Processus de sortie de crise au Mali : Les piques de Cheick Modibo Diarra à Romano Prodi

14 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Dans un entretien qu’’il  a accordé à l’ORTM depuis Paris où il est en visite depuis le 26 novembre dernier, le Premier ministre malien a presque balayé d’un revers de la main les propos de Romano Prodi. Pour rappel, ce dernier, se référant aux positions des experts politiques et militaires, déclarait, lors d’une visite à Rabat (Maroc), il y a quelques jours, qu’une intervention militaire ne pourrait avoir lieu dans le nord du Mali qu’en septembre 2013.

Romano Prodi

Invité à se prononcer sur la portée et les conséquences de ces propos sur le processus de déploiement des forces internationales au Mali, Cheick Modibo a estimé que cette position de l’Envoyé spécial de l’Onu au Sahel ne  reflétait pas la vision de la France. Mieux, le chef du Gouvernement malien a conseillé d’éviter de se référer aux propos d’une personne, fût-elle représentante des Nations unies, et tirer des conclusions dans tel sens comme dans tel autre.

D’ailleurs, le Nigeria se dit prêt, a-t-il rappelé, à mettre toute son armée à la disposition de notre pays pour la reconquête de nos régions occupées. Aussi, les pays comme l’Afrique du Sud sont aujourd’hui disposés à aider la Mali, avait-il ajouté. Cette réaction du Pm, si elle n’est pas de nature à minimiser le rôle de M. Prodi, prête en tout cas à réfléchir sur la portée des propos  d’un homme, même s’il est représentant de l’Onu. Nous estimons qu’en se prononçant sur la question, le Premier ministre redonne ainsi espoir à de nombreux Maliens qui, depuis la déclaration de l’Italien, commençaient à douter d’une volonté réelle de la communauté internationale à intervenir militairement dans un pays non producteur de pétrole.

B.S

SOURCE:  du   29 nov 2012.    

14 Réactions à Processus de sortie de crise au Mali : Les piques de Cheick Modibo Diarra à Romano Prodi

  1. atakabori

    Maliens de merde, vous etes en train de payer pour tout le mal que vous avez fait a la Cote d »ivoire. Votre souffrance va durer aussi longtemps que le peuple ivoirien souffrira de la presence au pouvoir du minable Ouattara que vous avez supporte.

    Merde et encore merde au MAli de merde !!!!!!!!!!!!!!