Nord-Mali : à Tessalit, l’armée frappe un grand coup contre les rebelles du MNLA

117
36

J.A. – Appuyée par des hélicoptères de combat pour la plupart pilotés par des mercenaires ukrainiens, l’armée malienne s’est violemment confrontée mardi aux rebelles touaregs du MNLA, près de la ville de Tessalit, dans la région de Kidal. Bilan des combats, selon des sources sécuritaires : une centaine de morts, 50 prisonniers et 70 véhicules détruits du côté des rebelles.

De violents combats ont eu lieu mardi entre l’armée malienne et les rebelles du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) à 20 km au sud de la ville de Tessalit, au Nord-Mali. L’armée, appuyée par des hélicoptères de combat pilotés pour la plupart par des mercenaires ukrainiens, ont joué un grand rôle. « Jusqu’à la tombée de la nuit, nous avons compté près de 100 morts abandonnés par les rebelles sur le lieu de la bataille. Il y a aussi quelque 50 prisonniers et 70 véhicules rebelles détruits », affirme une source sécuritaire au Nord-Mali.

Plusieurs centaines d’hommes, dont des anciens kaddafistes alliés à Bamako ont participé aux combats. L’armée malienne était équipée de 107 véhicules tout terrain et de 6 BRDM [blindé léger de fabrication russe, NDLR]. La ville de Tessalit est sous contrôle de l’armée malienne depuis samedi, mais celle-ci s’est aussitôt retrouvée encerclée par les rebelles touaregs. Les combattants du MNLA, qui se voyaient en position de force, auraient même demandé au colonel major touareg Elhadji Ag Gamou de se rendre.

“Attirer les rebelles” dans un piège

Celui-ci était venu apporter du renfort au camp militaire de Tessalit, et surtout mettre fin à la politique « d’évitement » entre l’armée et le MNLA. « L’objectif était d’attirer vers l’armée le maximum de rebelles, puis de faire appel aux hélicoptères de combat pour pilonner les positions ennemies », explique une source militaire proche du QG de l’armée malienne à Gao.

« Nous avons choisi de combattre à Tessalit, parce que nous pouvions transférer rapidement les blessés à Gao grâce à l’aéroport que nous contrôlons à nouveau depuis le week-end », dit à Bamako une source militaire sous couvert d’anonymat. Mais pour le porte-parole du MNLA, Hama Ag Sidahmed, la défaite des rebelles est moins lourde qu’on ne l’affirme côté gouvernemental.

Le MNLA ne reconnaît que 4 blessés

Selon ce dernier, lors du premier accrochage dans la zone, le 10 février, cinq soldats de l’armée malienne (bérets rouges) ont été fait prisonniers par les rebelles. Quant au bilan des combats du mardi 14 février, il serait de « plusieurs morts parmi les militaires et de deux voitures brûlées. Le MNLA a enregistré 4 blessés », affirme-t-il. Un habitant de la ville d’Alkhalil, à la frontière de l’Algérie, assure pour sa part avoir vu passer quelque 25 véhicules rebelles, qui ont déposé des blessés pour qu’ils soient admis dans des hôpitaux algériens.

____

Par Baba Ahmed, pour jeuneafrique.com à Bamako

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
papieminem<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 21</span>
Membre
papieminem 21
4 années 7 mois plus tôt

on aime bien ca

Topnotch<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 48</span>
Membre
Topnotch 48
4 années 7 mois plus tôt

J-A “Plusieurs centaines d’hommes, dont des anciens kaddafistes alliés à Bamako ont participé aux combats”.Depuis quand les mercenaires de Kadadafi sont alliés de Bamako? Erreur ou ignorance? J’espère que Baba Ahmed corrigera rapidement ce passage de son article.

elijah de bla from camona<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 2</span>
Membre
elijah de bla from camona 2
4 années 7 mois plus tôt

en temps de guerre, tout ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous. la neutralité n’existe que dans les livres. un journaliste vivant au Mali qui se permet de mettre dans le titre de son article le mot “mercenaire” pour parler de l’armée nationale du mali doit rendre des comptes. ceci n’est possible dans aucun pays du monde y compris chez les donneur de leçons comme la france et les usa. il faut cencurer certaines presses qui créent des failles dans notre système de defense nationale contre ce qui represente une menace pour notre cohesion. la mali est un et un seul avec le VERT JAUNE ROUGE comme drapeau, BAMAKO comme capital, KOULOUBA comme palais, AIGLES DU MALI comme l’équipe nationale, 223 comme indicatif et j’en passe des symboles. personne ne pourras mettre ça en cause ni aujourd’hui ni demain ni jamais d’ailleurs. arretez de publier les feuilles de choux des journalistes qui ne sont pas avec nous. c’est un devoir et une mission. a la fin il restera le mali car les bandits ont une esperance de vie très courte dans le temps.

foudkg<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 427</span>
foudkg 427
4 années 7 mois plus tôt

comment veux tu appeler des pilotes d’hélicoptères”blanc de chez blanc” si ce ne sont pas des mercenaires ?? des albinos peut etre ? 😆 😆 😆 tu ne vas pas confier des appareils qui valent plusieurs millions d’euros à des pilotes de jakarta quand meme ❓ :mrgreen: :mrgreen:

malifier<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 75</span>
Membre
malifier 75
4 années 7 mois plus tôt

foudkg ça va? ici on ne reponds pas à un homosexuel soisdisant photographe,touriste,espion, bonne nuit Mr rident et bonne prise de photo et fais attention à toi!!! on sais où te trouver walay!!!!!!!!

Yougoussake<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 115</span>
Membre
Yougoussake 115
4 années 7 mois plus tôt

Que les pilotes soient maliens ou Ukrainiens,peu importe.Tous les moyens sont bons pour ecraser ces rats.

Elhadj13<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 25</span>
Membre
4 années 7 mois plus tôt

Toutes nos bénédictions pour notre vaillante armée. Il est vrmt temps de mettre fin à cette situation une fois pour toutes. Il faut totalement desarmer ces fous, ces drogués, et irresponsables. ils ont, nos millitaires, tous nos soutiens. Même s’il leur faut un appui financier bien organisé, que les autorités nous indiquent un compte. De 1 à des millions de FCFA, je sais qu’il y des maliens qui sont prêts à mettre la main dans la pôche, pourvu seulement que l’argent aille à sa destination pour notre brave ARMEE. La paix ou rien.
Ce pays là, il est à nous. Nous la defendrons contre vents et marrées, Inch Allah.

papieminem<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 21</span>
Membre
papieminem 21
4 années 7 mois plus tôt

nous sommes avec eux

vision-2012<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 348</span>
Membre
vision-2012 348
4 années 7 mois plus tôt

Tres bien dit.

ouiyes<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 6</span>
Membre
ouiyes 6
4 années 7 mois plus tôt

😆

ouiyes<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 6</span>
Membre
ouiyes 6
4 années 7 mois plus tôt

bravo a nos forces armée il faut nettoyer tout pas de négociation avec des bandit sa sera la dernier aussi les enseignant on fait leur revendication mes il pas pris des armée et vous les petit tribut touareg foi avec des armée pourquoi? sa sera la dernier au mali cette histoire touareg nous dérange en réalité.

adiaro<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 55</span>
Membre
adiaro 55
4 années 7 mois plus tôt

Après la rebellion de 1990 Iyad avait pronnoncé un discourt qui nous a seduit, en disant ce ci j’etais venu de la Libbye pour me vangé de ce qui s’est passé en 1962 ou 64 par Dibi Sylla Diarra mais je me rens en evidence qu’on ne peut pas faire la guerre contre son pere car si tu lui as fait tomber tu te fais mal si’il te fait tomber tu te fais mal aussi qu’il ne se battera plus jamais contre son pere qui le Mali d’aujourd’hui,

17ans après il a completement oublié son pere,

adiaro<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 55</span>
Membre
adiaro 55
4 années 7 mois plus tôt

Une info, il parait que l’ingrat d’Iyad Ag Agaly est mort dans le combat de 18 Janvier lui oposant à General Ould Meidou, l’info circulait depuis le 20 Javanier mais sans avoir des preuves, avec la capture des infidels par General Gamou peut etre cette foie ci l’info est bonne,

2 Genereaux aux Mali Ag Gamou et Ould Meidou sinon le reste sont des genereaux des jambes la chaire douce,

adama<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 27</span>
Membre
adama 27
4 années 7 mois plus tôt

Plus de temps pour négocier L’armé va mettre fin cette fois ci a cette bande qui existe depuis 1964

wpDiscuz