Pour soulager la souffrance des populations déplacées du Nord : Malamine Koné fait des dons au COREN, au Collectif Cri du Cœur et à l’ONG EFFAD de Tessalit

1

Le patron du Groupe Airness, notre compatriote Malamine Koné a procédé, hier, à la remise d’un important don à certaines structures notamment le Collectif des Ressortissants du Nord (COREN) le Collectif Cri de Cœur et l’ONG AFFAD de Tessalit. Le don est composé de 50 tonnes de riz, 2 tonnes de lait, 220 cartons de savon, 290 cartons d’eau de javel, 20 ballons de foot et 40 survêtements. Cette remise s’est déroulée à la Maison des Aînés sous la présidence du Professeur Dioncounda Traoré, président de la République par intérim.   

Malamine Koné remettant le don au Président Dioncounda Traoré pour les populations du Nord du Mali

Après le Camp militaire de Kati, la Pouponnière, le Haut Conseil Islamique, le patron du Groupe Airness, Malamine Koné était, hier, dans la matinée à l’Archevêché et à la Maison des Aînées.

En rendant une visite de courtoisie à l’Archevêque de Bamako, le PDG du groupe Airness a apporté  une contribution de 10 tonnes de riz. Il s’est ensuite rendu à la Maison des Aînés pour rencontrer les différentes communautés du Nord. Cette cérémonie a été rehaussée par la présence effective du Président de la République par intérim, Dioncounda Traoré, du ministre de l’Action humanitaire, de la solidarité et des personnes âgées, Dr Mamadou Sidibé. On notait aussi la présence du Directeur général du Fonds de Solidarité Nationale, Adama Diarra, des représentants du Collectif des ressortissants du Nord (COREN) du Collectif Cri de Cœur et de l’Ong AFFAD de Tessalit.

L’hymne de la paix exécuté par les jeunes artistes en plusieurs langues nationales (arabe, soninké, malinké, peulh, senoufo…) la projection d’un film réalisé par le Collectif Cri de Cœur sur les tristes réalités au Nord du Mali plus précisément à Youwarou et la remise de dons aux bénéficiaires. Voilà, entre autres, les temps forts de cette cérémonie.

Dans son  intervention, le Directeur général du Fonds de Solidarité Nationale, Adama Diarra a tenu à saluer Malamine Koné, qui n’est pas à sa première fois de faire un geste de générosité.  Ce patriote, précisera-t-il, a toujours répondu à l’appel du Mali à tout moment.

Cette rencontre avec les communautés du Nord est, pour lui, un moment privilégié d’échange, de partage et d’espoir par rapport à la crise malienne. La présence de Malamine Koné consiste, selon lui, à  magnifier l’apport de la diaspora à la solution de cette crise.

Pour le président de Cri du Cœur, Almady Cissé, les populations du Nord attendent avec beaucoup d’impatience le retour de la paix. Il s’est dit très touché par le geste de solidarité de Malamine Koné en faveur de ces populations, qui en ont besoin. Son souhait le plus ardent, est d’acheminer dans les jours à venir les vivres destinés aux populations du Nord.  Le représentant du COREN, Algaba Dicko et la présidente de l’Ong AFFAD de Tessalit, Mme Aïcha Belco Maïga ont tous salué et remercié le patron du Groupe Airness pour cet élan de solidarité.

Prenant la parole, Malamine Koné, visiblement ému par  les différents témoignages, s’est dit honoré par la présence du Professeur Dioncounda Traoré à cette rencontre. Pour lui, l’espoir est là pour le retour de la paix au Mali. Pour ce faire, il demande à tous les Maliens de faire confiance aux différentes institutions notamment le président de la République par intérim, qui se préoccupe beaucoup de la situation au Nord du Mali. En tout cas, Malamine Koné insiste toujours dans son message : unité nationale et la solidarité.

Le don offert aux différentes structures à savoir le COREN, Collectif Cri de Cœur et l’Ong AFFAD de Tessalit est composé de 50 tonnes de riz, 2 tonnes de  lait, 290 cartons d’eau de javel, 220 cartons de savon, 20 ballons et 40 survêtements.

Alou B HAIDARA

PARTAGER

1 commentaire

  1. Je suis de l’avis du lieutenant colonel.Il faut engager le combat.

    Mais il y a un préalable, lui même il reconnait qu’il lui faut un minimum de moyens(BRDM, fusif d’assaut et autres grenades…) et surement il ne va pas me contester avec une logistique en munition, soin médiacux et autres nourriture même si ce sont des biscuit enrichi…

    Son commando ne peut visiblement tenir fasse à plusieurs colonnes de rebelles quelques soit leurs volontés et acharnement au combat.

    Alors je pense que les politiques doivent accepter la lourdeur de la décision c’est tout le sens de la responsabilité qui est la leurs en ce moment.
    Et au peuple malien, le citoyen lambda d’accepter le sacrifice individuel en quoi faisant.

    Même s’il faut qu’on mange tous une fois par jour. on doit accepter des taxes pour efforts de guerre.

    ce cri de combat est bien, ça nous redonne le moral j’espèrai seulement que ça devrait être l’oeuvre de ceux de l’armée qui s’occupent de la com.

    car je crois c’est un maillon faible de notre armée, ils ne savent pas communiquer.

    Merci cher Diallo. mais accepte les sanctions pour indiscipline l’armée et le mali s’en portera bien mieux. Tu as déjà reussi ton combat avec cette lettre les maliens vont peut être se réveillés.

    Jeunes du Mali, soyez prêt pour le combat c’est éminent.

    Que Dieu nous Sauvegarde.

Comments are closed.