Sahel : l’émissaire de l’ONU, Romano Prodi, entame une tournée en Afrique de l’Ouest

14 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

L’envoyé spécial de l’ONU pour le Sahel, Romano Prodi

Romano Prodi, envoyé spécial pour le Sahel auprès du secrétaire de l’ONU Ban Ki-moon, a entamé lundi 17 décembre une visite de trois jours en Afrique de l’Ouest. Après le Sénégal, lundi 17 décembre, l’ex-président du Conseil italien doit se rendre à Abidjan mardi et à Niamey mercredi, en compagnie du représentant du secrétaire général de l’ONU pour Afrique de l’Ouest, Saïd Djinnit.

Nommé le 9 octobre envoyé spécial pour le Sahel auprès de Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU, Romano Prodi, est arrivé au Sénégal lundi 17 décembre pour une visite de trois jours en Afrique de l’Ouest, en compagnie du représentant du secrétaire général de l’ONU pour Afrique de l’Ouest, Saïd Djinnit. C’est le deuxième déplacement au Sahel de l’ex-président du Conseil italien.

« L’objectif de cette visite conjointe est de discuter des défis auxquels est confronté le Sahel et comment y faire face », selon le texte, qui précise que cette visite s’inscrit dans le cadre de la « stratégie régionale intégrée de l’ONU pour le Sahel », qui inclut les questions humanitaires, de sécurité, de gouvernance, de droits de l’homme et de développement.

« Les populations du Sahel ont été durement touchées par la crise alimentaire et nutritionnelle 2011-2012, et l’on estime que 8,5 millions de personnes seront encore dans l’insécurité alimentaire en 2013 », a rappelé lundi dans un communiqué l’agence régionale du Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (Ocha), également basée à Dakar.

Abidjan puis Niamey

« La situation humanitaire est aggravée par l’impact de la crise du Mali qui a contraint plus de 353 000 personnes à fuir pour plus de sécurité », ajoute Ocha qui précise que 1,6 milliard de dollars (1,2 milliard d’euros) sont nécessaires pour répondre aux besoins des populations de la zone.

Romano Prodi et Saïd Djinnit se rendront à Abidjan mardi et à Niamey mercredi, indique dans un communiqué le bureau régional basé à Dakar. Les deux hommes rencontreront le président ivoirien Alassane Ouattara, président en exercice de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao), et son homologue nigérien Mahamadou Issoufou.

Jeuneafrique.com

14 Réactions à Sahel : l’émissaire de l’ONU, Romano Prodi, entame une tournée en Afrique de l’Ouest

  1. Maru

    Ces deux diplomates Said et Romano doivent être desaisis de ce dossier malien, car ils n ont meme pas de respect pour la nation malienne. En premier lieu ils passent tout leur temps a faire des manigances avec Les leaders magrebiens, en second lieu ils veulent contacter Les allies du Mali, tentant de detourner leur vision par rapport a la question. Posons nous maintenant la question, pourquoi ils ne viennent pas au Mali. La response est Claire, c est qu ils n ont pas besoin de l opinion du gouvernement malien. C est a notre gouvernement de demander la recusition de ces deux sales gares qui nous ont Deja qualifie de racistes dans leur premier rapport. Alors que c est le contraire, car ce sont ces arabes, touareg, et maures qui possedent toujours DES esclaves noirs au nord Mali et en Mauritanie. C est pour cela ces illetres du MNLA et Ancardina voient toujours tous Les noirs dans la meme perspective que leurs esclaves. Voila la cause de leur violence.

  2. JOE STRUMER

    :wink: NI PRODI NI BAN KI MOON NE DECIDE DE RIEN .ILS SONT DANS LEUR ROLE DE COMEDIEN .IL FAUT BIEN QU ILS SE JUSTIFIENT .VOU VERREZ BIEN QUAND LES CHOSES SERIEUSES VONT COMMENCER.

  3. maiga issa

    ce romano prodi se fait une nouvelle amitié avec l algerie sur le dos du mali et au detriment des maliens.Dango SISSOKO devra se montrer courtois mais ferme avec lui.

    • Djon Te

      devez vous etre courtoi avec des gens qui vous meprisent?

      voir « l’ assujeti » liaison dans moncommentaire

  4. s coulibaly

    Nous devons realiser une veritable integration sous regionale en vue de celle africaine.Tant que nos petits et pauvres pays resteront divisés par des frontières issues de la colonisation,rien ne marchera.La crise maliènne est une occasion à ne pas perdre pour cette integration voulue par les pères des independances qui aimaient vraiment ce continent,et sont morts pour la liberté,l’unité et le progrès de l’Afrique.
    Prodi,Ban Ki Moon, …,ne font qu’executer des ordres liés aux interèts des puissances(c’est à nous de savoir defendre les nòtres).Si nous continuons à rester passifs,et divisés,ils decideront toujours pour nous.
    Avec une bonne integration les populations vont elles mèmes neutraliser les extremistes .

    • Djon Te

      ce serai jamais possible d’ avoir une integration meme regionale tant que les generations colonisees , ceux qui sont nes dans la periode coloniale, seront nos dirigents, ils se haient les uns les autres, et sont assujetis « visionez la liaison surl ASSUJET »

      LES JEUNES DOIVENT PRENDRE LE POUVOIR EN AFRIQUE ET CONSTRUIRE LEURS PAYS VERS UNE INTEGRATION REELE, SANS SERVITUDE

  5. Dr ANASSER AG RHISSA

    APRÈS LA CONSTITUTION DU GOUVERNEMENT D’UNION NATIONALE AU MALI, ON EST PRESSÉ POUR LAVER L’AFFRONT NATIONAL DE L’OCCUPATION DU NORD MALI MAIS :

    LA PRÉPARATION, LA DYNAMISATION, LA VALORISATION DES MÉTIERS ET LA MOTIVATION DES FORCES DE DÉFENSE ET SÉCURITÉ DU MALI SONT INDISPENSABLES POUR REMPORTER LA GUERRE CONTRE LES TERRORISTES ET LES DJIHADISTES;

    CETTE GUERRE DOIT ÊTRE BIEN PRÉPARÉE.

    CETTE GUERRE NÉCESSITE L’ENGAGEMENT DE TOUS LES MALIENS ET DES PARTENAIRES (CEDEAO/UA/ONU) A TRAVERS UNE GUERRE COLLECTIVE D’INTELLIGENCE STRATÉGIQUE ET DE RENSEIGNEMENTS SUR LE TERRORISME.

    Bonsoir,
    Merci pour tous ceux qui contribuent à apporter des idées et des solutions pour résorber la crise au Mali.

    Les forces de défense et sécurité du Mali attendaient les armes, ces dernières sont arrivées.

    Mais, une préparation MINUTIEUSE est INDISPENSABLE pour affronter l’ennemi.

    Il est JUDICIEUX, maintenant, que les forces de défense et sécurité du Mali soient REDYNAMISÉES, UNIES, AIENT DES MÉTIERS REVALORISÉS ET QU’ELLES AIENT UN RENFORCEMENT DE CAPACITÉS ADAPTÉ afin d’affronter les terroristes et les djihadistes et de laver l’affront national de l’occupation du Nord Mali.

    Par patriotisme, elles savent que la guerre contre les terroristes et les djihadistes doit être gagnée, c’est pourquoi, elles doivent préparer minutieusement cette guerre afin de la remporter, pour leur honneur, pour celui du Mali.

    Pour ce faire, tous les Maliens doivent être avec eux et derrière eux.

    ON EST PRESSÉ POUR LAVER CET AFFRONT NATIONAL MAIS LA PRÉPARATION, LA DYNAMISATION, LA VALORISATION DES MÉTIERS ET LA MOTIVATION DES FORCES DE DÉFENSE ET SÉCURITÉ DU MALI SONT INDISPENSABLES POUR REMPORTER LA GUERRE CONTRE LES TERRORISTES ET LES DJIHADISTES.

    CETTE GUERRE NÉCESSITE L’ENGAGEMENT DE TOUS LES MALIENS ET DES PARTENAIRES (CEDEAO/UA/ONU) A TRAVERS UNE GUERRE COLLECTIVE D’INTELLIGENCE STRATÉGIQUE ET DE RENSEIGNEMENTS SUR LE TERRORISME.

    Bien cordialement
    Dr ANSSER AG RHISSA
    Expert TIC et Gouvernance
    E-mail: Webanassane@yahoo.com

  6. Taba

    Aussi longtemps que le MNLA parlera d’autodetermination,il ne faut pas entretenir des discussions politiques avec ce groupe.Le Mali devrait en informer leurs allies .Ce faisant ,nous ne ferons que nous conformer a la la resolution du Conseil de Securite.Evitons des mots confus.Le mot « unite « employe par notre delegation aux rencontres preliminaires de Ouagadougou est vague.A ce stade de notre histoire ,nous ne voulons pas de federation ethnique, pas d’autonomie donnee a des racistes.La Republique doit rester UNE, INDIVISIBLE, DEMOCRATE et SOCIALE.Je suis parfaitement d’accord qu’il y a deux crises:une crise interne creee et aggravee par la traitrise des rebelles apatrites Touaregues et une externe grave creee par les rebelles Touaregues qui ont invite tous ces extremistes et criminels au Nord du Mali pour combattre l’Armee Malienne.Le devoir de l’Armee Malienne c’est de reprimer d’abord la rebellion le plutot possible. Ce serait une faute tactique tres grave que d’aller s’attaquer aux jihadistes a ce point.Le premier combat devrait etre livre au MNLA et a Ancar Dine. Ensuite ,l’Armee Malienne doit se joindre aux troupes de la CEDEAO pour chasser et reduire a rien les terroristes et les criminels.Ancar Dine voit ce danger et maintient des relations avec AQMI et MUJAO.Ces Schemas pour etre valables necessitent l’engagement du Niger, du Tchad et du Nigeria en termes de combattants et d’aviation.Il importe maintenant de revoir ces scenarios d’engagement des hostilites et d’en faire des strategie militaire sur le terrain de combat.

  7. npogo

    MAUVAIT DIPLOMAT ITALIEN CORROMPU PAR LES HIPHOCRITES ALGÉRIENS POUR LE DÉTRUIMANT D’UN PAYS PAUVRE COMME LE MALI.

  8. je pense c est le Representant du Secretaire General pour le Sahel Monseiur Said Djinnit qui conduit aussi Ban ki moon et Romano Prodi en erreur, puis qu il soutien la position de son pays L algerie. Donc il est la base du faux rapport remis Ban ki Moon.

  9. M.T

    ON A PAS BESOIN DE CE SALOPARD QUI NE CONNAIT RIEN SUR LE SAHEL

  10. koudis

    Une question ??? Pourquoi il ne vient pas au Mali lui ??? Ce pédéraste a été nommé pour le Sahel ok mais parce qu’il y a une crise au Mali, il vient roder autour du nous sans venir ici. Nous maliens comprendrons bientôt que l’agenda de ces mecs n’a rien à voir avec le notre !!! :evil: :evil: :evil:

    • Djon Te

      tout juste nous montrer qu’ ils n’ ont pas besoin de nous, mais nous d’ eux …
      visionez SVP le link poste ci dessous sur « l’ assujeti »

  11. Djon Te

    moderation why for? is anybody been ofended?