Pour isoler le MNLA : Soumeylou Boubèye discute à Alger avec les représentants du l’Alliance du 23 mai

8
1

Une délégation conduite par le ministre des Affaires étrangères, Soumeylou Boubèye Maïga, se trouve depuis jeudi à Alger pour y discuter avec des rebelles touareg qui ont repris les hostilités dans le nord du Mali.

 

“Le ministre des Affaires étrangères, Soumeylou Boubeye Maïga, conduit à Alger une délégation malienne pour rencontre une délégation de l’Alliance du 23 mai”, dont des éléments combattent aux côtés du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) contre l’armée malienne dans le nord du Mali, a-t-on indiqué.
Cette vague de violence a déjà provoqué la fuite de plusieurs milliers de personnes.
Plus de 4000 refugiés ont été recensés par le HCR dans la région de Vassala en Mauritanie, tandis qu’un millier de personnes a trouvé refuge au Niger, selon le bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU.

Déclaration du Département d’Etat sur la situation dans le Nord du pays
Déclaration de Mme Victoria Nuland, porte-parole, sur la situation dans le nord du Mali
Les États-Unis sont profondément préoccupés par la poursuite d’actes de violence dans le nord du Mali. Nous condamnons les attaques de groupes armés contre un certain nombre de villes du nord du pays. Ces actions, le fait de groupes qui prétendent défendre les droits des Maliens, sont en fait une menace pour le bien-être de tous les Maliens. Nous appelons à la reprise du dialogue en vue du règlement pacifique du conflit.
En outre, nous condamnons les attaques lancées apparemment à titre de représailles contre des membres de groupes ethniques et liées à la situation dans le nord. Nous nous réjouissons de l’appel du président Touré à l’esprit de diversité et de démocratie des Maliens et nous exhortons la population à entendre son appel à l’unité. Nous demandons au gouvernement malien de poursuivre ses efforts visant à assurer la sûreté et la sécurité de tous ses citoyens, et au peuple malien de rester acquis à la tolérance et à la paix

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
Aigle<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 17</span>
Membre
Aigle 17
4 années 7 mois plus tôt

Totalement d’accord avec toi !

djraminadjrara<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 204</span>
Membre
djraminadjrara 204
4 années 7 mois plus tôt

1)Nous disions et nous l’avions toujours dit que l’exécutif malien sous la demande du législatif devait rapidement déclarer l’état d’urgence dans toute la zone Nord y compris la zone du Ouagadou et d’y envoyer l’armée pour ratisser toute la zone en vue d’arrêter tout suspect de faire passer de vie à trépas ceux parmi les déserteurs lâches de l’armée libyenne ou ceux parmi les touaregs maliens venus de Libye ou ceux des maliens vivants au Nord qui auraient des velléités rebelles ou indépendantistes ou ceux parmi les islamistes vivants dans le Ouagadou qui refuseraient de quitter le Mali Nous disions que l’armée pouvait se faire aider par le mouvement patriotique d’auto-défense « le GANDAKOYE » qui a 1bonne connaissance de la zone Nous disons que des mandats d’arrêt internationaux ou appels doivent être également lancé à l’encontre de toutes les personnes qui soutiennent ou soutiendront ces dites velléités aux fins de les mettre hors d’état de nuire

Aigle<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 17</span>
Membre
Aigle 17
4 années 7 mois plus tôt
Autrement dit vous demander à l’armée de massacrer toute la populace blanche comme elle a eu à le faire par le passé ! Vous avez dit “ratisser toute la zone nord et arreter tout suspect” Qui est suspect ? Qui ne l’est pas ? Les maliens vivant n’auront d’intentions rebelles que si elles sont isolées par leurs frères maliens. Dans les années 92, les rangs des rebelles se sont renforcés par les survivants des massacres perpetrées sur les populations à peau claire ! Vous croyez que la milice Gandakoye a lutté contre la rebellion ? Que non ! Les miliciens se sont acharné sur les peaux claire de Gao en et ont pillé leurs biens. Ils ont massacré des imams touaregs et arabes jusque dans les mosquées tellement la haine de la peau blanche les ranimait ! Et de represailles à represaailles les bandits armés de l’epoque ont fait des massacres sur des villages Sonhrays sans defence ! C’est ca que vous voulez ? Mon frère vous n’etes pas un patriote ! L’armée si elle fait son metier d’arme doit debout sur les rempars et defendre notre patrie et non jouer à la milice Stalinienne en se retournant sur des… Lire la suite »
djraminadjrara<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 204</span>
Membre
djraminadjrara 204
4 années 7 mois plus tôt

2)Nous disons quelle est cette armée où 1soldat ou 1officier peut déserter rejoindre l’armée ennemie et après revenir reprendre sa place sans aucune sanction Nous disons qu’il est temps que cette inconscience ce laxisme ce favoritisme cesse au nom de la rigueur et de la responsabilité Comment 1armée responsable peut elle garder en son sein ses pires ennemies soit disant au nom de la paix Nous demandons aux vrais soldats de ne plus accepter ce état de fait Nous disons que l’ennemie doit être toujours mis hors d’état de nuire par tout les moyens Nous disons également que tout déserteur allant rejoindre l’armée ennemie doit être traduit devant la cours martial et condamné à la peine capital ou la peine à perpétuité et il est inhumain et irresponsable d’envoyer des soldats se battre sans moyens conséquents Nous disons que les responsables de cela doivent passer devant la justice à la demande des parents des soldats

Aigle<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 17</span>
Membre
Aigle 17
4 années 7 mois plus tôt

Là, je suis totalement d’accord avec toi !
Un militaire qui deserte et va renforcer les rangs de l’ennmi doit etre executé illico sans meme passer par une cour marciale !
Des militaires qui desertent leur camp pour se retrouver de l’autre coté de la frontière la plus proche doivent passer par la cour marciale !
Des officiers assis dans leur bureau aceptisé et climatisé qui envoient des pauvres soldats sans equipement adequat doivent passer par la cour marciale !

djraminadjrara<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 204</span>
Membre
djraminadjrara 204
4 années 7 mois plus tôt

3)Nous disons qu’il est temps que l’exécutif et le législatif maliens cessent d’être pris en otages par ces « Touaregs paresseux sans foi ni loi » au nom du développement de leur région Nous disons que le développement des autres régions est le fait du dynamisme du labeur au travail de leurs populations et aussi grâce à l’argent des émigrés issus de ces zones car le Mali est classé parmi les pays les +pauvres de ce monde Nous disons qu’il est temps pour ces « Touaregs paresseux » d’utiliser l’argent destiné à l’achat des armes l’argent issu de leur émigration à créer des projets régénérateurs de revenues dans leur zone et de se mettre au travail Nous disons que les armes n’apportent que faim misère maladie mort hyper retard dans leur région Nous disons que c’est triste déshonorant paresseux triste et ignoble d’attendre toujours l’aide d’autrui des autres

Aigle<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 17</span>
Membre
Aigle 17
4 années 7 mois plus tôt

Ca c’est tellement mechant et raciste que ca ne merite meme pas que je m’y attarde ! Mon frère, tu devrais designer un groupe de bandits armés et non une race !

djraminadjrara<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 204</span>
Membre
djraminadjrara 204
4 années 7 mois plus tôt

4)Nous disons encore 1fois que l’exécutif et le législatif maliens doivent mettre de côté leurs intérêts politiques personnels familiaux égoïstes et primaires aux fins de résoudre 1fois pour toute ce problème des rebelles touaregs et les Suppôts de Satan d’Aqmi car aucun exécutif et législatif étrangers ne viendront faire ce travail à leur place Nous disons que le temps des dialogues est dépassé il faut opter pour la solution finale Nous disons que s’ils en sont incapables ils doivent démissionner selon la déontologie démocratique Nous disons au cas ils refusaient de démissionner sans résoudre ce problème avant les futures élections présidentielles nous demandons au peuple malien de sanctionner tous les membres de l’exécutif (gouvernement) et du législatif (assemblée nationale) qui seront candidats en ne les votant pas

wpDiscuz