Pourparlers d’Alger : Gouvernants et Gouvernés au même diapason d’Informations !

0
Pourparlers d’Alger : Gouvernants et Gouvernés au même diapason d’Informations !
Moussa Mara

Les 31 juillet et 1er août 2014, le Premier ministre Moussa Mara a  fait le tour des Institutions de la République du Mali. Objectif : remettre à chacune d’entre elle le document issu des pourparlers d’Alger. Une initiative saluée à sa juste valeur et bien accueillie par tous les présidents de ces Institutions qui ont d’ailleurs promus Moussa Mara  dans la lourde mission à lui confiée par le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta.

 

Dans le souci de faire une large diffusion et de partager les résolutions issues des pourparlers d’Alger, le Premier ministre Moussa Mara a entamé un travail de fourmi. Histoire d’associer tous nos compatriotes à travers nos institutions, les partis politiques, la société civile et les différentes communautés de notre pays. C’est dans ce souci que s’inscrit le périple institutionnel qu’il vient d’effectuer, car pour lui, il n’y a pas de démocratie sans les institutions, et surtout des institutions fortes.

Partout où il est passé, il a été bien accueilli et sa démarche a été félicitée. A commencer par l’Assemblée nationale où le président de cette institution, l’honorable Issiaka Sidibé, a estimé que le gouvernement malien est sur la bonne voie, en attendant le second round des négociations. Il s’est dit convaincu que ce processus de paix connaîtra un épilogue heureux.  Même son de cloche à la Haute Cour de justice où le président Abderrahmane Niang qui, après s’être réjoui de l’initiative du Premier ministre Moussa Mara, s’est dit confiant et surtout convaincu que les dispositions prises par le gouvernement aboutiront à une paix durable. De son côté, le président du Conseil économique social et culturel, Jeamille Bittar, a dit que son institution adhère pleinement à la démarche du gouvernement et salue les actions entreprises dans le cadre de la résolution de la crise du Nord. A l’en croire, la priorité des priorités, doit être la paix ; d’où son encouragement au gouvernement malien à poursuivre dans ce sens. A la Cour suprême, Nouhoum Tapily a rassuré le Premier ministre Moussa Mara que son institution ne ménagera aucun effort, dans tous les domaines auxquels elle sera sollicitée, pour apporter sa contribution et faire en sorte que ce processus arrive à terme dans les meilleures conditions possibles. Idem pour le président de la Cour constitutionnelle, Amadi Tamba Camara, qui a remercié le Premier ministre pour cette démarche qui leur  permet de savoir ce qui se passera dans l’avenir. «La République est sur la bonne voie. Nous encourageons les équipes qui sont chargées de ces négociations ; tout en les invitant à la persévérance et à la vigilance», a-t-il ajouté. Enfin, le président du Haut conseil des collectivités, Oumarou Ag Ibrahim, en recevant le document des mains du Premier ministre, s’est dit très ému, avant de révéler que ce document est d’une extrême importance pour tous les Maliens, sans exception.

En somme, cette mission du Premier ministre a été favorablement accueillie par toutes les Institutions de la République du Mali. A elles maintenant de véhiculer le contenu dudit document pour que tous compatriotes soient au même niveau d’information. Notons, dans la même dynamique d’informations, que le Premier ministre multiplie des séries de rencontres auprès de toutes les forces vives de la nation. En vue bien entendu d’une plus large appropriation du processus de paix par l’ensemble de nos concitoyens et concitoyennes.

Bruno LOMA

PARTAGER