Périple de l’honorable Aïchata Belco Maïga dans la région de Kidal : Un acte salutaire et patriotique

2

Selon l’honorable, ma mission a plusieurs objectifs, c’est-à-dire un triple objectif dont un compte rendu fidèle à l’endroit de ma circonscription, une prise de contact avec ma circonscription m’ayant mise en mission, un second relatif au message de paix, en faisant comprendre à nos frères ayant pris les armes contre le Mali qu’il faut qu’ils retournent afin d’instaurer une paix dont nous aspirons s’agissant de tous les fils du Mali. Un troisième relatif à la présentation de condoléances au nom de ma population, de mon Parti (RPM), à deux personnes ressources en l’occurrence le Cheick Intalla ag Attaher (l’Amenokal de l’Adrar des Iforas) et le Cheick Baba Ould Sidi Elmoctar. Le but du voyage dont un voyage de paix autour de laquelle tous les regards sont tournés, à savoir la reconstruction et la réconciliation nationale.

Aicha Belco MAIGACe voyage s’est effectué sans contrainte. Il a été effectué du 25 décembre 2014 au 6 janvier 2015. «Le voyage m’a conduit à Anéfis où j’ai rencontré des groupes armés. Sans ambages, je me suis présentée à ceux-ci en tant qu’élue de la Nation. Ils m’ont accordé une faveur d’échanger avec les différents groupes armés ainsi que la population.

La seconde étape du voyage m’a orientée à Kidal où la population m’a accueilli chaleureusement. Après, je me suis dirigé vers Aguel-hoc où les femmes sont massivement sorties pour me rencontrer. «J’ai profité de l’échange qui a eu lieu, pour les édifier sur le pré-accord, car les populations sont sous-informées, l’information ne passent pas comme il faut. Les médias font défaut, car dans toute la zone, il n’existe qu’une radio qui ne diffuse aucune information potable. À travers les échanges, j’ai été très bien appréciée par les populations rencontrées», a-t-elle révélé.

Avant d’enchaîner : «La dernière étape de ma mission m’a amenée à Tessalit, où l’accueil a été également chaleureux. Le constat a été que dans l’ensemble de la région, les groupes armés ont une envie de paix. Les tracts affichés un peu partout en ville, prouvent que l’espoir est permis pour une paix durable. Il faudrait savoir qu’il existe des difficultés dans la région : une absence totale de l’administration, pas d’hôpitaux, pas d’activités de revenu… Les populations sont dans la souffrance. Il faudrait des moyens afin que ces populations soient mises dans des conditions, dans l’optique d’une accélération du processus de paix. Enfin, je ne regrette pas ce voyage de plus de 3000 km».

Cet acte de bravoure effectué par notre honorable, reste salutaire. Une multiplication d’actes pareils, en toute évidence, instaurerait une paix durable. La paix à laquelle toutes les filles et tous les fils du Mali aspirent.

Source : L’Oeil

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

Comments are closed.