Ouagadougou: les négociations entre Bamako et les groupes du nord du Mali sous le signe de l’espoir

13
Le président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, serre la main du leader de la délégation Ansar Dine, Alghabass Ag Intalla, le 8 juin 2013 à Ouagadougou. AHMED OUOBA / AFP
Le président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, serre la main du leader de la délégation Ansar Dine, Alghabass Ag Intalla, le 8 juin 2013 à Ouagadougou.
AHMED OUOBA / AFP

Les pourparlers directs entre Bamako et les groupes armés du nord du Mali ont commencé à Ouagadougou ce samedi 8 juin. Les premières consultations ont déjà eu lieu et la médiation espère proposer un accord aux différentes délégations d’ici lundi pour permettre la tenue de la présidentielle et le redéploiement de l’administration et de l’armée à Kidal.

 

Les négociations vont se dérouler autour de quatre points essentiels, selon le plan du médiateur :

 

 

 

1) la cessation des hostilités,

 

2) le redéploiement de l’administration générale, des forces de défense et de sécurité au nord du Mali et en particulier à Kidal,

 

3) la création d’un mécanisme de suivi et d’évaluation comme mesure d’accompagnement,

 

4) la poursuite des pourparlers de paix après la présidentielle en vue de l’établissement d’une paix définitive.

 

Blaise Compaoré, le président du Burkina Faso, a rappelé les deux raisons majeures qui justifient ce dialogue : la nécessité de tenir l’élection présidentielle le 28 juillet prochain, et la consolidation de l’unité nationale et de la cohésion sociale.

 

Quant à Tiebilé Dramé, l’émissaire du président malien, il souhaite que ces négociations soient inclusives, y compris avec le MAA (Mouvement arabe de l’Azawad) et la coordination des groupes armés sédentaires afin d’aboutir à un accord durable. « Si les Maliens choisissent un président de la République investi de la légitimité populaire, il sera alors en mesure d’engager avec les groupes armés du nord des discussions nécessaires pour une résolution définitive de cette crise », a-t-il souligné.

 

Trouver une issue rapide et pacifique

 

Pour Mahamdou Djeri Maïga, vice-président de la commission mixte de l’Azawad, « cette rencontre est le début d’un règlement définitif de cette crise qui perdure. » Il a exhorté toute la communauté internationale à s’investir auprès du médiateur pour une issue pacifique et rapide de cette crise.

 

Juste après la cérémonie officielle d’ouverture, le médiateur a commencé les premières consultations avec les différentes délégations.

 

Par RFI

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. Donner une prime a une rébellion c’est creusé sa propre tombe, avec tout ce qu’ils ont fait au mali les donnés encore une prime haaaa sa serais une foutaise aux familles des soldats égorgés a Aghello.
    Je réfléchis toujours quel accord serait signé? En tout cas si c’est pour les donnés une prime c’est inadmissible.

  2. les faux amis de fougk n,auront rien on a rien a vous donner foutez nous la paix…..

  3. MNLA n’a pas le choix.Ils avaient espéré un soutien exceptionnel de la France. Sinon ils avaient bien compris que c’est course inutile. Et si on ne reste pas vigilant ces responsables de MNLA finiront par risquer leur vie par leurs propres éléments au sein de ces groupes armés ou bandits armés. Il faut également une large couverture sécuritaire.

  4. Ces criminels accepteront tout car ils n’ont pas choix. Il faut que les autorités maliennes passant de la surenchère car elles sont en position de force. Elles ont la légalité internationale et la puissance militaire. point de cession. Il faut que la délégation malienne profite pour demander officiellement l’arrestation de tous ceux qui sont recherchés par la justice malienne.

  5. De quoi va-t-on discuter avec ces criminels sont les but est juste une prime de rébellion. Ils n’ont aucune revendication, il n’ont pas le mandat des populations ils se sont associés aux terroristes pour tuer des gens, lapider à mort égorger, imposer des lois cruelles et inusités violé…nous ne seront jamais d,accord avec les résultats de ces pourparlers tant que les bandits ne se mettrons pas à la disposition de la justice pour avoir pris des armes dans un pays démocratique comme moyen de revendication et répondre de leurs crimes…nous exigeons de l’armée la prise de Kidal par la force et la destruction totale et entières de tous les groupe armées. Nous demandons au gouvernement de ne pas aller traiter nos questions nationales dans un tiers pays. Nous réclamons que toutes les questions du Mali soient traité au Mali…quelle idée d,aller signé des traités entre maliens soient en Algerie ou au Burkina….surtout que ce st des pays qui ne sont pas neutres. Les armes ont passés par la!

  6. En cas d’accord avec le MNLA,vont-ils le respcter ou à nouveau le violer ??!!!

    • Aucun accord ne sera valable avec le MNLA. Tôt ou tard, plutôt tôt, ils brandiront leurs armes encore pour exiger leur autonomie.

  7. Jai rêvé hier nuit…je faisais partie de la table de negociation…voilà ce qui serait passé et proposé a Ouaga:

    PARIS ne voyant plus d’autre option proposerait un CATONNEMENT POUR LE MNLA…

    PARIS:
    je crois que pour un deal gagnant gagnant nous proposons au Mali un cantonnement du MNLA.

    LE MALI:
    quel genre?: armé ou non armé?

    PARIS:
    Es tu vraiment jamais allé a l’ecole francaise? On ne cantonne pas des civils… on appelerait cela « camp de refugiés »…

    MALI:
    ok ok! on a compris…mais où tu veut alors cantonner tes serpents que tu a sortis de ta Valise Serval? Car, a ce que nous sachions aucune famille avec des enfants n’acceptera le cantonnement de serpents dans les environs de sa maison ici au nord! 😈

    PARIS:
    ben… hun hun (espece de merdier!)… loin de Kidal…tres loin meme jusqu’a vers Tessalit a cote du Massif des Ifoghas …cest bon, non?

    MALI:
    mais cest du territoire malien tout ça… or cest toi-meme qui dit qu’il n y’aura pas deux armee dans un seul Mali. Respectons-nous un peu monsieur! 🙄

    PARIS:
    ok ok! Jai bien dit « deux armees legitimes »…sinon une armee legitime comme les Famas et une petite armee paralelle de 500 bandits armés fera une parfaite coexistance surtout si on peut trouver des casques bleu-(blanc-rouge) pour s’interposer entre les deux.

    MALI:
    non non…pas question! 😈 😈 Je vais appeler la population malienne pour en decoudre avec toi pour… entourer ton ambassade dès demain! il faut que tu parte avec tes serpents!

    PARIS:
    Ok ok! d’abord, quel est le taux de scolarite de la population malienne que tu veux deployer contre moi?

    Mali: 15%

    PARIS:
    oh mon Dieu! Garde-les en attendant que je trouve un lieu de cantonnement! 😯 😯 😯

    PARIS:
    Ok le gars (MNLA) vous allez cantonner en Mauritanie (votre trou de rat habituel…col Najim a deja pris le devant)…je ne veux PAS de probleme avec le Mali…je vous rappelle que le Mali et la France ont une histoire commune..en plus jai 120,000 maliens sur mon territoire.. or vous n’etes que 500 bandits armes… et l’heure de verite a sonné!

    MNLA:
    Quoi?! Pas question..nous ne bougerons pas de l’azawad! Et nous ne desarmerons pas tant qu’on aura pas trouvé un statut juridique(oublie politique)…juridique (un pardon sur les massacres d’auguelhoc, sur les viols et pillages de populations, sur l’invitation des terroristes, sur la prejudice portee a l’etat malien)..garanti par la communaute internationale.

    MALI:
    Pas question on ne pardonne personne cette fois-ci..surtout sur Aguelhoc!La seule chose que nous pouvons vous accorder cest le banissement permanent vers la France.

    PARIS:
    Quoi?! 🙄 on en a pas besoin….on a deja le MNLC (Mouvement National pour la Liberation de Corse)…pas question!

    MNLA:
    notre option secondaire cest le Burkina, puis que ce n’est pas loin de l’azawad…on peut nous cantonner la-bas et y garantir aussi notre securite.

    BLAISE:

    QUOI!? meme desarmés vous n’allez jamais cantonner chez moi! Vous ne voyez pas la superficie du Burkina?! Eh bien…jai dit que je peux resoudre votre probleme avec le MALI; mais je n’ai jamais dit que je vous aime…espece de troubleurs!

    PARIS: quel gachis!

    GANDA KOY, MAA, COREN, LES BELLAH:
    Nous aussi nous allons etre a la table de negociation! Apres tout, nous sommes au moins plus agés que le soi-disant HCUA!

    MP22, COPAM, POPULATION MALIENNE:
    ça y est! fin a la tergiversation! on a trop attendu! Il n y aura plus jamais d’election au Mali! Et tous les sotramas seront derobés du drapeau tricolor.

    PARIS: QUOI? UMP22?! 🙄

    MALI:
    calmes toi… cest M P 22 et non UMP…/skinned head etc…

    PARIS:
    ah ok ok merci, Mali…tu sait quoi? Jai decidé le MNLA doit disparaitre… son existance devient plus dangereuse qu’une bombe atomique… le MNLA est en train d’ouvrir toutes les boites de pandore….. il faut dire a votre MP22 de nous laisser organiser au moins les elections… le MNLA il est cuit!

    MNLA:

    Le colonisateur m’a trahi!…On avait un contrat entre nous…..et vous l’avait trahi! Vous avez trahi la “rebellion touareg”!

    PARIS:

    Vous n’avez pas pu liberer les otages, vous n’avez pas combattu non plus …cest les tchadiens et les maliens qui ont combattu… donc de quel contrat encore vous parlez? On ne peut pas perdre le Mali a cause de vous. On ne peut plus parler d’un statut pour azawad! Cest impossible selon tous les expert du monde!

    MNLA:
    Ok ok ok …oublions desormais azawad, parlons de mon statut juridique (le Pardon National Malien).

    PARIS:
    Je ne te donne aucune garantie sur ça..tout dependra de la bonne volonte de maliens eux-meme.

    MALI:

    Ils ne sont meme pas de maliens et comment peut-on donc envisager un pardon pour des citoyens etrangers de l’azawad?

    MNLA:
    Non non non pardon! nous sommes des maliens… mais seulement de version traitre… quant a l’azawad, on avoue qu’il est imaginaire!

    MALI:
    ok on verra…mais toutefois, cest aux GANDA KOY, MAA, COREN, COPAM, MP22 de decider sur votre sort….oh pardon, on a oublié le CNDR (Commission National Dialogue et Reconciliation)

    😯 😯 😯
    FDR:
    Ne nous donnez plus du mauvais souvenir! CNDR et CNRDRE où est la difference? 🙄 😯 Cest plutot CDR tout court(commission Dialogue et Reconciliation) con ❗

    MNLA:
    Oh mon Dieu on est fotus!

    • En general tes visions sont tellement mauvaises qu’on se demande des fois si t’es pas aveugle par hasard 😆 :lol:.

      Mais cette histoire imaginaire me plait beaucoup (t’as pas eu besoin de ta vision defaillante si on s’en tient a ce que t’as dit au debut :mrgreen: :mrgreen: ).

    • LOL, formidable vous devriez, avec ces genres de rêves, vous abonnez a l’ émission “yelebougou”.

  8. MR Drame a bien agit,tous ces groupes armées ont ete considere illegitime,le MNLA ne doit avoir un privilège sur le MAA.

    • Ce coup-là sauve la face du gouvernement intérimaire: que c’est bien d’imposer la négociation avec tous les groupes impliqués dans cette crise.

Comments are closed.