Pendant la guerre du nord-Mali, la menace d’un coup d’Etat

37

Le camp de Djikoroni a été encerclé ce vendredi matin par les « bérets verts » du capitaine Amadou Sanogo, l’auteur du coup d’Etat militaire de l’an dernier, pour empêcher un rassemblement des « bérets rouges », des parachutistes loyaux au président déchu Amadou Toumani Touré (ATT), soupçonnés de vouloir se venger.

Patrouille de l’armée malienne dans les rues de Bamako en janvier (STJEPANOVIC DANKO/SIPA)

Une source contactée par téléphone, qui s’est rendue au camp de Djikoroni à la mi-journée, affirme que les tirs ont fait six morts, dont cinq enfants et une vieille femme. Le motif de l’altercation : les bérets rouges, au lieu de faire profil bas après leur mise en liberté provisoire, se sont rassemblés pour contester la dissolution par la junte de Sanogo de leur corps d’élite, et réclamer leur place au front.

L’armée a essayé de les disperser, et des coups de feu ont éclaté. La population voisine du camp serait intervenue pour protester contre la mort des enfants de bérets rouges et dire à la junte que « ça suffit ».

Le politologue américain Jay Ulfelder ne s’est pas trompé de beaucoup, en inscrivant le Mali au troisième rang, après la Guinée-Bissau et le Soudan, dans son index des pays du monde les plus menacés par un coup d’Etat.

Que se passe-t-il à Bamako ?

Le capitaine Sanogo était en discussion ces derniers jours avec la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) pour trouver une porte de « sortie honorable ».

Une façon diplomatique de lui dire : « dégage ». Et un moyen pour lui de négocier postes consulaires et placards dorés, pour les sous-officiers qui l’ont accompagné dans son aventure de putschiste.

Mais, nuance : pas pour lui, qui voudrait rester chef d’un comité chargé de réformer l’armée…

En signe de bonne volonté, il a fait libérer 28 bérets rouges le 30 janvier, des membres de l’ancienne garde présidentielle d’ATT, arrêtés et détenus pendant des mois sans être jugés, après avoir tenté un contre-coup d’Etat le 30 avril 2012.

Soupçons croisés dans l’armée malienne

Mais Sanogo suspecte toujours ses frères d’armes de vouloir lui prendre sa place.

Les officiers supérieurs maliens, eux, soupçonnent Sanogo et les bérets verts (des sous-officiers révoltés par la corruption de certains généraux sous le régime d’ATT), de vouloir s’incruster au pouvoir. Au point de faire, si besoin était, un second coup d’Etat dans les mois qui viennent.

Et pour cause. Sanogo avait officiellement remis le pouvoir à une autorité civile de transition, dès avril 2012, mais il tirait toujours les ficelles à Bamako, jusqu’à l’intervention militaire française, dont il ne voulait pas.

Il a laissé des gros bras aller frapper le président Dioncounda Traoré dans son palais présidentiel à coups de marteaux, débarqué le Premier ministre de transition Modibo Diarra, et organisé des manifestations contre les autorités civiles le 11 janvier, ces dernières ayant appelé la France à l’aide et mis son pouvoir en péril.

Quand la CPI renforce la capacité de nuisance de Sanogo

Aujourd’hui, il n’est plus un interlocuteur crédible, dans la perspective d’élections rapides et d’une reprise en main du pays par Ibrahim Boubacar Keita (IBK), le présidentiable qui aurait les faveurs des Etats-Unis et de la France.

Cet homme à poigne, ancien Premier ministre d’Alpha Oumar Konaré, président démocratiquement élu ayant dirigé le pays dix ans (1992-2002) avant ATT, est un connaisseur des problèmes du nord du Mali, où il a déjà réglé une rébellion touarègue en 1996.

Mais la capacité de nuisance d’Amadou Sanogo reste intacte. Elle pourrait même être renforcée par l’enquête ouverte le 16 janvier par la Cour pénale internationale (CPI) sur les crimes de guerre commis au Mali.

Or, il se trouve que le chef de la junte malienne, simple instructeur, prof d’anglais au lycée militaire de Kati, sans faits d’armes avant la crise, a aujourd’hui du sang sur les mains : 21 bérets rouges ont disparu, début mai, après avoir été emmenés au camp de Kati…

Publié le 08/02/2013 à 16h22
Par Sabine Cessou rue89.com

PARTAGER

37 COMMENTAIRES

  1. CONTOUR D’UNE SECURITE GENERALE AU MALI POST JIHADISTE ET Terroristes en 2013 * « IL n’ya pas de développement sans sécurité » La plupart des Maliens sont ,aujourd’hui, de plus en plus, fatigués et frustrés par les clivages guerriers des bérets rouges et verts dans l’armée malienne actuelle dont le noyau et corps d’élite doit revenir maintenant à la garde républicaine, très disciplinée, apolitique, et hautement patriotique ,sur les différends champs de bataille *de plus ,c’est elle que doit revenir la protection des biens et personnalités de l’état ,et cela, depuis la présidence ,jusqu’aux sous préfectures et communes *il doit avoir ,désormais ,dans la nouvelle armée des corps spécialisés(aviation, blindés,meharites,troupes,etc…)et non plus des corps d’élite ,source des discriminations, népotisme ,querelles ,etc..*il faut aujourd’hui, une armée populaire et de métiers, pour le passage de tous les jeunes à partir de 17 ans,(service militaire obligatoire et de C.A.R OU CIVIQUES ,pour la formation des agro-sylvo- pasteurs ,aquaculteurs, et autres métiers d’ouvriers)*à l’instars de la 1ère république ,copie positive de la Chine de Maos ,URSS,CUBA et AUSSI D’ISRAEL*Ces reformes peuvent sont urgentes pour éradiquer durablement les guerres d’instauration de l’apartheid ,racisme et esclavagisme par une oligarchie ARABO/BERBERES, comme en MAURITANIE ,avec la complaisance et complicité de UE/USA/ONU, depuis, OULD DADA ,à AZIS en 2013, devenue le foyer de déstabilisation de toute l’AFRIQUE OCCIDENTALE PAR LES néo nazis CONQUISTADORS ARABO/BERBERES ,déguisés en JIHADHISTES (ANCARDINE,AQMI,MUJAO,BOKOHARAM,CHEBAB ,JAJAVIDES)et autres grands bandits internationaux(preneurs d’otages, et des bateaux, narco trafiquants, MNLA,)*TOUTES les villes libérées du nord et rescapées du sud ,doivent constituer des brigades de surveillance pour la détection de tous les complices réels et partisans des intégristes islamistes ayant, brutalisé et massacré les paisibles populations de GAO ,TOMBOUCTOU et KIDAL en 2012* Les deux derniers présidents, ALPHA et ATT, doivent ,répondre aussi, de leur calamiteuses gestion ,ayant ,facilement contribuer ,à livrer le nord et exposer le sud MALI à l’invasion des groupes armées jihadistes*

  2. demisèn ni kulo ge lè si mè tia.ATT est parti,Dioncounda est frappe,CMD forcé demision,maintenant c’est votre tour mon capitaine,tanto ta famille va pleure dobè ganasimetia,le dernier balle d la reconquete du nord va rentre dans ta tete pour disperser<>

  3. MAIS QU’ATTENDS LA MISMA OU LES FORCES FRANCAISES,POUR DESARMER CES MILITAIRES LA.TOUTES LES ZONES STRATEGIQUES DU MALI SONT SOUS CONTROLLENT ETRANGERE,AU MEME MOMENT DES APATRIDES SE BATTENT POUR DES HISTOIRES BIDON.BON SEN,QUE CES MILITAIRES NOUS FOUTENT LA MERDE TOTALE,IL FAUT LEUR RADIEUX TOUS SANS EXCEPTION.

  4. A l’attention de mes petits camarades …à moi ,à moi …..
    SALE TEMPS POUR LES PUTSCHISTES
    – Les alliés du Mali exigent leur départ de Kati
    – Le Capitaine Sanogo fait de la résistance
    – Le lieutenant Konaré sollicite une bourse d’étude sur le Maroc
    – Les autres menacent de dénoncer ces officiers milliardaires depuis le 22 mars
    http://journallesphynxmali.com/index.php?option=com_content&view=article&id=97:sale-temps-pour-les-putschistes-&catid=34:societe&Itemid=53

    ……. l’est pas sympa COCO ? 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  5. Il faut que sanogo et ses clics rendent compte de leurs crimes,ils ne vont pas quitter le pays ils resteront et attendre leurs sorts.
    Ils ont commis beaucoup de crime .

  6. JAIME TOUS LES MILLITAIRE CAR MON PAPA ETAIT MILLITAIRE EN CE TEMPT IL N YA VAIS PAS DE QUESTION ROUGE OU VERT MAIS ARMEE MALINNE.FAISONS COMME EUX SA SOULAGERA LE MALIBA ET PUIS ON DOIT LAISSER LES MILLITAIRE REGLE CE PROBLEME ENTRE EUX ET NON POLITIQUEMENT CAR EUX SAVENT COMMENT MAIS LES CHOSE A LEUR PLASSE SES LES POLITICIEN KI SONT DERIERE TOUT SA ET MON DIEU LE TT PUISSANT PROTEGE LE MALIBA

  7. LES BERRET ROUGES SONT TROP FIER D EUX POUR EUX LES ROUGES SONT MEILLEUR AVANT D ETRE MILLITAIRE ON AI MALIENS APRES ON AIT ARME MALIENNE PUIS ON AIT BERRET ROUGE OU VERT DONC ARRETER DE SUIVRE LA TETE DE ATT QUI VIE EN ARMONIE ALORS KE VOUS NOUS FAIT HONTE.

  8. Soyons lucides!
    Il est qui ce Sanogo qui a plongé le pays dans la honte?
    De quel droit décide de libérer ou de dissoudre un corps de l’armée?
    Il est temps qu’il arrête de nuire.

  9. Sabine tu dois etre un fervant de ibk.sinon apprend en ce moment que ce mr ne represente plus rien dans le coeur de la plus part des Maliens.

  10. Les berets rouges qui refusent d aller au front et de creer la panique a Bamako sont pires que mujao et ansar dine.Je ne parle pas de tous mais des recalcitrants sinon 417 commandos para sont au nord depuis et pourquoi ceux qui sont a Bamako ne veulent pas etre sous les ordres du chef d etat major des armees.La seule solution c est la radiation la vie militaire ne peut pas etre comme la vie des civils .

  11. Ibrahim Boubacar KEITA devrait avoir la faveur des Maliens et non celle des États Unis et de la France. Qu’est ce qu’il de mieux pour avoir les faveurs de ces puissances? Au contraire, sa soif du pouvoir l’amène à courtiser les islamistes. Ensuite, il fait partie ceux qui sont responsables de la situation actuelle.

  12. c’est plus que honteux les militaires ou soit disant militaires sans coeur,sans ambition pour le pays,des appatrides reuni a commencer par par diouncounda,premier ministre,le chef d’etat major et le soulard sanogo.meme les betes sauvages ne font pas,au lieu de se liguer contre l’ennemi,apres resoudre les prblemes internes;non ils arrivent pas a faire ca et on se fait aider par l’exterieur,malgré on ne s’en sort pas.l’armee malienne incarne la honte a part les courageux qui sont au front.je ne sais ce que sanogo fou dans voiture climatisée a galvauder l’argent du pays.le ministre doit foudre son cul dans les casernes.

  13. Vous n’informez pas; cet assemblage de faits plus ou moins avérés et de commentaires tendancieux et le plus souvent anachroniques n’a aucun intérêt instructif !Parlez d’un seul sujet à la fois et maitrisez-le.

  14. moi je m’adresse aux faux soldats beret vert ou rouge bref tout ceux qui ont participer a la tuerie du 8 02 que vous allez etre juges et ne croyez pas que nous les maliens seront encor sous 1regime militaire de surquoi quel qualitee de militaire comme bande de trouillards des laches .et meme nos munission seront rembourser vous n’etez qu’une honte pour ce bon pays des maboules

  15. Pas d’excuse possible pour ces bérets rouge qui s’enfichent de lEtat d’urgence général au Mali.ils aillent au nord ou ils se cessent leur rassemblement qui peu être imite par d’autre groupe.

  16. Monsieur vous etes des tendanciers, le moment est a la guerrd mais pas a un rassemblement car c’est l’Etat d’urgence. Ces berets rouges ne devraient pas etre liberer maintenant car ils vont pourir la vie des maliens. Qu’ils aillent au front si ce sont des hommes.

  17. Il faut radier ces bérets rouges qui refusent d’aller au nord!Une armée sans discipline au moment où le pays est en guerre?Sanogo avait donc raison de refuser leur élargissement!Ces gens n’ont jamais été à la guerre depuis les indépendances alors que tous les autres corps ont eu à déplorer des pertes dans leurs rangs.De toutes les façons les militaires européens sur qui ils comptaient pour se venger ont donné raison à la hiérarchie militaire: IL FAUT LES RADIER TOUS. 👿

  18. A quoi peut penser le matamore de Kati ? A l’heure où des soldats étrangers se battent pour que le Mali retrouve sa souveraineté, le voilà encore à semer la pagaille entre militaires maliens. Honte pour le Mali, honte pour lui et ses sbires. C’est vraiment lamentable et triste.

  19. LE SALUT DU MALI ET L’UNITÉ INDISPENSABLE SERAIT LA MORT DE SANOGO,CE FARFELU NOUS A FOUTU LA DÉSOLATION DANS L’ÂME,A DONNER LA HONTE A TOUT LES MALIENS.

  20. VA T’INFORR COMME IL FAUT.IBK EST DEVENU LE POLITICIEN LE MOINS FIABLE, L’UN DES PLUS DÉTESTÉ AU MALI..LES ÉTSTS UNIS NE SE SALIRONT PAS AVEC IBK..POUR VOTRE INFORMATION, LE FMI A T A ALPHA DE DÉBARQUER IBK, PARCE QU’IL ÉTAIT TRÈS BUDGETIVORE,DÉPENSIER ET GASPILLEUR DE FOND PUBLIC..
    RAVISEZ-VOUS SUR IBK..

  21. Le président a été très mal informer par les autorités militaires. pour les béréts rouges ce nne sont pas des échanges de tirs, mais c’est les berets verts et berets bleux et forces de l’ordre, c’est à dire la police qui ont tirés sur les familles des bérets rouges qui d’autres partaient au marchés et les enfants qui partaient à l’école. Tôt le matin ils ont pris d’assaut les portes du camp. alors personne ne sortaient. On se pose la question: Pour quoi ils sont venus en armes? les gens refusent d’aller à leurs affectation,cela ne vaut pas le coup de venir en arme et tirés sur leurs frères d’armes

  22. Qui t’a dit que IBK est le favoris des américains et français. Concernant Sanogo sa place est à côté des criminels de la haye.

  23. Les bérets rouges, c’était la garde prétorienne du Satrape, maintenant planqué à Dakar. Par leur agitation et indiscipline manipulées par les barbouzes de la coloniale et soudards de la CEDEAO, ils vont réussir ce qu’on ne veut pas: placer l’armée malienne ou ce qu’il en reste sous tutelle des troupes criminelles de l’ONU qui en fera une force de police municipale sous contrôle étranger.
    Thomas Sankara a dit: « une armée sans conscience politique reste un corps de criminels armés dans la nation ». Il faut que les officiers et politicards maliens, africains, méditent ces paroles.
    Les histoires d’opposition infantile de chiffons de têtes (bérets rouges ou verts), n’eut été pas leurs conséquences politiques dramatiques, nous amuseraient presque. Mais elles mettent encore plus le Mali en danger de mort et y en a mare de tous ces soudards irresponsables qui font la honte de l’Afrique!

  24. Maliens! Vous êtes manipulés par le régime, les barbouzes de la coloniale et les mercenaires de la CEDEAO que vous applaudissez. Je peux me tromper, mais je les soupçonne tous de vouloir définitivement décapiter toutes velléités d’indépendance dans l’armée malienne en l’expurgeant de ses éléments les plus patriotiques. La méthode est simple et éprouvée surtout dans un Etat failli qu’est le Mali aujourd’hui. On sème la zizanie, on oppose et on divise pour mieux régner. La félonie et la calomnie font le reste. Toute la pourriture politique locale en profite pour offrir ses services et c’est aussi simple que cela. Cherchez l’erreur et vous verrez bien que dans cette histoire de chiffons (rouges ou verts) de tête, ceux qu’on veut disqualifier sont ceux-là qui se préoccupent le plus de l’avenir indépendant de la Nation. Ne vous laissez pas abusés par les mensonges d’un régime intérimaire aux ordres d’intérêts occidentaux. Et il est temps de sortir de ce cycle criminel contre le Mali.

    • Ah ……retour de DIBI COCHON du gang Ivoiro Camerounais des pro GBAGBO réfugié en France …
      voyons voyons …..
      Meme pathologie que rodrigues Soares …..Bizarre !
      ….vous dormez pas ensemble kamème ?
      bon ……..
      De mon simple avis ,si tu continues de te gratter les couilles dans le même sens , ton affaire ne va pas s’arranger .
      Ça va finir par devenir inquiétant mèèèème .
      Ah …….au passage , tu peux dire merci docteur COCO . 😉 😉 😉 😉

    • Maliens!

      Voyez toutes ces balivernes vides de sens! [Dibi-le-beau-parleur]
      Quelle honte!

      Fort heureusement, vous possédez le discernement nécessaire pour ne pas vous laisser tromper par les fadaises que voici.

      Ce monsieur passe son temps à refaire le Mali confortablement réfugié en Doulce France.

      Il ignore la honte. Il va continuer à venir débiter ses théories fumeuses et suspectes sur ce site, comme si malien signifiait débile-mental-incapable-de-penser.

      Mais nous sommes prévenus. Comme on connait son saint, on l’adore.

      Qu’il n’aie même pas honte de continuer obstinément défendre l’indéfendabe, à savoir les interventions intempestives hors-constitution que je ne saurais même pas nommer …..cela me dépasse.

      Quiconque lui a répondu plus bas a déjà tout dit:

      “Dibi, i bi yéré don wa?”

  25. armée française finissez le boulot et rentrez
    laissez les maliens allez au marigot faire leur lessive
    bonne chance aux Maliens

    • @ fenec qui dit:

      “……armée française finissez le boulot et rentrez…”

      On ne remerciera jamais assez la France pour le rôle de leader qu’elle a su assumer dans cette situation qui, sans cette intervention, aurait pu voir le Mali se transformer en Somalie. Ou pire.

      En même temps, il est important de continuer à rappeler qu’il y allait des intérêt de la France elle -même, de toute l’Europe, et du monde entier: la 3ème guerre mondiale est belle et bien là.

      Cette guerre mondiale a été déclarée par le terrorisme international. Nul n’est plus à l’abri. Voilà pourquoi tout le monde est impliqué.

      • ❗ Alors………Pour ceux qui craignent que la France (que nous remercions encore et toujours) ne se soit ruinée dans cette opération militaire au Mali, DORMEZ EN PAIX, bonnes gens.

        Je vous l’avais dit, chacun a ses nombreux intérêts en France, et voici UN SEULEMENT des bénéfices de cette guerre pour la France ……à par le fait d’avoir empêché les narco-“Jihadistes” d’installer des machines de guerre qui auraient pu mettre l’Europe à sa portée.

        Je vous l’avais dit, disais-je: depuis la nuit des temps, une guerre ne peut avoir lieu QUE si elle est dans l’intérêt de la nation concernée

        ET Je cite le CHEF D’ETAT MAJOR DE L’ARMEE FRANÇAISE. OYEZ, OYEZ, BONNES GENS
        “….8h21 : Le Rafale a fait ses preuves au Mali
        Le Rafale a démontré l’étendue de ses capacités au Mali, a estimé le chef d’état-major de l’armée de l’air française, venu partager son expérience avec l’armée de l’air indienne qui veut acquérir cet avion de combat multi-rôle.”

        A bon entendeur…..

        • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 A bon entendeur……………….? ? ? …….
          Heureusement que les Indiens sont….. loin ! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  26. Un second coup d’etat c’est dans son reve, il le ferra en enfer pas dans ce Mali encore!!! Chaque fois que le pays voit le bout du tunnel il essaye de créer une diversion pour qu’on parle de lui et de sa clique.. Analyser bien tous ses agissements depuis le debut de cetet crise, c’est generalemnt après l’annonce ou l’apparition d’un evenement qui le met ou qui rsique de mettre hors du jeux.. Pour aujourd’hui, il l’a fait au moment ou les formateurs européens foulaient le sol au Mali.. Avec son cerveau de cancre, il pense etre plus malin que les autres maliens et amis qui veulent nous sauver.. Il va regretter amèrement de tous ses actes.. La liste des criminels recherchés est incomplète a mon avis, car le nom de vaurien de Kati n’y figure pas..

Comments are closed.