Réunion à Alger du Comité bilatéral stratégique algéro-malien sur le nord du Mali : En prélude au dialogue inter-malien

1

Réunion à Alger du Comité bilatéral stratégique algéro-malien sur le nord du Mali : En prélude au dialogue inter-malienPrécédant les discussions d’Alger entre le gouvernement et les groupes armés pour parvenir à un accord de paix, le Comité bilatéral stratégique algéro-malien sur le Nord du Mali a tenu sa cinquième session mardi et mercredi dans la capitale algérienne sous la co-présidence de Ramatane Lamamra, le ministre algérien des Affaires Etrangères, et de Abdoulaye Diop, son homologue malien. Le communiqué commun qui a sanctionné les travaux, signale la participation, côté malien, des ministres venus pour les négociations de paix : Sada Samaké (Intérieur et Sécurité), Zahabi Ould Sidi Mohamed (Réconciliation Nationale), Hamadoun Konaté, (Solidarité, Action humanitaire et Reconstruction du Nord) et Ousmane Sy (Décentralisation et Ville).

Passant en revue la situation dans les régions du Nord du Mali depuis leur dernière réunion, les deux parties, indique le communiqué, se sont félicitées de l’occasion ainsi offerte de « se concerter opportunément à la veille du lancement de la phase initiale du dialogue inter-malien à Alger ».

Algériens et Maliens ont rappelé « les contacts fructueux » noués dans le cadre de la visite effectuée par le Haut représentant du président de la République pour le dialogue inter-malien, Modibo Keita, les 6 et 7 juillet à Alger et la visite de Ramtane Lamamra le 8 juillet à Bamako.

Le communiqué indique que les deux délégations « ont échangé les vues sur l’organisation de la phase initiale du dialogue et exprimé leur satisfaction pour les progrès enregistrés dans les préparatifs engagés de part et d’autres en vue du lancement à cette phase dans les meilleures conditions ». Elles ont ainsi salué « l’échange des détenus qui vient d’avoir lieu entre les parties concernées et ont noté que cette mesure était de nature à renforcer significativement la confiance et la dynamique de dialogue en cours ».

La partie algérienne, annonce le communiqué commun, « a informé la partie malienne du résultat des concertations qu’elle a engagées avec les partenaires bilatéraux et multilatéraux du Mali et de leur pleine mobilisation pour accompagner utilement le processus de dialogue inter-malien envisagé ». Les deux parties ont noté, à ce propos, « l’appui exprimé dans le même sillage par le 45è Sommet de la CEDEAO à la démarche algérienne ».

« Tout en rappelant l’importance qu’attachent les hautes autorités maliennes au règlement de la crise dans le septentrion malien », notre pays « a réitéré sa pleine disponibilité à œuvrer de bonne foi avec les mouvements du Nord à la recherche d’une solution globale et définitive à cette crise ».

La partie malienne « a renouvelé sa confiance en l’Algérie pour mener à bien cette phase du dialogue inter-malien et l’a encouragé à poursuivre l’effort de transparence et de coordination qu’elle a engagé avec ses partenaires ».

Algériens et Maliens ont discuté des « défis à la paix et à la sécurité régionale » et « ont réitéré leur volonté de continuer à œuvrer en commun afin de les relever pour le bien des deux pays et de l’ensemble des pays de la sous-région ».

Les deux pays, indique le communiqué, sont convenus « de continuer à travers le Comité de traduire la volonté politique des deux chefs d’Etat de bâtir une relation spéciale basée sur un partenariat stratégique entre les deux pays ».

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Quand vous avez une nation qui allume les foyers de guerre pour existe sur le plan international je parle de l algerie et de son rejime
    Mr lamamra il a dit a plusieurs fois qu’il va ramener la paix au mali l algerie nes pas capable il a jamais réussi a faire la paix démontré moi une seule afaire que l algerie a résolu
    IL RESTE UNE SEULE SOLUTION POUR LA PAIX AU MALSES LE ROI DU MAROC LE SAGE DE L AFRIQUE PLUSIEUR NATIONS RECONNU LE RÔLE QUI JOUE EN AFRIQUE POUR LE BIEN DE TOUS LE MONDE J APPLE LES NATIONS CONCERNE PAR LA GUERRE AU MALI DE FAIRE APPEL AU MAROC ET SON Roi

Comments are closed.