nous inspirer plus de confiance vis-Ă -vis du retour de la paix et de la rĂ©conciliation dans notre pays !!! C’est quand mĂȘme une bonne chose Ă  mon avis, il faut seulement que les autoritĂ©s maliennes prennent part Ă  cette coalition dans un bref dĂ©lais !!!

  55. Nous avons confiance au retour de la paix et de la sĂ©curitĂ© dans les trois rĂ©gions du nord MALI, et ça se fera quoi qu’il arrive !!! Mais il nous faut juste ĂȘtre patient et solidaire envers nos autoritĂ©s pour leur faciliter la tĂąche !!!

  56. La stabilité dans ces différentes régions se fera, mais je ne peux pas dire sans problÚme car nous savons tous comment est la tendance dans ces régions, et aussi face à quels problÚmes le président et son gouvernement doivent faire face pour le retour de la stabilité !!!

  57. La sĂ©curitĂ© des populations des rĂ©gions du nord-MALI sera assurer, mais on ne peut pas sortir d’une crise qui a durĂ© plus de 20ans et crier pour la stabilitĂ© le jour d’aprĂšs, cela n’est pas possible, il faut du temps pour cela Monsieur !!!

  58. Il faut savoir aussi que la sĂ©curitĂ© d’une localitĂ© qui vaut trois fois la France ne peut pas ĂȘtre garantit en un clin d’Ɠil, c’est un long processus et il faut du temps au prĂ©sident de la rĂ©publique et son gouvernement pour toucher toutes les zones !!!

  59. Le prĂ©sident de la rĂ©publique est en train de tout mettre en Ɠuvre pour assurer la sĂ©curitĂ© des populations des diffĂ©rentes localitĂ©s, et pour lutter contre le banditisme dans les rĂ©gions du nord !!!

  60. L’effort dĂ©ployĂ© par le prĂ©sident de la rĂ©publique et son gouvernement n’est pas nĂ©gligeable dans cette situation, il faut reconnaitre qu’ils se donnent Ă  fond pour amĂ©liorer les conditions de vie et la sĂ©curitĂ© des populations dans ces diffĂ©rentes localitĂ©s !!!

  61. La paix et la rĂ©conciliation est un long processus qui nĂ©cessite plusieurs mois voire plusieurs annĂ©es pour qu’elles soient dans les rangs de la stabilitĂ© !!! Et il faut reconnaitre que le cas de notre pays est plus compliquĂ© qu’on ne le pense !!!

  62. @CH Sylla.Ce n’est pas forcĂ©ment une perte de Kidal pour le Mali dans la mesure oĂč c’est Gamou qui est dĂ©signĂ© “prĂ©sident”du Conseil supĂ©rieur des Imghad!Jusqu’Ă  preuve de contraire le gĂ©nĂ©ral GAMOU est restĂ© loyal envers l’armĂ©e malienne!S’il y a eu une erreur cela date de la signature des accords d’Alger consĂ©cutifs Ă  l’occupation du nord Mali par des centaines d’ex-combattants libyens “armĂ©es jusqu’aux dents”, naĂŻvement accueillis par ATT comme des hĂ©ros de retour d’une guerre perdue en Libye avec lequel pays on ne partage mĂȘme pas de frontiĂšre.C’est donc la gestion-ATT qui a mis le pays dans cet Ă©tat lĂ . 😈 👿

Comments are closed.