Pour sécuriser la bande sahélienne : Une nouvelle stratégie de Barkhane cible les passages secrets dans le désert

1

 Une nouvelle stratégie de Barkhane cible les passages secrets dans le désertDe sources dignes de foi, les responsables de l’opération Barkhane viennent de mettre en place une nouvelle stratégie pour sécuriser les routes et les passages qui relient les déserts de la Mauritanie, du Mali, du Niger et du nord de la Libye. Notons que ces circuits sont très souvent utilisés par les contrebandiers et les groupes terroristes pour commettre leur forfait. Il y a lieu de préciser que c’est sur l’un de ses itinéraires que plusieurs casques bleus nigériens ont été tués au nord du Mali au début du mois.

 

Les terroristes sont devenus depuis quelques temps très actifs dans ces passages secrets dont on ignore tout du nombre. Ils les utilisent pour faire circuler les armes depuis la Libye, qui demeure un territoire qui échappe à tout contrôle depuis la chute du régime de feu Colonel Kadhafi. Il convient de rappeler que c’est dans ce cadre qu’un convoi militaire d’AQMI quittant la Libye avec armes et munitions a été détruit récemment par les soldats de l’opération Barkhane au nord du Niger alors qu’il tentait de s’infiltrer au nord du Mali.

 

C’est à la faveur de cette attaque que l’un des bras droits du redoutable terroriste Belmoctar a été neutralisé en compagnie d’une dizaine d’autres éléments. Ces terroristes contrôlent souvent les points d’eau dans le désert ainsi que les lieux de stockage de carburant.

 

Selon un analyste, ils s’adaptent au travail livré par les services de renseignement et de surveillance aérienne pour mener des opérations terroristes. Ils sont aidés en cela par la précarité de la situation sécuritaire en Libye et le soutien de certains chefs locaux. Sans doute, l’élément qui peut jouer en leur défaveur c’est la mise en place d’une base militaire temporaire destinée à recevoir des drones qui seront déployés pour mener des opérations régulières de surveillance dans la région du Sahara.

 

En effet, les forces françaises œuvrent actuellement à installer cette base au nord du Niger, comme l’ont rapporté certaines sources le 6 octobre dernier. Reste à savoir si elle sera efficace pour freiner la recrudescence des attaques terroristes qui deviennent très précises et meurtrières.

Masiré DIOP

PARTAGER

1 commentaire

  1. Ils sont intelligent ces impérialistes. Les Africains commencent à comprendre leur enjeux face aux multiples conflits imposés.

Comments are closed.