Pour dénoncer la “duplicité de la MINUSMA dans la gestion de la crise malienne ” : Une grande mobilisation prévue aujourd’hui devant le siège de la mission onusienne à Bamako

4

Le Forum des Organisations de la Société civile malienne (FOSC) compte tenir, ce matin, un imposant sit-in devant le Quartier général de la MINUSMA. Prévu de 8h à 15h, ce rassemblement sera mis à profit par les organisateurs pour dénoncer ce qu’ils qualifient de ” duplicité de la MINUSMA dans la gestion de la crise malienne “. Pour eux, la MINUSMA sort de son mandat en protégeant la CMA au détriment de la population civile du nord du pays, laissée en rade. Ils accusent ainsi la mission onusienne au Mali d’être très partiale dans ses interventions. 

QG Minusma Bamako

Apparemment, les récents propos élogieux du président IBK à l’endroit de la MINUSMA, lors de sa grande interview télévisée pour marquer les deux ans de son accession à la magistrature suprême, sont loin d’être partagés par tous les Maliens. Bien que cette mission soit la plus meurtrière, aujourd’hui elle ne suscite plus un grand intérêt chez une large majorité des Maliens qui n’hésitent pas à le lui faire savoir. C’est dans ce cadre que le Forum de la Société civile malienne organise ce matin un sit-in devant le siège de la mission onusienne.

A travers ce rassemblement, le forum entend dénoncer ce qu’il qualifie de ” duplicité de la MINUSMA dans la gestion de la crise malienne “. En fait, ce qui provoque la colère des organisateurs de cette activité, c’est l’exigence faite par la mission onusienne du départ de la Plateforme d’Anefis sans déterminer la force qui se chargera de la sécurité de la population civile. Ils craignent que cela ne favorise un retour des ex-rebelles dans la localité où ils ont laissé de mauvais souvenirs avant d’en être délogés, le 17 août dernier, par les unionistes.

Aussi, manifesteront-ils contre la décision unilatérale de la mission onusienne d’établir une ” zone de sécurité ” à 20 km autour de Kidal. Joint par nos soins au téléphone, le secrétaire général du forum indique qu’à travers cette mesure la MINUSMA agit comme si elle était en territoire conquis et protège ainsi la CMA. Alors que la région de Tombouctou fait face depuis plusieurs semaines à une montée de l’insécurité résiduelle sans que les casques bleus ne lèvent le petit doigt.

Aussi, comment comprendre que la mission onusienne n’a pas agi de façon similaire lorsqu’il s’est agi d’autres localités qui n’étaient pas sous le contrôle des ex-rebelles ? C’est ainsi que les initiateurs de ce sit-in comptent scander des slogans comme  ” Non à une MINUSMA se comportant comme en terrain conquis! La MINUSMA est-elle un instrument de stabilisation ou de partition du Mali ? ” ; ” Plateforme, ne quittez Anefis qu’à la condition que la CMA quitte Kidal! Oui aux FAMAS à Kidal, Anefis et sur toute l’étendue du territoire et non aux diktats sur nos autorités! ” ; ” La création des zones de sécurisation des populations civiles doit être appliquée et valable pour toutes les villes et tous villages du Mali! “.

Quand la MINUSMA  minimise les faits 

Approchée par nos soins, une source de la mission onusienne a presque banalisé cette initiative allant même jusqu’à douter de la capacité de mobilisation des organisateurs. Pour elle, ce n’est du reste pas la première fois que la mission est la cible d’appels à manifestation, mais la mobilisation fait souvent défaut. Tout en indiquant que ce sont les autorités qui doivent faire en sorte qu’il n’y ait pas de débordement au cours de ce rassemblement, elle a indiqué que si les initiateurs de ce sit-in désirent rencontrer des responsables de la mission, ceux-ci restent ouverts.

En tout cas, c’est un test pour les organisateurs de cette activité qui ont dû sûrement s’inspirer de la manifestation des jeunes de Gao, organisée à la fin du mois de janvier 2015 pour protester contre une décision similaire de la  MINUSMA négociée en catimini avec les ex-séparatistes. A la différence de celle-là qui a fait au moins trois personnes tuées et des blessés, il faut souhaiter que le sit-in de ce matin se déroule dans le calme       Massiré Diop

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Les soldats africains qui sont de la minusma ont ils conscience que se sont leurs frères africains (maliens) qu’ils sont entrain de trahir au profit de la France ? Sinon ……pour éviter de se salir les mains et de legitimer leur forfait la France a depuis la colonisations utilisé cette technique de MINUS………..maliser
    Elle encourage , crée la rébellion pour avoir de l’accendant sur les gouvernements africains récalcitrants a sa politique. 😥

  2. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Chef , cépanou , célézautres !

    …..
    Et puis , on n’est plus à vendre ,
    ON EST DEJA VENDUS ! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    …..( Encore que ! ) ……. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  3. La minusma est un débarra c’est à dire un dépôt d’ordure qu’il faut dégager mobilisons tous pour les chasser

  4. Faisons comme toutes les Nations du monde, mobilisons nous pour aller défendre notre patrie menacée par quelques dizaines de criminels. Nous avons assez dénoncé les autres, nous avons créé plus d’une centaine d’associations aux noms plus farfelus les uns que les autres (yèrèwolo ton, malidenw hakikaw , …) mais jusque-là nous ne sommes pas allés à l’essentiel, c’est-à-dire se battre. 💡 💡 💡 💡

Comments are closed.