Position de la CMA sur l’accord d’Alger Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun: ‘’ Ceux qui sont à Kidal travaillent sérieusement, il faut garder espoir’’

10
Mohamed Ousmane Ag Mohamedoune
Mohamed Ousmane Ag Mohamedoune

Le document d’Alger paraphé entre le gouvernement malien et les éléments de la plateforme en début de ce mois suscite toujours débats et interrogations. Chacun y va de son analyse et à ses commentaires. Hier, mercredi 11 mars 2015, le studio Tamani a organisé un débat sur cet accord d’Alger.  Ainsi, trois personnalités étaient invitées par l’animateur Seydou Fomba dans l’émission « Le grand dialogue ». Il s’agit de Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun, représentant de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), qui n’a pas encore paraphé ledit document, du représentant de la société civile du Mali, Sbaïty Ag Akado, non moins membre de la communauté Bellah et de notre confrère, Adam Thiam, éditorialiste au journal Le Républicain. Au cours de cette émission d’une heure d’horloge, Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun de la Cma a fait savoir qu’il faut garder espoir, car ceux qui sont à Kidal travaillent sérieusement sur l’accord pour une éventuelle signature.

A ce jour, la coordination des mouvements de l’Azawad n’a pas encore apposé sa signature en bas du document, va-t-elle le faire dans les jours à venir ? Pourquoi le Mnla et ses alliés n’ont pas immédiatement paraphé le document ? La rencontre de Kidal permettra-t-elle d’harmoniser les positions au sein de la Cma ? Y a-t-il une alternative à la signature du préaccord ? Voilà autant de questions et d’interrogations auxquelles les invités ont apporté des réponses. Selon le premier intervenant, Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun, la Cma a demandé quelques jours de réflexion sur l’accord et surtout d’acquitter un devoir d’aller consulter sa base avant toute signature. « Le travail évolue à Kidal. La Cma est entrain de travailler pour sortir le pays dans le bourbier. Il faut garder l’espoir et être optimiste. Ceux qui sont à Kidal travaillent sérieusement pour que ce pays dans sa globalité renoue avec la paix », a dit Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun. Avant d’ajouter que le pays a besoin d’apaisement et de paix. Interrogé sur les points d’achoppement à Kidal sur l’accord ? Le représentant de la Coordination n’a pas voulu rentrer dans les détails mais il s’est voulu optimiste quant à l’évolution des discussions à Kidal dont les travaux sont en cours depuis hier. « On en saura beaucoup plus d’ici demain ou après demain », a-t-il dit. Il est conscient que  cet accord d’Alger contient beaucoup de bonnes choses, des avancées, mais, poursuit-il, des points sont en train d’être analysés tels que la gouvernance. A la question de savoir s’il y a eu une manifestation à Kidal aujourd’hui (Ndlr, hier mercredi 11 mars 2015), le représentant de la coordination répond par la négative.

Collaboration coordination-terroristes ?

A l’en croire, il n’y a pas de collaboration entre la coordination et les terroristes. « Je suis à Bamako. Si les parties sont sincères et engagées à travailler le chantier, le document peut constituer une solution possible » a conclu Mohamedoun. Quant à notre confrère Adam Thiam, il n’a pas apprécié le fait que toutes les parties n’ont pas paraphé l’accord d’Alger séance tenante. Pour lui, cet accord donne beaucoup plus de privilèges à la coordination qu’au gouvernement. « Cet accord d’Alger fait la part belle à la CMA. Le fédéralisme n’est pas dans l’accord mais cela ne veut pas dire que c’est un mauvais accord. Cet accord donne beaucoup de pouvoir aux régions  et consacre l’indivisibilité du Mali…Il y a des valeurs au Mali que tout le monde partage », a-t-il dit. Selon le représentant de la société civile du Mali, Sbaïty Ag Akado, non moins membre de la communauté Bellah, le Mnla et ses alliés ont été imposés au gouvernement du Mali et ceux qui les ont imposés en ont marre. Avant de signaler que si la coordination ne rentre pas dans la dynamique de l’accord, il y aura l’affrontement qui n’arrangerait personne. Pour lui, l’essentiel est de sortir du schéma de la séparation. Il a, sans ambages, affirmé que cet accord consacre l’autonomie et dont son application fait peur. « Nous acceptons cet accord parce qu’on est fatigué et le monde est fatigué. La Coordination n’a d’autre choix que de signer l’accord. Il y a eu trop de mal à ce pays pour rien. Les mouvements armés sont dans une position inconfortable. Ils ne peuvent pas avoir plus que ce qui est dans l’accord. Les Maliens ne sont pas prêts d’être divisés », a-t-il conclu.

Aguibou Sogodogo

 

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. BLABLABLBABLATE RIEN QUE ELLE 😛 —-CHOU CHA CHACHACHA CHI CHI RI CHI 😛 ————VIVEVIVE IBK VIVEVIVEEEEETOUS NOS DIRIGEANTS VIVEVIVEEEEEEEMOUSSAMARA ————–VIVEVIVE L’HONORABLE AZIZA MOHAMED——————VIVEVIVEEEEEETOUS GENS DE BON COEUR ————–VIVEVIVEEEEEETOUS NOS JOURNALISTES——-VIVEVIVEMENT MALIWEB POUR UN MALIBA MEILLEUR :mrgreen: ———————————————————————————————————————————————A BAS LES HYPOCRITES PARASITES 😛 A BAS LES OPPORTUNISTES MENTEUSE BATARDE 😛 ————————————————————————————————————————————————-NE MA MOGO TOGO FODEH NE BIYEREDON 😉

  2. Ah, la confusion de noms faite par le journaliste est alors très grave et diffamatoire, surtout supplanter la photo de Mohamed Ag Mahmoud à la Une de l’article, d’où ma première réaction à l’encontre de celui-ci, DG de ADN qui n’est donc pas à confondre avec le représentant de la CMA. Je conseille à SOGODOGO et à la rédaction du journal de retirer l’article.

  3. Le temps a rattrapé ce type de Mohamed Ag Mahmoud qui, arrêté en 2012 pour ses accointances avec l’ennemi, le MNLA, les avait niés en bloc. Si ce mouvement armé devait s’en prendre à quelqu’un, c’est à cet individu, le prototype et non l’Etat malien. Le budget national et autres sources de financement mettaient à sa disposition plus de 2 milliards de francs CFA pour qu’il puisse aider ses frères du nord mais hélas.

  4. De toutes les façons, il faut que ces hommes que je considère ignorants sachent qu’aucun gouvernement ne peut donner ni le fédéralisme, ni l’autonomie à un groupe armé. S’il faut passer par ces options, il faut absolument un référendum car la constitution ne les prévoit pas. Dans ce cas, ce n’est pas un petit groupe armé qui gagnera ce référendum même si il est soutenu de l’extérieur, ce qui est ce cas du MNLA largement soutenu par la France et la Suisse sur la base de mensonges de Moussa Asarid dans ses tournées Européennes.

  5. la photo du DG de l’ADN n’a rien à faire dans cet article, Mr le journaliste….

  6. je pense que ce l’erreur de journaliste.le nom du DG de L’ADN est Mahmoud ag Mahamedoun. alors que le Représentent de la CMA. est Ousmane ag Mohamedoun.

  7. je voulais savoir le directeur deneral de l adn est le representant des rebelles il parle en leur nom à bko tout ça s est à eclaircir

  8. Oui, INZISS Mais lorsqu’on pense que les autres n’existent pas, on ne peut qu’agir bêtement et ne rien construire et ils pensent qu’ils sont les seuls bénéficiaires des avantages de cet accord. Oui Kidal en bénéficie mais qui ? Pas eux seulement, les éléments du GATIA et alliés font partie de Kidal et lors des élections surtout régionale, ces gens-là savent qu’ils n’auront, alors, il faut torpiller les choses, ce qui n’est plus possible. Les autorités ont paraphé sachant que les maliens sont fatigués et qu’il n’y a rien dans cet accord qui ne visent que le développement de tout le Mali et comme eux, ils ont pris les armes, ils voudront ENCORE plus d’importance que les autres régions. ON EN A MARRE DE CES VOYOU, je suis d’ici, je sais ce que vaut ces gens-la. Les gens que vous verrez sur les télés comme pour manifester contre l’accord, ont été pris de force dans les brousse de kidal à venir car y a personne à kidal. VOICI LA VERITE

  9. Après la promesse de monts et merveilles faite par MNLA à la France, pour sécuriser et stabiliser le nord Mali, les attaques à la roquettes et les poses de mines continuant de plus bel, ont montré toute la limite des mouvements rebelles. Tout argument devant la France et l’ONU, agaceront desormais ces derniers. Car comme le dit un proverbe bambara “kissè tè diaba la” qui veut dire: “l’oignon n’a pas de graine”. Alors, forcément, ils vont signer car ils n’oseront jamais s’avancer dans le vide. Ils n’ont d’autre choix s’il veulent le soutien de l’Algérie en alternative à celui de la France. Pour le reste, le Mali s’en fout. VIVE LA REPUBLIQUE

  10. APPELLEZ LES CHOSES PAR LEUR NOMS …………………..CERTAINS GROUPES

    TOUAREGS QUI ONT SIGNE L ACCORD VIENNENT AUSSI DE KIDAL…………….

    💡

Comments are closed.