Opération Biprem Faso-Ko: 100.000 patriotes pour libérer le nord.

3 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Face à la crise multidimensionnelle que traverse le Mali, les membres du Bloc d’Intervention Populaire et Pacifique pour la Réunification Entière du Mali (Biprem) ont initié un projet dénommé Opération Faso-Ko pour contribuer à rétablir l’intégrité du territoire national. C’était à la faveur d’une conférence de presse qu’ils ont organisé samedi 15 décembre dernier à la Maison de la Presse animée par  Mr Lacine Diawara, président dudit Bloc.

 

Au présidium, nous avons noté la présence de Mr Aliou B. Diarra (Secrétaire Général), Mr Abdoulaye Maiga (Secrétaire à l’Information), Mr Boubacar Diallo (Représentant du groupement des leaders religieux), Sekou Dembélé (Représentant du RECOTRA)

En effet, l’Opération Biprem Faso-Ko est un regroupement apolitique récemment mis en place pour établir l’intégrité du territoire à travers une marche pacifique vers le nord que les membres souhaiteraient mobiliser 100 000 personnes avant la fin du mois pour rencontrer les occupants du nord.

La séance a été ouverte par l’intervention de Mr Aliou B. Diarra, secrétaire général dudit Bloc qui dans son exposé a tout d’abord  compatit à la douleur du peuple américain dont 27 de ces citoyens innocents sont tombés dans la cour de l’école avant de  remercier les participants d’avoir effectué le déplacement.

Selon Mr Diarra : «Aimer sa patrie est un acte de foi, la défendre est le degré le plus élevé. Les combats décisifs sont engagés par les Etats mais renforcés par le peuple. Nous avons sentis nos cœurs battre très forts avec les cœurs de tous les maliens aux côtés de toutes les victime des occupations. Nous avons été rencontrés le président du Haut Conseil Islamique du Mali qui nous a dirigés vers le Chérif de Nioro qui a prié pour nous et manifesté leur adhésion à cette idée. Nous avons également été rencontrés Mgr Jean Zerbo archevêque et d’autres organisations qui ont tous adhéré à ce projet. Donc nous comptons maintenant sur vous pour adhérer à ce projet.»

Prenant la parole, le Conférencier principal, Mr Lacine Diawara a lui aussi à son tour remercié tous les participants qui ont interrompu leurs activités pour venir les écouter. Mr Diawara soulignera ceci : «Je considère le Mali comme un vieux père de famille qui a 9 femmes ; les 8 régions du Mali plus le District de Bamako qu’on peut appeler le Blonba où se passent toutes les activités et où se prennent toutes les décisions. Parmi ces 9 femmes a rapporté Mr Diawara, certains enfants des 3 femmes, Tombouctou, Gao et Kidal égarés, trop ambitieux ont décidé de prendre des armes pour faire honte au vieux père commun de la famille. Et cela a fait peur à tout le monde. Ils l’ont déshabillé sans chemise, ni pantalon. C’est pour cette raison que l’Opération Faso-Ko a été mise sur pied pour dénoncer par action  les exactions qui se passent au nord. Selon lui, ces dénonciations ne peuvent être utiles que lorsqu’elles sont suivies des actions concrètes sur le terrain. Il précisera que la première armée souveraine d’un pays est son peuple et un peuple qui se sent dans l’indignation et qui se sent espérer que les gens venant d’autres pays pourraient l’aider de sortir des ces exactions sans avoir un résultat pendant 9 mois, il faut un regroupement pour le faire. C’est une des raisons qui nous a poussées à mettre sur pied ce projet pour faire face à cette situation. Mr Diawara a conclu par dire que cette Opération aura avant la fin du mois à mobiliser 100 000 personnes pour rencontrer les occupants du nord.»

Les préoccupations des confrères se sont articulées sur le mode de financement et encore les dangers par rapport à la rencontre des maîtres des lieux qui selon un confrère ne sont pas gentils comme on le pense.

En guise de réponse, Mr Diawara apportera que l’Opération Faso-Ko n’a pas les moyens mais qu’elle compte sur sa propre cotisation et la contribution des bonnes volontés. Par rapport aux dangers avec la rencontre des occupants, Mr Diawara a rassuré que quelques soient les dangers,  ils iront.

La rencontre s’est clôturée par les bénédictions de Mr Modibo Diallo représentant du groupement des leaders religieux du Mali

 

Drissa Keita

SOURCE:  du   17 déc 2012.    

3 Réactions à Opération Biprem Faso-Ko: 100.000 patriotes pour libérer le nord.

  1. Waraba 1

    Bonne bourrage mais surtout la prudence

  2. hamed05

    message d’un frère de tombouctou:

    ALLAHOU AKBAR SALAM ALAYKOUM CHER FRERES ET SOEURS,la da’wa en terre d’islam est très efficace,soubhana Allah depuis mon arrivé a Tombouctou je ne peux que constater le changement,la population a très nettement changer,elle se désavoue des saints qu’elle adorait et même de leurs marabouts qui sont encore vivants et de leurs grigri,ils parlent du taghout(dans toute ses formes),du tawhid,de la charia,de l’islam authentique,d’ici peu de temps incha Allah,tout le nord du Mali embrassera la cause des moudjahidines,nous avons coupé la télé et la radio en ne laissant qu’une seul station qui diffuse le coran et des dars,par Allah que la da’wa en terre d’Islam est beaucoup plus efficace qu’en terre de kufr c’est incomparable,la population commence a compris que c’est en revenant à l’islam authentique qu’Allah mettra la baraka,ici on peut precher et parler ouvertement de tous les sujets,je me sens 1millard de fois plus utile qu’en terre de kufr,en plus la majorité de la population parle francais donc tout le monde se comprend,ALLAHOU AKBAR LA ILAHA ILLA LLAH,louange a Allah qui a tourne le coeur des gens vers celui moudjahidines

  3. Djon Te

    :!: BRAVE POPULATIONS DU MALI, UN SOULEVEMENT DE TOUS VERS LE NORD FACILITERAI LE TRAVAIL DE LIBERATION, LES BANDITS TOUAREGS ARABES ET ISLAMIQUES N’ AURONT POINT DE SOUTIENS, LA VICTOIRE EST GARANTIE :!: