Nusrat Al Islam Wal Muslimin revendique les récentes attaques : Gourma Rhraous : déroulement des faits de l’attaque

9
Nusrat Al Islam Wal Muslimin revendique les récentes attaques

Le mardi 18 avril, le camp militaire des Fama de Gourma Rhraous dans la région de Tombouctou a été la cible d’une nouvelle attaque. Après celle de novembre 2016 qui avait fait 11 morts parmi les éléments de la garde nationale. Plusieurs versions sont en train d’être dites sur cette attaque. Selon nos recoupements, tout a commencé à  04 heures  du matin quand une trentaine de terroristes lourdement armés se sont scindés en deux  groupes, et ont attaqué le camp militaire de Rhraous à l’aide d’armes lourdes. Le premier groupe a attaqué le camp à partir de l’arrière. Pour pénétrer, ce groupe a pris deux véhicules et des minutions et tiraient sur tout ce qui bougeait en incendiant des véhicules.

Aussitôt ceux-ci ressortis, le second groupe fait son entrée confiant que les soldats avaient fui laissant le camp derrière eux des armes et tonnes de munitions. Ils croyaient pouvoir se servir également à volonté. Ce que les terroristes ne savaient pas, c’est le fait que les soldats étaient cachés. Soudain, des tirs nourris d’armes lourdes​ automatiques retentissent de la part des soldats, un combat corps à corps s’est engagé entre les deux parties. Le premier groupe de terroristes, qui avait attaqué le camp, est retourné aux abords du camp pour épauler leurs frères terroristes. Ceux-ci ont été tenus en tenaille par les forces spéciales des bérets rouges qui sécurisent désormais les sorties de la ville, cela depuis l’attaque du 6 novembre 2016 du camp de la garde nationale qui avait fait plusieurs morts.

Les combats ont continué jusqu’au lever du jour et sans renforts

C’est alors que le chef du commandement des opérations demanda à ses troupes d’agir pour limiter le nombre de victimes parmi les hommes et de  ne jamais perdre leurs positions. Mais pousser l’ennemi dehors. Vers  07h les combats se sont déplacés hors du camp à l’intérieur de la ville. Vers la sortie ouest de Rhraous, les soldats mènent un combat acharné contre les ennemis. Un soldat est tombé à ce niveau aussi, toujours pas de renfort, mais  face à la puissance de feu des soldats,  les terroristes ont fini par décrocher en fuyant en rangs dispersés.

Selon nos informations, six terroristes ont été abattus. Un véhicule des terroristes, qui a été détruit, est toujours garé au niveau de la préfecture.  Quatre véhicules des Fama ont été détruits, un autre soldat a succombé à ses blessures. C’est là que les soldats se sont divisés en deux. Un groupe  les ont poursuivis  et ont engagé un combat contre les terroristes à 30 kilomètres de Rhraous d’où les informations nous parviennent que l’opération Barkhane serait venu en aide aux soldats de l’armée malienne, en effectuant une frappe contre les terroristes. En ce moment, le bilan provisoire était de 4 soldats tués ; une petite fille et un petit garçon qui ont reçu des balles​ perdues sont décédés. Il y a eu des blessés et deux véhicules de l’armée malienne ont été emportés. Les soldats maliens n’ont pas fui, ils ont livré un véritable combat en repoussant les terroristes hors de la ville. Le reste du combat s’est déroulé à Tin Ahara. C’est à ce niveau que la force Barkhane est intervenue.

Les faits selon l’état-major français

Dans le poste Fama situé à Gourma Rhraous, à 120 km à l’Est de  Tombouctou, les soldats maliens font face le mardi 18 avril, vers 5h00, à un assaut d’un groupe armé terroriste. Perdant quatre soldats dans la violente prise à partie, les soldats maliens mettent hors de combat plusieurs assaillants et transmettent une alerte à Barkhane afin de déclencher une mission d’appui.

La bonne coordination et la rapidité de l’alerte donnée par l’armée malienne permettent à la force Barkhane d’envoyer un module d’intervention aéro-combat transportant à son bord un détachement de commandos de montagne de la force Barkhane. Les éléments de Barkhane relocalisent les terroristes en fuite à une trentaine de kilomètres du lieu de l’attaque et neutralisent deux pick-up dérobés et lourdement armés, ainsi qu’une dizaine de terroristes. Les militaires maliens blessés ont été évacués par la Minusma. Les blessés les plus graves ont été pris en charge par les équipes médicales de Barkhane au Rôle 2 de Gao. L’armée malienne mène maintenant des opérations dynamiques de contrôle de zone au sud de Gourma Rhraous afin de poursuivre les autres assaillants en fuite.

Fruit d’un partenariat militaire opérationnel volontariste soutenu par Barkhane, cette action vient souligner la réactivité des forces armées maliennes (Fama) et leur excellente coordination avec les éléments de Barkhane. C’est cette dynamique du partenariat qui doit permettre de progresser efficacement dans la lutte contre les groupes armés terroristes dans la région.

Nusrat Al Islam Wal Muslimin dirigé par Iyad Ag Ghaly revendique l’attaque

L’attaque porte la marque de la nouvelle alliance des groupes terroristes d’Iyad Ag Ghaly, Nusrat al Islam Wal Muslimin. Les assaillants sont sortis de la ville en rangs dispersés et en entassant leurs morts sous une bannière noire frappée de la formule de la profession de foi des musulmans. Les hélicos ont nettoyé la zone à partir de Tin Ahara. Parmi les véhicules abandonnés, se trouvent les deux enlevés lors de l’attaque meurtrière de l’année dernière à Rhraous.

Dans 5 communiqués diffusés, la nouvelle alliance terroriste Nusrat Al Islam Wal Muslimin  revendique des attaques. Le groupe terroriste parle d’embuscade contre des «dozos» le 11/04/17 à Ké-Macina (Ségou). Attaque contre la gendarmerie malienne le 13/04/17 à Téné. Le groupe sanguinaire parle d’une mine contre le véhicule des forces tchadiennes de la Minusma le 15/04/17 à  Taghlit. L’attaque d’un convoi de la Minusma sur la route de  Aguelhoc et Tessalit le 17/04/17, et le même convoi à 35km de Tessalit.

En un mois, l’Alliance des groupes terroristes, Nusrat Al Islam Wal Muslimin, a revendiqué 5 attaques terroristes sur le territoire malien, y compris l’attaque de Rhraous contre les  Fama.  Bilan côté assaillants : 10 tués selon Barkhane ; 04 prisonniers dont 1 avec une ceinture d’explosifs, 2 véhicules endommagés. Suite à l’attaque perpétrée sur le détachement des forces de sécurité à Rhraous, le ministre de la Réconciliation nationale, Mohamed El Moctar, au nom du gouvernement, a présenté ses condoléances aux parents des victimes et a encouragé les hommes. Le renfort venu de Gao pour apporter assistance a été aussi attaqué à Tinahama à 25 km de Rhraous, sur la route de Gossi. Les soldats déterminés à découdre avec leurs ennemis sont allés en profondeur jusqu’à récupérer 2 autres véhicules enlevés le matin.

k. TRAORE/M. SIMAGA

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Pour rejoindre les prédateurs, les Saoudiens et les Qatari sont les plus grands enfants de putes que la terre ait jamais portée. Ce sont eux qui financent ces bâtards de djihadistes et les salopards comme les Mahmoud Dicko, qui s’opposent à l’interdiction de l’excision dans ce pays. Et, malheureusement, ce sont ces crétins de religieux de pacotille qui font et défont les pouvoirs chez nous. Ils encaissent la nuit chez les tenants du pouvoir, et le jour, ils viennent à la mosquée inciter les cons à aller voter. En quoi la religion est-elle liée aux élections? Mais, puisqu’il y’a toujours des cons qui leur permettent de faire leurs affaires, ils en profitent. Mais, qu’il sachent bien que leur idéologie à la con ne prospérera pas au Mali malgré leurs copains djihadistes qui sèment la mort et la désolation ailleurs dans le pays. Que ces pédés de Saoudiens commencent déjà à adorer Dieu eux-mêmes, ces sales fils de putes, avant de chercher à étendre leur connerie d’idéologie de merde au reste du monde. Quelle bande de salopards!!!!!!!!!!!!!!

  2. Voilà, ceux-ci, on les appelle des soldats, des vrais! Pas comme ces petits pédés des Sanogo et compagnie, prétendus venus pour repousser l’envahisseur, et qui n’ont jamais rencontrés un seul djihadiste durant tout le temps qu’ils sont restés au pouvoir. Ils étaient là pour se faire de l’argent uniquement. Et, ils ont tué les vrais soldats, parce qu’ils se savaient incapables de redresser la barre. Ces sales enfants de putes sont venus plus pour détruire le Mali qu’autre chose. C’est pourquoi, ils méritent de crever tous en prison ces bâtards. Voilà une raison de plus pour que l’incapable Président que nous avons, prenne toute la mesure de la situation en consentant à lâcher un peu de l’argent volé pour équiper l’armée. Nos hommes ne doivent pas continuer à faire appel à Barkhane chaque fois que de besoin même si c’est dans le cadre d’une coopération militaire. Que coûte un hélicoptère de combat?

  3. Quant les maliens se disent amis du Qatar et Arabie saoudite pays banquiers de l’islamisme mondial pour prospérer leur influence dans l’Afrique noire ignorant en majorité, incapable de défendre sa culture, son identité Negro africaine face au complexe de tout venant de l’étranger

  4. Les musulmans du mali c’est l’auto destruction😋😋😋😋 comment une religion étrangère puisse venir s’installer sur votre terre et vous détruire si c’est pas de l’ignorance et manque de patriosme, je vous pose la question aimez vous les uns et les autres? Aimez votre pays? Aimez vous culture africaine ? Alors pourquoi cette autodestruction ? Qui risque de vous faire disparaître en tant que nation?

  5. Et dans tous ceux la me n’ai pas encore lu un article du gouvernement de requins crocodiles et vampires et aussi des soi disant rebelles cma, plate forme et autres denoncer ces actes barbares et inhumains.
    Personne personne et personne parmis ces racailles de requins crocodiles et vampires et escrocs agguerris de Notre Republique.
    Peuple Malien reprenons Notre Destin em mains en battant les pavés partout au Mali Sinon ca ne sera jamais ces politi chiens et ces coyotes de pro ou contre gouvernement qui redoreront le blason du Maliba.
    A suivre…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here