Plateforme des milices d’autodéfense: des combattants Peulhs s’affilient

0
Plateforme des milices d’autodéfense: des combattants Peulhs s’affilient

Créé pour défendre la communauté peulhe pendant l’occupation du nord-Mali (en 2012), le Mouvement pour la Défense de la Patrie (MDP) du Delta Central, du Seno et du Hairé a décidé de participer au processus de paix et de réconciliation au Mali. Les combattants du MDP ont donc adhéré à la Plateforme des mouvements d’auto-défense pro-Mali.

La cérémonie de signature de l’acte d’adhésion a eu lieu le samedi 25 juin 2016 à la Maison des Aînés. Présidée par le président du Haut Conseil Islamique du Mali, l’imam Mahmoud Dicko, elle enregistré la présence de Me Harouna Toureh, porte-parole de la Plateforme; d’Abdramane Niang, président du Collectif des Députés de Mopti; du général Ismaël Cissé, président d’honneur de l’assoxciation peulhe « Tapital Pulaku », et d’Issa Sidibé, 5ème adjoint du maire de la commune 4 de Bamako.

Monsieur Sidibé, dans son mot de bienvenue, dira que l’adhésion du MDP au processus de paix a une portée historique. Il estime qu’elle permettra au Mali d’aller très vite à la paix et au développement. Il a enfin demandé à tous de prôner partout l’amour, la justice, la tolérance et la paix.

Pour le président du Collectif des Députés de la région de Mopti, par ailleurs président de la Haute Cour de Justice, Abdramane Niang, il a salué l’adhésion à la plateforme, donc à la République, des 300 jeunes combattants peulhs. Selon Niang, les députés maliens ont œuvré pour que ces 300 jeunes gens aguerris reviennent à la République. Il a, pour finir, demandé que l’Etat considère la région de Mopti comme victime des violences, au même titre que les différentes régions du nord.
Quant à Hama Founé Diallo, chef militaire du MDP, il a expliqué que son mouvement a pris les armes pour défendre la communauté peulhe qui a toujours payé le plus lourd tribut aux différentes rebellions. Il a demandé à l’Etat de prendre toutes ses responsabilités dans la sécurisation des populations et de leurs biens.

Le porte-parole de la Plateforme, Me Harouna Toureh, que la plateforme, signataire des accords de paix, a accepté de recevoir à son sein le MDP. Selon lui, les objectifs restent les mêmes: le respect de l’intégrité du territoire, de la forme républicaine du pays et des droits de l’homme, la lutte contre le terrorisme et le trafic de drogues. Rappelant que la Plateforme a toujours respecté les institutions de la République, Me Toureh exige, en retour, le respect de la Plateforme par les autorités publiques. Il a salué le général Ismaël Cissé pour le travail abattu dans le processus d’adhésion du MDP et pour son accompagnement de la plateforme dans divers aspects sécuritaires.

…..Lire la suite sur proces-verbal.com

PARTAGER