Répercussions de la situation en Lybie au Sahel : Une mission conjointe de L’UA et L’ONU à Bamako

0
1

Une délégation des Nations unies et de l’Union africaine sur l’évaluation de l’impact de la crise libyenne au Sahel séjourne dans notre pays.

Elle recense les problèmes engendrés par le changement de régime en Lybie sur les pays du Sahel, notamment chez nous, en Mauritanie au Niger et au Tchad. La mission est conduite par Sam Ibok, le directeur adjoint du département des affaires politiques des Nations unies. Elle a été reçue vendredi en audience par le président de la République, Amadou Toumani Touré. « Nous avons été envoyés par les Nations unies et l’Union africaine. Le groupe est composé d’experts représentant les différents départements des Nations unies s’occupant des problèmes liés à la crise libyenne et ses conséquences », a expliqué Ki Doulaye Corentin, le chef de bureau de liaison de la Commission de l’Union africaine à N’Djamena. Il a confié que la rencontre avec le président de la République a été édifiante pour la mission. « Nous avons parlé du cas des jeunes qui sont revenus de la Libye. Qu’ils soient des travailleurs migrants ou des gens qui résidaient dans le pays. La situation pose un problème important au Mali. Les armes circulent en grand nombre dans la zone. Nous allons rapporter fidèlement les informations très utiles obtenues, aux hauts responsables de nos organisations », a ajouté Ki Doulaye Corentin. La mission s’est également entretenue avec des ministres : Soumeylou Boubèye Maïga (Affaires étrangères et Coopération internationale), Kafougouna Koné (Administration territoriale et Collectivités locales), Sadio Gassama (Sécurité intérieure et Protection civile), Mohamed El Moctar (Artisanat et Tourisme). Ainsi qu’avec des ambassadeurs, les chefs d’agence des Nations unies, des responsables des organisations de la société civile et des personnes ressources.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.