Pour des perdiem non payés : Les groupes armés boycottent les travaux de sous-comités du CSA

35
Les responsables de la CMA face à la presse : ‘’Le projet de révision constitutionnelle ne comporte pas les points essentiels inscrits dans l’accord’’

La Plateforme et la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) entrent à nouveau en rébellion pour une histoire de per diem non payés. Les mandataires des deux groupes au sein des sous-comités membres du CSA ont décidé de boycotter les travaux.

L’affaire fait grand bruit dans les rangs des partenaires techniques et financiers, à la Mission des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) et au Comité de suivi de l’accord (CSA) : les représentants de la Plateforme et de la Coordination refusent de siéger au sein des sous-comités.

Pour l’heure, ce sont deux sous-comités qui ont décidé en bloc de surseoir à leur participation aux travaux. Il s’agit du sous-comité développement économique et social et celui de politique institutionnelle.  La principale raison  de ce boycott collectif reste le cumul des per diem de plusieurs mois.

Selon une source proche du dossier, les hommes de la Plateforme et de la CMA reprochent aux PTF leur lenteur dans le règlement des avantages et primes liées aux activités de sous-comité. Après moult tractations, le versement d’un mois de per diem a pu être accordé aux représentants des deux mouvements signataires dans lesdits sous-comités.

Après avoir empoché les sous, les éléments de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et ceux de la  Plateforme ont encore refusé de participer aux travaux des deux sous-comités.

En clair, ils veulent avant de mener toute activité le paiement intégral de tous les arriérés de per diem. Ce mouvement d’humeur, assimilable au syndicalisme, intervient au moment où les travaux de la 20e session du CSA se déroulent. Une situation qui impactera sur l’agenda du CSA.

L’attitude qu’adoptent la CMA et la Plateforme face à l’argent agace au sein des bailleurs de fonds du processus de paix. Et au sein de l’opinion, une telle posture va à l’encontre des réalités sur le terrain.

Pendant que les responsables de groupes armés se battent pour des sous à Bamako, les populations sur place et dans les camps de réfugiés attendent un signal pour vivre en paix.

Alpha Mahamane Cissé

PARTAGER

35 COMMENTAIRES

  1. Ces enturbannés ont pris les armes pour l’argent, pour ne pas travailler, pour transformer notre pays en mauritanie bis. Cela n’arrivera pas!
    C’est quand la dernière fois, surtout la 1ère fois, que la cmmmaaa a visité un camp de réfugiés au Burkina/Mauritanie/Algerie/nigerie… voir même au mali, pour distribuer des vivres aux malheureux à qui, ils ont apporté la guerre?
    La question est valable pour le GATIA aussi, car il faut rester honnête intellectuellement.
    ————————————————–> LA réponse est jamais!

    L’argent, les grosses voitures, les hôtels, les conférences de presse,… pendant que leurs victimes sont une misère a plus blanche!

  2. Ils ont raison. Ils ont pris les armes pour percevoir de l’argent comme les premiers dirigeants du pays. On ne coupe le biberon à un enfant. Quand on fait une rébellion on doit récolter les dividendes.

  3. @yugu
    bien dit waly. Les priorités sont détournées dans ce pays. Quand tu te promène dans les bas-quartiers de Bamako ça te frappe rapidement aux yeux: a chaque 70m il y a un attroupement de 4 a 5 petits enfants (mourou mourouniw) qui jouent dans les sales ruelles a cote des eaux usées…loin d’eux sont leurs parents qui sont nulle part et qui ont surement d’autres chats a fouetter ..différent de s’occuper du bien-être physique et mental de leurs enfants evidemment délaissés dans la rue. Ça! C’est le “street statistics” desquelles l’État malien qui n’a pas de réelles statistiques de sa population n’ose pas parler…;

    En réalité le Mali serait le 1er au monde en terme du taux élevé de la fécondité (tF) (probablement 7+ enfants/femme) (attention: ce n’est pas a “cause de l’Islam” .. en A. Saoudite le taux est de 2.5/femme, Égypte 3.5, Algérie 2.7, Maroc 2.0 etc..) Quant a cette ubiquité de petits enfants dans nos rue, il s’agit des survivants (le génétiquement dur dur et résistants au génocide passif de l’État malien)… sinon il y a 102 enfants maliens qui meurent a chaque 1000 naissances et c’est le taux de mortalité infantile le plus élevé au monde (techniquement vu ce taux élevé notre taux de fécondité (fT) élevé aurait peut être un sens si ce qui tuait nos enfants a la naissance était un facteur extraordinaire par rapport a ceux du reste du monde…mais hélas la réalité est que et notre taux élevé de la fécondité et notre élevé de la mortalité infantile (tMI) sont tous dus a un seul facteur non médical: irresponsabilité de l’État vis a vis de le SANTÉ.

    L’argent est jeté chaque année par centaines des milliards aux affairistes de marché publics surfacturés, aux rebelles pour apaisement, dans des dépenses inutiles de l’État…. et pendant que nos hôpitaux ne disposent pas de premiers soins dans urgences, de prise en charge prénatale et néonatale gratuite, de matériels médicaux adéquats (machine de dialyse, de réanimation etc..) , …et nos précieux medecins sont négligés (mauvais salaires, mauvaise indemnités, mauvaise prime de logements, pas de privilège de statut social comme nos magistrats ( la plupart bon a rien)…. Merci au moins a ATT pour l’AMO et merci infiniment pour le Roi Mohamed VI pour la clinique prénatale -néonatale de Sebinikoro… choses qui vont sans faute réduire ce fléau de mortalités infantile et maternelle au Mali. Je rappelle que le Mali est parmi les premiers au monde en terme de taux mortalité infantile (tMI), mortalité maternelle (tMM), taux élevé de fécondité (tF) non pas parce que on est les plus pauvres, mais simplement parce qu’on est le peuple le plus délaissé par son état au monde.
    Or, Pour réduire le tMI et tMM, en plus des prises en charges médicales adéquates, il faut songer a réduire le tF a travers l’ÉDUCATION, sensibilisation, motivation financière ( par ex:toute femme qui n’a pas plus que 4 enfants a droit a telle ou telle assistance sociale et médicale etc…)
    Plus on est éduqué, moins on a tF élevé et de ce fait (normalement ) moins de MM et MI et logiquement moins des ENFANT MENDIANTS (EM). Plus on a un état irresponsable, moins on est éduqué et de ce fait plus on est exposés aux conséquences de l’ignorance!

    • L’ambition des groupes armes , est d’avoir de l’argent pour bien vivre. Pour cela , ils ont un complice (la France), qui oblige Bamako à satisfaire à toutes les doléances . La France n’a pas d’intérêt à ce que la paix soit une réalité au Mali. C’est dans ce climat d’insécurité qu’elle pille les ressources du pays.

  4. WARI BANA
    WARI BANA
    WARI BANA
    GULEYA BÈE BE KAN
    WARI BANA
    WARI BANA
    WARI BANA
    il est temps les membre de la CMA commence a travailler comme le reste des maliens; personne ne pourra vivre permanentent de la razzia politique!

  5. Les sales enfoirés, tout ça pour de l’argent. S’ils étaient restés dans le désert, qui allait leur donner cet argent? Eux se battent pour des perdiems, tandis que les populations elles, se battent pour leur survie. Quelle honte pour ces salopards. Les populations au nom desquelles ils parlent ne voient pas la couleur de l’argent leur permettant de manger une seule fois par jour, se soigner, et éduquer leurs enfants. Les préoccupations de ces pédés sont loin de celles des populations. Ces salopards sont là à se la couler douce, hôtel, restaurant, bar, femmes, véhicules, carburant et argent de poche aux frais de l’état et de la communauté internationale. Ils n’ont aucun intérêt à ce que les négociations se terminent, ainsi, ils continueront à engranger les perdiems jusqu’à l’infini. Ce moyen de chantage est une honte pour ces pédés de la CMA qui ne pensent qu’à leurs poches.

  6. TIENS C’EST BIZARRE….

    Le GATIA pro- gouvernement refuse …aussi

    Le général GAMOU est-il général de l’armée malienne ou chef de la faction IMGHAD ?

    Pourquoi l’état malien accepte t-il d’être “défendu” par un groupe armé qui intelligemment se dit pro gouvernement ???
    Et si demain la CMA se déclarait pro gouvernement pour s’attirer les sympathies

  7. Ils se soucient peu de cet accord parce qu’ls ont fait de cette crise malienne leur lunede miel.
    Le malheur des uns fait le bonheur des autres.Ainsi va la vie.

  8. Où est l’info ? Il n’est un secret pour personne que ceux qui ont pris les armes au Nord n’ont d’autre but que de pouvoir vivre aux crochets de l’état. Pour cela ils n’hésitent pas à tuer, à violer ceux là mêmes qu’ils sont sensés défendre les droits. Les populations laborieuses du Nord peuvent tous mourir ce n’est pas leur affaire. Sur ce dernier point ils ne sont en rien différents de leurs partenaires au pouvoir à Bamako. Pendant que les hôpitaux sont incapables d’accepter tous les patients dans les Urgences (faute de places), la priorité va à la rénovation du palais, au renouvellement du parc automobile, à l’achat d’un deuxième avion pour le prestige du chef de l’état. Pendant que des quartiers entiers de Bamako crèvent de soif, on double le salaire des Député et on songe à créer un Sénat parasite, inutile et inefficace pour loger quelques assassins avérés sous le socle de l’immunité….

    Au lieu d’aller chercher à savoir si les bandits armés se soucient du calvaire des frères du Nord, voyons d’abord si les bandits élus du Sud se soucient de ceux qui les ont mis là.

    Les mouvements armés ont le plein droit de refuser de crever de faim pendant que plus lâches que eux font la pluie et le beau temps avec le denier public.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here