Rapport sur les massacres d’Aguel’hoc: L’Etat malien met le MNLA dos au mur !

4
1

C’est officiel, depuis le mardi 21 février dernier : le rapport, d’enquête sur les crimes perpétrés par les bandits armés contre les soldats maliens désarmés à Aguel’hoc vient d’être rendu public. Ce document, revèle le visage réel du  MNLA (Mouvement National de Libération de l’Azawad) auprès de la communauté internationale.

Conformément aux principes du droit international, le Mali a pris l’engagement de diligenter une enquête, afin de faire toute la  lumière sur les crimes odieux commis par les bandits armés du MNLA sur les soldats maliens désarmés à Aguel hoc. Et cette action a été possible grâce à une commission spéciale d’enquête, pilotée par l’Inspecteur Général de police, Aliou Badra Diamoutené. Et composée ,  entre autres, du colonel-major Eloi Togo (de l’Etat-major des Armées), du Colonel Békaye Samaké (de la Direction de la Sécurité militaire) du Colonel Lassine Doumbia ( de la Présidence de la République), du Colonel Satigui Moro Sidibé ( de la Direction de la Justice militaire), du Lieutenant-colonel Ibrahima Maiga ( de l’Inspection générale des Armées et Services) et du Major Mamadou Diarra ( de la Direction de la Gendarmerie nationale).

Ce, rapport, à coup sûr, permettra à la communauté internationale, notamment  le secrétariat général de l’Organisation des Nations Unies de se faire une religion, sur la gravité des atrocités commises par le MNLA, dans la localité de Aguelhoc. Notamment dans le camp militaire et l’Institut de formation des maîtres (IFM), où des soldats maliens, désarmés, ont été achevés. Purement et simplement. C’était à l’issue de l’attaque du 18 au 24 Janvier 2012.

Ces  enquêteurs chevronnés ont pu rassembler, au cours de leur enquête, qui aura duré une vingtaine de jours, des preuves et témoignages, attestant que des soldats de l’armée malienne, désarmés ont bien été arrêtés, ligotés, avant d’être froidement abattus.

Les témoignages recueillis par la commission d’enquête, lèvent aussi, toute équivoque, sur la participation d’Aqmi aux combats, aux côtés du MNLA.

Moustapha Diawara

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
Sarkozy Ennemis<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 154</span>
Membre
Sarkozy Ennemis 154
4 années 7 mois plus tôt

Enfin on peu emfermé Sarkozy et le mnla 😉

fofana adama<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 21</span>
Membre
fofana adama 21
4 années 7 mois plus tôt
JE SUIS VRAIMENT SIDERE D`ENTENDRE QUE NOS MILITAIRES ETAIENT DESARMES QUAND ILS SE FAISIENT TUES. COMMENT PEUT-ON ET SUR QUELLE BASE RELEVANT DE LA CESSITE MILITAIRE, ENVOIE-T-ON DES MILITAIRES DANS DES GARNISONS, DEPOURVUES D`ARMES SURTOUT DANS UNE LOCALITE TOUJOURS SUJET A DES TENSIONS ? NE SAVONS-NOUS DONC PAS PAS QUE LES AUTRES PAYS MODERNISENT ET EQUIPENT LEURS ARMEES ? PENDANT CE TEMPS, NOUS SIGNONS DES ACCORDS DE DESENGAGEMENT DE NOTRE ARMEE NATIONALE DANS DES ZONES POURTANT FAISANT PARTIE INTEGRANTE DE NOTRE PAYS POUR UNIQUEMENT FAIRE PLAIRE AUNE BANDE DE REBELS. QUI DONC OCCUPERA LE NORD DU MALI SI L`ARMEE L`ABANDONNE ? EVIDEMMENT LES REBELS, LES TRAFIQUANTS DE TOUS ACABITS, LES COUPEURS DE ROUTES, LES MALFRATS, LES COUPE JARETS… NOUS RECOLTONS AUJOURD`HUI CE QUE NOUS AVONS SEME PAR LE NEPOTISME, LA CORRUPTION ET LE LAXISME DE NOS DIRIGEANTS. NOUS NE POUVONS PAS DESCENDRE PLUS BAS QUE CELA : ENVOYES DES MILITAIRES DESARMES DANS UNE ZONE DE TENSION SUR LA BASE D`UN PRETENDU ACCORD. A LEUR PLACE, JE NE LE FERAIS JAMAIS, CAR CA SERAIT LIVRER LE PAYS AUX DES APATRIDES. ET POUR CEUX-LA QUI L`ON FAIT LE DOUTE QUANT A LEUR PATIOTISME NE SE POSE PAS, LA QUESTION EST DE DEFINIR… Lire la suite »
Doussouba<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 22</span>
Membre
Doussouba 22
4 années 7 mois plus tôt

Hé FOF, tu as peut être mal compris. L´armée ne peut pas envoyer un soldat au front sans arme, ce n´est pas possible. Ce que le journaliste veut dire, c´est que les militaires ayant epuisé toutes leur munitions , ont été arreté et desarmé par les bandits armés et abattu d´une balle dans la tête. LEs soldats se sont defendus bien sûr, mais ensuite leur munitions sont finies et ils n´ont pas recu de renfort, c´est pourquoi ils ont été lachement abattu par le MNLAQMI. Tu as compris maintenant?

lastus<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 134</span>
Membre
lastus 134
4 années 7 mois plus tôt

Ce titre m’amuse bien…..entre l’Etat malien et le Mnla, qui a le dos au mur, qui a le couteau sous la gorge?????????? Ce rapport est intéressant et sera très utile pour la suite, mais si et seulement si la guerre est finie et que le Mali l’emporte!!!!!!!!!On pourra ainsi traduire les responsables du Mnla à la CPI, comme on l’a fait avec J.P Bemba, Charles Taylor, et Gbagbo Laurent……

wpDiscuz