Pourparlers de paix au Mali : le Burkina Faso encourage les parties à persévérer dans la voie du dialogue

1

negociatio-algerUne délégation du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale, conduite par Thomas Palé, Ministre Délégué chargé de la Coopération régionale, représentant SEM Yipènè Djibrill BASSOLE, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires étrangères et de la coopération régionale s’est rendu à Alger, en République Algérienne Démocratique et Populaire, du 07 au 24 juillet 2014, sur invitation du Ministre des Affaires étrangères, SEM Ramtane LAMAMRA, en vue de lancer le processus de pourparlers de paix au Mali tel que prévu dans l’Accord préliminaire du 18 juin de Ouagadougou.

 

 

La rencontre ministérielle a été précédée par une rencontre des experts des pays et organisations participants au processus d’Alger du 07 au 14 juillet 2014.

Le processus d’Alger qui a reçu la participation pleine et entière du Burkina Faso aux côtés de l’Algérie et des autres participants a abouti à la signature, le 24 juillet 2014, de deux documents fondamentaux à savoir « La feuille de route des négociations dans le cadre du processus d’Alger » et la « Déclaration de cessation des hostilités ».

Le Burkina Faso reste optimiste quant à l’importance de ces deux documents qui constituent une avancée remarquable dans le processus de sortie de crise au Mali.

Le Burkina Faso félicite le Gouvernement du Mali et les Mouvements armés du nord-Mali pour la signature de ces documents, gage de leur volonté partagée pour trouver une solution définitive à leur différend par la voie du dialogue et de la négociation. Il les encourage à persévérer dans cette voie pour trouver une solution durable à la crise.

Il adresse ses remerciements à tous les pays et organisations internationales et continentales qui ne ménagent aucun effort pour la paix, la sécurité et la stabilité en Afrique et particulièrement au Mali.

Le Gouvernement du Burkina Faso et le peuple burkinabè réitèrent leurs félicitations au Gouvernement et au peuple algérien pour les efforts constants qu’ils déploient en vue de trouver une solution définitive à la crise au Mali et à la stabilité, la paix et la sécurité dans la région sahélo-saharienne.

Ont participé à la rencontre les Ministres des Affaires Etrangères de l’Algérie, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Tchad et le Ministre délégué chargé de la coopération régionale du Burkina Faso ainsi que les Représentants des organisations régionales et internationales que sont l’ONU/MINUSMA, l’Union Africaine, l’Union Européenne, l’Organisation de la Coopération Islamique et la CEDEAO.

SEM l’Ambassadeur de la République Fédérale du Nigeria et le Conseiller Technique du Ministre d’Etat, Ministre des Affaires étrangères et de la coopération régionale du Burkina Faso ont représenté au cours des travaux la Médiation de la CEDEAO.

Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale

Source: lefaso.net

PARTAGER

1 commentaire

  1. Comment peut-on persévérer dans la voie du dialogue? Tandis que notre pays est réduit en sa taille de lion face aux voyous.Que les Maliens se saisissent à fin qu’on opte pour une solution appropriée et ferme à la question, mais ce que j’ai à dire à Blaise c’est de creuser le puits d’aujourd’hui pour la soif de demain. Que dieu bénisse le Mali

Comments are closed.