[Reportage] Un mois aprĂšs l’attentat, le MOC de Gao reprend les patrouilles

3
Des combattants du MOC, le 17 février 2017 à Gao. © Anthony Fouchard/RFI
Des combattants du MOC, le 17 février 2017 à Gao. © Anthony Fouchard/RFI

Au Mali, cela fait un mois jour pour jour que le camp du MĂ©canisme opĂ©rationnel de coordination (MOC) a Ă©tĂ© attaquĂ© Ă  la voiture piĂ©gĂ©e, faisant 60 morts. Ce dispositif, prĂ©vu dans l’accord de paix, doit faire Ă©voluer ensemble les combattants issus des groupes armĂ©s signataires et les forces armĂ©es maliennes.

AprĂšs l’attentat qui a dĂ©vastĂ© le MOC de Gao, le camp est dĂ©sormais lourdement protĂ©gĂ©. Plusieurs vĂ©hicules blindĂ©s de l’ONU sont stationnĂ©s Ă  l’extĂ©rieur et d’Ă©pais sacs de sable ont Ă©tĂ© empilĂ©s sur 10 mĂštres de haut.

Le commandant de bataillon, Moussa Najim, raconte : « La voiture piĂ©gĂ©e avec le kamikaze est arrivĂ©e lĂ . On n’a pas eu le temps de rĂ©agir. Alors maintenant on a renforcĂ© les dĂ©fenses un peu partout, on va reprendre le travail en reconstituant nos effectifs progressivement. »

Plus que 400 hommes opérationnels

Les soldats du MOC ont dĂ©jĂ  repris les patrouilles, en collaboration avec l’ONU et les forces françaises Barkhane. Bien conscients que l’espoir de paix qu’ils incarnent peut dĂ©ranger.

« J’ai vu des morts, j’ai vu des blessĂ©s
 On s’attendait Ă  ça, raconte un combattant issu de la Coordination de l’Azawad. Il y a beaucoup de gens qui sont contre avoir la paix ici. Il y a des gens, des trafiquants de drogue qui sont contre, d’autres personnes aussi parce qu’ils ont dans leur intĂ©rĂȘt de ne toujours pas avoir de sĂ©curitĂ© ici. »

Sur les 600 hommes prĂ©vus pour faire partie du MOC, il n’en reste que 400 pleinement opĂ©rationnels. Les patrouilles mixtes doivent dĂ©marrer officiellement dans les jours Ă  venir.

 Par RFI Publié le 18-02-2017
PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Comrades although it will take a very long time to find out all of Mali including me would like to know if MOC patrols are worth price we paid in lives loss? Of course not thus people of Mali tolerance for shortcomings from MOC patrol is short or virtually non existent. I wish MOC patrols well. Very much sincere, Henry Author Price Jr. aka Obediah Buntu Il-Khan aka Kankan.

  2. Bonjour,
    MOC ET SÉCURITÉ OPTIMALE POUR LE MALI

    La communauté internationale doit contribuer à la paix au Mali en aidant à isoler clairement les terroristes et les djihadistes et à créer les conditions pour une sécurité optimale au Mali.

    Si certains Ă©lĂ©ments des mouvements armĂ©s et d’autodĂ©fense sont terroristes et/ou djihadistes, pourquoi ne pas les identifier clairement et les isoler.

    Vous savez, l’identification sĂ©rieuse et prĂ©cise des terroristes et des djihadistes est importante. Les mouvements armĂ©s doivent s’engager dans ce sens, de mĂȘme que tous les acteurs y compris la communautĂ© internationale (MINUSMA, BARKHANE,
) ET les populations du Mali en collaborant sĂ©rieusement avec les forces de dĂ©fense et sĂ©curitĂ© Maliennes et nos partenaires.

    D’oĂč l’importance du prĂ©-cantonnement dĂ©cidĂ©, le 10 fĂ©vrier 2017, par la rencontre CSA de haut niveau intĂ©grant les chefs politico-militaires, les ministres, les reprĂ©sentants de la mĂ©diation internationale et les partenaires.

    Il permettra de bien identifier les membres des mouvements armĂ©s et d’autodĂ©fense qui feront partie du MOC (MĂ©canisme OpĂ©rationnel de Coordination) et de s’assurer qu’ils ne sont pas terroristes et/ou djihadistes.

    Une telle opération avait-elle été faite sérieusement pour le MOC de GAO ?

    LA SÉCURITÉ OPTIMALE DANS LES RÉGIONS DU NORD DU MALI PASSE, DANS UN PREMIER TEMPS, PAR CELLE DU MOC PARTOUT OU IL SERA IMPLANTE. ELLE SE GÉNÉRALISERA AUX ZONES ET A TOUTES LES RÉGIONS CRITIQUES, TELLES QUE CELLES DU CENTRE.

    Sachant que chaque MOC doit sĂ©curiser la ville et la rĂ©gion oĂč il est implantĂ©, alors, on doit garantir sa propre sĂ©curitĂ©. Il faut, donc, conjuguer la sĂ©curitĂ© Ă  l’intĂ©rieur du site abritant le MOC par l’identification prĂ©cise et sĂ©rieuse des participants au MOC MAIS aussi par la sĂ©curisation de l’entrĂ©e du site MOC lui-mĂȘme ET celle autour du site du MOC et de la patrouille mixte du MOC quand elle est ou elle sera en activitĂ©.

    SÉCURISATION D’UN SITE MOC ET DE LA PATROUILLE MIXTE

    Pour une sécurité optimale, il faut trois colonnes sécuritaires, autour de chaque MOC, appuyées chacune par des supports aériens et un systÚme de renseignements commun :

    – La premiĂšre est constituĂ©e d’élĂ©ments des forces de dĂ©fense et sĂ©curitĂ© Maliennes,

    – La deuxiĂšme est constituĂ©e par des Ă©lĂ©ments de la MINUSMA, ET

    – La troisiĂšme par des Ă©lĂ©ments de Barkhane.

    LE MOC DOIT AUSSI DISPOSER DU MÊME SYSTÈME DE RENSEIGNEMENTS COMMUN A CES TROIS COLONNES SÉCURITAIRES.

    Le MOC et ces colonnes sĂ©curitaires garantissent une zone dĂ©militarisĂ©e oĂč la sĂ©curitĂ© est optimale.

    Une telle zone dĂ©militarisĂ©e est utilisĂ©e dans tous les systĂšmes oĂč on souhaite garantir une sĂ©curitĂ© optimale, cas des rĂ©seaux militaires ou du rĂ©seau internet ou des rĂ©seaux sĂ©curisĂ©s des grandes entreprises ou de multinationales.

    Si on veut garantir une sécurité optimale, il faut y mettre les moyens et les ressources idoines.

    La confiance entre les acteurs doit ĂȘtre aussi garantie.

    La garantie de l’efficacitĂ© de nos sites MOC ET de l’attractivitĂ© du MOC et celle du DDR (DĂ©mobilisation, DĂ©sarmement et RĂ©insertion) passent par cette sĂ©curisation ET cette confiance entre les acteurs.

    Ne négligeons pas ces préalables sécuritaires avant de lancer les différents sites MOC et DDR mais aussi les autorités intérimaires.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
    E-mail : Anasser.Ag-Rhissa@orange.fr
    TEL 00223 95 58 48 97

  3. Comrades this patrol have already cost excess what it is worth. It better work as if it is finest quality of gold or we will make sure whoever stupid idea it is head “rolls”. Very much sincere, Henry Author Price Jr. aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here