Résolution 2085 De l’ONU : Les explications du ministre Tiéma Coulibaly

3 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

En compagnie de son collègue de la Communication, porte-parole du gouvernement, Manga Dembélé, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiéma Coulibaly, s’est expliqué sur la résolution 2085.  C’était hier au cours d’une conférence de presse organisée à son département.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiéma Coulibaly, a tenu, hier dans les locaux de son département,  une conférence de presse pour donner d’amples explications sur la résolution 2085 prise par l’ONU autorisant  l’intervention militaire internationale dans notre pays, mais aussi  et surtout  l’organisation d’élections présidentielle et législatives dans les prochains mois, dès que les conditions techniques seront réunies.

Tout en saluant le vote de la résolution 2085 jeudi dernier, pour permettre d’engager une action militaire internationale pour la reconquête des régions du Nord occupées depuis plusieurs mois par des groupes islamistes,  le ministre, Tiéma Coulibaly a tenu à redire que les élections ne se tiendront que seulement après la libération du Nord. « Mais jamais avant la reconquête des régions du Nord car la tenue des élections constitue une finalité du processus  », a-t-il insisté.

S’agissant du calendrier de l’intervention militaire, le ministre a rappelé que cela relève du secret militaire, «  et que quiconque qui s’aventure là-dessus, s’expose à des sanctions les plus sévères  ». Il a rappelé le rôle premier que l’armée malienne va jouer dans la libération des régions du Nord et surtout «  la nécessité vitale d’une union sacrée pour sortir notre pays de cette impasse  ».

Quant à l’ouverture du dialogue avec les insurgés, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale est revenu sur les conditionnalités non négociables comme  l’intégrité territoriale, la souveraineté, la laïcité et l’unicité de notre pays. Pour lui, «  les discussions ne peuvent porter que sur des aspects politiques et avec des Maliens et non avec des Azawadiens ou encore avec des groupes armés du Mujao et Aqmi  ». Il est enfin revenu sur son  voyage des 3 et 4 décembre dernier à Ouagadougou, critiqué par le Premier ministre  sortant Cheick Modibo Diarra. « Il s’agissait seulement de planter le décor des négociations  ».

Ousmane Daou

SOURCE:  du   28 déc 2012.    

3 Réactions à Résolution 2085 De l’ONU : Les explications du ministre Tiéma Coulibaly

  1. justicequity

    le seul secret que garde Mr Hubert c’est de faire trainer les choses pour rester au pouvoir , on peut toujours attendre l’ONU ou je ne sais qui , mais le temps ne ment jamais , on verra bien même en septembre 2023 l’ONU ne viendra pas , je propose à Mr Hubert qu’on laisse les occupants mourir de vieillesse ça va être plus rapide .

  2. Rebel

    S’agissant du calendrier de l’intervention militaire, le ministre a rappelé que cela relève du secret militaire, [...]

    bullshit ! ils n’ont rien, ni calendrier, ni agenda, ni argent, ni moyens, ni… NADA ! voilà toute la vérité, mais au Mali dire la vérité dans les hautes sphères de l’État est un péché mortel. et croira mal qui croira le premier… :wink:

  3. Malidhé

    Nous vopulons les élection en Avril 2013 pas autres choses. arretez de nous prendre comme des idios.