Reconstruction du Nord du Mali : La collaboration ministère-députés se balise

0

Reconstruction du Nord du Mali : La collaboration ministère-députés se baliseLe ministre de la Santé Ousmane Koné assurant l’intérim de son homologue de la Solidarité, de l’Action humanitaire et de la Reconstruction du nord a présidé vendredi dernier une rencontre d’échanges du département avec les députés du Nord. La rencontre s’est déroulée dans la salle de conférence du ministère en présence des responsables des différents services rattachés.

Le ministre Ousmane Koné a d’abord fait observer une minute de silence à la mémoire de tous nos compatriotes tombés au Nord sur le champ de l’honneur, victimes du conflit armé imposé par les forces du mal. Il a ensuite réitéré ses remerciements aux élus pour leur disponibilité et la promptitude avec laquelle ils ont bien voulu répondre à l’invitation du département en charge de la Solidarité, de l’Action humanitaire et de la Reconstruction du nord.

Le Nord du Mali, a-t-il rappelé, vit aujourd’hui un ensemble de difficultés imposées par la présence de groupes narcoterroristes et obscurantistes. Il s’agit essentiellement de l’absence de l’administration au niveau de certaines localités, les restrictions de déplacement tant interne qu’externe des populations, la dégradation du tissu social, la baisse des activités socio-économiques et le développement d’une économie maffieuse.

« Face à l’ampleur des importants défis à relever, nous devons rester vigilants et soudés afin de répondre efficacement aux attentes de nos braves populations fortement marquées par tant d’épreuves », a souligné Ousmane Koné. Investis de la confiance de ces populations, les députés sont les personnalités les mieux indiquées pour servir de courroie de transmission entre leurs électeurs et le gouvernement. L’objet de la rencontre de vendredi vise à échanger avec les députés du Nord autour des préoccupations de ces populations dans le domaine du développement, de la reconstruction et des difficultés sociales de tout ordre.

« Nous devons à cet égard échanger sans aucun tabou sur toutes ces questions en mettant un accent tout particulier sur celles qui présentent un caractère urgent. Les autres seront  aussi recensées pour être bien analysées et traitées en temps opportun », a proposé le ministre.

Avant de lancer le débat, il a fait le point des actions envisagées par le gouvernement dans le cadre du développement des actions d’interventions d’urgence et de reconstruction des régions du Nord. Il s’agit  de projets et programmes importants dont la mise  en oeuvre effective impactera significativement le développement socio-économique des régions du Nord et constituera en plus de la politique de régionalisation envisagée une réponse appropriée aux préoccupations majeures des populations.

Pour les présenter, la parole a été donnée au directeur général de l’Agence de développement du Nord Mali, Mohamed Ag Mahamoud et au directeur des Finances et du matériel, Ali Diop. Mohamed Ag Mahamoud a fait le point des réalisations, actions en cours et perspectives de l’ADN et a présenté les autres programmes qui sont le Programme de développement accéléré des régions du nord, le Programme décennal de développement des régions du nord et le Programme d’urgence de réhabilitation du nord. Ali Diop a exposé le Programme d’intervention d’urgence en faveur des régions du nord et le cercle de Douentza qui a été initié en 2013 par le gouvernement et qui vise la reprise des services sociaux de base dans les zones.

S. DOUMBIA

PARTAGER