Oulematou Sow, présidente de la FENACOF-MALI : “La guerre doit trancher si cet accord ne nous ramène pas la paix”

16
Oulematou Sow, présidente de la FENACOF-MALI : "La guerre doit trancher si cet accord ne nous ramène pas la paix"
Oulematou Sow, présidente de la FENACOF-MALI

La présidente nationale de la Fédération nationale des collectifs et organisations féminines du Mali (Fénacof-Mali), Mme Dembélé Oulématou Sow, ne veut plus une minute de tolérance pour ceux qui vont tenter de compromettre le processus de paix officiellement engagé vendredi dernier à la suite de la signature de l’accord d’Alger à Bamako. “La guerre doit trancher si cet accord ne nous ramène pas la paix”, dit-elle.

 

A la signature de l’accord de paix et de réconciliation au Mali, le vendredi 15 mai au CICB, la présidente nationale de la Fénacof-Mali s’est confiée à nous pour faire part de ses sentiments et des perspectives de son organisation pour le processus de paix qui venait d’être engagé avec la signature du document.

Pour Mme Dembélé, cet accord issu des négociations d’Alger, est un accord de compromis pour estomper les souffrances des paisibles populations qui payent le lourd tribut de la crise multidimensionnelle qui secoue le Mali. A en croire Mme Dembélé, l’accord signé se positionne comme une perspective pour la reconstruction et la refondation de notre pays. Il  s’avère être un espoir pour voir renaître le Mali d’antan, le Mali que nous connaissons.

“Cet accord est un espoir, au regard de la situation de détresse et de déshumanisation ainsi que de paupérisation croissante des populations des régions du Nord. La guerre doit être notre dernier retranchement si cet accord si large pour les collectivités ne doit pas nous amener une paix durable, que nous aurons acquise au prix du sang du peuple malien, de son humiliation, de sa dignité écorchée. Nous avons espoir que cet accord, quoiqu’insuffisant, doit pouvoir nous amener à une paix durable, avec l’engagement de tous”, a analysé Mme Dembélé Oulématou Sow.

 

Les perspectives de la Fénacof-Mali pour la paix et la réconciliation nationale

Pour son soutien à l’accord pour la paix au Mali, la Fénacof, selon sa présidente, engage une campagne de vulgarisation du document signé le 15 mai 2015, pour une appropriation effective des femmes tout en veillant à leur renforcement continu, à suivre de très près les processus législatif et règlementaire pour positionner les priorités des femmes, se battre à être dans les tous les processus de refondation et de reconstruction de notre pays, travailler à favoriser un meilleur accès des femmes aux décisions de paix et de réconciliation nationale, et s’impliquer intimement dans la réconciliation et l’unité nationales, la cohésion sociale et le vivre ensemble.

“Nous allons travailler à positiver cet accord, de manière à en faire une opportunité certaine”.

Maliki Diallo

 

 

PARTAGER

16 COMMENTAIRES

  1. Mme DEMBELE achetes d’abord de l’armement aux Famas avec l’argent volé a la douane par ton mari le voleur de Moumouni et à partir de la on pourra parler de guerre yeredon Bali yin

  2. [Madame SOW n’a pas dit ce que le journaliste a écrit pour vendre son torchon. Il y a un océan entre ce qu’elle a dit et ce qui est mis en titre. Le raccourcis du titre est médiocre et manipulateur. C’est dangereux de s’exprimer devant des gens qui ne comprennent rien !!!!] sic Merci et bravo sieur apho pour ta brillante analyse et ton sens élevé de la courtoisie , tu es l’un des rares lecteurs ayant bien compris et disséquer les propos de cette bonne dame et mère de famille qui n’ a rien dit de mal ou d’offusquant , sauf que de donner un simple avis ,c’est aussi simple que cela , voyons un minable journaliste tend son petit dictaphone ou son petit X TIGI chinois version Dubaï , dans le but d’ avoir quelques mots de l’interviewée et une fois nanti de quelques rare mots dont nos sœurs sont en général avares , que nenni voilà nos misogynes de mali-jet éfflanqués et affamés accablent cette bonne dame au lieu de s’attaquer au stupide et fanfaron de jounaleux , qui ne sachant comment agencer et rapporter les dires d’Oulématou la livre immédiatement aux courroux et diatribes de certains aigris qui on dirait , qu’ils n’attendaient que pareille occasion pour se jeter sur elle comme des canidés à jeun du moins des fauves en quête de proie facile ?
    On veut détourner l’attention de certains lecteurs comme si la bonne dame lançait une invite à la Guerre et alors même si c’était ça ? que des misogynes et grincheux tapent sur le moteur de recherche pour savoir qui étaient , Celles la n’étaient – elles pas des mères de famille ?
    Wa ayéta kabô andala , awou ka fara kabô wali moussola !

    Wa Harri shinin , si on lui tend le micro abafffô piyan piyan ! 🙄 🙄 🙄 🙄

    Répondre

  3. <> Merci et bravo sieur apho pour ta brillante analyse et ton sens élevé de la courtoisie , tu es l’un des rares lecteurs ayant bien compris et disséquer les propos de cette bonne dame et mère de famille qui n’ a rien de mal sauf donner un simple avis ,c’est aussi simple que cela , voyons un minable journaliste tend son petit dictaphone ou son petit X TIGI chinois version Dubaï , dans le but d’ avoir quelques mots de l’interviewée et une fois nanti de quelques rare mots dont nos sœurs sont en général avares , que nenni voilà nos misogynes de mali-jet éfflanqués et affamés accablent cette bonne dame au lieu de s’attaquer au stupide et fanfaron de jounaleux , qui ne sachant comment agencer et rapporter les dires d’Oulématou la livre immédiatement aux courroux et diatribes de certains aigris qui on dirait , qu’ils n’attendaient que pareille occasion pour se jeter sur elle comme des canidés à jeun du moins des fauves en quête de proie facile ?
    On veut détourner l’attention de certains lecteurs comme si la bonne dame lançait une invite à la Guerre et alors même si c’était ça ? que des misogynes et grincheux tapent sur le moteur de recherche pour savoir qui étaient <> , <> Celles la n’étaient – elles pas des mères de famille ?
    Wa ayéta kabô andala , awou ka fara kabô wali moussola !

    Wa Harri shinin , si on lui tend le micro abafffô piyan piyan ! 🙄 🙄 🙄 🙄

  4. Négocier indéfiniment (si on peut évidemment c’est l’idéal), faire la guerre, sans faire la guerre ( j’espère que vous comprenez madame!!!), cultiver la patriotisme chez les jeunes, voilà ce qu’il y a lieu de faire madame.

  5. Madame Sow sache que la guerre n’est jamais une solution pour résoudre quoi que soit dans ce pays …
    Et en tant que femme vous devrez savoir les conséquences réelles de la guerre dans un pays pauvre dont nous faisons parti !!!!!!

  6. Madame SOW n’a pas dit ce que le journaliste a écrit pour vendre son torchon. Il y a un océan entre ce qu’elle a dit et ce qui est mis en titre. Le raccourcis du titre est médiocre et manipulateur. C’est dangereux de s’exprimer devant des gens qui ne comprennent rien !!!!

  7. Au 21ième siècle, la guerre n’est pas une solution mais plutôt le dialogue en terme démocratique.
    Il comprendre dans ces jeux les différentes mains invisibles qui soutiennent ces groupes armés en disant qu’ils minoritaires ceci , cela et au délà de tous çà il faut comprendre les raisons économiques de ce jeu , coté MINUSMA et alliés qui entretiennent ces conflits pour s’enrichir. Ces missionnaires amassent de l’argent pour entretenir leurs familles. Ils sont fréquents dans les bars avec des professionnelles de sexe de toutes les nationalités

  8. Dites à cette dame qui ignore tout de la guerre que son pays a montré ses limites dans la guerre le 21 mai 2014.

    Si tu vois que l’on est réduit à dialoguer c’est parce que on est limité en combats

  9. “… met toi à la place des Touregs qui ne demande que s’autogèrer…”… C’est avec des expressions comme ça que l’on trompe ceux qui ne connaissent rien à la situation.

    On peut demander à un peuple de s’autogérer… mais pas à une ethnie de s’autogérer au milieu des ethnies majoritaires. Les Touaregs vivent au milieu des autres ethnies… et ils ne sont pas majoritaires.

    Les touaregs qui choisissent la violence ne sont qu’une infime minorité. Et personne ne leur a demandé de prendre les armes pour les libérer… et libérer de quoi ?

    Ils ne représentent pas 1 % de la population du Mali.

    Ils les sont pas majoritaires dans le Nord du Mali. Ils sont un peu plus nombreux à Kidal… et puis c’est tout !

    Alors, arrêtez de prendre les maliens et le reste du monde pour des idiots. :mrgreen:

    Vous voulez que l’on crée une république d’Apartheid où une ethnie minoritaire massacre les autres ethnies majoritaires, ou quoi ?

    Les sarakollés de la région de Kayes se noient dans les océans pour aller chercher de l’argent qu’ils renvoient dans leurs familles et construisent des dispensaires et des écoles. Ils n’ont jamais pris les armes contre le Mali.

    Le Mali propose une décentralisation poussée… Si dans une commune vous êtes majoritaires… alors… gérez vous comme vous voulez… dans une république UNE et INDIVISIBLE. Démocratique et Laïc. Et Multiethnique. Et Multicaste.

    Vive le Mali.

    • Broulayi champion :mrgreen: ,
      Mais helas Nous en sommes là et malheureusement ce sont eux qui ont l’air de mener le bal jusqu’a present.
      Soyons prets et pretes pour la bataille.

      Vive le Maliba Un et Indivisible.

  10. Ma très Chère Sœur, tu as parfaitement compris, tant que le Mali n’exerce pas sa force régalienne, la France ne cessera pas d’appuyer ces bandits qui tuent les autres maliens sans foi, ni loi. Il faut que le Gouvernement malien comprenne çà, si il veut finir avec cette situation.

  11. Chère soeur, Mme Dembélé Oulématou Sow, en tant que présidente d’une ONG tu ne dois pas parlé comme ça… Rassembleur est mieux que disperseur… alors tu a décu ton electora…
    Honnêtement met toi à la place des Touregs qui ne demande que s’autogèrer…
    Pour la guerre, ils l’ont faite depuis 1957 quant ils utillisaient encore le sabre, raisonne bien… on n’a pas oublié les massacres de Modibo K. et M. Traoré
    Je pense qu’il faut negocier et donner à ces gens leur droit…
    S’autogerer est le droit le plus…

  12. Oui la guerre va trancher si cet accord ne nous ramène pas la paix. Mais, la guerre dans la bouche d'une femme et exprimée de cette manière c'est rare dans notre société. Chez nous, la femme est paix et serenité. Qui dans une guerre perd plus qu'une femme? Cette femme est elle vraiment de notre société?

Comments are closed.