Nord-Mali : Youwarou attaqué, le chef de village de Hombori tué

2
6

Les terroristes du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et leurs tueurs à gage d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) ont encore fait parler d’eux samedi dans la région de Mopti. Les premiers ont attaqué le matin, la ville de Youwarou avant de s’en fuir le soir après des actes de vandalisme et l’enlèvement d’un garde. AQMI a, quant à elle, assassiné le chef de village de Hombori, Moussa Balobo Maïga (même si le gouvernement attribue ce crime crapuleux au MNLA).

 

Le fantomatique Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et ses complices sicaires de la nébuleuse Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) continuent leur travail de sape au Nord-Mali. Ils ont décidé de mener désormais leur sale besogne à travers une sorte de guérilla. Ils ne viennent plus occuper les localités, sachant qu’ils peuvent être neutralisés par l’armée régulière, mais procèdent par des attaques ciblées, du vandalisme avant de s’évaporer dans la nature.

Le 18 février 2012, ils ont simultanément fait parler d’eux dans la région de Mopti. Vers 6 h du matin, ce sont des éléments du MNLA qui ont attaqué la ville de Youwarou à bord de 3 véhicules 4×4 lourdement armés. Les forces de sécurité qui étaient sur place se sont stratégiquement repliées à veille, avant même l’arrivée des assaillants, lesquels s’étaient, au préalable, renseignés sur la situation.

Quand les assaillants sont arrivés dans la ville, qui est tombée comme un fruit mûr,  ils se sont mis à saccager tout sur leur passage. Ils ont détruit les installations téléphoniques pour isoler la ville. Une radio privée a eu la désagréable surprise de revoir la visite d’assaillants. Après avoir saccagé cette radio, les bandits armés se sont dirigés sur le cercle, où ils ont emporté des ordinateurs et causé des dégâts importants.

Ils se sont ensuite rendus à la brigade de la gendarmerie où ils ont kidnappé un garde et procédé à des actes de pillage. Après avoir mis la ville sous leur contrôle pendant presque toute la journée, ces visiteurs indésirables ont pris leurs jambes au cou vers les coups de 17 h. Ils ont emporté plusieurs matériels administratifs et le garde qu’ils ont fait otage.

Pendant que le MNLA commettait cette forfaiture à Youwarou, ses complices d’AQMI étaient aussi dans tous leurs états à Hombori. Ceux-ci sont venus dans la ville pour assassiner froidement le chef de village, Moussa Balobo Maïga, avant de prendre la poudre d’escampette. On dit qu’il avait voulu prendre le chef de la brigade de gendarmerie. Selon plusieurs sources, ce crime crapuleux relèverait d’un règlement de compte.

Al-Qaïda se serait vengée, comme elle sait le faire d’ailleurs, du chef de village de Hombori pour avoir été dénoncée par celui-ci au cours d’une de ses opérations. On ignore pour l’instant les raisons réelles de cette vengeance (une enquête est diligentée), mais les sources concordent sur la thèse du récent enlèvement d’otages français dans la ville de Hombori. AQMI n’aurait pas apprécié cette dénonciation qui aurait permis d’arrêter les trois ravisseurs, dont le rôle consiste à enlever les otages pour les vendre ensuite à Al-Qaïda.

N’ayant pas pu digérer ce coup, AQMI a décidé de se venger. C’est ce mode opératoire d’AQMI qui fait que les populations du Nord ont peur de dénoncer les criminels, parce que, disent-elles, AQMI n’hésite pas à venir vous liquider froidement à la maison.

Abdoulaye Diakité    

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
sambag<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1</span>
Membre
sambag 1
4 années 7 mois plus tôt

Je crois qu’on n’est plus loin de la guerre civile maintenant. Que Dieu sauve ce pays!

Sarkozy Ennemis<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 154</span>
Membre
Sarkozy Ennemis 154
4 années 7 mois plus tôt

Dénoncé Les, parce que meme si c’est pas vous, y a des personnes qui meurt

wpDiscuz