Pour venir en aide au Mali : L’Arabie Saoudite fait un don de 200 tonnes de vivres

20

L’ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite au Mali, Nahidh Al-Harabi a remis au ministre de la santĂ©, Soumana Makadji un don de 200 tonnes composĂ© de sucre, du riz, de lait. Ce don est destinĂ© Ă  la population des rĂ©gions victimes de l’occupation des groupes terroristes.

PoignĂ©e de main entre l’ambassadeur d’Arabie Saoudite au Mali et le ministre de la SantĂ©

Face Ă  la situation que vit notre pays, plusieurs pays amis ont manifestĂ© leur solidaritĂ© de diverses façons. Le Roi Abdullah Bin Abdel Aziz Al-Saoud a ordonnĂ© que soit accordĂ©e Ă  la RĂ©publique du Mali une aide humanitaire de produits alimentaires. Le Boeing contenant une cargaison de 100 tonnes a atterri aux environs de 12 heures 45 mn. Nahidh Al-Harabi a informĂ© le ministre que le second avion est attendu demain vendredi. Soit  au total 200 tonnes composĂ©es de 9 300 cartons contenant chacun de l’huile du riz, de la semoule blanche, du sucre, de macaroni et de lait en poudre. ” Le serviteur des deux saintes mosquĂ©es a Ă©galement ordonnĂ© d’accorder 4 millions de dollar US qui seront rĂ©partis Ă©quitablement entre le PAM et l’UNHCR pour venir en aide aux populations dĂ©placĂ©es et nĂ©cessiteuses du Mali “, a dit le diplomate saoudien.

Le ministre de la santĂ© accompagnĂ© de son homologue des affaires religieuses et du culte, Dr Yacouba TraorĂ© a Ă©prouvĂ© une vive Ă©motion, en rĂ©cevant ces 100 tonnes de vivres. Il a apprĂ©ciĂ© ce geste du Roi d’Arabie Saoudite, Gardien des lieux saints de l’islam et serviteur des deux saintes MosquĂ©es.

C’est une vĂ©ritable crise multiforme que nous vivons, et qui mĂ©rite une assistance d’urgence de tous les pays amis. Vous conviendrez avec moi que c’est avec les efforts conjuguĂ©s de tous, que nous faisons face Ă  la dĂ©tresse aussi bien des dĂ©placĂ©s internes que des rĂ©fugiĂ©s maliens qui se trouvent au Burkina Faso, au Niger, en Mauritanie et en AlgĂ©rie. Je vous donne l’assurance que ces dons seront judicieusement utilisĂ©s au profit exclusif de nos populations victimes de la crise du Nord”, a conclu Soumana Makadji.

Moussa SIDIBE

PARTAGER

20 COMMENTAIRES

  1. ZAKAT POUR LES ESCLAVES!!!! Pourquoi sommes nous obligĂ©s d’accepter des dons de ces pays racistes, salafistes qui ne cherchent qu’Ă  nous soumettre car pour ceux les noirs sont et seront toujours des esclaves. Par ailleurs, nous ne serons jamais de vrais musulmans, n’empĂȘche nous injections des millions de dollars par an dans leur Ă©conomie Ă  travers le pĂšlerinage. TOUT CET ARGENT VAUT X FOIS PLUS LEURS AIDES

  2. Chers freres et soeurs noirs,cessez de vous leurrer nous ne sommes que des impurs pour les arabes.L’arabe est convaincu que le noir ne peut pas entrer dans le paradis ou a moins que son maitre arabe lui autorise.DĂ©cidement je ne comprend pas pourquoi jusqu’Ă  prĂ©sent les maliens s’identifient-ils Ă  l’islam?AYONS ENFIN LE COURAGE DE LE DIRE:OUI L’ISLAM NE NOUS A(PEUPLE DU MANDE)AMANE QUE DU MALHEUR.

  3. Pas besoin de s’inquieter ,personne ne verra la couleur de ces 200 tonnes , il y en a qui vont se faire du fric en les revendant ,comme d’habitude :mrgreen: :mrgreen:

  4. Dites a ces chiens de garder leur poison pour eux. Depuis quand sont-il charitables, les arabes? 😳

    • Ces vils propos,ne peuvent emaner que dÂŽun desiquilibrĂ© mental,frustrĂ© au point dÂŽoublier le minimum de respect aux visiteurs de ce web.Nous sommes des milliers non maliens,interessĂ©s par lÂŽĂ©volution de la situation de ce pays que nous respectons,ĂĄ lire chaque jours des commentaires mesquins,racistes,xĂ©nophobes,qui donnent malheureusement crĂ©dibilitĂ© aux thĂšses du MNLA,qui traite injustement de raciste le Mali.LÂŽArabie et les pays arabes ont toujours aidĂ© le Mali,dans les differentes rĂ©unions du club de Paris,et bien avant durant lÂŽĂ©tape de son accĂ©ssion ĂĄ lÂŽindĂ©pendance.Et saches,que la France ĂĄ elle seule ne pourra pas supporter lÂŽeffort de guerre au Mali,et ceux sont les pays arabes qui le feront,et pas nos mesquins Ă©tats dÂŽAfrique,qui nÂŽont que la sebile ĂĄ tendre,ou passer leur temps ĂĄ pleurnicher dans les forum internationaux.Les propos racistes que vous proferez vous rabaissent plus quÂŽils ne vous attirent la sympathie.MĂȘme Marine Le pen,ni lÂŽextrĂȘme droite ne le tiendront.

  5. heureusement que mes frĂšres maliens ont compris le double jeu de cette arabie saoudite.Maintenant que le jeu de l’axe quatar-arabie saoudite-oci commence Ă  ĂȘtre dĂ©couvert, ils commencent Ă  vouloir nous montrer des signes de bonnes intentions.Avant hier, l’oci a lancĂ© une dĂ©claration pour soutenir l’intĂ©gritĂ© territoriale du mali.Tout cela est bien tardif!Il fallait le faire dĂšs le dĂ©but de l’agression du mali.Mais rester muet pendant les 10 mois de tĂ©nĂšbres du nord-mali, s’insurger d’abord contre l’intervention salutaire de la france, pour finir par soutenir du bout des lĂšvres l’intĂ©gritĂ© territoriale du mali (aprĂšs avoir essuyĂ© des critiques), ne me paraĂźt pas sĂ©rieux du tout.Personne n’est dupe.L’afrique noire a Ă©tĂ© un trĂ©s grand dĂ©fenseur de l’islam et ils se permettent de l’attaquer!Ils vont maintenant voir leur religion reculer dans tout le continent.Et ce sera bien mĂ©ritĂ©!

    • La plupart des Musulmans pensent : « l’islam ne dĂ©fendrait jamais le meurtre d’innocents. Allah du Coran n’a jamais prescrit le meurtre. Tout ceci est l’Ɠuvre de quelques dĂ©saxĂ©s aux marges de la sociĂ©tĂ©. Le vĂ©ritable islam est consacrĂ© contre la violence. Nous dĂ©nonçons toute violence. L’islam signifie la paix. L’islam signifie la tolĂ©rance. »

      Mais est-ce vrai ? L’islam enseigne-t-il vraiment la paix, la tolĂ©rance et la non-violence ? Ces musulmans qui commettent des crimes au nom d’Allah pensent diffĂ©remment. Ils pensent que ce qu’ils font est un Jihad. Ils disent que le meurtre d’innocents est obligatoire pour tout Musulman. Ils ne tuent pas en croyant enfreindre les rĂšgles divines, mais en croyant au contraire que c’est ce qu’un vrai Musulman ferait. Ces gens qui tuent des pauvres innocents qui font exploser leur propre corps pour tuer encore plus d’innocents le font parce qu’ils pensent qu’ils seront rĂ©compensĂ©s au Paradis musulman. Ils espĂšrent ĂȘtre bĂ©nis par Allah, manger des nourritures cĂ©lestes, boire du vin pur et profiter de l’agrĂ©able compagnie de leurs consƓurs divines.

      Sont-ils complĂštement dans l’erreur ? OĂč ont-ils trouvĂ© cette idĂ©e tordue ? Comment en sont-ils arrivĂ©s Ă  croire que le meurtre d’innocents plaĂźt Ă  Dieu ?

      Ou bien sommes-nous qui sommes dans l’erreur ? L’islam prĂȘche-t-il la violence ? Appelle-t-il les croyants Ă  tuer les incroyants ? Nous dĂ©nonçons ceux qui commettent des actes de violence et les qualifions d’extrĂ©mistes. Mais sont-ils vraiment extrĂ©mistes ou bien font-ils simplement ce que le Coran leur ordonne de faire ? Qu’est-ce le Coran enseigne rĂ©ellement ? Avons-nous lu le Coran ? Savons-nous quelles sortes d’enseignements s’y trouvent ? Examinons certains d’entre eux et regardons de plus prĂšs Ă  ce que Allah ORDONNE aux musulmans sincĂšres

      Ce que le Coran enseigne aux musulmans

      Coran 2.216 : Le combat vous a été PRESCRIT alors quŽil vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de lŽaversion pour une chose alors quŽelle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors quŽelle vous est mauvaise. CŽest Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.

      Sourate 9 verset 63. Ne savent-ils pas qu’en vĂ©ritĂ© quiconque s’oppose Ă  Allah et Ă  Son messager, aura le feu de l’Enfer pour y demeurer Ă©ternellement ? Et voilĂ  l’immense opprobre.

      Sourate.9,verset 5 Les mois sacrĂ©s expirĂ©s, tuez les idolĂątres partout oĂč vous les trouverez. Faites-les prisonniers, assiĂ©gez-les et guettez-les dans toute embuscade ; mais s’ils se convertissent, s’ils observent la priĂšre, s’ils font l’aumĂŽne, alors laissez-les tranquilles, car Dieu est indulgent et misĂ©ricordieux

      Sourate,4 verset 144 : Î les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les mécréants au lieu des croyants. Voudriez-vous donner à Allah une preuve évidente contre vous ?

      sourate 9 ;verset 23. ĂŽ vous qui croyez ! Ne prenez pas pour alliĂ©s, vos pĂšres et vos frĂšres s’ils prĂ©fĂšrent la mĂ©crĂ©ance Ă  la foi. Et quiconque parmi vous les prend pour alliĂ©s
 ceux-lĂ  sont les injustes

      Que les croyants de prennent pas pour patron les incroyants au lieu des croyants. Celui qui fait cela n’aura rien Ă  attendre d’Allah, Ă  moins que vous n’ayez d’eux quelque dangers » (s.3, v.27)

      Les juifs et les chrĂ©tiens et les paĂŻens brĂ»leront dans le feu d’enfer Ă  jamais. Ils sont les plus vils de toutes les crĂ©atures. » (s.98, v.51

      Sourate VIII verset 55 « Les pires bĂȘtes, aux yeux d’AllĂąh, sont les incroyants qui s’entĂȘtent Ă  ne pas croire. »

      sourate.8 verset 39:O vous qui croyez ! Les ASSOCIATEURS [= les chrĂ©tiens] ne sont qu’IMPURÉTÉ

      O vous qui croyez ! Les ASSOCIATEURS [= les chrétiens] (Muslim, Sahih 1/200)

      Sourate 8.39] Et COMBATTEZ-LES jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entiùrement à Allah.

      Sourate 9, verset 29 « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vĂ©ritĂ©, parmi ceux qui ont reçu le Livre,les CHRÉTIENS et les JUIFS jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, aprĂšs s’ĂȘtre humiliĂ©s

      Soura4:95] Ne sont pas Ă©gaux ceux des croyants qui restent chez eux – sauf ceux qui ont quelque infirmitĂ© – et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne Ă  ceux qui luttent corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Et Ă  chacun Allah a promis la meilleure rĂ©compense ; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rĂ©tribution immense ;

      Sourate 3.156. ĂŽ les croyants ! Ne soyez pas comme ces mĂ©crĂ©ants qui dirent Ă  propos de leurs frĂšres partis en voyage ou pour combattre : « S’ils Ă©taient chez nous, ils ne seraient pas morts, et ils n’auraient pas Ă©tĂ© tuĂ©s. » Allah en fit un sujet de regret dans leurs cƓurs. C’est Allah qui donne la vie et la mort. Et Allah observe bien ce que vous faites.

      Sourate 48 verset:16 Dis aux bĂ©douins restĂ©s en arriĂšre : « Vous serez bientĂŽt appelĂ©s Ă  affronter un peuple douĂ© d’une force redoutable, que vous aurez Ă  combattre, Ă  moins qu’ils ne se convertissent Ă  l’islam. Si vous acceptez de combattre, Dieu vous accordera une belle rĂ©compense. Mais si vous refusez de prendre part au combat, comme vous l’avez dĂ©jĂ  fait, Il vous infligera un douloureux chĂątiment. »

      Sourate 9.112] Dieu a achetĂ© des croyants leurs biens et leurs personnes pour qu’il leur donnĂąt en retour le paradis ; ils combattront dans le sentier de Dieu, ils TUERONT et seront tuĂ©s. La promesse de Dieu est vraie

      Mahomet a dit :J’ai reçu ordre de mener la guerre contre les hommes jusqu’à ce qu’ils attestent qu’il n’est pas d’autre dieu qu’Allah, que Mahomet est l’envoyĂ© d’Allah, qu’ils accomplissent la priĂšre et qu’ils versent l’aumĂŽne. S’ils le font ils sont quittes de leur sang et de leurs biens, sauf en ce qui revient de droit Ă  l’islam. Ils en rendront compte Ă  Allah. (Bukhari, Sahih 2/17

      Sourate 9 verset 44. Ceux qui croient en Allah et au Jour dernier ne te demandent pas permission quand il s’agit de mener combat avec leurs biens et leurs personnes. Et Allah connaüt bien les pieux.

      Sourate 9 verset 45. Ne te demandent permission que ceux qui ne croient pas en Allah et au Jour dernier, et dont les coeurs sont emplis de doute. Ils ne font qu’hĂ©siter dans leur incertitude.

      Sourate 4 verset 47 » « Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mĂ©cru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominĂ©s, enchaĂźnez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libĂ©ration gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dĂ©pose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-mĂȘme contre eux, mais c’est pour vous Ă©prouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tuĂ©s dans le chemin d’Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions

      Chers frĂšres et sƓurs musulmans : est-ce l’Islam auquel vous croyez ? Est-ce lĂ  le TrĂšs MisĂ©ricordieux, TrĂšs Compatissant Allah que vous priez chaque jour ? Dieu pourrait-il nous inciter Ă  tuer d’autres personnes ? Comprenez qu’il n’y a pas de gĂšne terroriste, mais qu’il pourrait y avoir une tournure d’esprit terroriste. Cette tournure d’esprit trouve son terrain le plus fertile dans les principes fondamentaux de l’islam
      Ce ne sont pas les extrĂ©mistes qui comprennent mal l’islam. Ils font littĂ©ralement ce que le Coran leur dit de faire.

      C’est nous qui ne comprenons pas l’Islam. Nous sommes les dĂ©sorientĂ©s. Nous sommes ceux qui supposons Ă  tort que l’Islam est une religion de paix. L’islam n’est pas une religion de paix. Dans sa forme soi-disant pure, il peut etre trĂšs bien compris comme une doctrine de HAINE. C’est tout simplement ce que font les terroristes et les intellectuels MALHONNETES, apologistes de l’islam, le cache.

      Le nier et prĂ©senter l’islam au grand public comme une religion de paix similaire au BOUDHISME ou au CHRISTIANISME est une entreprise de contrevĂ©ritĂ©. L’Histoire de l’islam entre les 7Ăšme et 14Ăšme siĂšcles est traversĂ©e de violences fratricides et de guerres d’agression, qui commencent Ă  la mort du ProphĂšte et continuent pendant le califat orthodoxe, soi-disant « pur ». Et Mahomet lui-mĂȘme a hissĂ© l’étalon du meurtre, du pillage, des massacres et du sang versĂ©. Comment pouvons-nous nier l’histoire toute entiĂšre ?

      Le comportement de Mahomet tel qu’il est inscrit dans les sources islamiques authentiques et incontestĂ©es est tellement immoral et barbare d’un point de vue humain. Mahomet Ă©tait barbare chef militaire, un CRIMINEL dĂ©pourvu de vertus. L’imiter dans les aspects de la vie (suivre la Sunna) est premiĂšrement impossible et deuxiĂšmement dangereux au 21Ăšme siĂšcle. Pourquoi sommes-nous si dĂ©sespĂ©rĂ©ment dans le dĂ©ni de cette simple Ă©vidence ?

      Ce ne sont pas des histoires, mais des faits rapportĂ©s par l’histoire islamique authentique et les Hadiths.

      (HadĂźth:Muslim XX 4696). 
 le messager d’AllĂąh a dit : celui qui meurt sans avoir combattu sur le chemin d’AllĂąh et n’a pas exprimĂ© le dĂ©sir de COMBATTRE pour le jihad meurt de la mort d’un hypocrite

      (Bukhari, Sahih 49/13,2).
      ibn Awn a dit : j’avais Ă©crit Ă  Nafi ; il me rĂ©pondit Ă©galement par Ă©crit que le prophĂšte avait fait une expĂ©dition contre les Banu Mustaliq et les avait surpris au moment oĂč ils s’abreuvaient leurs troupeaux, qu’il avait tuĂ© un certain nombre de combattants et emmenĂ© leurs enfants en captivitĂ© ; ce fut ce jour-lĂ  que le prophĂšte prit Juwayra.
      – C’est Abdallah ibn Omar, ajouta t-il, qui m’a racontĂ© ce fait et il faisait partie de l’expĂ©dition

      Muslim, Sahih 19, 4292).
      
 j’ai Ă©crit Ă  Nafi pour lui demander s’il Ă©tait nĂ©cessaire de proposer aux infidĂšles une invitation Ă  accepter l’islam avant de les combattre. Il m’a Ă©crit dans sa rĂ©ponse que c’était nĂ©cessaire (seulement) dans les premiers temps de l’islam. Le messager d’Allah a fait une ATTAQUE contre les Banu Mustaliq alors qu’ils n’étaient pas prĂ©venus et que leur bĂ©tail s’abreuvait. Il a tuĂ© ceux qui combattaient et a capturĂ© les autres
. Nafi a dit que cette tradition a Ă©tĂ© racontĂ©e par Abdullah ibn Umar qui faisait lui-mĂȘme partie des troupes qui ont pillĂ©
      .

      Sahih Bukhari Volume 6, livre 61, NumĂ©ro 577 : J’ai entendu le prophĂšte dire, “à la fin des temps, apparaĂźtront de jeunes gens aux idĂ©es folles. Ils parleront bien, mais ils sortiront de l’islam comme une flĂšche sort de son jeu, leur foi ne dĂ©passera pas leur gorge. Ainsi, partout oĂč vous les trouvez, tuez les, il y’aura une rĂ©compense pour ceux qui les TUERONS au jour de la rĂ©surrection. »

      D’aprĂšs `Abd-Allah ibn Mas`Ă»d (qu’Allah soit satisfait de lui),
      l’EnvoyĂ© d’Allah (pbAsl) a dit : « Il n’est pas permis de verser le sang d’un musulman qui tĂ©moigne qu’il n’y a d’autre divinitĂ© qu’Allah et que je suis l’EnvoyĂ© d’Allah, sauf dans ces trois cas : l’époux adultĂšre, le coupable d’un meurtre et l’apostat qui abandonne la communautĂ© musulmane ». SahĂźh de Muslim : 3175

      D’aprùs Ikrima :
      Le prophĂšte a dit : « celui qui quitte l’islam, TUEZ LE ! ». SahĂźh Bukhari : 6411

      Bukhari, Sahih 46/ 717).99
      
 le prophĂšte avait BRUSQUEMENT attaquĂ© les Banu Mustaliq sans avertissement alors qu’ils Ă©taient sans crainte et que leur bĂ©tail s’abreuvait aux points d’eau. Les hommes combattants ont Ă©tĂ© tuĂ©s et les femmes et enfants pris comme captifs..

      » L’apĂŽtre d’Allah a dit :
      – Sache que le paradis est Ă  l’ombre des Ă©pĂ©es. » (rĂ©cit d’Abdullah ibn Abi Aufa, Bukhari LII 73) »

      » Alors que nous étions à la mosquée, le ProphÚte vint et dit :
      – Allons voir les juifs. Nous sommes sortis et nous sommes allĂ©s Ă  Bait ul Midras. Il leur dit :
      – Si vous vous convertissez Ă  l’islam, vous serez saufs. Vous devez savoir que la Terre appartient Ă  Allah et Ă  son apĂŽtre et je veux vous expulser de cette terre. Donc, si quelqu’un parmi vous possĂšde des biens, il a le droit de les vendre, sinon, vous devez savoir que la Terre appartient Ă  Allah et Ă  son apĂŽtre. » (rĂ©cit d’Abu Huraira, Bukhari LIII 392 et LXXXV 77) »

      Bukhari (59:572) « Toi qui crois en moi! Ne donne pas ton amour Ă  mes ennemis qui n’ont pas cru dans la VĂ©ritĂ© (Allah, Mahomet le prophĂšte et le Coran). »

      Le messager d’Allah a dit :
      – Ne saluez pas les juifs et les chrĂ©tiens avant qu’ils ne vous saluent et quand vous les rencontrez sur les routes, forcez-les Ă  passer sur la partie la plus Ă©troite. » (rĂ©cit d’Abu Huraira, Muslim XXVI 5389

      Bukhari, Volume 5 NumĂ©ro 369 : Le messager de Dieu dit : « qui veut tuer Ka`b bin al-Ashraf ? Il a offensĂ© Dieu et son prophĂšte ! » lĂ -dessus Maslama rĂ©pondit, « Oh messager de Dieu ! Voulez vous que je le tue ? » le prophĂšte dit, « oui ». Maslama dit, « Puis-je lui mentir (Afin de le tuer) ». Le ProphĂšte dit, « oui ». (
) Ils (Maslama et ses complices) tuĂšrent Ka’b et partirent chez le prophĂšte pour l’informer.

      Que les juifs et les chrétiens soient MAUDITS pour avoir utilisé les tombes de leurs prophÚtes comme des lieux de culte. » (récit de Aisha et Abdullah, Muslim IV 1082) »

      Sahih Muslim (19:4294) – « Lorsque vous rencontrez vos ennemis qui sont paĂŻens, invitez les Ă  suivre trois actions. S’ils s’acquittent de l’une d’entre elles, vous l’accepterez et vous abstiendrez de leur faire du mal. Invitez les Ă  accepter l’islam ; s’ils acceptent, acceptez le aussi et cessez de les combattre
 S’ils refusent d’adhĂ©rer Ă  l’islam, exigez d’eux la jizya. Si ils sont d’accord pour payer, saisissez la et retirez vos mains Ă  bonne distance des infidĂšles. Si ils refusent de payer l’impĂŽt, demandez l’aide d’Allah et combattez-les

      Le messager d’Allah a dit :
      – Quand arrivera le jour de la rĂ©surrection, Allah fournira Ă  chaque musulman un JUIF ou un CHRÉTIEN et dira : « c’est ton remplaçant dans le feu de l’enfer. » » (rĂ©cit d’Abu Musa, Muslim XXXVII 6665)

      ExpĂ©dition de Zayd ibn Haritha Ă  l’oasis de Qarada (Sira Il 50 -51)
      Le prophĂšte envoya Zayd s’emparer d’une caravane menĂ©e par un guide des Banu Bakr qu’il intercepta sur un point d’eau dans le Najd. Zayd rĂ©ussit Ă  s’emparer de bĂȘtes et leurs chargements sans pouvoir saisir les hommes qui lui Ă©chappĂšrent. Il rapporta son butin au ProphĂšte.

      L’exĂ©cution de Ka’b ibn Al-Achraf (Sira II 51 – 58) : le poĂšte juif Ă  la lecture des Quraych tuĂ©s par les hommes de Mahomet Ă  Badr, composa des poĂšmes indignĂ©s et exorta les gens de la Mecque contre lui. Mahomet envoya des hommes pour le tuer qui, Ă  la suite d’un guet-apens le poignardĂšrent Ă  mort.

      Le trĂ©sor des Banu Nadir (Sira II 336 337) Le mari de Cafiyya dĂ©tenait le trĂ©sor. SommĂ© par le ProphĂšte d’en rĂ©vĂ©ler la cachette, il fut torturĂ© par les musulmans puis eut la tĂȘte tranchĂ©e quand une paille fut dĂ©couverte.

      Histoire de Cafiyya, mĂšre des croyants (Sira II 636). Les captives de Khaybar furent largement rĂ©parties entre les musulmans. Le ProphĂšte eut en partage CafĂŻyya et deux de ses cousines. Il mit son manteau sur Cafiyya aprĂšs l’avoir fait asseoir. Les musulmans comprirent qu’il se la rĂ©servait.

      Les Banu Quraydha se rendent au jugement du prophĂšte (Sira Il 239 – 240). « Celui-ci dĂ©crĂ©ta que les hommes seront tuĂ©s, leurs biens rĂ©partis entre les musulmans et que les femmes et enfants seront bannis » confirmĂ© par le Coran sourate 47 verset 3 ext : « lorsque vous rencontrerez des incrĂ©dules, frappez les Ă  la nuque jusqu’à ce que vous les ayez abattus. »

      Les Banti Quraydha sont ÉGORGÉS (Sira II 240 – 241). Le prophĂšte ordonna de faire descendre de leurs fortins les Banu Quraydha et de les enfermer. Ils Ă©taient 600 -700. AprĂšs les avoirs disposĂ©s au bord d’un immense fossĂ© creusĂ© Ă  cet effet le ProphĂšte ne cessa de les ÉGORGER jusqu’à leur extermination totale confirmĂ© par le Coran ; sourate 33 verset 26 Ă  27 « Et Il a fait descendre de leurs forteresses ceux des gens du Livre et Il a jetĂ© l’effroi dans leurs cƓurs ; un groupe d’entre eux, vous tuez, et un groupe vous faites prisonnier. ».

      L’exĂ©cution de Huyavv (Sira II 241). On le fit venir devant le ProphĂšte les mains ligotĂ©es, tailladĂ© de toutes parts. « Je ne regrette absolument pas d’avoir Ă©tĂ© ton ennemi, dit-il » Puis il s’assit et le ProphĂšte lui TRANCHA la tĂȘte.

      Le partage du butin pris aux Banu Quraydha (Sira II 244-245).
      Le prophĂšte fit ensuite le partage des femmes, des enfants et des biens des Banu Quraydha entre les musulmans. Avant tout partage, il prit pour lui le cinquiĂšme du butin, puis il Ă©tablit les rĂšgles de la rĂ©partition : deux actions pour un cheval : une action pour son cavalier : une action pour le fantassin. Les cavaliers ayant pris part Ă  l’extermination des Banu Quraydha Ă©taient au nombre de trente six. C’était le premier butin auquel s’appliquait cette rĂšgle du cinquiĂšme pour le ProphĂšte et de la rĂ©partition par action des quatre cinquiĂšmes. Ce principe fut adaptĂ© par la suite pour le partage du butin aprĂšs toutes les expĂ©ditions et les conquĂȘtes. Le ProphĂšte envoya dans le Najd une partie des captives juives des Quraych, contre lesquelles il acheta des chevaux et des armes.

      Histoire de RayhĂąna (Sira I1 245). Parmi les captives des BanĂ» Quraydha, le ProphĂšte avait choisi pour lui-ÂŹmĂȘme une femme juive appelĂ©e Rayhana qui resta chez lui en sa possession jusqu’à sa mort mais qui rĂ©sistant Ă  la conversion fut mise en quarantaine jusqu’à ce qu’elle cĂšde, le ProphĂšte s’en rĂ©jouit.

      Bannissement des juifs de Khaybar, sous le calife Omar (Sira II 356 – 358) « En effet le ProphĂšte avait dit qu’il ne pouvait y avoir qu’une seule religion en Arabie sourate 33 verset 27 : « il vous a donnĂ© en hĂ©ritage leur pays, leurs habitations, leurs biens et une terre que vos pieds n’ont jamais foulĂ©s ».

      On objectera que ces comportements n’étaient ni inconnus ni inhabituels pour des conquĂ©rants et chefs du monde mĂ©diĂ©val, mais ce ne sont pas des activitĂ©s correspondant Ă  celles d’un Saint paisible, et certainement pas Ă  quelqu’un qui se revendiquait de la misĂ©ricorde de Dieu
      Cher lecteurs si malgrĂ© ces faits officiels et authentiques de la traditions musulmane certains apologistes de l’islam se plaisent toujours Ă  prĂ©tendre que l’islam est religion de paix, sont-ils des ignorants ou des hypocrites dangereux.

      Ces gens lĂ  ne connaissent-ils pas l’islam ou confondent-ils leur raisonnement humain et pacifique avec celui du Coran qui leur est dans ce cas complĂ©tement antagoniste ? Ces gens lĂ , doivent savoir que si nous critiquons l’islam c’est parce que nous refusons l’hypocrisie qui ignore volontairement l’appel Ă  la guerre Ă©ternelle de l’islam qui monte les musulmans contre tout le reste de l’humanitĂ©.

      Tout musulman qui persiste Ă  dire que l’islam est religion de paix malgrĂ© toutes ces preuves qui dĂ©montrent le contraire doit savoir qu’il est aussi dangereux qu’un terroriste car son silence emporte chaque jour des vies humaines innocentes un peu partout sur le globe.
      On ne doit pas se contenter de critiquer l’islam tel qu’il est aujourd’hui, mais on doit le dĂ©noncer et le COMBATTRE Cela n’est pas de l’islamophobie mais de l’humanisme.

      • Les rĂ©cits des atrocitĂ©s et du sectarisme des fondamentalistes musulmans dĂ©rangent les musulmans modĂ©rĂ©s et Ă©duquĂ©s, qui dĂ©sirent vivre en harmonie avec leurs voisins, et n’éprouvent que compassion pour le reste du monde. De mĂȘme que nous condamnons tous ces extrĂ©mistes religieux qui font sauter des immeubles, fabriquent des bombes et prennent part Ă  des actes de terrorisme parce que nous les considĂ©rons comme des fanatiques dans l’erreur, nous devons nous demander si nous avons une part de responsabilitĂ© dans ces actes terroristes commis par nos coreligionnaires les plus radicaux.

        Sommes-nous, nous les modĂ©rĂ©s, les intellectuels, les gens respectueux de la loi, les bons citoyens, en train de renforcer le fondamentalisme musulman tout simplement en prenant la dĂ©fense de l’Islam ? L’islam est-il vraiment une religion de paix qui serait mal interprĂ©tĂ©e, malmenĂ©e par quelques individus instables la prenant comme excuse pour justifier leurs tendances criminelles, ou bien sont-ce leurs crimes qui sont inspirĂ©s par les enseignements du Coran, le livre-mĂȘme que nous appelons « Saint » et « Parole de Dieu » ?

        L’une des plus grosses erreurs est de croire que les religions Ă©taient pures Ă  l’origine, puis qu’elles ont Ă©tĂ© contaminĂ©es par de fausses interprĂ©tations. Rien n’est plus loin de la rĂ©alitĂ©. Ainsi l’Islam a-t-il commencĂ© dans la violence. L’islam pur, tel qu’il est entendu dans le Coran et donnĂ© en exemple par son auteur, est une religion intransigeante, intolĂ©rante et fondamentaliste. Toute tentative visant Ă  dissimuler l’Islam sous un masque d’humanitĂ© va Ă  l’encontre des principes de l’Islam et se voue Ă  l’échec. Toute expansion de l’Islam nourrit le zĂšle fondamentaliste de ses adhĂ©rents et promeut le terrorisme.

        Cette prĂ©somption qui veut que les religions soient pures Ă  l’origine a donnĂ© naissance Ă  des milliers de sectes, lesquelles essaient toutes de faire revivre la puretĂ© d’origine d’une façon qui convienne Ă  leur point de vue partial. L’autre danger d’une telle idĂ©e tient au crĂ©dit qu’elle donne aux doctrines prĂȘchant essentiellement la haine. On ne peut pas dire que MAHOMET Ă©tait le messager de Dieu et le Coran la parole de Dieu, puis demander Ă  ceux qui veulent vivre par lui, tuant les infidĂšles, usurpant leurs propriĂ©tĂ©s et leurs droits, violant et battant leurs propres Ă©pouses, de ne pas agir de la sorte. Pourquoi pas ? Si le Coran est la parole de Dieu, alors n’est-ce pas cela, ce que le Coran enseigne ?

        Essayer de conserver l’Islam et de vivre Ă  travers lui, tout en faisant une religion humaine et tolĂ©rante, est non seulement impossible mais Ă©galement malhonnĂȘte. C’est impossible parce que cela va Ă  l’encontre de l’esprit du Coran et de la Sunna. C’est malhonnĂȘte parce qu’un Islam tolĂ©rant n’est plus l’Islam. Il s’agirait d’une innovation, ce qui est considĂ©rĂ© comme une hĂ©rĂ©sie en Islam et puni de mort. C’est comme si les nazis essayaient de rendre leur parti plus humain. La question est : si c’est bien, pourquoi le changer ? Et si c’est mauvais, pourquoi le garder ?

        Je ne condamne pas les fondamentalistes lobotomisĂ©s pour faire ce qu’ils font. Au moins sont-ils honnĂȘtes. Leur foi et leurs actes coĂŻncident. Je condamne les intellectuels modĂ©rĂ©s pour leur malhonnĂȘtetĂ©, parce qu’ils maintiennent en place une doctrine qui promeut la haine, tout en ayant les mots « amour » et « tolĂ©rance » plein la bouche. PrĂ©tendre que l’islam est une religion de paix qui enseigne la tolĂ©rance, c’est aussi prĂ©cis et exact que de qualifier ainsi le nazisme.

        Les musulmans ne sont pas des gens mĂ©chants (Ă  l’exception des authentiques musulmans, prompts Ă  tuer dans la joie ceux qu’ils prĂ©sument apostats). La plupart des musulmans ne savent rien de l’Islam. TrĂšs peu de musulmans ont vraiment lu le Coran et le comprennent. Si les gens de bien qui se qualifient Ă  tort de « musulmans » lisaient ce livre, trĂšs peu d’entre eux resteraient fidĂšles.
        C’est le fait mĂȘme que des gens modĂ©rĂ©s et de bonne volontĂ© essaient de donner une « interprĂ©tation mystique » aux enseignements inhumains et intolĂ©rants des religions, qui est la cause rĂ©elle du problĂšme.

        Les crĂ©ateurs de ces religions Ă  l’exception de ceux qui ont prĂȘchĂ© la non violence, la paix, et l’Amour du prochain tels que BOUDHA et JESUS le reste Ă©taient tous des menteurs, sans profondeur spirituelle ni compassion. Il s’agissait lĂ  de gourous, de tĂȘtes de bois qui mentaient compulsivement et avec conviction. Ces gens Ă©taient des psychopathes charismatiques, comme les patrons de ces nouvelles sectes qui Ă©mergent chaque jour Ă  notre Ă©poque. Leurs premiers disciples Ă©taient une bande d’illettrĂ©s tĂ©mĂ©raires et ignorants. Ils croyaient ces imposteurs et les suivaient corps et Ăąme.

        Ils donnĂšrent leurs vies et prirent la vie d’autrui pour imposer ces mensonges. Ils interprĂ©tĂšrent la duretĂ© et l’intolĂ©rance de leurs chefs comme autant de preuves de la vĂ©ritĂ©. Quand leurs prophĂštes sont morts, nombreux sont ceux qui ont surgi de nulle part avec des rĂ©cits de miracles auxquels ils ont prĂ©tendu avoir assistĂ©s, gagnant ainsi respect et attention. Les gĂ©nĂ©rations suivantes se sont basĂ©es sur les enseignements absurdes des prĂ©tendus « livres rĂ©vĂ©lĂ©s », et ont essayĂ© de les traduire en une chose qui aurait du sens.

        Les philosophes et les mystiques ont trouvĂ© des significations Ă©sotĂ©riques aux paroles de ces prophĂštes, pourtant flagrantes d’imbĂ©cillitĂ© ; en fin de compte, la religion est devenue un mode de vie, chacun considĂ©rant la foi des autres comme preuve de la vĂ©ritĂ© de cette religion. « Comment tous ces gens peuvent-ils ĂȘtre dans l’erreur ? », se disent-ils, voilĂ  la seule force qui permet aux personnes pieuses de continuer sur la mĂȘme voie.
        Par souci d’honnĂȘtetĂ©, il est important que nous sectionnions le cordon ombilical Ă©motionnel qui nous relie aux religions, et que nous interrogions leur vĂ©ritĂ© sans passion, de la mĂȘme façon que nous interrogerions toute thĂšse scientifique, littĂ©rale ou historique. C’est une erreur que de lire ce que Rumi ou d’autres soufis disent en vue de comprendre le sens profond du Coran.

        Le Coran n’a pas de sens profond. Le livre du Coran est clair. Tout sens cachĂ© qui lui est attribuĂ© ne peut ĂȘtre que l’interprĂ©tation de personnes de bien, qui n’ont pas su accepter les absurditĂ©s et les erreurs de ce livre, et ont essayĂ© de l’interprĂ©ter de façon Ă  le mettre au niveau de leur comprĂ©hension humaine et intellectuelle, plus raffinĂ©e.

        N’importe qui peut prendre n’importe quel livre et lui donner une « signification profonde », et l’interprĂ©ter de façon Ă  ce qu’il corresponde Ă  ses attentes. Si quelqu’un vous disait que la signification profonde de l’ordre de Hitler de brĂ»ler les juifs, est en fait de brĂ»ler tout votre attachement au monde et de vous Ă©clairer sur un plan spirituel, vous emmĂšneriez probablement cette personne chez un psychiatre, d’autant que toutes ces atrocitĂ©s ont eu lieu du vivant mĂȘme d’Hitler, et qu’elles ont Ă©tĂ© ordonnĂ©es et supervisĂ©es par lui. On ne vous abuserait pas en vous affirmant que le dĂ©sir hitlĂ©rien de conquĂȘte et de soumission des autres nations, Ă©tait en fait d’apporter paix, prospĂ©ritĂ© et amour de Dieu en tout lieu.

        Vous ne seriez pas stupide au point de croire la personne qui vous raconterait que tous les crimes commis par les nazis, sont dus en rĂ©alitĂ© Ă  une mauvaise comprĂ©hension des ordres du fĂŒhrer. Alors pourquoi ĂȘtes-vous si prompts Ă  vous fourvoyer quand le mĂȘme type d’excuses absurdes sont faites pour MAHOMET ? Il a ÉGORGÉ de ses propres mains 600 Ă  900 juifs aprĂšs avoir coupĂ© l’eau de leurs quartiers, brĂ»lĂ© leurs plantations, et les avoir faits prisonniers de guerre, sans autre raison que le dĂ©sir de s’enrichir avec leur fortune et la vente de leurs Ă©pouses et enfants comme esclaves.

        Il a envoyé des assassins tuer ses opposants pendant la nuit. Parmi ces opposants, il y avait une mÚre de 5 enfants en bas ùge, et son seul crime avait été de composer une poésie que MAHOMET avait trouvé insultante. Il a violé de jolies filles capturées au cours de ses raids, et vendu le reste des femmes comme esclaves. Y a-t-il des « interprétations mystiques » à ces atrocités ?
        Combien de temps voulons-nous encore nous fourvoyer ? Combien de temps allons-nous garder la tĂȘte dans le sable ? Combien de temps devons-nous encore essayer de chercher des perles de sagesse dans la bouse ?

        Les musulmans trouvent leur force dans leur nombre, et dans les histoires de conversions qu’ils partagent avec tant de joie entre eux. A dĂ©faut de telles histoires, ils les fabriquent. Cela ne les intĂ©resse pas de savoir si l’Islam est vrai ou faux. Ils ne pensent pas qu’il leur revient de faire une recherche indĂ©pendante de la vĂ©ritĂ© et de vĂ©rifier les faits par eux-mĂȘmes. S’ils entendent des histoires de conversions, cela leur suffit Ă  se prouver la vĂ©ritĂ© de l’Islam. Ils se disent : « Tant de gens ne peuvent pas se tromper ! », puis s’occupent d’appliquer les atrocitĂ©s prescrites par le Coran et les Hadiths, et le rĂ©sultat est celui que vous voyez.

        Il nous revient d’arrĂȘter ce cercle vicieux. En tant que musulmans intellectuels, nous nous devons de renverser cette tendance. Il nous faut nous sĂ©parer dĂ©finitivement de l’Islam, le dĂ©noncer, et Ă©crire sur ce sujet. Quand notre nombre grandira, les masses qui croyaient en l’Islam, se fiant Ă  nous, finiront par se sentir seules et par nous suivre. C’est le seul moyen de faire cesser l’expansion de ce MENSONGE. Regarder en spectateur, essayer d’éduquer les musulmans Ă  bien se comporter ne marchera pas. Dire aux musulmans que l’Islam est une religion tolĂ©rante qui respecte les droits des femmes et des infidĂšles ne marchera pas.

        Parce qu’ils savent que cela n’est pas vrai. Cela fait 1400 ans que ça ne marche pas, et ça ne marchera pas plus maintenant. Mo’tazalies a essayĂ© et Ă©chouĂ©, les soufis ont essayĂ© et Ă©chouĂ©, AtatĂŒrk a essayĂ© et Ă©chouĂ©. Toute tentative de rendre l’Islam plus humain Ă©chouera parce que le Coran est du cĂŽtĂ© des fondamentalistes.

        Si une majoritĂ© d’Africains escroquĂ©s culturellement connaissaient cette religion et le contenu rĂ©el de ses textes elle serait INTERDITE.
        Ce n’est d’ailleurs pas une religion (Ă©tymologiquement “relier”l”homme Ă  Dieu, et ce mĂȘme au moyen de bombes ?
).
        C’est une idĂ©ologie politique totalitaire expansionniste.A ce titre,s’opposant aux libertĂ©s fondamentales des hommes,ce totalitarisme aux accents archaiques n’a aucun droit de citĂ© sur les terres de nos Ancetres Africains

      • conna.rd ,tes sourates tu peux te les foutre au cul !! il y a assez de ssites islamiques sur le net pour que tu puisses y rencontrer des copains 👿 👿 👿

  6. COMPORTEMENT TYPIQUE DES ARABES ENVERS LES NEGRES.D’UN COTE ON NOUS DONNE DES VIVRES, DE L’AUTRE COTE ILS ARMENT DES VOYOUS POUR NOUS AGRESSER.AU NOM DE LEUR SECTE.QUELLE HYPOCRISIE!!!.C’EST HONTEUX D’ETRE MUSULMAN. VIVE LES JUIFS!!!

    • L’islam cette SAUVAGERIE arabe rend vraiment lache et indigne Ă  tout peuple soumis Ă  cette culture arabe, sinon pourquoi ne pas refuser ce cadeau humiliant et insultant? oĂč Ă©tait cette solidaritĂ© quand les DJIHADISTES maltraitaient le peuple Malien? pourquoi ne sont-ils pas venus en aide MILITAIRE et financier Ă  l’Ă©tat Malien comme l’on fait en finançant les rebelles Lybiens et syriens? pourquoi n’ont-ils pas condamnĂ© EXPLICITEMENT les Djihadistes comme ils le font sur toutes les antennes en condamnant l’Israel ou rĂ©gime Syriens? mais ces arabes ont raison quand un peuple se fait CHIEN on lui jette des OS

  7. On nous donne des vivres et de la viande pourrie des pĂšlerins, et on donne des armes Ă  os ennemis.
    Sachant que ce sont des musulmans qui sont victimes de narco trafiquants et des terroristes, nous avons surtout besoin:
    1. des avions de guerre qui pourrissent pour rien dans leurs arsenaux;
    2. de l’argent frais pour nous libĂ©rer.

  8. Les chretiens ont eu Judas
    Le Mali a toutes ces nations Arabes
    Merci BOLT et Maiga mais malheureusement nos Gouvernants vont demander PLUS.
    Ils ont MECCA nous avons TOMBOUCTOU

  9. J’ESPERE QUE NOS GOUVERNANTS NE VONT PAS SE JETER SUR CET OMONE DONT ON A QUE FAIRE. DIEU VOIT TOUT. MERCI DIEU DE NOUS AIDER D’UNE AUTRE MANIERE. VIVE LA FRANCE.

  10. NOUS AURONS APPRECIE QUE LE SERVITEUR DES LIEUX SAINTS SOUTIENNE L’OPERATION DE RECONQUETE DU SEPTENTRION, QU’IL CONDAMNE L’AGRESSION CONTRE LE MALI MEMBRE FONDATEUR DE L’OCI. MAIS IL FUT AUX ABONNES ABSENTS DONC SON LAIT ET SON SUCRE QU’IL LES GARDE!!!!
    NOUS PREFERONS LA MORT DANS LA PAUVRETE MAIS DANS LA DIGNITE QUE SON LAIT ET SON SUCRE “CHARIARISES”

    • TOI AUSSI BOLT,L’ARABIE SAOUDITE EST UN ETAT PANTIN.LES GENS QUI ONT ATTAQUES LE MALI,ONT POUR SLOGAN LA CHARIA,ALORSQUE L’ARABIE SOUTIENT C’EST GENRE DE CAUSE.VUE QUE LA MASSE EST ENTRAIN DE LEUR POINTER DU DOIGT,DONC ILS SONT DANS L’OBLIGATION MORALE DE FAIRE BOUGER LEUR CUL EN NOUS DONNANT CES POURRITURES DE DON.L’ARABIE SAOUDITE A SOUTENU TOUTE SORTE D’OPPOSITION(LE CNT EN LYBIE,LES REBELLES EN SYRIE,ELLE OEUVRE CONTRE LE REGIME IRANIEN)

Comments are closed.