Retour des déplacés: Plus de 790 personnes ont regagné Tombouctou et Gao

0

Retour des déplacés:  Plus de 790 personnes ont regagné Tombouctou et GaoLe ministère de la Solidarité, de l’Action Humanitaire et de la Reconstruction du Nord, a organisé le jeudi 18 septembre 2014, une série de voyages pour les déplacés qui souhaitent rentrer de façon volontaire dans leurs villes respectives. C’était à l’esplanade du stade du 26 mars. L’organisation de ce départ volontaire était placée sous la délégation de cheick Mohamed Thiam chargé de communication et le Directeur adjoint du développement social, Ibrahim Abba Sangaré.

Ils étaient au nombre de 794 déplacés de Tombouctou et de Gao à prendre part à ce  départ volontaire. Ainsi, l’objectif de ce départ en cette période d’ouverture des classes, est de permettre aux parents qui désirent retourner chez eux de pouvoir réinscrire leurs enfants à l’école qu’ils ont toujours fréquentée. Le coût total de cette opération est estimé à plus de 31 millions de FCFA. Au total, ils sont 242 ménages sur un total de 794 personnes dont 233 enfants en majorité des élèves. Par ailleurs, 15 bus et 2 camions feront le voyage sur les trois régions (Mopti, Tombouctou et Gao). Pour mesure d’accompagnement, les autorités ont remis à chaque ménage une modique somme de 25.000 FCFA afin de les permettre de régler les premières dépenses. De même, un kit médical d’une valeur de 150.000 FCFA a été mis à la disposition du médecin accompagnateur. Au total, 31.700.000 FCFA, 23.800.000 FCFA ont été distribués pour les pécules. Selon Attaher Dicko, enseignant de Gao, il est bien de pouvoir rentrer chez soi  et de retrouver les siens. Toutefois, il a exprimé sa préoccupation par rapport à l’insécurité dans la zone. «   On ne sait pas ce que donneront les négociations d’Alger. Mon séjour à Bamako n’a pas été du tout facile à cause des contraintes. Maintenant je préfère retourner malgré les circonstances actuelles », a-t-il dit. Avant de  souhaiter le retour de la paix au Mali. Siata Ascou, contractuel à la direction régionale de la douane de Gao, a déclaré qu’elle doit retourner malgré que sa structure ne soit pas fonctionnelle. « Je désire retrouver ma famille », a-t-elle signalée. Rappelons que ce départ est le 3ème d’un convoi organisé par le ministère de la solidarité, de l’action humanitaire et de la reconstruction du Nord dont les deux premiers acheminés sur Sikasso et Koutiala sont partis la semaine dernière. Ces deux précédents convois ont transportés 1.600 personnes pour 365 ménages.

Ousmane Baba Dramé

PARTAGER