Nouvelles de Gao : Des magasins de portables et de plaques solaires emportés à Gao

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Visiblement, les propos pieux tenus par les occupants des villes du Nord, notamment celle de Gao sont comparables à ceux d’un prêtre catholique qui conseille en expert un couple le comportement à tenir pour la bonne conduite et la durée de leur union.

Seulement quelques mois après leur arrivée à Gao, les hommes forts du MUJAO, dont les accointances avec AQMI et autres ne sont pas à ignorer, ont fini par se distinguer par ce qu’ils reprochaient et interdisaient à la population de la ville. Les faits signalent que les vols et autres actes de banditisme orchestrés dans la ville ne sauraient avoir pour auteurs et acteurs la population civile de Gao. Alors, la charia qui battait et bat toujours son plein avec des scènes de lapidation,  d’amputation et autres sanctions qui, pour les « fous de Dieu », seraient les exigences de la religion musulmane, serait-elle infligée aux responsables de vols de portables et de plaques solaires dans la ville de Gao ? En tout cas, le samedi dernier, des voleurs ont emporté la quasi-totalité des portables et panneaux solaires dans des magasins de la ville. Les faits se sont produits entre 2 et 3 h du matin : les cambrioleurs se sont introduits par effraction dans les magasins situés entre la mairie et le commissariat islamique de la ville.  D’où la stupéfaction de la population qui se demande comment cela a pu se produire alors que cette partie de la ville est placée sous le contrôle des hommes du MUJAO qui assurent jour et nuit la permanence dans la surveillance.

En tout cas, c’est avec stupeur que les  habitants de Gao ont appris la nouvelle car ils se demandent comment des cambrioleurs peuvent se hasarder dans une zone sécurisée par les « fous de Dieu »,  ceux-là mêmes qui n’hésitent pas à couper les mains et pieds d’un voleur ? Depuis l’arrivée des islamistes à Gao, une organisation s’est formée pour sécuriser la ville. C’est ainsi que de jeunes natifs de la région surveillent quelques zones et que les éléments du MUJAO s’occupent du reste. Mais à la surprise générale, le cambriolage du samedi dernier ne s’est produit ailleurs que dans la zone contrôlée par le MUJAO. Aussi, selon des observateurs présents dans la ville, il s’agit tout simplement d’un cambriolage orchestré par le MUJAO. Sinon, à quoi sert leur présence dans cette zone  qu’eux-mêmes ont décidé de sécuriser ? Par ailleurs, avant de démasquer les auteurs de ce vol, une plainte a été déposée par les victimes qui ne s’attendent pas à grand-chose après enquête car d’après un adage bambara, «  une aiguille dont le chercheur a le pied posé dessus ne sera jamais retrouvée».

Serge Lath

Une autre amputation à Gao

Juste au moment où une délégation d’une vingtaine d’éléments d’AQMI (Egyptiens, Pakistanais…) arrive à Gao, les habitants assistent à une nouvelle amputation perpétuée par les maîtres des lieux.

En effet, le samedi passé, aux environs de 15 h, Iglass, un jeune natif de Djebock (commune de Gao) a été amputé de la main droite dans la prison centrale de la ville. Motif : vol de trois pagnes, trois matelas de deux places et une place. Actuellement, il se trouve à l’hôpital de Gao pour des soins. Pourtant, les habitants avaient eu un moment de répit, mais qui a malheureusement été d’une courte durée. La présence de la délégation d’AQMI dans la ville a sûrement ramené cette mauvaise habitude car habituellement, ces jugements sont rendus et exécutés tous les vendredis. Mais cette fois-ci, la sentence a été faite un samedi. Évidemment, il est facile de démontrer ce qu’on sait faire quand les chefs sont là pour l’apprécier. Avec actes à l’appui, ils touchent alors le cœur de ceux qui les incitent à être plus performants dans les directives dictées.

Serge Lath

 

 

SOURCE:  du   17 déc 2012.    

2 Réactions à Nouvelles de Gao : Des magasins de portables et de plaques solaires emportés à Gao

  1. tienimango

    l,armee malienne a abandonne les nordistes dans la main du mnla et cela ne se pardonne pas …

  2. ABOUBACARIM MAIGA

    IL FAUT ETRE FOU POUR CROIRE A CETTE ARTICTE.PARCEQUE AUCUN JEUNE DE GAO NE POSEDE D’ARME A FEU PAR CONCEQUANT NE CONTROLE RIEN.GAO EST SECURISE PAR LE MUJAO ON’A RIEN A LEUR DURE:ILS INTERDISENT 3 CHOSE
    A NOS SOEUR DE S’HABIER DECAMENT?AU JEUNES DE NE PAS FUME EN PUPLIQUE ET DE NE PAS VOLETS. L’histoire retiendra un chose pres le réplus de l »arme malienn.le MUJAO par la grasse de « DIEU » nous les SORAÏS LE MIJAO NOUS A SAUVE DES MAIS DU MNLA.POUR SA NOUS LES RESPECTIONS.NOTE SI AUJOURD’HUIT DES JEUNES DE GAO MAL INFORMER CE PERMET DE DURE….LES 1ER CONTRIBUTEURS DE LA PATRUILLE EN ARGENT C’EST LE MUJAO DONC IMAGINER LE RESTE.JOURNALISTE QUON5