Reconquête de Kidal : Vers la fin de la lune de miel entre Français et Maliens

7 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Pendant que les armées malienne et française rentraient dans les villes de Gao et Tombouctou, la nouvelle de l’occupation de la région de Kidal par la branche du MNLA qui avait rejoint les islamistes, est tombée comme un couperet. En plus des souvenirs que ce retour suscite, certaines interrogations s’imposent. Pourquoi d’un seul coup, la France décide de stopper son offensive sans la reconquête de la totalité du territoire national ? Y a-t-il un deal entre les autorités françaises et le MNLA ? Du côté de la population, si certains souhaitent ardemment que l’armée malienne aille enfin en découdre avec les apatrides qui ont vendu le Mali, d’autres pensent que c’est la fin de la lune de miel entre la France et le Mali.

François Hollande

Tout comme l’Algérie et la Mauritanie, la France est-il entrain de souffler le chaud et le froid dans la résolution de la crise malienne ? De toute évidence, le jeu d’équilibriste qu’il tente de jouer avec son soutien à l’occupation de Kidal commence à agacer les Maliens. Pour cet ancien combattant, l’intervention française sans dessous était trop belle pour être vraie. Selon lui, les autorités et le peuple malien ont été très naïfs en passant que la France était là pour sauver le Mali.
En attendant que François Hollande finit de tergiverser, le MNLA et le MIA (Mouvement Islamique de l’Azawad) continuent de se disputer la capitale de l’Adrar des Iforas au détriment des populations traumatisées par le passage du MNLA.
En ce qui concerne les médias occidentaux, ils s’étonnent du fait que cette ville échappe toujours au contrôle de l’Etat malien et de ses alliés. Aussi, ils se demandent quel serait le sort réservé à Kidal ? La ville sera-t-elle le théâtre d’une reconquête militaire ? Et si oui, par qui ?
Pour nous, ces questions n’ont aucun sens, d’autant plus tout comme Niafunké, Gao et Tombouctou, Kidal est une ville malienne occupée par les terroristes et leurs alliés. Donc, la question de sa reconquête ne doit pas se poser, quelque soit les forces en face. Hormis dans la conscience de certains aventuriers, le MNLA n’est pas plus fréquentable que le MUJAO, AQMI et d’Ansar-Dine. Pour les Maliens, le MNLA n’a aucune légitimité pour nous imposer une négociation avec les armes. Pis, il ne fait que radicaliser la position de ceux qui pensent que le temps du dialogue est révolu. Le fait d’avoir annoncé qu’il n’a pas renoncé à l’indépendance, le MNLA fait une déclaration de guerre au Mali. Il est temps que la communauté internationale, la France en tête comprennent que la patience du peuple malien a des limites. En franchissant la ligne rouge, les terroristes touaregs qui ont déjà violé, pillé, saccagé et tué avec la bénédiction des autorités françaises de l’époque s’auto-exclu de la république. Inquiétées par le retour du MNLA, les populations de Kidal ont préféré fuir vers les pays voisins comme l’Algérie et le Niger.
Selon des sources concordantes, profitant de ce mouvement de foule, les ‘’’’jihadistes sont entrain de se fondre dans la population pour sortir du territoire, histoire de se mettre à l’abri de la contre offensive du Mali et de ses alliés.
Pour mettre fin aux souffrances des populations de Kidal, l’armée malienne doit prendre ses responsabilités débarrassant cette région des vermines du MNLA.
Anta H

 
SOURCE:  du   31 jan 2013.    

7 Réactions à Reconquête de Kidal : Vers la fin de la lune de miel entre Français et Maliens

  1. N.F.TRAORE

    Petit Diarra, tu m’a fait rire dans ton intervention et j’avoue que ça m’a fait du bien. Nous sommes tous perturbés avec cette confusion. Mais gardons patience, tout ira bien n’challah… Que Dieu sauve notre chère patrie.

  2. CISSE Abdramane

    Patience SVP, ce n’est pas un acte de trahison. Il y a des secrets à ne pas divulguer.
    Tout ira bien, notre armée a été moins discrète courant le parcours qui a mené à la libération des régions libérées.
    Par ailleurs, si ns optons pour stabilité nationale, nos autorités doivent achever le travail de médiation qu’elles ont commencé avec le MNLA.

    Ils ne sont pas que des combattants armés mais des combattants soutenus par la majorité de grands tribus de la région de Kidal; donc de même que nos autorités ont su négocier avec kati en leur octroyant une amnistie,elles doivent donner une porte de sortie au MNLA.

    L’ère ne doit être ni à la vengeance ni à la haine mais plutôt à la stabilité et la réconciliation.

  3. le veilleur

    Dans un poste précédent, dont a publication sur ce site était concomitante avec le début de l’intervention française au mali, j’avais émis de sérieuses réserves sur l’ »innocence » et le « soi disant » manque d’intérêt de la France dans son intervention au Mali. Ma conclusion était « wait and see » et nous y voilà déjà: on a commencé à taper avec allégresse sur cet Islam, appelé extrémiste simplement parce que son crime est de rejeter la culture occidentale mais une fois arrivé au niveau des « pyromanes » on met fusil à terre. C’est la preuve évidente, s’il en était besoin, que la France n’a pas engagé sa soldatesque pour les beaux yeux des maliens qui, avec la cedeao, l’UA et nous tous africains se sont mis à applaudir à tout rompre et nous retrouvons tout bête maintenant que les masques commencent à tomber. Alors? alors on en est là! Après l’émotion qui nous caractérise peut être évoluerons nous vers a raison? Mais n’esperons rien de la cedeao car on sait qui sont ceux qui président à la de

  4. Malcom X DA

    LA TRAHISON EST FRANCAISE.

    NOUS PROPOSONS, Á KIDAL, UNE BASE MILITAIRE SUD-AFRCAINE AVEC MANDAT DE L’UA ET POUR UNE DURÉE DE 10 ANS.
    LES RAISONS SERONT DÉTAILLÉES UN PEU PLUS TARD.

    NOUS LAISSONS CES MISÉRABLES POLITIQUES MALIENS DÉCOUVRIR LEUR ‘NOUVEAU VISAGE’ QUI NOUS EST DÉJÁ CONNU.

    ET VOILÁ LE POMPIER PYROMANE QUI VEILLE Á CE QUE LE FEU NE S’ÉTEIGNE Á KIDAL.
    LA SEULE RAISON, C’EST LE REANIMER APRES.

  5. lA fRANCE EST D2CEVANTE ICI. FAUT PAS QU’ON DONNE ENCORE LE TEMPS

  6. RST

    Comme vous dites , c’était trop beau pour être vrai. D’habitude, quand c’est trop beau pour être vrai, ce que ce n’est pas vrai.
    C’est maintenant à l’armée malienne de s’organiser et de foncer vers Kidal sans demander l’avis à la France.

    • gaoussou diarra

      est ce tu as une armée d’abord. au lieu de d’essayer de comprendre tu melange. si tu pouvais foncé il fallait foncé avant que la france ne vienne. maintenant avec l’aide de la France tu es a la porte de kidal tu dit kil vaut foncé. si jamais la france se retire ils vont repprendre le Mali