Pourparlers inclusifs inter-maliens d’Alger : La communauté malienne du Gabon soutient les autorités

1
 Pourparlers inclusifs inter-maliens d'Alger
Le président de la CO MA GA, Habib Sylla (G) avec Ahimidi Daouda Samaké, chargé d’affaire à l’ambassade du Mali à Libreville

La communauté malienne du Gabon était venue très nombreuse à la chancellerie de l’Ambassade du Mali à Libreville, lundi 20 octobre2014, pour assister à la manifestation de soutien aux autorités maliennes, dans le cadre des pourparlers de paix d’Alger. Le président Habib Sylla avait adressé des correspondances aux démembrements du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur d’organiser une rencontre avec notre mission diplomatique et consulaire pour marquer son opposition à toute idée d’indépendance, d’autonomie ou de fédéralisme.

 

Il a également informé les représentants des associations régionales et du District de Bamako vivant au Gabon et les partis politiques de la remise de leur mémorandum à l’Ambassade. Le bureau exécutif du CO.MA.GA avait demandé aux jeunes de participer à la sensibilisation et à la mobilisation de nos compatriotes. Et on pouvait lire sur les banderoles, à la chancellerie, ” Ensemble pour un Mali indivisible “, ” Partenaires du Mali, non au double langage “, etc. Les imams de Libreville, faut-il le souligner, ont organisé une séance de lecture du Coran et ont fait des prières pour que Dieu, par sa puissance et sa grandeur, puisse soutenir, protéger et accompagner le Mali afin de l’éloigner des forces du mal. “ Là où nous sommes aujourd’hui, nous sommes venus vous assister. Nous ne sommes pas tous maliens. Beaucoup d’entre nous viennent des pays divers “, a dit le gabonais, l’imam Tidiane.

 

Les maliens du Gabon et d’autres communautés ont réaffirmé leur soutien aux autorités de la République dans cette phase délicate du processus de négociation en cours à Alger. Ils ont invité nos frères ayant pris les armes à s’inscrire dans une logique de règlement de la crise par le dialogue, telle que prônée par les autorités du Mali, soutenue par l’ensemble du peuple malien. Ils ont encouragé la médiation internationale dans ses efforts tendant à asseoir une paix globale, durable et définitive dans le cadre d’une république du Mali démocratique, une, indivisible et laïque, mais riche et fière de sa diversité.

 

Nos compatriotes ont marqué leur farouche opposition à toute tentative visant à remettre en cause l’intégrité territoriale, l’unité nationale, ainsi que la forme républicaine de l’Etat. Ils ont exprimé leur désapprobation face aux velléités sécessionnistes des rebelles et lancé un appel aux autorités à plus de vigilance et au peuple malien à plus d’unité et de retenue pendant et après les pourparlers.

 

Par ailleurs, M. Sylla, après avoir exprimé sa gratitude à tous ceux qui ont fait le déplacement, a adressé ses chaleureux remerciements aux imams et leaders religieux, toutes nationalités confondues, pour leurs prières pour que le Mali retrouve la paix.

Au nom de sa communauté, il a vivement sollicité ce moment des prières pour la clémence et la miséricorde d’Allah, pour que la crise malienne ait enfin une solution définitive. ” En tant que président des Maliens de l’extérieur nous ne pouvons pas rester en marge de ce qui se fait par nos compatriotes de l’autre côté, à l’intérieur du Mali “, a- il déclaré. M. Ahimidi Daouda Samaké, le chargé d’Affaires, représentant l’Ambassadeur en déplacement a, quant à lui, salué et remercié la communauté malienne, particulièrement les jeunes et les maliennes du Gabon pour leur engagement pour le Mali ainsi que les pays qui leur ont fait l’amabilité de venir à cette cérémonie et a reconnu que ce mémorandum est un cri de cœur, car dira-t-il. “Il contient tous les éléments cardinaux du Mali d’aujourd’hui et de demain, comme l’unité nationale, l’intégrité territoriale, la laïcité et surtout la forme républicaine de l’Etat “.

 

Moussa DANIOKO, depuis Libreville

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.