Un nouveau bilan annonce au moins 70 morts dans l’attentat de Gao

2
Le président malien a annoncé un deuil national de trois jours.
Le président malien a annoncé un deuil national de trois jours. © AFP/ STRINGER

L’attentat-suicide a fait au moins 70 victimes mercredi à Gao, au Mali, indique un nouveau bilan médical. De nombreux blessés ont été évacués vers Bamako.

Au moins 70 personnes ont péri mercredi dans l’attentat-suicide visant des combattants de groupes armés signataires de l’accord de paix à Gao, selon un nouveau bilan médical obtenu jeudi par l’Agence France-Presse. Le chef de l’État malien Ibrahim Boubacar Keïta est parti ce jeudi rendre « visite aux blessés, aux familles des victimes à l’hôpital et au camp » frappé par l’attaque, a annoncé la présidence sur son compte Twitter. « Plus de 70 victimes [décès] sont à déplorer », a déclaré à l’AFP une source de santé à Gao, soulignant que ce bilan risquait de s’alourdir encore en raison du grand nombre de blessés, évacués mercredi soir vers Bamako. Un précédent bilan faisait état de 60 morts et de 115 blessés dans cette attaque-suicide, qui a frappé un camp de regroupement de combattants de groupes armés signataires de l’accord de paix de mai-juin 2015. Le président malien a annoncé un deuil national de trois jours à la suite de cet attentat, le plus meurtrier de l’histoire récente du Mali, revendiqué par le groupe du djihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar, rallié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Publié le 19/01/2017 à 17:52 | Le Point.fr
PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Nous sommes tous/toutes en deuil par cet attentat meurtrier qui nous a privé de nos frères Maliens dont certains sont des forces de défense du Mali et d’autres des mouvements signataires de l’accord de paix des regroupements Plateforme et CMA.

    Cet attentat terroriste, odieux, du 18 Janvier 2017, à GAO, a généré une hécatombe parmi les candidats au MOC (Mécanisme Opérationnel de Coordination) participant à la première patrouille mixte pour la sécurisation de GAO.

    Je présente mes condoléances à tous les Maliens et aux parents des victimes.

    Je souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

    Ces courageux patriotes ont montré l’exemple à suivre, celui qui mène à une paix durable au Mali.

    Ceux qui ne veulent pas cette paix durable au Mali ont agi, sauvagement, en les éliminant.

    Mais, ils n’arrêteront jamais l’élan du MOC et des patrouilles mixtes qu’ils ont initié ET l’espoir suscité par un tel élan dans les cœurs des Maliens.

    Unissons-nous, TOUS/TOUTES, indépendamment des bords politiques et des pays (à travers nos partenaires), pour cette paix durable au Mali en formant un front UNI contre cette barbarie et ce terrorisme qui n’a pas/plus de frontière.

    Unissons-nous autour de l’accord de paix, isolons les terroristes et tous ceux qui veulent stopper l’élan d’espoir suscité par le démarrage de la mise en œuvre de l’accord à travers les patrouilles mixtes.

    ENSEMBLE, UNIS, AUTOUR DE L’ACCORD DE PAIX, EN PARTICULIER, AUTOUR DU MOC VIA LES PATROUILLES MIXTES, DU DDR, DES AUTORITES INTERIMAIRES ET DE LA CONFERENCE D’ENTENTE NATIONALE INCLUSIVE, NOUS SOMMES ET NOUS SERONS PLUS FORTS.

    Le geste du Président IBK et de l’équipe accompagnant le Ministre Abdoulaye Idrissa MAIGA (le Ministre de la défense), en se déplaçant à GAO, en apportant leur compassion et celle du peuple Malien, à nos frères disparus et à leurs familles,est significatif.

    Que DIEU accueille dans le paradis nos frères disparus, en participant à une cause juste et noble, qui resteront à jamais gravés dans nos mémoires.

    Amine.

    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
    E-mail : Anasser.Ag-Rhissa@orange.fr
    TEL 95 58 48 97

  2. La paix est un comportement , c-a-d savoir vivre avec ce qui a été decidé, “signé” librement. Mettez vous en rang serré contre tout ce qui peut nuire à l’ordre, il ne faut pas se laisser aller dans la violence.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here