Programme d’Urgence pour la Relance du développement des Régions du Nord (PURD/RN) : La seconde phase engagée avec un budget de plus de 24 milliards de FCFA

2
Le ministre Diawara lors d'une remise des équipements
Le ministre Diawara lors d’une remise des équipements

D’un coup global de plus de 24 milliards de FCFA, cette nouvelle phase entend poursuivre et consolider les réalisations faites ou en cours afin de créer les conditions d’une réinstallation confortable de l’administration dans ces localités touchées par l’occupation narco-jihadiste.

Afin d’accompagner le retour de l’administration dans les régions affectées par la crise, le gouvernement du Mali a élaboré le ” Programme d’Urgence pour la Relance du développement des Régions du Nord ” (PURD/RN) lancé en novembre 2013.

Si les besoins d’investissement étaient évalués par le ministère de l’Administration territoriale à 101,223 milliards de FCFA, les besoins prioritaires identifiés par son homologue du Plan et de la prospective étaient de 25,381 milliards de FCFA.

Pour y faire face, le gouvernement a inscrit au budget d’Etat 11 milliards de FCFA en 2013 et 24 milliards de FCFA en 2014. Des conventions de maitrise d’ouvrage déléguée ont été signées entre les gouverneurs des régions concernées et les agences d’exécution des travaux (AGETIPE et AGETIER) sous l’égide du ministère du Plan et de la Prospective. Après un peu plus d’une année d’exécution, le PURD/RN a enregistré  une forte implication des pouvoirs publics, services techniques et agences d’exécution à travers la mise en place d’un comité national et des comités régionaux de suivi ; la forte implication des entreprises locales  dans les travaux de réhabilitation et/ou de construction, 60,72% du montant sont engagés.

Il a aussi été marqué par un nombre important de secteurs (10) et de services couverts par le Programme en termes de travaux (27 services) et de fournitures d’équipement (43 services) ; la qualité satisfaisante des travaux réalisés (travaux et équipements)  ainsi que l’opérationnalisation de l’ensemble des bâtiments réceptionnés.

Actuellement 58 lots sont réceptionnés sur les 68 attribués à Ségou, Mopti, Tombouctou et Gao. Ils se composent de 10 bâtiments réhabilités à Ségou dont 2 bureaux  de sous-préfets,  2 logements de sous-préfets et 6 services locaux ; 34 bâtiments réhabilités dans la région de Mopti dont 3 bureaux des préfets, 9 logements de préfets et de sous-préfets, 13 services locaux et 9 logements de chefs de services locaux ;

A Tombouctou, ce sont 26 bâtiments réhabilités dont 1 bureau de préfet, 3 logements de préfets et préfet adjt, 14 directions régionales, 7 logements de directeurs régionaux et 1 CSRef. Quant à la région de Gao, il y a eu 17 bâtiments dont le gouvernorat, 6 logements pour le gouverneur et son cabinet, 7 directions régionales et 3 logements de directeurs régionaux  réhabilités.

A Kidal, le gouvernorat et la quasi-totalité des directions régionales des services techniques étaient soit réhabilités ou en cours de réhabilitation jusqu’aux évènements survenus du 17 au 21 mai 2014 ayant entrainé un arrêt total des travaux. Une évaluation des travaux effectués a été faite sur la base des derniers PV de chantiers et des PV de réception ; des réaménagements des conventions en fonction des travaux réalisés ont été faits. Les avenants sont en cours de signature.

Il faut signaler que dans  toutes les localités, les bâtiments administratifs ont été équipés. Lors d’une visite de  terrain de suivi,  le ministre du Plan, Cheickna Seydi Ahamadi Diawara a procédé à la remise de 54 véhicules dont 21 pour l’administration et 33 pour les services techniques  et de 218 motos dont 133 pour l’administration.

Pour la seconde phase, l’Etat va consacrer à ce programme plus de 24 milliards de FCFA sur lesquels plus de 8 milliards FCFA seront investis dans chacune des régions de Tombouctou et Gao, plus de 4,4 milliards pour Kidal, 2,7 milliards pour Mopti et près de 600 millions de FCFA pour Ségou.

     Youssouf CAMARA

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

Comments are closed.