Otages au Mali: Aqmi met en garde la France contre une opération militaire

0
0

 AFP – Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a adressé jeudi un avertissement à la France et à d’autres pays européens leur demandant de ne pas soutenir une opération "imminente" visant à libérer leurs otages au Mali, selon un communiqué parvenu jeudi à Rabat.

"Selon des informations qui nous sont parvenues récemment, l’alliance des croisés menée par la France, qui soutient certains régimes comme l’Algérie et la Mauritanie, prépare une opération militaire "imminente" pour libérer les otages détenus par l’organisation", indique Aqmi.

Ce communiqué en arabe, non authentifié, est parvenu au bureau de l’AFP à Rabat sous forme d’un courrier électronique de l’organisation clandestine active au Sahel et liée à la mouvance d’Al Qaïda.

"Nous adressons un avertissement à la France, le Royaume-Uni, la Hollande et la Suède: s’ils autorisent cette opération, cela signifie la mort de leurs ressortissants et une atteinte à leur vie, dont ils ont la responsabilité", poursuit l’Aqmi.

"Nous précisons également que nous cherchons une solution pacifique à ce problème des otages", conclut-il.

L’Aqmi a déjà revendiqué l’elèvement fin novembre dernier au Mali de deux Français et de trois Européens.

"Nous revendiquons l’enlèvement le 24 novembre des deux français, travaillant pour les services de renseignement de la France, Philippe Verdon et Serge Lazarevic, ainsi que celui de trois Européens, le lendemain à Tombouctou", avait indiqué un communiqué de l’Aqmi le 8 décembre dernier.

AFP – Publié le 12/01/2012 à 13:04

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.